12/02/2013

Le Cèdre du Liban de l'ONU : A 190 ans blanchi par la Neige!

DSC_2889.JPGCet arbre là, derrière le parking des journalistes accrédités aux Nations Unies, serait une excellente source d'informations s'il pouvait témoigner. Semé en 1823 et élevé en serre, le cèdre est planté en avril 1832 par Philippe Revilliod.

L'arbre est là majestueux, respectueux de tant de secrets enfouis dans ses racines profondes. Malgré le grand feuillage, aucun secret ne traverse les branches. Tronc solide au diamètre imposant, cet arbre là, en sait des choses sur la grande Maison-ONU ! Et si jamais il voulait témoigner de tout ce qu'il a entendu, tous les souffles qui lui ont rejeté leur gaz carbonique !!!! Cet arbre là, si majestueux, si dense, est aussi à l'image de l'ONU solide malgré sa vieillesse porteuse d'espoirs malgré ses échecs. 

DSC_2896.JPG

Je voulais juste cher cèdre te témoigner toute ma tendresse et sache que je pense à toi, et si tu me disais tous tes secrets, promis, je n'en dirai pas la source, oui un journaliste garde ses sources pour lui pour les protéger. 




El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité à l'ONU, Directeur des publications du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

13:52 Publié dans Hommage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cèdre, onu, secrets d'un arbre, philippe revilliod, continent premier | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

26/05/2012

Berceau de l'Humanité : l'Afrique fêtée ce 25 mai

 

carte-afrique.jpg

 

Ce 25 mai, c'est la Journée Internationale pour l'Afrique. Meilleures Pensées, aux enfants de ce Continent mien, le Continent Premier, le Berceau de l'Humanité, la Terre des Fils Aînés de la Terre ceux sans qui la Terre ne serait pas Terre, merci Césaire.

Il ne s'agira pas de tendre le dos en attendant le renouveau.

Il ne s'agira pas que de s'indigner, de se résigner, ni d'attendre sous l'arbre à palabres.

Il s'agira de se révolter pour briser toutes les chaînes.

Il s'agira de garder vivace le Pacte Salvateur des Ancêtres dont le vulgaire ne se doute guère. Il s'agira de repenser le Ubuntu ( je suis parce que nous sommes).

Il s'agira de dire les Afriques, de réouvrir notre Livre des Morts, de s'enraciner de s'ouvrir, merci Senghor, de rester fidèles dans le mouvement de venir encore les mains pleines de promesses à ce rendez-vous du Donner et du Recevoir.

Notre Histoire, notre Mémoire est à assumer pleinement, merci Cheikh Anta Diop Diop. Demain, est déjà un autre jour et il ne se fera pas sans Nous !

En toute Confiance, en Toute Conscience.... En toute Liberté. Merci Mama Afrika !

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

05/01/2012

Gaétan Vannay, responsable de la rubrique internationale de la radio suisse romande : ‘La communauté internationale n’est pas assez forte dans son opposition face à Bachar Al Assad’

gaetanvannay.JPG

Grand reporter, le journaliste suisse était l'un des rares journalistes occidentaux présents en Libye aux durs moments des combats entre les forces de Kadhafi et les rebelles.Il s'est aussi rendu en Syrie, en prenant énormément de risques pour faire son travail de journaliste.Gaetan Vannay a séjourné à Zentan, en Libye les deux dernières semaines de mars et en Syrie, il est resté à Hama du 19 juillet au 3 août 2011.Le lauréat du Prix Jean Dumur 2011 nous raconte ses différentes expériences qui lui ont valu cette auguste reconnaissance.

GENEVE - Entre les feux de l'Otan, les bombardements des troupes de Kadhafi, les attaques des soldats d'Assad, notre confrère suisse raconte les souffrances des populations. Son travail lui a valu la reconnaissance internationale. Il aurait pu également y laisser sa vie, comme tant d'autres avant lui. Dans son Rapport annuel, rendu public cette semaine, la Presse emblème campagne (Pec) qui avait demandé au Conseil des droits de l'Homme d'assurer la sécurité des journalistes au cours des violences dans la République arabe syrienne, informe au niveau mondial qu'au moins 106 journalistes ont été tués en 2011.


Massacres en Syrie


Le journaliste suisse n'atteste pas, durant sa présence en Syrie, des nombreux massacres dont seraient victimes les populations excédées par le pouvoir autocratique du président syrien qui a hérité le pouvoir de son père. Le journaliste n'invente pas des faits. Il raconte ce qu'il a vécu, ce qu'il a vu, en toute objectivité : 'Moi, ce à quoi, j'ai assisté s'est passé en deux temps. D'abord, ce sont dix jours de manifestations pacifiques et extrêmement bien organisées tous les jours et surtout les vendredis après la prière qui rassemblaient quelques dizaines de personnes. Les manifestations étaient pacifiques, bien structurées et les gens n'étaient pas armés.'
Quid des bandes armées ? Gaetan Vannay assure qu'il n'a pas vu des bandes armées qui terrorisaient le gouvernement syrien, comme le prétendent les autorités syriennes pour justifier leur violence à l'égard des populations en révolte. Notre interlocuteur poursuit : 'Un matin, j'ai vu arriver des chars et des forces de sécurité à Hama pour commencer la répression. Je les ai vus tirer sur les populations qui essayaient de se protéger comme elles pouvaient.' Gorge nouée, notre interlocuteur se retient, et poursuit comme s'il était investi d'une mission de témoigner, afin que personne ne dise 'je ne savais pas' : 'J'ai vu aussi six ou sept personnes armées du côté des opposants'.

Lire la suite ici/

http://www.walf.sn/international/suite.php?rub=6&id_art=77953


Article publié ce 4 janvier 2012 par Walfadjri-Sénégal, quotidien privé imprimé à Dakar, en page Internationale



Auteur El Hadji Gorgui Wade NDOYE, journaliste accrédité à l'ONU directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

02:29 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : gaetan vannay, radio suisse romande, rts, presse, syrie, libye, nations unies, suisse, walfadjri, continent premier | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

21/09/2011

A TOI MON FRERE

troy-davis.jpgA toi mon frère! S'il ne nous reste qu'à prier avec toi, sache cher Troy Davis, que je prie avec toi. Et si Dieu n'existe pas pour que de telles injustices soient jugées, je dirai, comme Mircea Eliade, tout est cendre! Si tu pars ce soir, en cette Journée mondiale de la célébration de la Paix que le souffle de la Paix de l'âme t'accompagne! Comment tes bourreaux eux dormiront ils tranquilles et dire que l'Amérique es dirigée par un Noir!

Je fais miens ces propos de mon collègue, le doyen Jean Noel Cuénod, journaliste correspondant de la Tribune de Genève à Paris. Clairvoyant, humaniste et d'une exquise plume J.N.C a écrit sur son blog en pensant à cet Américain Noir qui va mourir pour rien. Au détriment de toute logique!

"Fais ta prière, Troy Davis. Ta mort est programmée à 23 heures GMT. Programmée. Car aux Etats-Unis, on programme la mort, comme un rendez-vous avec son médecin. Saut que cette fois-ci, le bourreau à blouse d’infirmier va t’inoculer dans tes veines un remède radical qui supprime toutes les souffrances, à titre définitif. Ils voulaient un coupable, là maintenant. Tout de suite. Contre toi, aucune preuve matérielle. Ah si, une seule mais déterminante: ta peau. Noire. Et celle du policier tué, blanche. (Jean Noel Cuenod Tribune de Genève)

 

Et souviens - toi de la sagesse de tes ancêtres d'Afrique

«  Les morts ne sont pas morts
Ecoute plus souvent
Les choses que les êtres,
La voix du feu s'entend
Entends la voix de l'eau
Ecoute dans le vent
Le buisson en sanglot :
C'est le souffle des ancêtres.
Ceux qui sont morts ne sont jamais partis
Ils sont dans l'ombre qui s'éclaire
Et dans l'ombre qui s'épaissit,
Les morts ne sont pas sous la terre
Ils sont dans l'arbre qui frémit,
Ils sont dans le bois qui gémit,
Ils sont dans l'eau qui coule,
Ils sont dans l'eau qui dort,
Ils sont dans la case, ils sont dans la foule
Les morts ne sont pas morts.
Ceux qui sont morts ne sont jamais partis,
Ils sont dans le sein de la femme,
Ils sont dans l'enfant qui vagit,
Et dans le tison qui s'enflamme,
Les morts ne sont jamais sous terre,
Ils sont dans le feu qui s'éteint,
Ils sont dans le rocher qui geint,
Ils sont dans les herbes qui pleurent,
Ils sont dans la forêt, ils sont dans la demeure,.. » (Les morts ne sont pas morts Birago Diop, Sénégal)


El hadji Gorgui Wade NDOYE, directeur de publication et Rédacteur en Chef du magazien panafricain www.ContinentPremier.Com