25/06/2014

Syrie, Irak, Centreafrique : la synthèse de l'actualité de source onusienne !

Situation en Syrie

en mi juin, le nombre de personnes bénéficiant de l’aide du PAM est en baisse, à cause des grandes difficultés qu’ont les organisations humanitaires à accéder aux réfugiés. L’aide atteignait 4.1 millions de personnes en mars et le nombre a maintenant chuté à seulement 3.2 millions. L’objectif du PAM est de distribuer de la nourriture à 4.2 millions de personnes.  

Le 22 mai, le PAM et d’autres agences onusiennes ont obtenu un accord pour débuter un plan d’assistance de 2 mois dans le gouvernorat d’Alep qui permettra d’apporter une aide alimentaire et humanitaire à 800 000 personnes. 286 millions dollars sont nécessaires à l’organisation pour qu’elle continue son action jusqu’au mois d’août.

Situation en Irak

Navi Pillay exprime une vive inquiétude quant à la détérioration rapide de la situation en Irak.  Le Haut-Commissariat aux droits de l’homme fait état de plusieurs violations graves des droits humains, notamment des exécutions sommaires et extrajudiciaires ou des cas de torture.

La Haut-Commissaire avertit les différents partis du conflit que le droit international les oblige à traiter humainement les membres des forces armées qui ont rendu les armes ou qui sont hors de combat, et que les infractions au droit international peuvent être qualifiées de crimes de guerre. Plusieurs cas de violations ont déjà été constatés. Selon des informations de l’ONU, 12 personnes servant probablement la police ou les services de sécurité irakiens ont été tuées à Dawasa, au centre de Mossoul. Le 11 juin, 17 civils travaillant pour la police de Mossoul ont été exécutés. Autre source d’inquiétude, des prisonniers de la prison de Mossoul ont été libérés et armés, et cherchent à présent à retrouver les responsables de leur enfermement pour se venger.

La population doit aussi faire face à un manque de nourriture croissant, à un accès très difficile à l’eau potable, ainsi qu’à des coupures d’électricité pendant une vingtaine d’heures chaque jour. Les écoles et les églises sont souvent reconverties en abris ou en cliniques de fortune. Le Haut Commissariat aux réfugiés apporte son aide dans la création de deux nouveaux camps pour pouvoir accueillir les réfugiés. Le PAM lance une opération visant à prodiguer de l’assistance alimentaire à 42 000 déplacés en Irak. Deux vols chargés de nourriture et de matériel de base seront envoyés en Irak prochainement.

Situation en Centrafrique

UNICEF dénonce la situation déplorable de milliers d’enfants en République Centrafricaine. « En moyenne, au moins un enfant a été mutilé ou tué dans des combats chaque jour au cours des six derniers mois » dit Souleymane Diabaté, représentante d’UNICEF en RCA. «  La violence en Centrafrique est effroyable, à cause de sa brutalité, de sa violence, et les enfants n’ont pas été épargnés. » Durant les six derniers mois, 277 enfants ont été mutilés et 74 ont été tués selon les rapports d’UNICEF. A cause du climat de violence et d’insécurité, il est difficile pour UNICEF d’obtenir des données exactes et le nombre d’enfants blessés ou tués est vraisemblablement plus élevé.

UNICEF et ses partenaires s’emploient à protéger les enfants des combats, à leur permettre de poursuivre un cursus scolaire, et également à leur fournir une aide psychologique. L’organisation fait également son possible pour négocier la libération d’enfants enrôlés dans des groupes armés et aussi pour les réunir avec leur famille.

UNICEF a actuellement besoin de 120 millions de dollars pour l’année 2014. Leur action en Centrafrique est cependant la moins financée pour le moment.

Par Naomie Noël, sous la direction de El hadji Gorgui Wade Ndoye (ContinentPremier.Com) 

04:32 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : syrie, irak, onu, pam, unicef, guerre | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

06/09/2013

BAN KI MOON : BRAVO SUR LA SYRIE !

BanKiMoon1.jpgBAN KI MOON AU MOINS SUR LE COUP DE LA SYRIE TIENT SON ROLE DE CONSCIENCE MORALE DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE. LE PATRON DES NATIONS UNIES VEUT RESTER LOGIQUE !!!! C'EST A TON SON HONNEUR ! "J'AI ENVOYÉ LES INSPECTEURS J'ATTENDS AU PLUS VITE LES RÉSULTATS DE LEUR ENQUÊTE. IL N'Y A PAS DE SOLUTION MILITAIRE AU CONFLIT SYRIEN". VOICI LA QUINTESSENCE DU MESSAGE DU CORÉEN HIER AU G-20 !


JE PENSE PERSONNELLEMENT QUE L'ONU A ASSEZ SOUFFERT DE SES INCOHÉRENCES JUSQU'EN EN PERDRE SA CRÉDIBILITÉ QUE LAISSER OBAMA ET HOLLANDE BOMBARDER LA SYRIE SUR LA BASE DE LEUR ENVIE PERSONNELLE ET DE LEURS INTÉRÊTS BASSEMENT ECONOMIQUES SERAIT UNE BELLE BÊTISE POUR L'ONU ! CELA A ÉTÉ L'OBJET DE MON ECHANGE AVEC LAKHDAR BRAHIMI MÉDIATEUR CONJOINT DE L'ONU ET DE LA LIGUE ARABE LORS DE SA CONFÉRENCE DE PRESSE A L'ONU.

POURQUOI AVOIR ATTENDU SI LONGTEMPS APRES QUE L'ONU A DEJA ANNONCE 100.000 MORTS POUR SAUTER SUR CE MASSACRE HORRIBLE A L'ARME CHIMIQUE DONT LES AUTEURS NE SONT PAS ENCORE OFFICIELLEMENT IDENTIFIES POUR DIRE NOUS ALLONS ENFIN FAIRE LA GUERRE. IL N'Y A PAS DE GAZ QUI S’ÉCHAPPE PAR LA ? GARE A L'INTOXICATION !

ATTENDRE LES CONCLUSIONS DES INSPECTEURS DE L'ONU EST UNE OBLIGATION MORALE A LAQUELLE NI OBAMA NI HOLLANDE NE PEUVENT SE SOUSTRAIRE. ILS DÉFIERAIENT AUSSI LE MONDE COMME ASSAD DONT ON SAIT QUE LA FAMILLE A REGNE EN TERREUR EN SYRIE COMME LE FAIT LA FAMILLE SAOUD EN ARABIE SAOUDITE MAIS SOUTENUE PAR L'AMERIQUE!

J'AI SOUTENU OBAMA COMME HOLLANDE EN TOUTE LIBERTÉ ET EN TOUTE LIBERTÉ JE LEUR DIS VOUS FAITES FAUSSE ROUTE. CERTES ILS BATTRONT ASSAD EN CAS DE GUERRE MAIS CE QUI EST SUR ILS RENDRONT LE MONDE PLUS INGOUVERNABLE QU'IL NE L'EST ACTUELLEMENT. UNE COHORTE DE TERRORISTES SAUVAGE VA NAÎTRE DES CENDRES DE CETTE SALE GUERRE. ET CE SONT NOUS LES PLUS PAUVRES QUI N'AVONS PAS DE BUNKER QUI PAYERONS LES POTS CASSES PAR LA BÊTISE DE DEUX HOMMES QUI SE PENSENT PUISSANTS.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, Directeur des publications du Magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

18:13 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ban ki moon, assad, obama, hollande, syrie, france, terrorisme, guerre, chimique, onu, arabe | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

12/12/2012

FIN DU MONDE OU PAS, J'AURAIS AIME VOIR LA FIN DES GUERRES...

12 12 12, guerre, conflit, palestine, israel, congo rdc, Juifs, paix, miracles, iran, casamance, politique,Fin du monde ou pas, j'aurais souhaité moi la fin des guerres et des conflits imbéciles au sens étymologique du terme qui défigurent notre planète !

Au delà de la guerre programmée depuis début 2000 contre l'Iran, la guerre permanente contre le peuple de Palestine, la haine inutile contre les Juifs, la guerre fratricide en Syrie instrumentalisée, je pense aussi à cette guerre infinie au Congo RDC où les femmes deviennent la matrice première et éternelle de toutes les souffrances.

Comment puis je oublier la rébellion en Casamance (ce beau paradis), sud Sénégal, entretenue par des politiciens véreux et des voyous de grand chemin. Mais l'irresponsabilité des politiques et des hommes de troupes trouve aussi toute sa quintessence au Mali. Quels médiocres ces acteurs ! Et quel incapable le Conseil de Sécurité de l'ONU aux mains des 5 puissances qui agissent comme bon leur semble. Les membres de cet organe politique viennent de nous envoyer un communiqué uniquement d'ailleurs en anglais où ils condamnent l'arrestation du PM Modibo Diarra et disent prendre des mesures ciblées contre les empêcheurs d'un retour normal à l'ordre constitutionnel. Mon Oeil ! Ils sont rigolos ces gars là-bas!

Ben, j'aurais aimé que ce 12-12-12 soit une journée de miracles. 

On attend Minuit pour voir!
 
El Hadji Gorgui Wade Ndoye, Directeur des publications du Magazine panafricain www.ContinentPremier.Com 

13:31 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 12 12 12, guerre, conflit, palestine, israel, congo rdc, juifs, paix, miracles, iran, casamance, politique | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

27/10/2011

Ebats contre nature en plein génocide rwandais: L'armée française sous de sales draps?

L’armée française accusée de viols au Rwanda : L’enquête qui dérange

‘Ils nous ont violées parce que nous étions Tutsies’

Des journalistes du magazine féminin français Causette ont vu leurs fichiers informatiques et mails piratés suite à l’enquête qu’ils ont effectuée sur des viols qui auraient été commis par des soldats français lors de l’opération Turquoise au Rwanda en 1994, durant le génocide. Le directeur de publication du mensuel a porté plainte contre X mardi.

C’est une véritable bombe que lâche Causette. Le magazine féminin français met en cause des soldats de l’armée française qui auraient commis des viols lors de l’opération Turquoise au Rwanda de juin à août 1994, lors du génocide. Les trois journalistes, qui ont réalisé l’enquête publiée ce mercredi, ont vu leurs fichiers disparaître, leurs mails piratés et d’étranges courriers leur ont été adressés, rapporte ce mercredi le quotidien Libération. Le directeur de publication du magazine, Grégory Lassus-Débat, a porté plainte contre X mardi au commissariat du XIe arrondissement de Paris pour ‘accès frauduleux dans le système de traitement automatisé de données ainsi que pour suppression de fichiers’.

‘Nous avons simplement lancé l’enquête en juin quand trois Rwandaises, qui accusent des militaires français de les avoir violées en 1994 sont venues en France pour être entendues par le tribunal aux armées de Paris et que leur audition a été annulée parce que le juge d’instruction s’est rompu le talon d’Achille à la veille de l’audience’, a-t-il déclaré. Or, ‘lors de l’envoi à l’imprimerie, la quasi-totalité des dossiers a été supprimée dans le serveur. Il ne s’agit pas d’un bug informatique’, a-t-il expliqué.

‘Ils nous ont violées parce que nous étions Tutsies’

Le mensuel n’est pas le premier à avoir enquêté sur ces accusations de viol, dont fait l’objet l’armée française. Le Nouvel Obs avait publié en juillet dernier une enquête sur ces trois Rwandaises qui ont affirmé avoir été violées par les forces françaises en raison de leur appartenance à l’ethnie tutsie, décimée durant le génocide. Leurs témoignages avaient d’abord été diffusés le 28 juin sur France-Inter. ‘Parfois, il y avait jusqu’à une dizaine de militaires français qui me violaient [...] pendant que d’autres faisaient la même chose juste à côté. [...] On se retrouvait toutes dans les tentes des militaires. [...] C’était comme un repas quotidien. [...] Cela a commencé une semaine après leur arrivée, jusqu’à leur départ’, a déclaré l’une d’entre elles. ‘Ils nous ont violées parce que nous étions tutsies. Ils étaient persuadés que nous n’allions pas survivre’, selon une autre rescapée des génocidaires hutus, qui avait trouvé refuge dans un camp sous la protection de l’armée française.

Les trois plaignantes se sont rendues fin juin au Tribunal aux armées de Paris (Tap), où une plainte contre X pour crimes contre l’humanité a été déposée en octobre 2009. Venues spécialement du Rwanda pour être entendues par la justice militaire française, elles devaient être auditionnées à partir du 28 juin par le juge d’instruction du Tap, Frédéric Digne, dans le cadre d’une plainte contre X pour ‘crimes contre l’humanité’ et ‘participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un crime contre l’humanité’ avant l’accident du magistrat. Elles devraient être entendues prochainement.

www.Afrik.com

10:06 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : viol, guerre, conflit armée, armée française, 2011 génocide rwandais, causette, afrik.com | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye