10/02/2016

DECHIRURES DE LA GUERRE EN SYRIE: Le système de santé s’effondre à Azaz, avertit MSF.

syrie,msf,azaz,turquie,muskilda zancadaD’après les dernières estimations disponibles, on compte environ 30 000 nouveaux arrivants en quête de sécurité, dans les zones frontalières avec la Turquie. La majorité vivent en dehors des camps de déplacés existants, qui accueillent déjà des dizaines de milliers de personnes précédemment déplacées à cause du conflit. 

Une escalade des combats va déclencher de nouveaux déplacements massifs de population et aggraver la crise humanitaire. Médecins Sans Frontières (MSF) s'inquiète. De même l'organisation souligne: " Depuis samedi dernier, les équipes de l'hôpital MSF situé dans le district nord d’Azaz ont constaté une augmentation d'environ 50% des consultations externes, et réalisent actuellement environ 160 consultations par jour; la plupart pour des cas d’infections respiratoires. MSF a également augmenté le nombre de lits de l'hôpital de 28 à 36, et se prépare à accroitre la capacité d’accueil de l’hôpital si nécessaire".

Le chaos

Les combats intenses dans le district d’Azaz, ville située au nord de la Syrie, forcent des dizaines de milliers de personnes à fuir vers la Turquie. Le système de santé déjà dévasté, est proche de l'effondrement et toute escalade des combats va contribuer à aggraver la crise humanitaire dans la région, lit-on dans un communiqué de Médecins Sans Frontières (MSF) arrivé à notre rédaction.

Les combats continuent de mettre à mal le système de santé déjà dévasté. Plusieurs hôpitaux et centres de santé de santé à Azaz et dans les zones rurales autour de la ville d'Alep, ont été touchés par des frappes aériennes durant les deux dernières semaines, dont trois hôpitaux soutenus par MSF.

"Le district d’Azaz a payé un lourd tribut à cause de cette guerre brutale, et une fois de plus, les services de santé sont en état de siège ", déclare Muskilda Zancada, chef de mission des programmes MSF en Syrie. "Nous sommes extrêmement préoccupés par la situation dans le sud d’Azaz où les personnels médicaux, craignant pour leur vie, ont été contraints de fuir et où les hôpitaux ont soit tout simplement été fermés, soit ne peuvent plus offrir que des services d'urgence très limités."

Soutien et appel

MSF demande à toutes les parties au conflit de prendre les mesures nécessaires pour prévenir de nouveaux déplacements massifs de population et une aggravation de la crise humanitaire. Les attaques sur les quelques centres médicaux encore fonctionnels doivent immédiatement cesser. Les combats et les bombardements dans les zones fortement peuplées doivent être arrêtés, au moins jusqu'à ce que les civils aient pu fuir et rejoindre des zones sécurisées avec un accès aux services de base.

MSF avertit également que les organisations de secours débordées, qui luttent déjà pour répondre aux besoins de logement, de nourriture, d'eau et d'assainissement, ne seront pas en mesure de faire face à de nouveaux afflux de personnes déplacées. "Les camps actuels n’ont pas la capacité d'accueillir de nouveaux arrivants", poursuit Zancada. "Il y a un risque que les personnes déplacées, y compris les jeunes enfants et les personnes âgées, soient contraintes de vivre sans abris, exposées au froid et au gel, pendant plusieurs jours au moins. Cela pourrait provoquer de graves effets sur leur santé, notamment des cas de pneumonie. "

Les équipes de MSF dans le district d’Azaz distribuent des kits de secours essentiels tels que des tentes et des couvertures aux déplacés. 800 familles à ce jour ont pu en bénéficier. Les personnes les plus vulnérables sont celles qui vivent en dehors des camps et qui n’ont reçu pratiquement aucune aide.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye. Journaliste accrédité auprès de l'ONU. Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

19:25 Publié dans SYRIE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : syrie, msf, azaz, turquie, muskilda zancada | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

25/06/2014

Syrie, Irak, Centreafrique : la synthèse de l'actualité de source onusienne !

Situation en Syrie

en mi juin, le nombre de personnes bénéficiant de l’aide du PAM est en baisse, à cause des grandes difficultés qu’ont les organisations humanitaires à accéder aux réfugiés. L’aide atteignait 4.1 millions de personnes en mars et le nombre a maintenant chuté à seulement 3.2 millions. L’objectif du PAM est de distribuer de la nourriture à 4.2 millions de personnes.  

Le 22 mai, le PAM et d’autres agences onusiennes ont obtenu un accord pour débuter un plan d’assistance de 2 mois dans le gouvernorat d’Alep qui permettra d’apporter une aide alimentaire et humanitaire à 800 000 personnes. 286 millions dollars sont nécessaires à l’organisation pour qu’elle continue son action jusqu’au mois d’août.

Situation en Irak

Navi Pillay exprime une vive inquiétude quant à la détérioration rapide de la situation en Irak.  Le Haut-Commissariat aux droits de l’homme fait état de plusieurs violations graves des droits humains, notamment des exécutions sommaires et extrajudiciaires ou des cas de torture.

La Haut-Commissaire avertit les différents partis du conflit que le droit international les oblige à traiter humainement les membres des forces armées qui ont rendu les armes ou qui sont hors de combat, et que les infractions au droit international peuvent être qualifiées de crimes de guerre. Plusieurs cas de violations ont déjà été constatés. Selon des informations de l’ONU, 12 personnes servant probablement la police ou les services de sécurité irakiens ont été tuées à Dawasa, au centre de Mossoul. Le 11 juin, 17 civils travaillant pour la police de Mossoul ont été exécutés. Autre source d’inquiétude, des prisonniers de la prison de Mossoul ont été libérés et armés, et cherchent à présent à retrouver les responsables de leur enfermement pour se venger.

La population doit aussi faire face à un manque de nourriture croissant, à un accès très difficile à l’eau potable, ainsi qu’à des coupures d’électricité pendant une vingtaine d’heures chaque jour. Les écoles et les églises sont souvent reconverties en abris ou en cliniques de fortune. Le Haut Commissariat aux réfugiés apporte son aide dans la création de deux nouveaux camps pour pouvoir accueillir les réfugiés. Le PAM lance une opération visant à prodiguer de l’assistance alimentaire à 42 000 déplacés en Irak. Deux vols chargés de nourriture et de matériel de base seront envoyés en Irak prochainement.

Situation en Centrafrique

UNICEF dénonce la situation déplorable de milliers d’enfants en République Centrafricaine. « En moyenne, au moins un enfant a été mutilé ou tué dans des combats chaque jour au cours des six derniers mois » dit Souleymane Diabaté, représentante d’UNICEF en RCA. «  La violence en Centrafrique est effroyable, à cause de sa brutalité, de sa violence, et les enfants n’ont pas été épargnés. » Durant les six derniers mois, 277 enfants ont été mutilés et 74 ont été tués selon les rapports d’UNICEF. A cause du climat de violence et d’insécurité, il est difficile pour UNICEF d’obtenir des données exactes et le nombre d’enfants blessés ou tués est vraisemblablement plus élevé.

UNICEF et ses partenaires s’emploient à protéger les enfants des combats, à leur permettre de poursuivre un cursus scolaire, et également à leur fournir une aide psychologique. L’organisation fait également son possible pour négocier la libération d’enfants enrôlés dans des groupes armés et aussi pour les réunir avec leur famille.

UNICEF a actuellement besoin de 120 millions de dollars pour l’année 2014. Leur action en Centrafrique est cependant la moins financée pour le moment.

Par Naomie Noël, sous la direction de El hadji Gorgui Wade Ndoye (ContinentPremier.Com) 

04:32 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : syrie, irak, onu, pam, unicef, guerre | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

14/05/2014

Syrie, le négociateur onusien Brahimi a démissionné! Sur les traces de Kofi Annan qui savait!

DSC_2459.JPGSyrie, le négociateur onusien Brahimi a présenté sa démission au Secrétaire général de l'ONU! C'est Ban Ki Moon, lui-même, qui a donné, hier, mardi 13 mai 2014, l'information. La Syrie est détruite. Le pays est appelé à des élections présidentielles!

Rappelons que l'Algérien, Lahdar Brahimi, diplomate aguerri n'a ménagé aucun effort avec ces fameux Geneva rounds mais c'est sans compter avec la détermination d'Assad pas si impopulaire qu'il a été présenté, le manque de maturité des leaders de l'opposition à son régime, les calculs horribles des puissances: USA, Russie, UE, la folie d'un certain Sarkozy, l'incapacité de la Ligue arabe à régler les problèmes arabes à l'image de l'incapacité de l'Union Africaine.

Kofi Annan qui n'est pas né de la dernière pluie avait compris qu'on lui présentait une affaire minée dès le départ, il avait demandé des garanties qu'il n'a pas obtenues alors le Ghanéen sentant le doux piège labyrinthique avait gentiment rendu le tablier mettant fin à son rôle de médiateur dans ce conflit fratricide ! Entre en jeu Brahimi, un renard de la diplomatie! Mais seul face à des tigres et des hiboux !

Hier, présent à l'Office des Nations unies à Genève, Kofi Annan a eu la gentillesse de venir me serrer la main et de s'enquérir de mon travail laissant de côté son escorte. L'ancien SG se rappelle, sans doute, de ce jeune journaliste noir qui devait arracher, il y a 15 ans parfois le micro, face à la meute des grandes agences qui régentent l'info mondiale à qui on donnait soigneusement la parole pour poser toutes les questions de l'Humanité ! Comment faire dès lors pour mettre une perspective africaine dans l'information Mac Do ! Parler de l'Afrique et de ses questions sans condescendance, avec honnêteté, réalisme et objectivité: tel a été toujours le sens profond de ma démarche pour inscrire dans le respect l'Afrique dans le vrai jeu de l'Humanité une et indivisible. 

Kofi Annan, est un autre grand Africain qui a beaucoup appris des jeux et enjeux de la Géopolique mondiale. Un charisme sans ride ni ridule, une épouse élégante et présente, c'est toujours un plaisir de boire un café avec le Grand KofI l'homme à la boule zéro, aux cheveux cendres qui avait dit Non à Bush sur sa guerre contre l'Irak !

 


El Hadji Gorgui Wade Ndoye,
Directeur des publications du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

16:09 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : annan, kofi, brahimi, onu, ban ki moon, assad, usa, ua, afrique, syrie, ghana, algérie | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

21/01/2014

La Suisse : Génie et ou merveilleux Culot !

carte suisse.jpgLa Suisse, ce petit pays si grand qui accueille les grands de ce monde à Davos, qui offre, en même temps, ses services de médiation pour la paix en Syrie à Montreux, qui loge le Haut Commissariat aux droits de l'Homme qui se réunit en session spéciale sur la RCA à Genève!


Un pays qui ne produit pas de cacao et qui vous donne le meilleur des chocolats pardon aux Amis Belges, qui n'a pas de puits de pétrole, ni de minerais d'or et qui en est l'un des premiers négociateurs planétaires.


Un pays qui a réussi à faire croire au monde entier que c'était ici qu'il fallait garder son argent et vaquer tranquillement à ses occupations.


Si ce n'est pas du Génie je dis quel Culot !


Ici, la grosse matière première est composée de têtes pensantes, d'agriculteurs fiers, d'organisation, de méthode et de discipline.

On peut penser le contraire mais la Suisse a peu de licenciés et de docteurs. Ici on étudie pour comprendre le monde et payer ses factures.


Et surtout un système politique qui ne rend pas fou le dirigeant politique mais qui le rend noble tant qu'il est au service du peuple.

A méditer. Et pourtant rien n'est jamais acquis !

 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité au Palais des Nations Unies, Observateur de l'utilisation du français auprès de l'ONU et des O.I,

Directeur des publications du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

 

 

15:25 Publié dans La Suisse | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : suisse, genève, montreux, nations unies, syrie, rca, droits humains | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

06/09/2013

BAN KI MOON : BRAVO SUR LA SYRIE !

BanKiMoon1.jpgBAN KI MOON AU MOINS SUR LE COUP DE LA SYRIE TIENT SON ROLE DE CONSCIENCE MORALE DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE. LE PATRON DES NATIONS UNIES VEUT RESTER LOGIQUE !!!! C'EST A TON SON HONNEUR ! "J'AI ENVOYÉ LES INSPECTEURS J'ATTENDS AU PLUS VITE LES RÉSULTATS DE LEUR ENQUÊTE. IL N'Y A PAS DE SOLUTION MILITAIRE AU CONFLIT SYRIEN". VOICI LA QUINTESSENCE DU MESSAGE DU CORÉEN HIER AU G-20 !


JE PENSE PERSONNELLEMENT QUE L'ONU A ASSEZ SOUFFERT DE SES INCOHÉRENCES JUSQU'EN EN PERDRE SA CRÉDIBILITÉ QUE LAISSER OBAMA ET HOLLANDE BOMBARDER LA SYRIE SUR LA BASE DE LEUR ENVIE PERSONNELLE ET DE LEURS INTÉRÊTS BASSEMENT ECONOMIQUES SERAIT UNE BELLE BÊTISE POUR L'ONU ! CELA A ÉTÉ L'OBJET DE MON ECHANGE AVEC LAKHDAR BRAHIMI MÉDIATEUR CONJOINT DE L'ONU ET DE LA LIGUE ARABE LORS DE SA CONFÉRENCE DE PRESSE A L'ONU.

POURQUOI AVOIR ATTENDU SI LONGTEMPS APRES QUE L'ONU A DEJA ANNONCE 100.000 MORTS POUR SAUTER SUR CE MASSACRE HORRIBLE A L'ARME CHIMIQUE DONT LES AUTEURS NE SONT PAS ENCORE OFFICIELLEMENT IDENTIFIES POUR DIRE NOUS ALLONS ENFIN FAIRE LA GUERRE. IL N'Y A PAS DE GAZ QUI S’ÉCHAPPE PAR LA ? GARE A L'INTOXICATION !

ATTENDRE LES CONCLUSIONS DES INSPECTEURS DE L'ONU EST UNE OBLIGATION MORALE A LAQUELLE NI OBAMA NI HOLLANDE NE PEUVENT SE SOUSTRAIRE. ILS DÉFIERAIENT AUSSI LE MONDE COMME ASSAD DONT ON SAIT QUE LA FAMILLE A REGNE EN TERREUR EN SYRIE COMME LE FAIT LA FAMILLE SAOUD EN ARABIE SAOUDITE MAIS SOUTENUE PAR L'AMERIQUE!

J'AI SOUTENU OBAMA COMME HOLLANDE EN TOUTE LIBERTÉ ET EN TOUTE LIBERTÉ JE LEUR DIS VOUS FAITES FAUSSE ROUTE. CERTES ILS BATTRONT ASSAD EN CAS DE GUERRE MAIS CE QUI EST SUR ILS RENDRONT LE MONDE PLUS INGOUVERNABLE QU'IL NE L'EST ACTUELLEMENT. UNE COHORTE DE TERRORISTES SAUVAGE VA NAÎTRE DES CENDRES DE CETTE SALE GUERRE. ET CE SONT NOUS LES PLUS PAUVRES QUI N'AVONS PAS DE BUNKER QUI PAYERONS LES POTS CASSES PAR LA BÊTISE DE DEUX HOMMES QUI SE PENSENT PUISSANTS.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, Directeur des publications du Magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

18:13 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ban ki moon, assad, obama, hollande, syrie, france, terrorisme, guerre, chimique, onu, arabe | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

05/01/2012

Gaétan Vannay, responsable de la rubrique internationale de la radio suisse romande : ‘La communauté internationale n’est pas assez forte dans son opposition face à Bachar Al Assad’

gaetanvannay.JPG

Grand reporter, le journaliste suisse était l'un des rares journalistes occidentaux présents en Libye aux durs moments des combats entre les forces de Kadhafi et les rebelles.Il s'est aussi rendu en Syrie, en prenant énormément de risques pour faire son travail de journaliste.Gaetan Vannay a séjourné à Zentan, en Libye les deux dernières semaines de mars et en Syrie, il est resté à Hama du 19 juillet au 3 août 2011.Le lauréat du Prix Jean Dumur 2011 nous raconte ses différentes expériences qui lui ont valu cette auguste reconnaissance.

GENEVE - Entre les feux de l'Otan, les bombardements des troupes de Kadhafi, les attaques des soldats d'Assad, notre confrère suisse raconte les souffrances des populations. Son travail lui a valu la reconnaissance internationale. Il aurait pu également y laisser sa vie, comme tant d'autres avant lui. Dans son Rapport annuel, rendu public cette semaine, la Presse emblème campagne (Pec) qui avait demandé au Conseil des droits de l'Homme d'assurer la sécurité des journalistes au cours des violences dans la République arabe syrienne, informe au niveau mondial qu'au moins 106 journalistes ont été tués en 2011.


Massacres en Syrie


Le journaliste suisse n'atteste pas, durant sa présence en Syrie, des nombreux massacres dont seraient victimes les populations excédées par le pouvoir autocratique du président syrien qui a hérité le pouvoir de son père. Le journaliste n'invente pas des faits. Il raconte ce qu'il a vécu, ce qu'il a vu, en toute objectivité : 'Moi, ce à quoi, j'ai assisté s'est passé en deux temps. D'abord, ce sont dix jours de manifestations pacifiques et extrêmement bien organisées tous les jours et surtout les vendredis après la prière qui rassemblaient quelques dizaines de personnes. Les manifestations étaient pacifiques, bien structurées et les gens n'étaient pas armés.'
Quid des bandes armées ? Gaetan Vannay assure qu'il n'a pas vu des bandes armées qui terrorisaient le gouvernement syrien, comme le prétendent les autorités syriennes pour justifier leur violence à l'égard des populations en révolte. Notre interlocuteur poursuit : 'Un matin, j'ai vu arriver des chars et des forces de sécurité à Hama pour commencer la répression. Je les ai vus tirer sur les populations qui essayaient de se protéger comme elles pouvaient.' Gorge nouée, notre interlocuteur se retient, et poursuit comme s'il était investi d'une mission de témoigner, afin que personne ne dise 'je ne savais pas' : 'J'ai vu aussi six ou sept personnes armées du côté des opposants'.

Lire la suite ici/

http://www.walf.sn/international/suite.php?rub=6&id_art=77953


Article publié ce 4 janvier 2012 par Walfadjri-Sénégal, quotidien privé imprimé à Dakar, en page Internationale



Auteur El Hadji Gorgui Wade NDOYE, journaliste accrédité à l'ONU directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

02:29 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : gaetan vannay, radio suisse romande, rts, presse, syrie, libye, nations unies, suisse, walfadjri, continent premier | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

04/12/2011

Eileen Chamberlain Donahoe, Ambassadeur des Etats Unis: " Les Syriens veulent un nouvel ordre politique"

ambassadeurDonahoeEtatsUnis1.jpgLa dix-huitième session extraordinaire du Conseil des Droits de l'Homme, consacrée à «La situation des droits de l'homme en République arabe syrienne à la lumière du rapport de la commission d'enquête», tenue, vendredi dernier, à Genève, a condamné la Syrie pour la poursuite des violations flagrantes, graves et systématiques des droits humains. La délégation américaine conduite par l'Ambassadeur Eileen Chamberlain Donahoe a déclaré que les Syriens ont exprimé « une soif irrépressible pour un nouvel ordre politique dans leur pays.». L'Ambassadeur de Syrie a pour sa part crié de même que la Chine, la Russie, Cuba et l'Equateur à « l'ingérence ».

 GENEVE- (Correspondance) Le Conseil des droits de l'Homme qui s'est réuni de manière extraordinaire pour la troisième fois depuis le début de l'année, a consacré sa session de vendredi à la situation des violations graves des droits humains en Syrie. Il a décidé, dans sa résolution adoptée par 37 voix sur les 47 membres, de créer un mandat de rapporteur spécial pour suivre la situation en Syrie et mettre en oeuvre les recommandations de la commission d'enquête.

Navy Pillay, la Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'Homme, a souligné, à l'ouverture de la session présidée par Mme Laura Dupuy Lasserre, Ambassadeur d'Uruguay en sa qualité de présidente du Conseil des Droits de l'Homme, que la violente répression visant les civils et les manifestants pacifiques en Syrie n'a pas cessé depuis la présentation de son rapport sur la situation le 22 août dernier. Depuis mars 2011, on estime à plus de 4000 le nombre de personnes tuées et des dizaines de milliers auraient été arrêtées. Plus de 14 000 personnes seraient en détention des suites de la répression des manifestations. La Haut-Commissaire a, ainsi, martelé que les autorités maintiennent une répression qui pourrait conduire le pays à une guerre civile. « Compte tenu de l'incapacité des autorités syriennes à protéger leurs citoyens, la communauté internationale se doit de prendre de toute urgence des mesures efficaces pour protéger la population. », a -t-elle demandé. A la suite des discussions qui ont réuni 101 Etats membres des Nations Unis dont 29 membres du Conseil avec droit de vote, l'appel de la haut commissaire a été entendu par une condamnation de la Syrie.

La résolution a été acceptée par 37 voix (dont celle du Sénégal représenté par l'Ambassadeur Fodé Seck), contre quatre (Russie, Chine, Cuba et Equateur qui considèrent la résolution "unilatérale et politisée", et une forme d'ingérence dans les affaires intérieures d'un Etat) et six abstentions (Angola, Bangladesh, Cameroun, Inde, Philippines, Ouganda). Le Conseil, endossant les recommandations de la commission internationale d'enquête, transmet son rapport au secrétaire général de l'ONU et à tous les organes pertinents de l'ONU pour qu'ils prennent "les mesures appropriées".

Très sévère envers le régime syrien, l'ambassadrice Donahoe des Etats-Unis qui a organisé à 12 heures 30 un bref entretien avec la presse internationale, pesait ses mots : « la violence doit finir. ». Elle dénonçait la « complicité de l'Etat syrien dans les violations systématiques des droits humains des populations notamment des manifestants pacifiques.». Elle a souligné que des « enfants ont été violés autant que des hommes et des femmes.». Dans une déclaration remise à la presse, le directeur général de l'Unicef Anthony Lake a déclaré que « L'Unicef est gravement troublé par les rapports confirmés faisant état d'attaques violentes contre des enfants. ». Ainsi, il considère que la résolution adoptée, hier soir, par le Conseil 2reflète l'indignation de la communauté internationale devant les plus de 300 enfants tués par les forces gouvernementales en Syrie depuis mars 2011 et les rapports confirmés selon lesquels des sévices odieux, y compris des actes de violence sexuelle, ont été commis sur des enfants dans les lieux de détention.»

L'Ambassadeur Faysal Khabbaz Haboui de la Syrie, intervenant à titre de pays concerné, a « appelé à respecter les principes de la Charte des Nations Unies et à promouvoir le dialogue constructif et la coopération internationale.  Il a rappelé que le mandat du Conseil des droits de l'homme est de promouvoir un dialogue véritable loin de toute sélectivité et de la politique du «deux poids, deux mesures».  En tenant cette réunion, après deux autres consacrées au même thème, le Conseil perd de sa crédibilité sur la scène internationale, a -t-il prédit, sans être suivi.

Malgré son isolement et les crimes qui lui sont reprochés, le Président Bachar Al Assad bénéficie encore de quelques soutiens dans son pays. Saura-t-il prendre toute la mesure de la gravité de l'heure pour éviter de « conduire le pays dans une situation de guerre civile" comme le craint, ouvertement, Navy Pillay.

Photo: Eric Bridiers

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste sénégalais accrédité aux Nation Unies, directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

22/08/2011

Sur ma Page FaceBook: Cap Vert, Libye, Italie, Sénégal, Syrie

capvert.jpgViva le Cap Vert! L'opposant Jorge Carlos Fonseca a remporté le second tour de l'élection présidentielle organisé dimanche, selon les résultats provisoires. Son adversaire du parti au pouvoir, Manuel Inocencio Sousa, a aussitôt reconnu sa défaite. Je rappelle que le Président sortant avait décidé de ne pas se représenter respectant ainsi la Constitution de son pays! Le Sénégal fera-t-il mieux? Me Wade, cher Président, la balle est dans ton camp!

 Libye- Italie: "Nos entreprises peuvent être rassurées. Le nouveau gouvernement libyen respectera tous les contrats," a martelé Franco Frattini, ministre des Affaires Étrangères de Berlusconi. Il a souligné que des ingénieurs de la société Saipem, filiale du groupe pétrolier italien ENI, travaillaient déjà à la remise en état d'infrastructures pétrolières en Libye. Et les ingénieurs Sénégalais dans tout ça? Président Wade j'espère t'avais bien négocié? Quel monde?

Sénégal: Le 23 août le Président Wade est attendu pour le petit pèlerinage à la Mecque. Espérons, devant la Kaaba, il trouvera la Lumière et la Sagesse nécessaires, pour prononcer le seul véritable « waax waxèet » (Ndlr se dédire en wolof) valable, qu'on aurait aimé l'entendre dire: "Je ne suis plus candidat en 2012". Et qu'il organise des élections libres et transparentes afin que le Meilleur Gagne et que le Sénégal se mette au Travail!

 SYRIE: Enfin l'ONU bouge!!! A Genève, le boucher Assad aura bien chaud! Notons que le Conseil des droits de l'homme tient, ce lundi 22 août, une session extraordinaire consacrée à «La situation des droits de l'homme en République arabe syrienne». La session se déroulera à partir de 11h30 en salle XX du Palais des Nations, à Genève. En fait, il avait déjà fini le boulot!!!

Vous pouvez accéder à mon Mur sur Facebook par ce lien:

http://www.facebook.com/gorguiwadendoye

Photo: Jorge Carlos Fonseca - Le nouveau Président du Cap Vert

Gorgui Wade Ndoye (ContinentPremier.Com)

10:58 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cap vert, libye, italie, sénégal, syrie, mecque, kadhafi, assad, abdoulaye wade, jorge carlos fonseca | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

18/08/2011

SYRIE: Enfin le boucher Assad devant le Conseil des droits de l’Homme !

bachar-al-assad.jpgEnfin l'ONU bouge!!! A Genève, le gouvernement qui a osé envoyer chars mitraillettes et autres trucs tuer son propre peuple aura peut-être chaud! Certainement, sourires sous cape ! En fait, Assad avait déjà fini le boulot!!!

Notons que le Conseil des droits de l'homme tiendra, lundi 22 août, une session extraordinaire consacrée à «La situation des droits de l'homme en République arabe syrienne». La session se déroulera à partir de 11h30 en salle XX du Palais des Nations, à Genève.
On se demande bien pourquoi la rapidité météorique de Sarkozy en Libye et de ses amis de l’Otan n’a pas été clonée en Syrie !
El Hadji Gorgui Wade Ndoye (ContinentPremier.Com)

17:06 Publié dans Nations Unies | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : syrie, bachar al assad, 2011 révolution arabe, droits de l'homme, palais des nations, nicoals sarkozy, otan | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye