13/03/2016

Camille Berthollet et sa soeur rejoignent l'Orchestre des Nations Unies, ce soir, à 17 Heures, au Victoria-Hall

https://unorchestra.ch/wp-content/uploads/2016/01/UN-Orchestra-March-2016-1000x1000-Web-Social.jpgLes 2 prodiges du violon et du violoncelle rejoignent l'Orchestre des Nations-Unies, United Nations Orchestra qui fête son 5ème anniversaire. Une autre artiste talentueuse Ivy Wong sera de la partie.
 
Pour celles et ceux qui sont à Genève, voici un beau programme : le Double Concerto pour violon et violoncelle de Brahms et la puissante Symphonie no. 5 de Chostakovitch.
 
Mme Martine Coppens de @UNOrchestra annonce que le concert est au profit du @Fonds 1% pour le développement. 
 
Les places vont de 20 à 80 FCH.
 
El Hadji Gorgui Wade Ndoye, www.ContinentPremier.Com

11:03 Publié dans Nations Unies | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : camille bertholet, un orchestra, ivy wong, nations unies, violon | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

05/03/2015

"Genève est un symbole de la paix, des droits et du bien-être", Michael Moeller, DG de l'ONU

" Il y a 200 ans, en 1815, Genève est entrée dans la Confédération Suisse. La ville de Genève a depuis connu une transformation magnifique. De département français, Genève est devenu un membre de la Confédération et s’est depuis établie comme une ville mondiale. Genève est aujourd’hui considérée dans le monde comme un symbole de la paix, des droits et du bien-être." Michael Moeller, Directeur général ad intérim de lOffice des Nations unies à Genève. Le haut fonctionnaire s'est exprimé hier, dans la grande salle des Assemblées, devant le Maire de la Ville de Genève,M. Sami Kanaan, l'Ambassadeur suisse auprès de l'ONU Alexandre Fasel et un nombreux public venu écouter un concert animé par l'Orchestre de l'Organisation des Nations Unies (ONU) célébrant les 200 ans de Genève dans la Confédération helvétique.DSC_3557.JPG

18:14 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : michael moeller, sami kanaan, nations unies, alexandre fasel, suisse, genève, paix, droit | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

21/01/2014

La Suisse : Génie et ou merveilleux Culot !

carte suisse.jpgLa Suisse, ce petit pays si grand qui accueille les grands de ce monde à Davos, qui offre, en même temps, ses services de médiation pour la paix en Syrie à Montreux, qui loge le Haut Commissariat aux droits de l'Homme qui se réunit en session spéciale sur la RCA à Genève!


Un pays qui ne produit pas de cacao et qui vous donne le meilleur des chocolats pardon aux Amis Belges, qui n'a pas de puits de pétrole, ni de minerais d'or et qui en est l'un des premiers négociateurs planétaires.


Un pays qui a réussi à faire croire au monde entier que c'était ici qu'il fallait garder son argent et vaquer tranquillement à ses occupations.


Si ce n'est pas du Génie je dis quel Culot !


Ici, la grosse matière première est composée de têtes pensantes, d'agriculteurs fiers, d'organisation, de méthode et de discipline.

On peut penser le contraire mais la Suisse a peu de licenciés et de docteurs. Ici on étudie pour comprendre le monde et payer ses factures.


Et surtout un système politique qui ne rend pas fou le dirigeant politique mais qui le rend noble tant qu'il est au service du peuple.

A méditer. Et pourtant rien n'est jamais acquis !

 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité au Palais des Nations Unies, Observateur de l'utilisation du français auprès de l'ONU et des O.I,

Directeur des publications du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

 

 

15:25 Publié dans La Suisse | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : suisse, genève, montreux, nations unies, syrie, rca, droits humains | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

25/11/2013

Nucléaire iranien : Un Accord bon pour la paix universelle!

Je me réjouis de l'Accord trouvé hier soir sur le Nucléaire iranien. Un Accord historique que Netanyahou se précipite à rejeter en sortant le canon: " une erreur historique", dit-il ! S'il veut attaquer l'Iran alors qu'il le fasse tout seul et arrête de mener le monde dans des gouffres inextricables. Le monde a envie enfin de vivre sans la guerre sans les haines. Oui, c'est possible car ces hommes politiques qui partout nous mènent en bateau nous devrions leur dire : Çà suffit ! Partout dis-je ! Partout ! Nous voulons vivre dans la Paix à défaut d'Egalité et de Fraternité ! Heureux de vivre dans ce grand Canton où le Monde vient chercher calme et Paix !

Cet Accord montre que l'Humanité peut dialoguer. Nous n'en pouvons plus de ces guerres qui arrachent la vie d'innocents et qui laissent les pays exsangues. Dans quel pays ces 20 dernières années la guerre a apporté une paix durable?

El hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité aux Nations Unies, Directeur du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com


01:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : genève, paix, israel, iran, nations unies, états-unis, france, russie | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

10/06/2013

Cachemire-Inde: Sardar Amjad Yousaf Khan, Directeur exécutif de KIIR dénonce la violente répression des autorités indiennes.

Cachemire.jpg

Directeur d'une ONG pour les droits de l'Homme au Cachemire, Sardar Amjad Yousaf Khan, a participé aux travaux du dernier Conseil des droits dont le siège est à Genève. Comme beaucoup de défenseurs des droits humains, il pense trouver sur les terres d'Henry Dunant une oreille attentive aux causes de son peuple qui se bat depuis 1947 pour son autodétermination. 

Le conflit opposant l'Inde et le Pakistan au sujet du Cachemire est profond, plonge ses racines dans le passé des deux pays et structure leurs relations bilatérales, tumultueuses depuis 1947. Cette rivalité ininterrompue, les trois conflits qu'elle a provoqués ont conduit à figer la situation sur le terrain, au détriment des populations concernées, analysent les spécilaistes.

Dans un dossier écrit en anglais avec des photos très dures montrant des jeunes devenus borgnes à cause de l'utilisation par l'autorité indienne, selon M. Khan, des mitrailleuses à poivre et autres armes non léthales mais dangereuses contre les manifestants Cachemiris. Pour lui, il ne fait aucun doute : " l'Inde teste sur les populations de Cachemire ses armes nocives." C'est pourquoi il en appelle à la communauté internationale notamment au Conseil des droits de l'homme afin qu'ils protègent son peuple. Amnesty international aurait interpellé sur ce sujet le Gouvernement indien.

La Documentation française que nous avons consultée, suggère pour une sortie de la question du Cachemire : 


"Dans le court terme, l'urgence est de favoriser la baisse de la tension pour éviter une guerre ouverte avec le risque nucléaire qu'elle comporte. Il est donc souhaitable de soutenir les tentatives de médiation entreprises successivement par la Russie et par les États-Unis, les deux principaux partenaires, respectivement, de l'Inde et du Pakistan. Il leur revient prioritairement de rétablir les conditions d'un dialogue minimal et de contribuer à établir des mesures de confiance permettant une désescalade, à charge pour le Pakistan de mettre un terme aux infiltrations au Cachemire et pour l'Inde, d'y répondre par des signes tangibles. Dans un second temps, il est souhaitable que des partenaires reconnus puissent les aider à poursuivre ce dialogue pour traiter des problèmes bilatéraux. La position indienne de refus de toute médiation internationale sur le Cachemire semble aujourd'hui dépassée par l'internationalisation de fait du dossier et par la très grande réticence des deux pays à retrouver la voie d'échanges bilatéraux constructifs pouvant aboutir à la résolution du conflit […]. Ni en Inde, ni au Pakistan ne se [dessinent] les grandes lignes d'un compromis acceptable pour les deux parties. En revanche, l'évolution intérieure des deux pays et de la situation internationale pourrait être porteuse d'espoir."

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, Directeur des publications du magazine panafricain (ContinentPremier.Com)

19:48 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cachemire, inde, amjad yousaf khan, révolte, nations unies, armes paralysantes | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

08/03/2013

Toutes les Femmes sont des Reines! Ismael Lô attendu le 20 Mars aux Nations Unies

ismael lô,8 mars à genève,nations unies,à ma mère,gorgui wade ndoyeRespecte en toute femme, le ventre qui t'a porté! En cette belle Journée mondiale de la Femme, je voudrais, aujourd'hui plus que jamais, redire toute ma Reconnaissance à toutes les femmes du monde. J'ai une pensée particulière pour celle qui m'allaita, à ma mère la regrettée Mame Arame qui m'a appris à aimer mes semblables, à être toérant me rappelant dans son doux regard et sans jamais me heurter : " Respecte en toute femme le ventre qui t'a porté".

 
Alors qu'on s'achemine vers la célébration de la Journée mondiale de la Francophonie le 20 mars qui sera marquée en Suisse par un concert exceptionnel de l'artiste international Ismael Lô dans la grande Salle des Assemblées de l'ONU, de 18 heures 30 à 20 heures 30 ( sur invitation), je voudrais partager l'une de ses belles chansons en français : " Toutes les femmes sont des reines" 
 
 
El Hadji Gorgui Wade Ndoye, Directeur des publications du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com
 

16:18 Publié dans Droits humains | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ismael lô, 8 mars à genève, nations unies, à ma mère, gorgui wade ndoye | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

28/02/2013

Lettre à Monsieur Stéphane Hessel-(1917-2013) par Christian David de UN-Special

Shessel.jpgJe vous croise pour la première fois dans les années 1990 alors que vous représentez la France à la Conférence des Droits de l’Homme. Je ne vous connais pas, je ne connais pas grand-chose sur l’ONU. Je suis frappé par votre silhouette d’apparence fragile et par cette étonnante force et cette aura qui émanent de vous dès que vous vous exprimez.

Cher Monsieur Hessel,

Au moment de vous envoyer cette lettre, j’ai pensé que la publier dans ce magazine serait peut-être la meilleure façon de vous la faire parvenir.

Je vous croise pour la première fois dans les années 1990 alors que vous représentez la France à la Conférence des Droits de l’Homme. Je ne vous connais pas, je ne connais pas grand-chose sur l’ONU. Je suis frappé par votre silhouette d’apparence fragile et par cette étonnante force et cette aura qui émanent de vous dès que vous vous exprimez.

Grâce à cette rencontre je commence à me familiariser avec l’Organisation. En suivant votre parcours grâce aux livres que vous aviez publiés, aux articles dans la presse, je comprends la signification du mot engagement.

Lors de mon arrivée à l’ONU, puis plus tard avec la charge occupée dans le magazine, je pense souvent : « qu’aurait fait Stéphane Hessel ?» face aux quelques contrariétés, trahisons, attaques personnelles et à chaque fois, dans mon imagination, j’entends votre voix.

Votre message n’a jamais changé : ni haine ni ressentiment malgré toutes les épreuves, voire les abominations que vous avez eu à subir et toujours un message extrêmement optimiste et positif sur la nécessité de continuer à défendre les valeurs  et les objectifs de l’Organisation  des Nations Unies envers et contre tout.

Je réalise mon rêve d’entretien avec vous pour le magazine publié en janvier 2012 . *Arrivé avec une heure d’avance à votre hôtel, je suis anxieux et tendu, par crainte de ne pas être à la hauteur. Et puis, nous parlons, sans aucun langage convenu, de votre histoire qui se confond avec celle de l’ONU, d’indignations, d’engagement, de littérature, de l’importance de la famille et de l’amitié. Ce moment  est intense.

Profiter, avec jubilation et gourmandise de chaque jour que vous offrait la vie était votre credo depuis  votre évasion d’un camp de la mort. Cette perception de cadeau quotidien était peut-être encore plus présente à la fin de votre vie.

Je voulais donc respectueusement, parmi tous ces hommages rendus, vous adresser un remerciement sincère, affectueux et vous signifier que le siècle, que vous avez traversé de votre lumineuse et digne présence, sera à jamais marqué par votre empreinte qui perdurera auprès des générations futures.

*http://www.unspecial.org/2012/01/entretien-stephane-hessel/

 

18:06 Publié dans Hommages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : stephane hessel, christian david, un special, nations unies, france | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

19/02/2013

Vidéo de 48 minutes sur " l'Afrique dans la nouvelle géopolitique mondiale : démocratie et souveraineté"

continentpremier,nations unies,afrique,démocratie,souveraineté,géopolitique,genève,iba der thiam,boris diop,anne cécile robert,sanou mbaye,gilles labarthe,omar hilale,fodé seck,jean feyder,awa marie coll seck,gorgui wade ndoyecontinentpremier,nations unies,afrique,démocratie,souveraineté,géopolitique,genève,iba der thiam,boris diop,anne cécile robert,sanou mbaye,gilles labarthe,omar hilale,fodé seck,jean feyder,awa marie coll seck,gorgui wade ndoyeUne vidéo retrouvée au hasard du Net posté par Freddy Mulongo de Réveil FM de Kinshasa, journaliste et écrivain, et qui traite de la Conférence " l'Afrique dans la nouvelle géopolitique mondiale : démocratie et souveraineté" organisée,  le vendredi 13 janvier 2012 à 18 heures, à la Salle XII du Palais des Nations Unies par ContinentPremier en présence de nombreux intellectuels et d'ambassadeurs de pays européens et africains et celui de la Francophonie à Genève. ContinentPremier célébrait son 7ème anniversaire. 

 

10/02/2013

Invitation au concert d'Ismael Lô à l'ONU : 20 Mars, Journée Mondiale de la Francophonie!


ismael lÔ,nations unies,genève,continentpremier magazine,francophonie,sénégal,suisseLes lectrices, lecteurs et les bloggeurs de la Tribune de Genève sont invités gratuitement à participer au concert qu'organise l'Association ContinentPremier éditrice du magazine éponyme en collaboration avec la Mission du Sénégal et la Mission de la Francophonie auprès des Nations Unies, à Genève. Le concert est donné par Ismael Lô, artiste international sénégalais, le 20 mars prochain dans la grande salle des Assemblées des Nations Unies.

Le concert est uniquement sur invitation. Le nombre de place est limité. Je vous prie dès lors de bien vouloir vous inscrire, au plus vite, par vos noms et prénoms plus votre courriel ou adresse. Le jour - J, les invités devront se munir de leur carte d'identité pour l'entrée à l'ONU ( Entrée Pregny en face de la Croix rouge) où le Service de sécurité et d'Accueil de ContinentPremier les aidera à se diriger à la Salle des Assemblées. 

Nous organisons ce concert gratuitement malgré l'énorme budget de 55.000 FCH pour fêter nos valeurs francophones et la langue française. Ce choix d'inviter, de grandes écoles, instituts, l'université et nos aimables lectrices et lecteurs, relève de notre volonté de faire vivre de manière partagée et pratique la diversité culturelle et linguistique et l'importance de la langue française comme langue de travail avec l'anglais du système onusien. Notons que le français, l'anglais, l'espagnol, l'arabe, le  russe, et le chinois) constituent les 6 langues officielles des Nations Unies dont le siège européen est à Genève ( canton qui à lui seul regroupe près de 194 cultures!).

Inscription ici directement: info@continentpremier.com avant le 15 février à 18 heures précises.

____

Ismael Lô,

Celui qui murmurait sur les murs a pu conquérir le public sénégalais et international par son sérieux, sa clairvoyance et un cœur d'or et une démarche aussi limpide que l'eau de roche! Musicien, il l'est, peintre il est, panafricaniste il demeure comme il restera aux yeux de beaucoup un grand sentimental et un humaniste discret. La thématique de ses chansons tourne grandement autour de la défense des droits des femmes, des enfants, des plus faibles notamment les paysans et les ouvriers. Ismael Lô chante aussi la fraternité sans frontière, le panafricanisme, le dialogue politique, le développement et la paix dans le Continent africain. 
A Sun - City (Afrique du Sud), lors des Koras Awards, il reçoit les prix du meilleur artiste africain et du meilleur clip vidéo de l'année. Il est Disque d'Or avec " BISSO NA BISSO " album dans lequel il e! st invité par PASSY le rappeur Franco- Congolais. Il vit et investit au Sénégal dans l'agriculture et dans l'éducation. L'artiste a reçu de nombreuses distinctions pour ses qualités humaines et son engagement. 
En reconnaissance de sa contribution au processus d'intégration sous - régionale et à la promotion de la femme africaine, Ismaël LÔ est nommé Ambassadeur de la Femme de L'Afrique de l'Ouest par l'Association des Femmes de l'Afrique de l'Ouest (A.F.A.O.) qui est une institution spécialisée de la CEDEAO. (El Hadji Gorgui Wade Ndoye)

Voir sur Youtube quelques morceaux de l'artiste dont :

1- Jammu Africa (Paix en Afrique ), ici l'artiste sénégalais en Afrique du Sud.

2- La Femme sans Haine

_____

NB: Le concert commence à 18 heures 30 et finit à 20 heures 30, le mercredi 20 mars 2013, dans la prestigieuse Salle des Assemblées des Nations Unies.

Les bonnes volontés peuvent soutenir l'association en demandant un bulletin de versement qui sera transmis sur demande par la poste si la résidence est en Suisse, sinon par virement bancaire ou par chèque.

Ordinairement la souscription annuelle est à partir de 30 FCH.

Les entreprises, organisations et individuels qui veulent sponsoriser la manifestation sont les bienvenus et peuvent nous contacter via courriel ou au téléphone au: 0041-78-659-03-71

BIEN A VOUS

18:38 Publié dans Genève Internationale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ismael lÔ, nations unies, genève, continentpremier magazine, francophonie, sénégal, suisse | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

08/01/2013

Apéro pour la langue de Molière : Des étudiants internationaux partagent leur amour du français !

 Initiatrice.jpgUn apéritif autour de la langue française, se parler dans la langue de Molière, la pratiquer pour ne pas l'oublier ou simplement lui montrer toute son affection alors que les cours sont d eplus en plus données en anglais dans la grande école des relations internationales de Genève.  

 Ils sont de nationalités diverses. Ils sont étudiants en relations internationales à Genève. Ils ont en commun l'amour de la langue française. Ils ont le coeur de la parler, de l'aimer et de partager leur amour de cette langue des droits humains au coeur de la Cité de Calvin. L'initiatrice, Alphée Lacroix est franco-sud africaine. Cette originaire du pays de Nelson Mandela, du pays Arc en Ciel nous a ouvert ses portes avec ses amies et amis américains, mexicains, italiens, espagnoles à l'occasion de leur premier apéritif autour de la langue de Molière etc..

Voir ici la video de notre rencontre : 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, Observateur de la langue française auprès de l'ONU et des O.I, Directeur du Magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

02:54 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : alphée lacroix, iheid, molière, langue française, nations unies, jeunesse | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

29/11/2012

L'ONU serait la risée du monde si elle refusait le statut d'Observateur à la Palestine!

PALESTINE.jpgCe 29 novembre est la Journée internationale de solidarité avec le peuple de Palestine ! En guise de cadeau les Palestiniens ne demandent rien d'autre : un simple statut d'Observateur à l'ONU même  pas d'Etat membre de droit ! Refuser ce statut c'est enterrer l'ONU car ce serait faire de l'hypocrisie la plus grande tactique de la diplomatie moderne. Face au Hamas ( ayant participé à des élections reconnues démocratiques), le diable ou le diabolisé, il n'y a qu'une seule issue : donner aux Palestiniens des moyens modernes d'exister en tant que citoyens du monde vivant dans un Etat avec des frontières bien définies et des prérogatives bien claires. Sinon qui peut on prendre pour responsable face aux agissements des branches armées ou autres groupes désignés par Israël comme terroristes ?

La voie de la paix n'est pas si compliquée qu'on veut nous la faire comprendre. Ce qui manque c'est bien la volonté ! Parfois et clairement de part et d'autre mais soyons honnêtes: Israël qui a le statut d'occupant a, au vu du droit international, l'obligation de protéger les Palestiniens ! On fait vite de l'ignorer !

La puissance nucléaire a des responsabilités face aux peuples de Palestine et face à l'Humanité !

La puissance nucléaire dont l'histoire ne peut être passée en pertes et en profits devrait aussi montrer à la face du monde ce qu'elle est capable de donner pour que règne la paix. 

Oui, l'ONU garante de la paix mondiale, mériterait aujourd'hui si elle avait failli de reconnâitre le statut demandé par les Palestinines ce sobriquet très méchant attribué, dit-on, par erreur au Général de Gaulle de " gros machin" si elle refusait le simple statut d'Observateur à la Palestine !

Oui, ce serait aller à l'encontre même de ses résolutions de l'organisation mondiale notamment celle demandant la création de deux Etats vivant dans la Paix.

Oui, ceux qui refusent à la Palestine le droit d'exister et de rendre compte ce sont ceux là qui ne veulent pas de stabilité socio-politique et qui renforcent le Hamas.

Je voudrais aussi dire à Monsieur OBAMA qu'il est aujourd'hui plus que jamais face à l'Histoire, face à ses propres engagements d'homme ! Ne pas reconnaître la Palestine en tant qu'Etat membre du concert des Nations est une belle bêtise, ne pas lui donner la possibilité de s'engager et d'apporter un plus dans le rendez-vous du donner et du recevoir en est également une autre.

Oui ! Merci à l’écrivain Juif Grossmann qui souhaite publiquement que Israël soit le premier Etat à reconnaître la Palestine. Ce n'est qu'une prière vous savez mais elle méritait d'être faite, d’être dite !!!! 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste, directeur des publications du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com


17:50 | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : palestine, israel, hamas, nations unies, grossmann | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

26/11/2012

Contre la Violence faite aux Femmes !

violence, nations unies, religions, sociétés, égalité,Ce 25 novembre, et au delà, à vous les hommes, soyez plus gentils avec les femmes. Eh bien, c'est la Journée mondiale Contre la Violence faite aux femmes. Partout, sur toutes les latitudes, celles qui portent le monde, et sans lesquelles l'Humanité ne serait plus, souffrent du fait des violences à elles infligées par des sociétés où l'esprit de domination du masculin sur le féminin est parfois même "justifié" par des interprétations fallacieuses des textes dits sacrés.

Je disais, hier, à un responsable religieux hébreu, que toutes nos religions dites révélées trouvent leur secret dans le profond mystique symbolisé par la Femme.

Sans salaire, parfois sans héritage, sous payées, elles allaitent, elles éduquent, elles protègent, elles développent l'économie, elles conseillent sous la douceur de l'oreiller, pourtant pour beaucoup d'hommes, la Femme ne serait pas l'égale de l'Homme.

Femmes du monde, je pense à vous porteuses de sagesses, certes parfois, vous nous rendez dingues car nous ne sommes pas si intelligents nous les hommes et si sensibles qu'il ne devrait !

Pardonnez-nous nos faiblesses cachées sous le voile de ces violences terribles que je condamne sans faiblesse.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité aux Nations Unies, Directeur des publications du Magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

11:13 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : violence, nations unies, religions, sociétés, égalité | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

19/11/2012

Six Jours de Sang et d'impunité en Israël : Je cherche un journaliste occidental libre!

Je voudrais rappeler surtout à mes collègues en Occident que des enfants sont assassinés en Palestine ! Demain, le monde entier va célébrer la Journée mondiale dédiée à l'enfance. Les enfants de Palestine seront sous les bombes !

PALESTINE.jpgL'heure de poser un vrai débat sur la Super Puissance d'Israël est arrivée !

Oui, il n'y a pas un monde de Musulmans d'un côté, de Chrétiens et de Juifs d'un autre ! Réveillons nous !

J'ai des amis très haut placés en Israël, mon logeur est un adorable Juif, j'ai d'autres amies et amis juifs qui n'acceptent pas le massacre même si personne ne devrait oublier la peur légitime des Israéliens tués comme des moutons par ceux qui aujourd'hui se croient être les plus civilisés de la race humaine.

Mais au nom de son histoire, Israël devrait arrêter de faire des Palestiniens des cobayes pour tester ses armes super sophistiquées.

Au Liban, ils ont utilisé des bombes polluées de substances cancérigènes. L'ONU a condamné, sans suite...! Ni Sharon, ni Neta n'iront à la CPI ! Ni notre ami Georges B. ! Tout cela montre que le monde marche sur la tête !

Y a t-il encore des Journalistes Libres en Occident ? Je voudrais aussi souligner la belle lâcheté des dirigeants arabes sans exception. On vient déposer des milliards ici et là qui serviront à tuer leur peuple et les voilà qui gesticulent. La question palestinienne certains dirigeants arabes ne veulent pas son extinction. Cette guerre interminable est un beau prétexte pour soulever des sentiments de nationalisme et de rejet hypocrite contre l'Occident qu'ils adorent !!!!

Malgré sa situation difficile, le Continent africain devrait aussi se faire entendre ! Mais quand on voit comment certains pays notamment un de l'Afrique de l'Ouest vote inconditionnellement en faveur d'Israël, on est porté à se poser des questions sur la sincérité de nos dirigeants.

Il fait Nuit partout ... mais qu'on ne s 'y trompe pas demain il fera Jour !

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur des publications du magazine panafricaine en ligne www.ContienentPremier.Com

11:49 | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : israël, palestine, journée de l'enfant, journalisme et guerre, silence, nations unies | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

17/11/2012

Obama a eu Ben Laden, Benjamin a eu Jaabari !

israël,palestine,knesset,benjamin netanyahu,ahmad jaabari,barack obama,nations unies,haaretzBenjamin Netanyahu a-t-il assuré sa victoire en se donnant le sang d'Ahmad Jaabari, le Chef militaire du Hamas avec qui Israël avait négocié la libération du jeune soldat Gilat Shalit ?

A deux mois des élections législatives anticipées qui auront lieu le 22 janvier 2013, Benjamin Netanyahu qui a demandé, en octobre, " au peuple un mandat renouvelé pour continuer à diriger l’État d'Israël", montre ses muscles en profitant du boulevard que lui a offert le Hamas ou des idiots de ce mouvement qui n'ont rien trouvé à faire que de lancer des roquettes sur l’État le plus protégé du monde ( tuant 3 Israéliens) ! Côté palestinien, on note 23 morts dont notamment des enfants.

Cerise sur le gâteau mortel, Netanyahu a eu la tête du Chef militaire du Hamas Ahmad Jaabari! Pourtant Bibi, le Premier Ministre israélien, est crédité par un sondage réalisé par le journal Haaretz de remporter les prochaines élections au Parlement (Knesset) en remportant les 66 députés sur les 120.

Cette nouvelle violence qui risque de prendre des proportions plus inquiétantes peut-elle suffire d' aubaine au Premier Ministre qui s'est allié avec les mouvements les plus radicaux et extrémistes pour s'assurer une réélection.

Mater le Hamas pour affronter l'Iran?

En déclarant sa petite guerre à «l'ennemi», Benjamain Netanyahu prépare -t-il la voie à la grande guerre annoncée, il y a plusieurs années, contre l'Iran accusé de vouloir se doter de l'arme nucléaire pour effacer l’État Hébreu de la surface de la Terre?


Rappelons que Bibi, arrivé au pouvoir en mars 2009, dirige une coalition constituée du Likoud , des ultra-nationalistes d’Israël Beitenou, de même que des mouvements d'obédience religieuse ou partis : les religieux du Shass et du Judaïsme unifié de la Torah, les colons de Habeit Hayehudi, et le Hatzmaout d'Ehud Barak, actuel Ministre de la Défense.

Barack Obama, le Président américain aura -t-il la sagesse nécessaire pour peser de tout son poids afin d'aider à l’instauration de deux États libres et indépendants vivant dans la paix et la sécurité comme le souhaite l'Organisation des Nations Unies ?

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste, Directeur des publications du Magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com


18:14 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : israël, palestine, knesset, benjamin netanyahu, ahmad jaabari, barack obama, nations unies, haaretz | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

12/10/2012

11 octobre 2012, Première Journée mondiale des Filles.


fille.jpgJe voudrais rendre hommage à toutes les filles du monde. Vous êtes, sans nul doute, des étoiles ! Oui, vous avez en vous non seulement l'avenir de l'Homme mais l'avenir simplement de l'Humanité. "La femme est l'avenir de l'homme" écrivait Louis Aragon, un fidèle ami du premier Député noir de France, Blaise Diagne. Jean Ferrat en fera une chanson.

 

En ce jour, je reste solidaire avec toutes celles qui sont mutilées, avec toutes celles qui sont forcées à se marier, avec toutes celles qui sont sous le joug de l'esclavage moderne ( prostitution, vente de drogue, criminalité etc.), avec toutes celles qui sont malades à cause d'accouchements précoces ( je pense aux fistules obstétricales), avec celles qui sont mortes pour accouchements prématurés, avec celles qui n'ont pu aller à l'école, avec celles qui sont obligées de tout accepter, avec celles qui ne sont plus là obligées à se donner la mort ou assassinées par leur propre famille pour "sauver" leur honneur !

 

Filles du monde faites rêver l'Humanité, secouer la afin que ce monde soit le meilleur possible pour tout le monde.

 

Qu'il soit Président, Ministre, Général d'armée, Député, Directeur de société etc, l'homme, est après tout votre fils. Pourquoi donc les garçons font ils tant de mal à leurs prochains. Refusez cela, et Dieu Sait, vous en avez le secret pouvoir !!!

 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur des publications du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

31/08/2012

ISRAEL/ETATS-UNIS: L'ONU DENONCE UNE VICTOIRE POUR L'IMPUNITE.

israel, palestine, rachel corrie, haifa, rafah, conventions de genève, richard falk, suisse, états unis, israel, nations unies,

Rachel Corrie activiste pour la paix au Moyen Orient est morte broyée par un bulldozer de l'armée israélienne le 16 mars 2003 à Rafah à Gaza. Le verdict du procès intenté par les parents de la victime vient de tomber. En effet, Oded Gershon de la Cour de Haifa en Israël a jugé que Rachel Corrie est responsable de sa propre mort.

 Le juge Gershon décrit « un accident regrettable, en blâmant la victime pour sa propre mort parce que, dit-il «n'importe quelle personne réfléchie serait restée loin» des bulldozers.

 Le juge a suivi l'accusée, l'armée israélienne, qui a défendu l'idée selon laquelle: «Gaza est une zone de guerre et toute personne s'y trouvant peut être considérée comme une cible». Un argument tiré par les cheveux et suffisant pour que Richard Falk, le Rapporteur Spécial des Nations – Unies sur la situation de droits de l'homme dans les territoires palestiniens occupés, condamne une décision qui selon lui «représente une défaite pour la justice et la responsabilité et une victoire pour l'impunité.».

 Rappelons que Rachel Corrie, une militante américaine, volontaire du International Solidarity Movement (ISM), s'était opposée à la destruction de la maison de sa famille d'accueil en Palestine, la Famille Nasrallah de Rafah

 Pour Richard Falk, Israël a violé les Conventions de Genève qui stipulent qu'il est de la responsabilité de la force occupante de veiller à la protection des populations civiles.

israel,palestine,rachel corrie,haifa,rafah,conventions de genève,richard falk,suisse,états unis,nations unies El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité aux Nations Unies, Directeur des publications du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

04:44 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : israel, palestine, rachel corrie, haifa, rafah, conventions de genève, richard falk, suisse, états unis, nations unies | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

17/08/2012

Passage devant le Cerd : Le Sénégal interpellé à l'Onu sur la paix en Casamance

Devant défendre à Genève son rapport sur les discriminations, le Sénégal s'est vu indexer pour la question casamançaise. La réplique de la délégation sénégalaise ne s'est pas fait attendre.

AmbassadeurFodeSECKUNPhotoJean-MarcFerré.jpgGENEVE - Le Comité des Nations unies pour l'élimination de la discrimination raciale (Cerd) a examiné, les 14 et 15 août 2012, le rapport du Sénégal sur les mesures prises par notre pays pour se conformer aux dispositions de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale. Lors des débats, un expert algérien a fait état de «bombardement massif de civils en Casamance» par l'armée sénégalaise. Le Chef de la Délégation sénégalaise, l'Ambassadeur du Sénégal en Suisse et auprès de l'Onu, Fodé Seck, «ahuri» a pris la parole pour lui apporter un démenti cinglant avant d'exposer la question casamançaise qui est, à son avis, un problème politique qui n'a rien à voir avec l'ethnicité.

L'ambassadeur du Sénégal aux Nations unies, conduisant la délégation devant présenter le rapport du pays au Comité, a donné des éclairages sur de nombreuses questions notamment celles relatives à la Casamance, à l'architecture institutionnelle de la protection des droits humains, les mesures d'application prises par le Sénégal pour la mise en œuvre de la Convention, la question des castes, la situation des enfants talibés et l'absence de plainte devant les tribunaux pour fait de discrimination raciale. Il a souligné «la convivialité ethno religieuse au Sénégal....et la parenté à plaisanterie...».

Concernant la question de la Casamance, notre compatriote, originaire lui-même de Ziguinchor, a attiré l'attention sur la particularité du pays, «carrefour de métissage, par son histoire et sa géographie, qui continue d'être un lieu de brassage culturel et religieux, une terre de tolérance et d'hospitalité». Avec lui, la Délégation sénégalaise a martelé que «le dossier de la Casamance est éminemment politique, sans aucune considération basée sur l'ethnie, la race ou la religion». La Délégation sénégalaise «ahurie» par les informations évoquées par l'expert algérien du Comité concernant des bombardements de populations civiles au Sénégal, a précisé que ces informations ne sont «absolument pas fondées». De même, souligne la Délégation composée en plus du personnel de la Mission permanente à Genève, de représentants du gouvernement : «Les revendications indépendantistes des rebelles casamançais ne sont absolument pas fondées d'un point de vue juridique.» Les Sénégalais ont riposté à l'attaque du Comité en lui suggérant de relire l'histoire et la géopolitique de la sous-région. En un mot, le Comité doit intégrer le fait qu'il y a eu des influences extrêmement néfastes de la guerre de libération en Guinée-Bissau.

Allant plus loin dans leur offensive, les diplomates sénégalais se sont interrogés : «Pourquoi prendre les armes dans un pays aussi libre et démocratique que le Sénégal ?» Et d'expliquer qu'une frange importante de la rébellion est en train de se constituer en parti politique. En effet, au regard de la Convention, «le conflit casamançais n'est absolument pas un conflit à relent discriminatoire», conclut l'équipe du Sénégal. En réalité, l'un des facteurs ayant jusqu'ici entravé la résolution des problèmes de la Casamance est celui du discontinuum territorial, le partenaire gambien ne s'étant jusqu'ici pas entendu avec le Sénégal pour la construction d'un pont sur la Gambie pour que l'on puisse joindre cette partie sud du territoire sénégalais. Néanmoins, le Sénégal a été informé que les travaux pour la construction d'un pont sur la Gambie allaient démarrer incessamment, a souligné la Délégation.

Kokou Mawuena Ika Kana, rapporteur du Comité pour l'examen du rapport du Sénégal, a félicité le pays pour «son engagement en faveur de la promotion et de la protection des droits de l'homme.» Il a aussi relevé que le Sénégal était à la fois un pays de transit et de destination des flux migratoires. «En dépit de quelques soubresauts, le Sénégal vient de réaliser une alternance qui démontre un réel ancrage démocratique», a reconnu M. Ika Kana qui a ensuite «félicité le Sénégal d'avoir accepté la compétence du Comité pour recevoir et examiner des plaintes individuelles (communications)». Il a en outre rappelé que le Sénégal avait été l'un des premiers pays à ratifier le Statut de Rome de la Cour pénale internationale et a ajouté que, dans ce contexte, on peut se demander pourquoi le pays a tant résisté à l'idée de faire traduire l'ex-président tchadien Hissène Habré devant le Tribunal.

Enfin l'expert chargé de l'examen du rapport du Sénégal, Kokou Mawuena Ika Kana Ewomsan, a relevé que les problèmes relatifs, notamment, aux migrants, aux enfants talibés, aux réfugiés, au système de castes et au conflit en Casamance, ont particulièrement retenu l'attention des membres du Comité. Rappelant que, lors de l'examen de son précédent rapport, le Sénégal n'avait pas reconnu le caractère ethnique de ce conflit, le rapporteur a souhaité que la situation soit réglée de façon pacifique en tenant compte de tous les aspects de la question pour permettre au Sénégal de réaliser la réconciliation nationale. Notons que tous les Etats-membres doivent présenter un rapport sur la mise en œuvre de la Convention pour l'élimination de la discrimination raciale. Le Comité est composé d'une dizaine de membres dont 5 Africains. Le Comité adoptera, dans le cadre de séances privées, des observations finales sur le rapport du Sénégal et les rendra publiques à l'issue de la session, qui se termine le vendredi 31 août.

Photo: Jean Marc Ferré/ONUG

El Hadji Gorgui Wade NDOYE (ContinentPremier.Com)

08/06/2012

Actes «haineux» et «criminels» envers des migrants africains en Israël: pour l'ONU «La migration irrégulière n'est pas un crime.»

migrants.jpgA la suite du Ministère des Affaires étrangères d'Israël qui a « condamné fermement l'incendie criminel d'un appartement abritant des migrants africains à Jérusalem», la nuit du 3 juin 2012, l'ONU interpellée est sortie de sa réserve pour appeler au calme les politiciens extrémistes en Israël qui visent de réaliser leur «rêve» sans les Africains à qui il est gentiment demander par des ultra orthodoxes de «quitter» l'État Hébreu. Désignés comme des «infiltrés» par la littérature officielle, les migrants et demandeurs d'asile africains subissent depuis quelques temps des violences inouïes en Terre Sainte.

GENEVE- «La question des migrants et des «infiltrés» venus de l'Afrique n'est pas simple et il exige que le gouvernement israélien y apporte une réponse sérieuse et responsable», avertit un communiqué des Affaires étrangères israéliennes transmis par la Mission permanente à Genève. «La Loi et l'éthique interdisent d'infliger» une blessure à autrui, rappellent ainsi les autorités israéliennes qui en se référant à l'Histoire du peuple juif annoncent qu'elles «sont alarmées par les violences perpétrées contre les migrants d'origine africaine». De même le Ministère des Affaires Étrangères d'Israël tout en condamnant la violence, «regrette le discours public incendiaire tenu contre des migrants et des demandeurs d'asile par des personnalités politiques israéliennes.»

 

BANNIR LE TERME «INFILTRES»


Le Haut Commissariat aux Droits de l'Homme a tenu pour sa part par la voix de son porte parole Mme Ravina Shamdasani à clarifier: « Sous le droit international tous les migrants, indépendamment de leur statut juridique, ont droit à la protection de leurs droits fondamentaux, y compris à être protégés contre la violence et tout discours haineux.». Nous recommandons, vivement, écrit Mme Shamdasani, aux personnalités publiques en Israël d'éviter d'utiliser tout langage incendiaire et notamment l'utilisation du terme "infiltrés" pour désigner les migrants.». Nous invitons, poursuit la porte paroles du Haut Commissariat aux droits de l'Homme le Gouvernement d'Israël à mettre en place des politiques équilibrées pour gérer la migration et développer des alternatives à la détention pour concernant les migrants et les demandeurs d'asile.». «La migration irrégulière n'est pas un crime.», martèle net Mme Shamdasani. Combien y a -t- il de réfugiés africains en Israël, le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) qui a évité de condamner « le lancement de bombes incendiaires» à l'encontre des migrants et demandeurs d'asile africains, s'est dit «rassuré que tous les représentants gouvernementaux en Israël ont condamné l'incident», beaucoup appelant même à la retenue concernant le défi que pose les demandeurs d'asile», répond Sybella Wilkes, se contentant de reprendre à son compte les propos du Ministère des Affaires Étrangères d'Israël. Notre interlocutrice au HCR annonce qu'il y a «60,000 demandeurs d'asile en Israël». Ces derniers arrivent à un rythme de 1000 à 1,500 par mois». Mme Wilkes précise par ailleurs que «90 % des demandeurs d'asile ayant rempli leur formulaire de protection sont originaires de l'Érythrée et du Soudan.». «Le Premier ministre israélien a lui-même affirmé très récemment qu'ils ne peuvent pas être renvoyés», souligne le HCR. «Nous sommes préoccupés par les violences xénophobes sur des personnes qui sont des migrants d'origine africaine ou demandeurs d'asile vivant en Israël», a déclaré, très clairement, Jean Philippe Chauzy, directeur de la Communication à l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM). Cette organisation à dimension mondiale qui n'est pas membre des Nations Unies veille à la protection des migrants par une meilleure gestion de la migration et conseille les États. «Nous sommes aussi préoccupés par la terminologie qui est utilisée par les autorités israéliennes qui continuent d'employer le terme «infiltrés» pour désigner les migrants donnant ainsi une connotation sécuritaire à un phénomène de flux migratoire mixte ( Ndlr demandeurs d'asile et personnes en quête d'emploi en Israël)». «Il est évident que dans ces conditions, poursuit M. Chauzy que la retenue s'impose.». Pour le porte paroles de l'OIM : « Il faut donc éviter tout discours politique qui peut contribuer à enflammer et aggraver ou à diviser encore plus surtout dans une situation qui est déjà polarisée.»

 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur des publications du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

 

 

 

 


 

 

 

30/05/2012

4400 prisonniers palestiniens, dont quelque 200 mineurs, et plus de 300 prisonniers faisant l'objet d'un internement administratif détenus par Israël.

DSCN0016.JPGL'élection présidentielle en France avec l'arrivée au pouvoir de François Hollande a presque noyé l'information. Au Moyen Orient, les choses bougent. Le 14 mai dernier 1600 palestiniens prisonniers dans les geôles israéliennes ont recommencé à se nourrir, en attendant leur libération , après avoir signé avec les autorités israéliennes un accord dont la signature a été facilité par l'Égypte à la demande de Mahmoud Abbass, Chef de l'Autorité palestinienne. Que vient donc faire le Sénégal là dans?

ARRET DE LA GREVE DE FAIM DES PRISONNIERS PALESTINIENS EN ISRAEL: LA MAIN INVISIBLE DU SENEGAL!

GENEVE- 4400 prisonniers palestiniens, dont quelque 200 mineurs, et plus de 300 prisonniers faisant l'objet d'un internement administratif sont entre les mains du gouvernement d'Israël, rappelle Ban Ki Moon, secrétaire général des Nations Unies. Au nom du Sénégal , Président du Comité pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, Abdou Salam Diallo, Ambassadeur auprès des Nations Unies à New York, a séjourné les 3 et 4 avril derniers, à Genève, coeur et poumon des droits humains du système onusien, pour demander la libération des prisonniers en interpellant le monde entier de manière claire et nette sur la nécessité absolue de faire respecter les droits humains des peuples de Palestine.

Suite ici: http://continentpremier.com/?magazine=64&article=1822

Légende Photo: (En conférence de presse): Amb. Abdou Salam Diallo entouré de droite à gauche par M. Issa Qaraqe, Ministre palestinien chargé de la question des prisonniers et Représentant de la Palestine, Amb. Riyad Mansour, Observateur permanent de la Palestine auprès des Nations Unies, à Genève et Mme Corinne Momal Vanian, Directrice de l'Information à l'ONU.

Crédit: ContinentPremier

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur des publications du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

14:51 Publié dans Crise Israél- Palestine | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : palestine, prisonniers, 2012 israel, ban ki moon, nations unies, sénégal, égypte, abdou salam diallo | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

12/04/2012

Ahmed Ben Bella : Un homme qui refusa toute sa vie d’être raciste envers ses oppresseurs français !

 

Ahmedbenbella.jpgAu Peuple d'Algérie Frère et à tous les Africains, mais aussi à ses amis français, je présente mes condoléances pour le rappel à Dieu d'Ahmed Ben Bella, le premier Président de l'Algérie libre. Je voudrais respectueusement m'incliner devant sa mémoire pour la lutte mémorable qu'il a menée avec les autres Algériens pour la libération de leur pays sous joug colonial.

Je ne vous dirai pas que s'il n'y avait pas cette guerre que les différents gouvernants français nommaient honteusement la crise d'Algérie, l'Afrique Noire ne serait jamais libre, en tout cas, et clairement dans les années 60.

La Loi cadre ou Defferre a été précipitée en 1956 pour mieux s'occuper de l'Algérie dite française. Le Maroc de même que la Tunisie ont été libérés pour mieux s'occuper de l'Algérie! Mais ces deux nouveaux Etats ont fait jouer les liens de sang, la fraternité religieuse pour soutenir le FLN et éviter l'encerclement des Fellaghas!

Des Sénégalais ont été envoyés pour casser de l'Algérien, ils étaient Musulmans pour certains mais ils luttaient pour l'intégrité territoriale de leur patrie: la France qui allait de Dunkerque à Mostaganem!

Aux Nations Unies les Africains s'étaient divisés en pro Français et pro Algériens. Les nouveaux Etats africains indépendants ont eu des postures différentes quant à la question algérienne. Entre Africains on s'est même traités de traitres selon qu’on est pour ou contre la cause algérienne! C'est dire la centralité de la question algérienne à l’époque dans les relations internationales!

Et contrairement à ce que certains ont soutenu, Léopold Sédar Senghor, l’ancien président du Sénégal et futur membre de l’Académie française celui-là même qui a corrigé la Constitution française de 1946 était bien pour l'Algérie indépendante. Sur ce dossier il était sur la même ligne que son ancien premier ministre et rival Mamadou Dia.

 

L'autre secret c'est qu'effectivement l'une des raisons fondamentales de la séparation du Mali ( ancien Soudan français) et du Sénégal est liée à la crise algérienne. Le Général de Gaulle avait d'autres chats à fouetter que de s'occuper de la Fédération du Mali.

Ben Bella un homme du pardon

Je retiens de Ahmed Bella que j’ai rencontré deux ou trois fois à Genève et qui m’a fait le plaisir de me recevoir longuement en tête dans son bureau à la Fondation Nord Sud Développement, cet homme qui a refusé jusqu’à la fin de sa vie de détester ceux qui avaient opprimé son peuple, ceux contre qui il s’est battu. Lors de la préparation de Conférence de Durban à Genève, il me confiera : « Je ne peux être raciste.». Je lui ai fixé un regard profond pour lui dire sans ouvrir ma bouche et pourquoi et comment ? Le sage africain, me dira alors : « Vous savez quand nous luttions pour notre indépendance des Français étaient aussi avec nous. Et quand j’ai failli être tu Saumure, ce sont des Français comme Jean Paul Sartre qui m’ont sauvé la vie. »

Il s’appelait Ahmed Ben Bella. Musulman, résistant face au colonialisme c’est-à-dire la domination de l’homme par l’homme. Il avait 95 ans. Il est Algérien. Il est né Français. Il meurt chez lui en Algérie algérienne auprès de sa famille.

Repose en paix Doyen

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste sénégalais accrédité aux Nations-Unies, directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com