19/11/2014

L’image honteuse de la fistuleuse s’améliore !

Tanguiéta - Bénin- « En marge de la société, ayant perdu toute dignité, honteuse, elle vit en paria, se regroupe, en attente d’une mission chirurgicale spécialisée. Elle peut attendre des mois, des années, faire 100-200 Km pour arriver à Tanguieta en patientant au campement à côté de l’hôpital. - Par contre une intervention réussie, une femme « humide » rendue « sèche » retrouve sa dignité et sa place dans la famille et dans la société. Il faut voir le visage et le sourire d’une femme guérie pour comprendre son bonheur ! »

Ce témoignage est du Dr Français Jean-Charles Lescut qui a effectué, en 2003, une mission opératoire de fistules génito-urinaires dans le cadre de l’action mise en place par l’hôpital Saint Jean de Dieu de Tanguiéta afin de permettre aux femmes porteuses de séquelles d’accouchement prolongé de retrouver leur dignité et leur place dans la famille et dans la société.

Avec un engagement personnel, le soutien de certaines collectivités locales genevoises et aujourd’hui de la Ville de Genève, le Dr Rochat a avec la Fondation GFMER (Fondation genevoise pour l’éducation et la recherche médicale) développé une belle excellente stratégie pour soigner les femmes atteintes de fistules, sensibiliser les populations avec l’appui de deux ONGs Essor et Sentinelles.

Les hommes qui délaissaient souvent leur femme pensant qu’elles étaient possédées par de mauvais esprits reprennent confiance, accompagnent leur épouse aux consultations. Estelle Siraud de Sentinelles qui travaille depuis 3 ans sur le terrain au Burkina Faso salue l’engagement et la générosité du Dr Rochat qui fait des missions fréquentes au Bénin pour opérer les femmes que les ONGS sont allées chercher dans leur village.

Notons par ailleurs que le volet formation des médecins africains développé par GFMER porte ses fruits car ce sont aujourd’hui des médecins du Continent premier qui traitent quotidiennement des cas de fistules. Les docteurs Dieudonné Zaongo du Burkina Faso et son  compatriote Moussa Guiro sont devenus de grands experts respectés dans ce domaine. Pour Charles Henri Rochat, cet objectif de transfert des savoirs est important car dit-il «  nous pouvons venir pour des cas très complexes mais au final c’est aux Africains qu’ils incombent de poursuivre le travail ».

S’il reconnaît les efforts des autorités béninoises qui ont rendu la césarienne gratuite, Dr Rochat souhaiterait également que cet acquis soit élargi au traitement des fistules obstétricales.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

03:21 Publié dans Mission Tanguiéta avec le Dr Rochat | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fistules, obstétricales, jean-charles lescut, tanguiéta, dr rochat | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

28/03/2014

Fistules obstétricales: En Mission à Tanguiéta avec le Dr Charles Henri Rochat

tanguiéta,bénin,cotonou,santé,fistules,obstétricales,genève,télévision bénin,continentpremierHier, le mercredi 26 mars 2014, une délégation de médecins Suisses, Américains, Canadiens, une sage Femme italo française et un journaliste sénégalais, s'est rejointe à Paris en direction de Ouagadougou Burkina Faso pour se rendre à Tanguiéta au Bénin. La Mission a pour objectif principal l'opération de femmes atteintes de fistules obstétricales une lésion due à une longue poussée du bébé qui q de la peine à sortir du ventre de sa mère. S'en suit la mort le plus souvent de l'enfant. La maman qui voit ses organes déchirés vit un drame humain traumatisant car au delà de la souffrance physique s'ajoute l'exclusion dont elle est victime par sa propre société notamment par l'homme. Ce dernier voyant que sa femme est incontinente et, parfois , convaincu que sa compagne est atteinte de malédiction isole celle là et s'en va ailleurs pour assouvir ses pulsions sexuelles. Pourtant une intervention instrumente voire une césarienne aurait pu aider à sauver et la mère et l'enfant. 

Près de 2 millions de jeunes femmes âgées de moins de 20 ans sont concernées par les fistules obstétricales notamment dans les pays pauvres des continents africain, indien etc.

Le Dr Charles Henri Rochat, urologue, spécialiste de la prostate s'est engagé depuis près de 17 ans à aider des femmes en Afrique à retrouver par une opération visant à fermer la fistule leur dignité perdue !

Les conditions du voyage ne sont pas faciles. De Genève, il faut se rendre à Ouaga avant de prendre un bus pour au minimum 7 heures de route ! Hier, nous étions arrivés à l'aéroport à 11 heures pour un vol vers Paris à 13 heures. 2 heures d'attente à Charles de Gaulle aéroport embarquement pour le Burkina Faso avec un retard de 45  minutes. Arrivée à Ouaga à 21 heures 10 ! Un bus de l'hôpital Saint Jean de Dieu de Tanguiéta est venu nous déposer dans un petit hôtel Ok-Inn. Le restaurant est fermé. Il fait 36 degrés !   L'équipe s'est contentée d'un apéritif ! Le Dr Rochat lui était en pleines discussions avec des médecins africains engagés dans son aventure. Aucun médecin n'a réclamé un repas. Ils étaient heureux d'être là. Pour Sauver des Femmes ! Leur rendre leur dignité !

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, Directeur des publications du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com