Le blog de Continent premier

  • La Suisse courtise grave le Sénégal!

    Imprimer

    Suisse, Senegal, Diplomatie, Climat, petrole, Afrique, Ghana, Cassis, Sommaruga13 février 2021 (à la veille de Saint Valentin!), Ignazio Cassis, Conseiller fédéral en charge des Affaires Etrangères, débarque à Dakar. Le 6 juillet 2021, Simonetta Sommaruga, Conseillère fédérale en charge de l'Environnement atterrit avec le beau jet de la Confédération, signe un Accord se rend à Gorée comme M. Cassis et s'envole au Ghana !
    Si les Suisses ont semblé dire ce qu'ils gagnent, côté sénégalais, je n'ai lu nulle part ce que le pays y gagne !
    La Diplomatie à ce haut niveau j'en suis sûr n'est pas que des accolades entre amis! J'ose espérer que le Sénégal dont les Ministres pour venir en Suisse doivent demander un #VISA (OUI!) a au moins négocié des choses pour ses générations à venir. Un Ministre suisse ne se déplace pas à la légère! Nous devons beaucoup apprendre de ce "petit pays" qui n'a aucune ressource minière en tout cas connue et exploitée et qui est l'un des grands centres du monde du négoce. Quel culot!

    Lien permanent Catégories : Actualités 0 commentaire
  • Sommet Usa-Russie à Genève : Biden et Poutine enterrent l’ère Trump

    Imprimer
     
     

    Les Chefs d’Etat américain et russe ont décidé, hier, à Genève (en Suisse), au sortir d’un sommet historique de renouer le dialogue diplomatique, avec le retour de leurs Ambassadeurs à leur poste. Les questions liées à l’environnement, à la cybersécurité, à la libération des prisonniers, etc., seront traitées par les ministres des Affaires étrangères. 

    GENEVE (SUISSE) – Le sommet de très haut niveau entre la Russie et les Etats-Unis, tenu hier, au parc Lagrange en face du Lac Léman de Genève, ouvre un nouveau chapitre entre les Présidents américain et russe. Guy Parmelin, le Président de la Confédération suisse, pays hôte, avait raison de confier au « Soleil », la veille: « Cette rencontre est importante non seulement pour la Russie et les Etats-Unis mais elle l’est aussi pour la paix du monde ». Vladimir Poutine a eu un tête-à-tête avec Joe Biden pendant deux heures de temps et les deux hommes ont abordé les questions qui fâchent. Pour Joe Biden : « Il n y a rien de tel qu’un tête-à-tête entre deux chefs d’Etat ».

    Côté russe, on se réjouit de trouver un terrain d’entente avec l’Amérique notamment sur le retour de leurs ambassadeurs respectifs dans leurs représentations à Moscou et Washington. D’autres questions ont été abordées comme la cybersécurité. Sur ce point, Vladimir Poutine pointé du doigt sur l’implication de son pays dans les élections aux Etats-Unis, les attaques informatiques qui ont visé des entreprises américaines, se défend : «La majorité des attaques informatiques sont lancées depuis les Etats-Unis puis du Canada». Avant de poursuivre : «Nous faisons face à des menaces semblables concernant des infrastructures de santé en Russie».

    Pour avancer sur ce sujet, un accord de principe a été trouvé pour mettre en place un groupe d’experts. De même, les deux pays sont d’accord de travailler de concert pour la sauvegarde de l’environnement.

    Pour les Américains, le respect des droits humains est non négociable. Joe Biden a insisté longuement sur ce point dans sa conférence de presse. Pour lui les droits humains sont inscrits dans l’Adn des Américains, ces derniers ne comprendraient pas qu’il n’ait pas insisté dessus lors de son face-à-face avec Vladimir Poutine dont l’agressivité avec son opposition est largement critiquée autant que la faiblesse de la liberté de la presse. Droit dans ses bottes, Poutine renvoie les Américains à la violence policière, faisant référence au racisme et au meurtre de Georges Floyd. 

    El Hadji Gorgui Wade NDOYE

    Lien permanent Catégories : Genève Internationale 0 commentaire
  • LE SENS DE LA PENTECÔTE?

    Imprimer

    La Pentecôte est la réalisation de la promesse de Jésus fils de Marie à ses disciples. Un moment qui clôt le cycle de Pâques. « Vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre » (Ac 1-8).
     
    Le 50ème jour après Pâques, alors qu’une foule s’est rassemblée pour Chavouot (fête juive commémorant le don de la Loi à Moïse), les Apôtres, Marie et quelques proches entendent un bruit « pareil à celui d’un violent coup de vent » qui remplit la maison ; c’est un premier signe. Le deuxième signe ne se fait pas attendre : « une sorte de feu qui se partageait en langues et se posa sur chacun d’entre eux ». Et voici le troisième prodige : remplis de l’Esprit Saint, signifié par le vent et le feu, « ils se mirent à parler en d’autres langues ». La foule qui festoie est stupéfaite « parce que chacun d’eux les entendait parler sa propre langue », explique l'Eglise catholique.
     
    - El Hadi Gorgui Wade Ndoye - ContinentPremier.Com

    Lien permanent Catégories : Actualités 0 commentaire
  • QUAND ISRAEL FAVORISAIT LE HAMAS*, par Charles Enderlin

    Imprimer
    HAMAS, ISRAEL, PALESTINE, OCCUPATION, COLONISATION, ENDERLIN, PAIX, ONUSeules quelques Cassandre isolées avaient lancé des mises en garde : la politique israélienne contribue à l'islamisation de la société palestinienne.

    Déjà, en 1976, les dirigeants israéliens ne parvenaient pas à appréhender la réalité. Shimon Pérès était à l'époque ministre de la défense du premier gouvernement Rabin. Espérant une victoire des candidats projordaniens, il avait permis la tenue, le 12 avril, d'élections municipales en Cisjordanie. Las, le calcul s'était avéré faux. Les électeurs avaient massivement voté en faveur de l'OLP et de la gauche palestinienne laïque.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Crise Israél- Palestine 2 commentaires
  • Les peuples d'Europe debout pour soutenir la Palestine.

    Imprimer

    Partout en Europe, les peuples ont démontré leur solidarité envers la #Palestine sauf le peuple français emprisonné par son petit roi, s'asseyant sur les principes de la République et qui sera, heureusement, balayé en 2022 ! Merci aux Européens!  On me dit que dans certains pays arabes aussi, de petits roitelets ont interdit les manifestations (à vérifier).
     
    Je voudrais dire et redire ici que la sauvagerie à laquelle nous assistons et à laquelle nous devons dire NON, nous le devons à la défense de toute Dignité Humaine. Il s'agit de l'humain qui est à terre en Palestine du fait du du premier ministre israélien aux méthodes criminelles. Nous n'avons pas besoin d'être Arabe, Musulman, Noir, Chrétien, Athée, Agnostique, Juif pour défendre les droits humains des Palestiniens.
     
    Nous sommes en face de violations atroces de droits humains, d'un banditisme d'Etat, face aussi à une question purement politique. Les confessions, les couleurs, les pays, n'ont rien à voir avec ce qui se passe actuellement si ce n'est purement et extraordinairement secondaires! Ce que nous devons défendre c'est l'#Humain. C'est le seul combat qui vaille: la sauvegarde de notre commune dignité d'humain!
     
    J'espère demain, en Israël et en Palestine, nous aurons de véritables leaders humanistes, justes et visionnaires pour que la paix ne soit plus qu'une incantation. L'existence de deux Etats libres et prospères avec des peuples égaux en dignité ne doit pas faire l'objet de marchandage. Israël détient la bombe atomique, a l'un des services secrets les plus sophistiqués de la terre sans compter les hypocrites de la pensée qui pullulent ici et là et décrètent à leur guise qui est ami et ou ennemi de cet Etat (ces hypocrites sont en effet les véritables ennemis d'Israël, ils sont le plus souvent des valets haineux!), par ailleurs il a le statut de puissance occupante qui l'oblige de protéger les palestiniens.... Israël ne respecte pas le  Droit International Humanitaire et a failli à son devoir envers les Palestiniens. La question fondamentale est là qu'on ne veuille s'y attarder! 
     
    Qu'est ce que donc les Palestiniens ont fait aux Israéliens pour mériter ce sort atroce. L'Etat d'Israël assassine avec une très grande impunité, les cadavres de palestiniens s'amoncellent, ni les cris des femmes ni ceux des enfants ne semblent suffire pour arrêter le carnage ! Gaza, prison à ciel ouvert est redevenu, ces derniers jours, un cimetière jouxtant l'enfer ! Quand est ce qu'on mettra cette larve incandescente de larmes? 
     
    - El Hadji Gorgui Wade Ndoye -  journaliste, directeur du magazine panafricain ContinentPremier.Com

    Lien permanent Catégories : Crise Israél- Palestine 5 commentaires
  • “ Le journalisme a -t-il encore un avenir?":

    Imprimer

    Jean François Mabut, Journalisme, PDC, GENEVE, ZURICH, BLOG, TDGM.Jean-François Mabut, journaliste, ancien Rédacteur en Chef adjoint à la Tribune de Genève (tdg), ancien Responsable des Blogs TDG, ancien Secrétaire général du Département des Finances de l'Etat de Genève, Chrétien, humaniste, scientifique et littéraire, ce fils de paysan sorti de l'Ecole polytechnique de Zurich comptabilise plus de 30 ans de journalisme. Il nous parlera de l'évolution de ce métier et de ses défis. ( En direct sur cette page
    https://www.facebook.com/gorguiwadendoye, ce mercredi, 31 mars 2021, à 17 heures. 
     
    Enfant de chœur, il a servi la messe avant d’aller à l’école. En Mai 68, l’adolescent a 14 ans. Trop jeune pour en être mais assez pour en profiter. Aîné d’une famille d’agriculteur, à huit kilomètres d’une ville monde, Genève, Jean François Mabut fait des études d’agronomie à l’école polytechnique de Zurich. Son père, Jules Mabut, a été député. Surnommé Jules le rouge pour avoir proposé de collectiviser un peu la rente foncière quand la terre est vendue pour bâtir la ville, il a été président de syndicats agricoles. Jean marche sur les pas de Jules. Il découvre sous son aile et grâce à de solides études le monde.
     
    A Zürich, le jeune homme s’est engagé chez les Jeunes démocrates chrétiens. Il devient président du PDC suisse. « On croyait alors à une troisième voie possible entre le communisme à Moscou et le capitalisme financier à l’américaine », confiera -t-il au magazine panafricain ContinentPremier. De retour à Genève, attaché aux valeurs chrétiennes et familiales, Jean François dompte la terre en exploitant la ferme familiale. Non content de travailler avec ses mains, il est également rédacteur en chef du journal du PDC. « C’est ainsi que je suis entré au Journal de Genève. Puis une série d'opportunités a rythmé une carrière sans grandes ambitions, sans grandes prises de risque,... sans un jour de chômage », déclare M. Mabut. Il devient ensuite chef de la rubrique locale à la Tribune de Genève pendant le boom des années 80. A la crise économique des années 90, le scientifique devient secrétaire général du département des finances de l’État de Genève. Dix ans après, il retourne à ses amours journalistes comme rédacteur en chef adjoint de la Tribune de Genève. Le journal est tiré à 70’000 exemplaires. Il occupera tour à tour diverses fonctions, au sein de la Tribune de Genève, avant de créer le forum des blogs en 2007, deux ans après la création de Facebook, un an après celle de Twitter. Parti à la retraite près de 20 ans après son retour au journalisme, il s’occupe actuellement de son jardin, de sa paroisse, de sa commune, de ses deux petits-fils, Mateo 6 ans et Léo 1 an, de mes amis suisses, sénégalais, tchèque, kosovars, sous le tendre regard de son épouse Marie-Cécile. Il n’est pas rare de le croiser en levant les yeux sur les montagnes, en effet, il blogue une à deux fois par semaine sur sa page « Vu du Salève » qu’héberge la Tribune. Chrétien, humaniste, plus scientifique que littéraire, M. Jean François Mabut est pour « une société plus sobre, plus économe des ressources non renouvelables, plus juste, plus solidaire, plus respectueuse, moins inquiète ».
     
    - El Hadji Gorgui Wade Ndoye - ContinentPremier.Com
     
    Suivre votre #GingembreLittéraire, de ce mercredi 31 mars 2021 à 17Heures. 

    Lien permanent Catégories : GINGEMBRE LITTERAIRE 0 commentaire
  • " La musique m'a sauvée. Grâce à elle, j'ai retrouvé mes racines" Diane Henny

    Imprimer

    Diane Laure Henny, Rude Egard, musique, ecologie, resilience, francophonie, HEG, ArchitectureDiane Henny est une renaissance lady Franco-américaine, d’origine Suisse. Elle a plusieurs cordes à son arc. Psychologue et art-thérapeute de formation, elle se spécialise ensuite dans la permaculture et termine actuellement un DAS (Diploma of Advanced Studies) en management durable à la HEG (Haute Ecole des Etudes de Genève).
    Elle est aujourd’hui chargée de mission pour la Fondation Braillard Architectes et co-fondatrice et présidente de Terrasses Sans Frontières. Le magazine panafricain Continent Premier l’a révélée en tant que chanteuse à ses débuts sur scène, il y a trois ans lors des journées culturelles "La Suisse multiculturelle fête l'Afrique multiple", au théâtre Pitoëff. Chanteuse de swing et de jazz manouche, elle évolue au sein du groupe Rude Egard. Sa devise, elle l’emprunte à Montaigne "La plus constante marque de la sagesse, c’est une constante réjouissance".
     
    Diane L.L Henny est l'invitée du #GingembreLittéraire du samedi 27 mars 2021, à 18 H dont la thématique générale de ce mois de Mars est " Résilience des Femmes Francophones" ( A suivre en direct sur Facebook: https://www.facebook.com/gorguiwadendoye)
     
    El Hadji Gorgui Wade Ndoye- Journaliste accrédité auprès des Nations-Unies- Fondateur du magazine panafricain ContinentPremier.Com

    Lien permanent Catégories : GINGEMBRE LITTERAIRE 0 commentaire
  • Sa rencontre avec le Dr. Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix, change la trajectoire de sa vie.

    Imprimer

    Grâce Dakpagon, Gingembre Litteraire, Résilience, Femme, francophonie, métissage, Denis MukewegeGrace avec Mukwege.jpgMusicienne, travailleuse sociale, elle veut devenir avocate pour plaider en faveur des Femmes et des Enfants. Grâce Sarah Dakpagon, alias Gracie D, est née d'un père d'origine béninoise et d'une mère européenne.
    Elle commence le piano à l'âge de 6 ans en école de musique et devient chanteuse autodidacte à l'adolescence. Parallèlement à son art, elle fait un Bac Scientifique afin de devenir professeur en mathématiques. De ses 18 à 28 ans, elle travaille dans le socio-culturel, l'aide sociale à l'enfance et la Protection Judiciaire de la Jeunesse au sein du Ministère de la Justice. Elle quitte son travail et s'inscrit à la faculté de droit et sciences politiques dans l'objectif ultime de devenir avocate pour plaider en faveur des droits humains des enfants et des femmes.
     
    “Le métissage est un témoignage du passé et une vision de l'avenir".
     
    Notre invitée a confié à ContinentPremier.Com que " les mélanges de cultures ont été et sont d'une grande richesse car, dit-elle, le métissage est un témoignage du passé et une vision de l'avenir". Entourée de trois frères et d'une sœur, elle apprend les valeurs du partage, de la solidarité et de la bienveillance. Elle découvre par hasard le combat du Dr Dénis Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018 qui changera le cours de sa vie et les objectifs de son association. Membre d’UNICEF Alsace, elle intervient en tant que conférencière sur le thème des MGF (mutilations génitales féminines), violences et crimes sexuels. Ses expériences professionnelles, personnelles et bénévoles l'ont forgée et lui ont permis de découvrir sa vocation.
     
    Madame Dakpagon est invitée dans le cadre du  "GingembreLittéraire" ContinentPremier.Com   dont la thématique générale de ce mois tourne autour de la " Résilience des Femmes Francophones" .  
    Date: Vendredi 26 mars 2021 à 19H30 en direct sur facebook: 
     
    El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité auprès des Nations-Unies. Fondateur du magazine panafricain ContinentPremier promoteur du " Gingembre Littéraire" et du cycle de conférences sur le "Vivre Ensemble" 

    Lien permanent 0 commentaire
  • Derrière le bulletin quotidien des chiffres de la Covid19: Des humains! Par As Sy ancien SG de l'IFCR

    Imprimer

    As Sy, IFCR, Fondation Annan, Covid 19, Genève, solidarité, SolferinoGuéri, la semaine dernière, et alité pendant près d'un mois à cause de la Covid19, l'actuel Président de la Fondation Kofi Annan et ancien Secrétaire général de la Fédération internationale des sociétés de la Croix rouge et du Croissant rouge (IFCR) dont les sièges sont à Genève, fait un témoignage poignant pour nous rappeler la fragilité de notre existence et la force des relations humaines. Fidèle à son serment de servir l'humain partout et en toutes circonstances, celui qui a su porté haut le message d'Henri Dunant à travers les quatre coins de la planète nous parle pour nous protéger, nous parle car il nous aime  (EGWN)
     
    " J'écoute le bulletin quotidien COVID du ministère de la santé et je ne peux pas retenir mes larmes. Des chiffres et des chiffres sont cités, mais derrière chacun d'entre eux, il y a un être humain, et j'en ai été l'un au cours des 6 dernières semaines. Quatre catégories sont présentées chaque jour. Mon voyage COVID m'a fait traverser 3, et j'ai eu la chance de ne pas tomber dans la 4ème, contrairement à beaucoup de mes amis Aziz, Abdoulaye, Youssou, Ousseynou... Qu ' Allah SWT leur accorde Jannah !
    Je me suis compté parmi :
    1. Les testés positifs. 
    2. Parmi les hospitalisés et soignés dans les différents établissements de santé.
    3. Parmi les déclarés guéris. Alhamdoulilah ! 
    4. Parmi les déclarés morts. Beaucoup d'amis sont tombés malheureusement. Que leur âme repose en paix !
    Je suis plus que reconnaissant pour l'excellent soin que m'a apporté notre merveilleux personnel médical. Merci Mag Awa, Dr Beye, Prof Seydi, Dr Badiane, Dr Sall, Mme Ndour, Mme Senghor, et à travers eux tous les travailleurs de la santé !
    J'ai aussi réussi ce douloureux passage grâce à la visite quotidienne et aux prières de mon épouse Oumy. J'ai tellement de chance de l'avoir et je suis tellement soulagé qu'elle n'ait pas été infectée.
    Je l'ai fait grâce au message quotidien et aux prières de mes filles : ′′ Papa, nous t'aimons tellement, s'il te plaît rétablis-toi vite !"
    Mes frères et sœurs pleuraient et priaient.
    Des amis du monde entier ont envoyé des prières et des vœux.
    Allah SWT vous a tous entendus, et je suis déclaré guéri.
    Cette expérience m'a rouvert les yeux sur les iniquités de la santé, sur la situation des travailleurs de la santé, sur les déterminants de la santé tels que le lieu où vous êtes né ou vivez, et m'a renforcé dans mon combat de toujours : sauver des vies et atténuer la souffrance humaine.
    Cette maladie est méchante. Veuillez porter des masques et respecter toutes les mesures barrières préventive, faites vous traiter dès que vous ressentez des symptômes, et veuillez vous faire vacciner si possible.
    J'ai réussi à combattre de nombreuses épidémies tout au long de ma carrière dans les endroits les plus difficiles ; mais ironie du destin, j'ai attrapé la COVID19 dans le confort de ma retraite à Dakar. Soyons tous vigilants !
    This journey reminds again: “S’il est un luxe veritable, c’est bien celui des relations humaines.” Thanks family and friends! I love you all!"
     
    El Hadji As Asy

    Lien permanent Catégories : Genève Internationale 0 commentaire
  • Face aux exactions chinoises envers les Ouighours: Tout le monde n'est pas couché.

    Imprimer

    Raphaël Glucksmann, Ouighours, Chine, apartheid, Humanite, racisme, dictatureMerci à ce Français qui honore la Dignité humaine. Merci à vous Monsieur Raphael Glucksmann banni pour sa défense des Ouighours par la Chine qui se meut dans une belle arrogance! "J’apprends, écrit Raphaël Glucksmann, sur twitter, que je suis visé par les sanctions chinoises, banni du territoire chinois (ainsi que toute ma famille!) et interdit de tout contact avec les institutions officielles et entreprises chinoises pour ma défense du peuple Ouïghour: c’est ma légion d’honneur" en y adjoignant hastag #FreeUyghurs".  
    Le député européen nous apprend par ailleurs que l'Occident se mobilise pour les droits humains de ces Musulmans chinois qui vivent dans une forme d'apartheid nouveau! “Les Anglais, les Canadiens et les Américains adoptent les mêmes sanctions que l’Union européenne contre des responsables de la répression des Ouïghours: enfin les choses bougent. Plus que jamais, il faut continuer à se mobiliser et à faire pression".

    Lien permanent Catégories : Droits humains 0 commentaire
  • Français: L'avenir est africain!

    Imprimer

    En 2050, 80% des locuteurs seront Africains ! Le destin culturel de la France est en en Afrique. Il est aujourd'hui plus qu'urgent que les Français, plus largement les occidentaux et les Africains redessinent ensemble leur avenir dans un esprit d'ouverture, d'égalité non négociable et surtout de respect.
    L'arrogance ne sauvera pas la France, ni l'Occident de même que l'autarcisme que certains veulent décréter ne sauvera l'Afrique notamment francophone.
    L'Histoire et le présent ont scellé des destins, il faudrait ensemble les assumer. Je l'ai dit, ici et ailleurs, il y a des années, l'Afrique changera dans 10 ans, l'Histoire semble même précipiter le délai ! Continuer à écouter des Africains renégats et ou des politiciens dépassés et égoïstes, de part et d'autre, n'apportera rien de bon ! Je disais en 2010 à Géopolitis de la télévision suisse romande que les jeunesses africaines ont les mêmes ambitions que toutes les jeunesses du monde. Il s'agit de le comprendre mais surtout de l'entendre. Il s'agit de construire un autre avenir possible dans la dignité, l'égalité et une prospérité partagée.
     
    - El Hadji Gorgui Wade Ndoye - Journaliste accrédité auprès des Nations-Unies. Directeur de ContinentPremier.Com 

    Lien permanent Catégories : Francophonie 0 commentaire
  • Les jeunes se lèvent contre le racisme

    Imprimer

    Racisme, ONU, COVID 19, DISCRIMINATIONLa Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale célébrée, le dimanche 21 mars 2021, a pour  thème « Les jeunes se lèvent contre le racisme ». L’objectif de la campagne est d’encourager la participation de chacun et de chacune dans la promotion d’une culture mondiale de tolérance, d'égalité et d'antidiscrimination ainsi que dans la lutte contre les préjugés raciaux et les attitudes intolérantes, a précisé les Nations Unies dans un communiqué.

    Les jeunes se sont déjà mobilisés partout dans le monde à l’occasion des manifestations du mouvement « Black Lives Matter » de 2020, le mouvement de défense des droits des personnes d'ascendance africaine. Des millions de jeunes manifestants, de toute nationalité, se sont rassemblés non seulement dans les rues, mais aussi sur les réseaux sociaux, pour protester contre l'injustice raciale et défendre l'égalité des droits pour tous. Leur activisme a été d'autant plus remarquable dans le contexte de la pandémie de COVID-19, caractérisée par les restrictions sur les rassemblements publics dans de nombreux pays.

    Racisme et COVID19

    À l'image de la COVID-19, la propagation de la haine, de la violence et de la peur contre certaines ethnies et nationalités a été considérable. La pandémie a notamment mis en lumière les inégalités sociales déjà existantes en ce qui concerne les minorités, qui, en étant plus vulnérables, ont été soumises à un risque significativement plus élevé d'infection et de décès, constate l'ONU.

    De plus, la COVID-19 a eu un impact négatif majeur sur les jeunes, y compris ceux issus de minorités. Beaucoup sont maintenant aux prises avec une augmentation de la discrimination raciale, qui s’ajoute aux graves perturbations dans leur éducation, la diminution des perspectives d’emploi et une capacité limitée de participer à la vie publique, ce qui risque d’entraver leur autonomisation individuelle et sociale.

    El Hadji Gorgui Wade Ndoye - Journaliste accrédité auprès des Nations-Unies- Directeur du magazine panafricain ContinentPremier.Com

    Lien permanent Catégories : RACISME 1 commentaire
  • Micheline Calmy Rey lance un Appel aux Suisses: lorsque des multinationales comme Glencore empoisonnent des cours d’eau ou détruisent des régions entières, elles doivent rendre des comptes.

    Imprimer

    Calmy Rey, Multinationales responsables, votation, suisse, economie, ethiqueSelon les sondages, le résultat sera extrêmement serré. Étant donné qu’à peine 28 % des votantes et votants ont voté jusqu’à présent, ce week-end s’annonce décisif! Raison pour laquelle, outre les mensonges distillés par les anti Multinationales responsables, l'ancienne Conseillère fédérale qui tient à une Suisse plus éthique dans ses relations commerciales et économiques avec le reste du monde, alerte et tend la main à ses compatriotes.
     
    "ll n’est pas dans mon habitude de lancer un appel en tant qu’ancienne conseillère fédérale, mais l’initiative pour des multinationales me tient très à cœur. ..
    J’avoue que, d’aussi loin que je me souvienne, j’ai rarement vu une campagne de votation au cours de laquelle autant de contre-vérités étaient propagées sur une initiative, comme le fait actuellement le lobby des multinationales.
    D’après mon expérience, les recommandations de vote personnelles sont plus efficaces que les affiches et les encarts publicitaires : écrivez dès aujourd’hui à vos connaissances pour qu’elles participent à la votation sans se laisser déstabiliser par les contre-vérités !
     
    L’initiative pour des multinationales responsables vise une évidence absolue : lorsque des multinationales comme Glencore empoisonnent des cours d’eau ou détruisent des régions entières, elles doivent rendre des comptes".

    El Hadji Gorgui Wade NDOYE - Journaliste accrédité auprès des Nations-Unies, Genève. Directeur du magazine panafricain ContinentPremier.Com

    Lien permanent 0 commentaire
  • Dans mon pays, "ils" ne meurent pas de la Covid19, ils se jettent à la mer pour ...

    Imprimer

    Tristesse absolue. Alors que la Suisse doit se prononcer sur initiative pour des "multinationales responsables", en étant confrontée à une deuxième vague de la #Covid19 aux conséquences humaines et économique incertaines, au Sénégal, l'un des meilleurs élèves au monde dans son combat contre la pandémie, la dure réalité de la crise sanitaire se surmonte avec la résurgence mortelle de l'émigration clandestine. Une partie de la jeunesse, notamment au nord du pays, depuis quelques jours, est atteinte d'une "folie" contagieuse de quitter coûte que coûte le pays, alors que l'Europe s'est plus qu'emmurée!
     
    Une centaine de morts, selon des organisations de la société civile. Le gouvernement sénégalais, parle d'une dizaine! La marine nationale a, quant à elle, intercepté, en mer, près de 400 voyageurs sans visas pour l'Europe. Une odyssée mortelle impliquant des pères et mères de famille autant que de jeunes enfants sacrifiés ainsi par leurs propres familles.
     
    Des jeunes prennent des bateaux de fortune et s'élancent dans un horizon incertain de quête de l'eldorado européen (j'espère que l'Europe l'a été et ou l'est encore). Cette Europe qui dit Démocratie et avalise l'existence de Multinationales irresponsables qui exploitent sans honte nos ressources et réduisent sous un doux manteau nos enfants à l'esclavage moderne. Cette Europe qui n'a aucune forme d'éthique à avaliser la corruption à haute échelle d'élites locales tant que l'argent et les ressources lui reviennent! Pendant ce temps les nouveaux amis de la Chine font de même.
     
    J'ai envie dire qui sont les responsables?
     
    Les parents absents, irresponsables, fatigués par un capitalisme inhumain, nos Etats africains et autres plus enclins à chercher des médailles de leurs copains européens et chinois que de hisser le niveau de développement humain et durable de leurs pays, l'Occident qui dit bien "la voie droite et qui chemine sur des sentiers obliques"?
    Au delà de nos consciences, c'est l'Avenir de tout l'Homme et de son présent qui nous interpellent. Et l'Histoire nous somme d'y répondre, et d'y répondre de manière très urgente.
     
    -El Hadji Gorgui Wade Ndoye- ContinentPremier.Com
    L’image contient peut-être : 1 personne, texte qui dit ’Liberation de l'après-guerre VIOLENCES PHYSIQUES ETSEXUELLES Goudomp, la face cachée 100 CFA สามิน Senwti cse at Cpam <<Papa m'a sacrifié» Mamadou Lamine Faye, qui avait fait embarquer son fils âgé de moins de 14 ans dans une pirogue en direction de l'Espagne, a été cueilli, hier. Mort pendant la traversée, Doudou a été jeté dans l'océan. Affaire Locafrique :la Chambre d'accusation «déchire» les appels d'Amadou Ba,’
     
     

    Lien permanent Catégories : Actualités 0 commentaire
  • Né à Genève le "Gingembre Littéraire" de ContinentPremier vous invite en Casamance (Sénégal)

    Imprimer

    CASAMANCE, GingembreLitteraire, Sedhiou, Ziguinchor, Senegal, Suisse, GeneveContinentPremier.Com, le seul magazine panafricain accrédité aux Nations-Unies, à Genève, et l'association éponyme vous invitent à la deuxième édition du « Gingembre du Sénégal » sur le   "Vivre Ensemble », qu'abriteront les villes de Sédhiou et Ziguinchor (4-7 décembre 2020) dans la belle province de la Casamance.

    L’année dernière, à Dakar, à Rufisque et à St Louis, les populations parmi elles les personnes intellectuelles, les associations se sont mobilisées pour faire de ce rendez vous du donner et du recevoir un succès éclatant. Et dire, que tout est parti de Genève où la première grande conférence a été lancée à la Maison internationale des associations avec plus de 200 participants. Le lieu aussi de remercier la Tribune de Genève qui nous accompagne dans toutes nos grandes initiatives. Un des journalistes chevronnés de la "Julie" est d'ailleurs parmi nos valeureux Présidents d'Honneur !

    Voici le programme:

    • des Conférences et débats sur le  » Vivre ensemble » sous différents angles, en insistant sur l’élan national salvateur pour la paix et la cohésion nationale, constituent le socle de nos manifestations, en présence de la presse nationale et internationale, de diplomates et du public.

    Les sujets des panels porteront sur:

    « Casamance Terre des Femmes », 
    « Place des femmes dans l’ancrage de la paix », 
    « le rôle des femmes dans la culture rizicole », 
    « La Casamance terre de brassage culturel », 
    « l’Après Covid19 : une opportunité africaine ? », 

    " Senegal: Terre du Numérique ?"

    • des visites de quelques lieux culturels de Sédhiou et de Ziguinchor
    • une soirée culturelle et récréative pour célébrer la fraternité et l’unité dans la diversité de notre belle nation sénégalaise en présence de têtes d’affiche ainsi que de groupes de Sédhiou et de Ziguinchor.

    Par El Hadji Gorgui Wade NDOYE- 

    Lien permanent Catégories : Médias 0 commentaire
  • Tout le reste, n'est que vanité!

    Imprimer

    Il faut apprendre aux gens à se tolérer, à se respecter, mieux à s'aimer dans leurs différences! Personne n'a le droit de tuer ni un Etat d'exclure une communauté ! Je pense être clair ! A chaque fois qu'on minimise les souffrances des uns, on crée une marmite de colères et d'injustices! Par ailleurs le traitement des faits sociaux dans les media a une prégnance forte dans la perception de l'Etat de Droit. Quand de pauvres journalistes incultes portant en bandoulières des idéologies racistes pullulent dans les journaux, débitent des saletés sans fin sur des communautés, que renvoie -t-on à ces dernières. La stratégie de l'humiliation, de l'insulte facile est une gangrène. Les gouvernements responsables ont le devoir de veiller sur toutes les communautés et de traiter tous les citoyens et résidents sur le pied d'égalité! C'est là où la République est debout et forte. C'est là où le citoyen où l'étranger se rend compte qu'il n'a aucune autre forme de choix que de se plier aux règles qui régissent la République. Le respect des lois est, dis-je, l'alpha et l'oméga de la citoyenneté et le levain indispensable pour assurer un meilleur vivre ensemble!
    Ouvrons les yeux, regardons nous dans la paix!
    Tout le reste, n'est que vanité!
     
    - El hadji Gorgui Wade NDOYE- ContinentPremier.Com

    Lien permanent Catégories : Actualités 0 commentaire
  • Les terroristes sont dans nous: Nos sociétés ont inventé ces monstres froids.

    Imprimer

    Nous émouvoir, solidairement, sans distinction de couleur, de religion, du statut d'un humain soumis à l'indignité !
    A chaque fois, qu'un humain souffre, ayons toutes et tous la décence de souffrir avec et ou de dénoncer les bourreaux! Partout, qu'il soit Arabe, Africain, Américain, Européen, Latino, Chinois etc. Quelle que soit sa Couleur, sa Religion: Juif, Musulman, Païen, Bouddhiste, Hindouiste, Athée etc ! Les terroristes sont dans nous ! Ils sont le fruit né de nos propres sociétés !
     
    Aucune société n'est meilleure ni pire ! AUCUNE !
     
    Ayons le Courage de nous regarder les uns les autres dans les yeux et disons nous les Vérités. Le sentiment de Colère est humain juste et même nécessaire ! Ce qui est intolérable, c est de pleurer et d'insulter les autres quand on se sent mal et quand autrui a mal, on le minimise, on lui demande de dire merci, de se taire ! Ce monde va bien, c'est nous êtres humains, qui sommes, le plus souvent, nos propres loups.
     
    Luttons contre les mensonges historiques,les arrogances dues uniquement à un certain sentiment de supériorité financière, je ne dis pas économique!
     
    La haine est partout dans nos sociétés nous la sécrétons, la ruminons dans nos 4 murs en voulant la mort et ou l'éviction d'autrui qu'on pense qu'il ne nous ressemble pas. Un chrétien assassine, un musulman assassine, un juif assassine, un bouddhiste assassine, un athée assassine etc, sans raison, ou par fanatisme, comme un Blanc, un Arabe, un Noir etc. Nous devons condamner, partout, solidairement, et avec la même vigueur et l'honnêteté requises, ces forfaitures indignes d'un humain et surtout faire payer les auteurs. La justice, la liberté et l'égalité se mesurent à notre degré d'être debout partout où l'Homme est manipulé, soumis à l'indignité, torturé, meurtri, rabaissé, exclu, tué, assassiné !
    En bas tous les fanatismes !
    En bas tous les barbarismes!
    En bas toutes les idéologies meurtrières!
    En bas le Racisme qui est, comme je le dis depuis des années, la mère de tous les crimes contre l'Humanité!
    Luttons contre le faux sentiment de supériorité des uns sur les autres ! Luttons pour que l'humain soit digne partout et nous aurons gagné notre combat pour une Humanité juste, égalitaire et fraternelle. Ce n'est pas qu'un voeu: c'est à notre portée ! Le voulons nous?
     
    - El Hadji Gorgui WadeNdoye- (simple être humain qui ne croit à aucune supériorité d'un sang sur un autre, d'un peuple sur un autre mais qui croit aux vrais humains de toutes les couleurs et de toutes les religions ou pas, capables de s'émouvoir à chaque fois qu'une inhumanité a été infligée à son semblable)

    Lien permanent Catégories : Droits humains 0 commentaire
  • Commémoration du 25e anniversaire du génocide de Srebrenica

    Imprimer

    Adama dieng, ONU, Srebrenica, génocide, paix, rwanda Il y a 25 ans, le 11 juillet 1995, près de 8,000 hommes et adolescents bosniaques musulmans ont été massacrés par les forces serbes de Bosnie alors qu’ils pensaient être en sécurité dans une enclave protégée par les Nations Unies. 
     
    Un an après le génocide des Tutsis au Rwanda, la communauté internationale, y compris l’ONU, n'a pas empêché cette tragédie. Se souvenir de Srebrenica est un impératif pour empêcher la commission de tels crimes à l'avenir. Ayons cependant l'humilité de reconnaître qu'il nous reste encore beaucoup à faire pour atteindre cet objectif. Pourtant, les leçons de Srebrenica montrent clairement que lorsque les signes avant-coureurs sont là, il faut agir pour éviter l’irréparable. Srebrenica ce n’est pas seulement le passé.
     
    C’est aussi le présent et l'avenir auxquels nous faisons face. La souffrance des victimes ne finit jamais, et notre adhésion à leur cause ne devrait pas non plus s’estomper. Il y a deux ans, j’ai rendu visite aux Mères de Srebrenica qui m’ont accompagné dans ces champs qui ont été témoins de souffrances indescriptibles et insupportables. Je tenais à honorer leur combat pour la justice et rendre hommage à leurs pères, leurs frères, leurs maris, leurs fils, dans certains cas à toute leur famille. 
     
    Le chagrin que la perte de ces vies a généré se fera sentir pendant des générations. Et dire que certains continuent de douter, voire nier que les événements d'il y a vingt-cinq ans constituent un génocide. Ceci malgré les jugements du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie, de la Cour internationale de Justice et des tribunaux nationaux. Le déni du génocide sème la peur, la méfiance et la haine. 
     
    Le déni du génocide divise les communautés. Il transforme les auteurs et les criminels de guerre en héros. Il constitue un affront à la réconciliation et empoisonne l'avenir des enfants avant même qu'ils ne s'en rendent compte. Nous devons tous contrer fortement ces tendances. 
     
    Tous les dirigeants politiques et toutes les personnes en position d'influence doivent combattre la rhétorique négative par des paroles de compassion et d'empathie envers la douleur et la souffrance de leurs voisins. 
     
    Les victimes, les survivants et les témoins - les personnes mêmes que nous honorons aujourd'hui - sont les vrais héros. Ils ont fait preuve d'un immense courage en se rendant devant les tribunaux pour témoigner contre ceux qui leur ont causé tant de souffrances ; ceux qui ont donné l'ordre de viser des civils pendant le conflit ; ceux qui bafouaient les Conventions de Genève. Malgré le passage du temps, un quart de siècle déjà, les victimes et les survivants n'ont cependant jamais abandonné l'espoir de voir la justice. À Srebrenica, la voix des proches des victimes, en particulier des Mères de Srebrenica, reste une source d'inspiration pour nous tous.
     
    Par Adama Dieng, Conseiller spécial des Nations Unies pour la prévention du génocide

    Lien permanent Catégories : Droits humains 0 commentaire
  • Lutte Contre le Racisme en Suisse: Ce mercredi 5 août à la Maison des Associations, 18H15 - 20 H

    Imprimer

    racisme, suisse, gingembre litteraire, continent premier, maison des associations, ONUAprès les Marches, discutons et trouvons des solutions pour renforcer le vivre ensemble!
    Débat public ouvert à tout le monde. Le " Gingembre" de ce mercredi, 5 août 2020, 18h15 - 20H00, est co-organisé avec la maison des Associations, l'Université populaire africaine (UPAF) etc.
    Il s'agira de donner la parole aux Noirs notamment qui vivent en Suisse et qui subissent le racisme, le " monstre immonde" . Mieux, dire le racisme pour le dépasser. Les intervenantes et intervenants vont aussi apporter des propositions de solutions pour lutter contre le racisme. Ce n'est pas une rencontre de lamentations mais de prise de paroles responsable et d'élaboration d'outils indispensables à la lutte contre le racisme. L'objectif donc est de participer activement au meilleur "Vivre Ensemble" en Suisse et dans le monde. Le plus souvent, on parle du racisme sans les concernés: donner la parole aux Noirs, aux Africains de manière générale, aux diasporas, aux Afro descendants c'est faire oeuvre d'hygiène intellectuelle et de haute responsabilité. Comment aussi construire des passerelles entre les communautés africaines et les autres sur la base du respect mutuel, du respect des lois et règlements qui régissent la République sont des questions essentielles. Autant d'éléments fondamentaux pour vivre dans le dialogue, l'inter culturalité etc, et qui participent à la paix sociale et au développement économique.
     
    - El Hadji Gorgui Wade NDOYE- 076 446 86 04
    PDG - ContinentPremier - Initiateur du " Gingembre de ContinentPremier"
     

    Lien permanent Catégories : Débats 4 commentaires