18/05/2015

6.000 Rohingyas en Mer : Personne n'en veut !

Myanmar 1.jpgLeur faute, être des Musulmans ! Chiens ou chats, Ils auraient eu plus de chance dans ce monde de démagogie et d'absurdité ! 

Le Haut Commissaire aux Droits de l'Homme vient de réagir de manière forte en se disant outré de savoir que des pays ont préféré malgré les appels humanitaires repoussé ces Musulmans qui fuient la dictature et la politique ségrégationniste birmane pays du Prix Nobel de la Paix Mme Aung San Suu Kyi que les pays dits civilisés veulent mettre à la tête de ce pays. Vous avez parlé d'hypocrisie, d'humanisme à géométrie variable !!!! Pfff ! Voici la réaction de Zeid Ra’ad Al Hussein, le boss de lOffice des Nations unies à Genève pour les droits humains : 


“I am appalled at reports that Thailand, Indonesia and Malaysia have been pushing boats full of vulnerable migrants back out to sea, which will inevitably lead to many avoidable deaths,” UN Human Rights Chief Zeid Ra’ad Al Hussein said, as some 6,000 migrants are believed to be still stranded at sea in precarious conditions."

 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, www.ContinentPremier.Com

21:55 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : myanmar, prix nobel, droits de l'homme, migrants, racisme | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

13/10/2011

L'Université de Genève honore Toni Morrison et Dick Marty: Les droits humains au coeur de l'Alma Mater.

Toni_Morrison_2008-2.jpgDemain, vendredi 14 octobre, dès 10h00, le Dies academicus 2011 verra l'Université de Genève (UNIGE) honorer des personnalités emblématiques du progrès des sciences, de la vigueur des humanités, du pouvoir de la littérature. La cérémonie convoque plusieurs Regards sur les droits humains. Le rectorat décernera ainsi un doctorat honoris causa à Madame Toni Morrison, Prix Nobel de littérature (1993), professeure honoraire à l'Université de Princeton et femme engagée pour les droits démocratiques, qui s'exprimera sur les Droits humains et droits des femmes. Je serai aux premières loges! Toni Morrison a dit du bien de mon aîné et ami l'écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop en saluant son livre  "Murambi, le livre des ossements " qui parle du génocide au Rwanda, en déclarant, notamment, qu'il était un «  livre important ».

Née en 1931 dans l'état de l'Ohio, diplômée de l'Université de Howard, Toni Morrison enseigne à l'Université du Sud Texas, puis à Howard, avant de se lancer dans l'écriture. Son premier roman, The Bluest Eye, paraît en 1970. Suivront Sula en 1973, Song of Solomon en 1977, Tar Baby en 1981, puis Beloved, roman de la consécration, en 1987. Elle compose également des paroles de chansons dès 1993, notamment pour Jessye Norman et un livret d'opéra, Margaret Garner, ainsi que des livres pour le jeune lectorat. Dans un autre domaine que la fiction, elle écrit des essais sur la littérature anglophone américaine, comme The Black Book, en 1974 ou Playing in the Dark : Essays on Whiteness and the Literary Imagination, en 1992 et plus récemment, Remember : The Journey to School Integration.
Prix et distinctions affluent dès la parution de Sula, dont le Pulitzer pour Beloved. Tony Morrison est aussi nommée membre d'honneur ou médaillée d'un nombre impressionnant d'institutions littéraires ou humanistes, comme la Fondation Pearl Buck, l'Ecole Normale Supérieure, Club National des Arts de New-York ou l'Ordre des Arts et Lettres de France. Elle donne régulièrement des lectures et intervient dans divers forums humanitaires, comme les plénières d'Amnesty International ou les conférences du Trinity College de Cambridge.

Le second récipiendaire du titre de docteur honoris causa décerné par le rectorat est Monsieur Dick Marty, ancien procureur général du Tessin, conseiller aux Etats, membre et ancien président de la Commission des droits de l'homme au Conseil de l'Europe, vice-président de L'Organisation mondiale contre la torture (OMCT) ; sa prise de parole portera sur la question des droits de l'Homme, Entre espoirs et désenchantements: l'éternel retour?

Né en 1945, Dick Marty est docteur en droit depuis 1974, avec une thèse intitulée Le rôle et les pouvoirs du juge suisse dans l'application des sanctions pénales, qui obtient le premier prix de l'Association suisse pour la réforme pénitentiaire ; après avoir débuté une carrière académique en dirigeant la section de droit helvétique à l'Institut de droit pénal international et criminologie Max-Planck de Freiburg in Brisgau, il se lance dans une carrière politique, motivé par le souci de s'engager au service de la Cité. Après avoir occupé des postes importants au canton du Tessin et à la Confédération, il supervise la réforme du Ministère public helvétique et préside des Commissions prestigieuses, comme celle des Affaires extérieures, puis celle de l'Economie et des Redevances, qu'il dirige aujourd'hui encore. Au niveau international, il ouvre et conduit des enquêtes audacieuses au nom du Conseil de l'Europe, au sujet, par exemple, des prisons européennes de la CIA ou d'un trafic d'organes au Kosovo.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye (ContinentPremier.Com) avec le Service Presse de l'Université de Genève.

 

 

16:26 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toni morrison, dick marty, genève, suisse, new york, boubacar boris diop, prix pulitzer, prix nobel | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

09/10/2011

Prix « Vautrin Lud», «Le Nobel» de géographie à un professeur de l’Université de Genève!

baillyPrixVL.JPGLa 22ème édition du Festival international de géographie, 6 au 9 octobre 2011, a honoré le Professeur genevois Antoine Bailly pour ses recherches et son impact sur la géographie moderne. Le festival a enregistré la présence de Frédéric Mitterrant, Ministre de la Culture. L'édition 2011 est consacrée au Continent africain autour du thème " L'Afrique plurielle, paradoxes et ambitions».

SAINT DIE DES VOSGES-(Vosges-Lorraine)- Le lauréat du Prix International Vautrin Lud, le "Nobel" de géographie a été décerné, jeudi, à l'ouverture officielle du Festival international (FIG) de géographie, à Antoine Bailly, Professeur Emérite à l'université de Genève, agrégé de géographie et docteur d'État. Le Festival est également un moment festif qui permet une vraie rencontre entre le public et une discipline académique souffrant d'une image «faussement désuète».

Le FIG permet de parler de géographie par la littérature, la gastronomie et la culture en général. Au-delà de la manifestation populaire soutenue par les plus hautes instances représentatives des géographes, le comité organisateur du Festival international de géographie a fait reconnaître le prix « Vautrin Lud" qui couronne les travaux d'un géographe émérite comme la plus haute distinction en matière de géographie, discipline pour laquelle il n'existe pas de prix Nobel. Le lauréat du Prix International Vautrin Lud, le "Nobel" de géographie a été décerné, hier, au Professeur Emérite à l'université de Genève, agrégé de géographie et docteur d'État, M. Antoine Bailly Docteur Honoris Causa des Universités du Québec, de l'Académie des Sciences de Hongrie et de l'Université de Lisbonne. Professeur Emérite à l'université de Genève, agrégé de géographie et docteur d'État, Antoine Bailly a étudié et enseigné en Amérique du Nord, en France et en Suisse. Il a été professeur invité dans une quarantaine d'universités étrangères sur les cinq continents.

Du fait que Martin Waldseemüller conçut, à Saint Dié-Des- Vosges, la première carte du Nouveau-Monde en 1507, la ville déodatienne accueille désormais chaque année depuis 1990 le Festival international de géographie (FIG).

El Hadji Gorgui Wade Ndoye (ContinentPremier.Com)

26/09/2011

Adieu Dr Wangari Muta Maathai : La nature est orpheline de son Prix Nobel!

mathai.jpgFondatrice de la Green Belt Movement, Wangari Mathai (1er avril 1940 à Nyeri, 25 septembre 2011, à Nairobi, au Kenya) fut la  première femme africaine à recevoir le Prix Nobel de la paix pour « sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix ». Ma dernière rencontre vace cette femme écologiste convaincue panafricaniste jusqu'aux moelles remonte au mois d'avrir dernier à l'Intercontinental lors de la 1ère conférence de Gateway to Africa qui réunissait entre autres Gordon Brown, Al Gore, Kofi Annan... 

Lire cet article que je lui avais consacré le 30 septembre 2004.

Femme Noire, Femme Africaine, Ecologiste et secrétaire d'Etat à l'environnement et aux ressources naturelles du Kenya. Soixante quatre hivernages (64 ans), Wangari Maathai, a fait grandir l'arbre de la paix. Trente (30) millions d'arbres, plusieurs milliers d'employés au service de l'environmment. Telle est la prouesse de cette Dame, que le Prix Nobel de la paix basé à Oslo, a honoré en or, en diplôme, et 10 millions de couronnes suédoises, prix qu'elle recevra le 10 décembre prochain. « Pour sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix", c'est ainsi que le Comité du prix Nobel de la paix a justifié sur 194 candidats, son choix porté sur la biologiste et écologiste africaine, la kenyanne Wangari Maathai.

 Suite ici/

http://continentpremier.com/?magazine=13&article=430

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur de publication et Rédacteur en Chef de www.ContinentPremier.Com

12:05 Publié dans Hommages | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : 2011 green belt movement, prix nobel, afrique, kenya, nyeri, nairobi, gordon brown, kofi annan, gateway to africa | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye