Débat urgent sur le "racisme systématique" au Conseil des droits de l'Homme

Imprimer

Racisme, georges floyd, nations unies, usa, durban, geneveCe mercredi, à la demande des pays africains, le Conseil des droits de l'Homme des Nations-Unies, qui a repris lundi sa 43ème session interrompue à cause de la covid19, débattra du "racisme systémique" aux USA et dans d'autres pays. Les manifestations internationales réunissant Blancs et Noirs, à la suite du meurtre public et atroce de Georges Floyd par un policier blanc, ont reçu un écho favorable ! 

GENEVE- (Correspondant permanent) -  La mort atroce de Georges Floyd à Minneapolis aux Etats-Unis d'Amérique, le 25 mai dernier, a ouvert les yeux du monde sur le caractère extrême du racisme, ce crime odieux contre l'Humanité que subit depuis des siècles des Noirs sur toutes les latitudes.  A l’appel du public mondial et au puissant discours de l’Ambassadeur du Burkina Faso au nom du groupe Afrique, le Conseil des droits de l’Homme a accepté d’ouvrir cet après midi, à 15 heures, une session dédiée au racisme dont souffre les Noirs d’Afrique et leurs descendants. 

En réponse, hier, mardi, aux questions du " Soleil" de Dakar, lors du briefing régulier avec la presse internationale, Mme Alessandra Vellucci de l'Italie, Directrice du Service de l'Information des Nations unies à Genève, a confirmé la tenue d'une session spéciale à la demande des Etats africains et la préparation d'une résolution condamnant le "racisme systémique" soumise aux 47 membres du Conseil des droits de l'Homme.  

On apprend que le projet de résolution, condamne, entre autres, fermement « les pratiques raciales discriminatoires et violentes des forces de l'ordre contre les Africains et les personnes d'origine africaine et le racisme endémique structurel du système pénal, aux Etats-Unis et dans d'autres parties du monde». 

La présidente du Conseil des droits de l'Homme, l'Ambassadrice d'Autriche Mme Elisabeth Tichy-Fisslberger, informait que la discussion demandée par le Burkina Faso au nom des pays africains ira au delà du cas de Georges Floyd : " Comme vous avez pu le voir avec les manifestations partout en Europe, y compris à Genève la question du racisme ne se limitera pas uniquement à un seul pays". Notons qu’à Genève, plus de 10.000 personnes, Blancs et Noirs, de tout âge, malgré les restrictions liées à la situation sanitaire mondiale, ont convergé main dans la main, dans une marche historique pour dire Non au racisme ! A Dakar, des patrons de presse ont manifesté devant la place du Souvenir, des éditoriaux ont été consacrés au racisme etc.

Au delà des Etats-Unis d'Amérique qui avaient claqué la porte du Conseil des droits de l'Homme, la Résolution qui circule actuellement auprès des diplomates et qui sera discuté, ce jour, vise plus large.

Signalons par ailleurs que d'une manière inédite, de hauts fonctionnaires africains et autres descendants du continent premier ont publié un éditorial collectif, à leurs noms propres, demandant les Nations Unies de " passer des paroles aux actes" dans sa lutte contre le racisme. Ces hauts responsables onusiens, pas moins de 22 secrétaires généraux adjoints du système mondial, ont rappelé que « le fondement des Nations Unies est la conviction que tous les êtres humains sont égaux et ont le droit de vivre sans crainte de persécution ». M. Antonio Guterress, Secrétaire général de l’ONU comme son conseiller Alexandra Dujaric ont réaffirmé les principes des Nations Unies et s’engagent à combattre le racisme à tous les niveaux et notamment au sein même des Nations-Unies. 

Avec cette résolution et la belle solidarité mondiale à laquelle nous avons assisté ces derniers jours, il s’agira, peut-on l’espérer, de combattre une balafre hideuse qui a longtemps accompagné le visage de l’Humanité qui a besoin aujourd’hui plus que jamais d’une retouche pour être définitivement une humanité justement humaine.

Photo: AFP

-El Hadji Gorgui Wade NDOYE- 
Lien permanent Catégories : Racsime 2 commentaires

Commentaires

  • floyd a tué combien de personnes avec ..............le Fentanyl???

  • Dans le conflit actuel, ultra violent, à Dijon entre tchétchènes et maghrébins, qui est raciste???

Les commentaires sont fermés.