27/02/2012

SUISSE-SENEGAL : Les Sénégalais ont voté pour la première fois.

L'opposition au Président Wade remporte les élections en Suisse

DSCN0022.JPGLes résultats provisoires sortis des urnes le 26 février 2012 en Suisse sont nette faveur pour les candidats opposés à Me Abdoulaye Wade. A noter que les Sénégalais venaient de voter pour la première fois sur sol helvétique.Nombre total d'électeurs inscrits 348, nombre de votants 252, nombre de suffrages valablement exprimés 251, nombre de bulletins nuls 1. Le taux de participation est de 72,12%.

Les électeurs sénégalais vivant en Suisse ont voté pour la première fois sur sol helvétique, ce 26 février 2012. Sur l'ensemble des sept bureaux de vote (Zurich, Bâle, Berne, Lausanne, Neuchâtel, Lugano, et Genève) , les voix valablement exprimées ont été favorables pour le candidat Ibrahima Fall (68), ancien fonctionnaire des Nations Unies, à Genève, qui sera suivi de l'ancien Premier Ministre Moustapha Niass (48) et du Président sortant, Me Abdoulaye Wade (33), Macky Sall (31), Cheikh Bamba Dièye (19), Idrissa Seck (17), Ousmane Tanor Dieng (14), Oumar Hassimou Dia (7), Cheikh Tidiane Gadio (6), Djibril Ngom (5), Mor Dieng (2), Amsatou Sow Sidibé (1).

Réactions des représentants de partis:

Mouhamedine Sall, représentant de Rewmi à Genève: « Le processus s'est bien déroulé je félicite Ibrahima Fall. Wade est en troisième, je suis quelque part content car c'était ça mon combat qu'il ne passe pas. Je prie dans l'ensemble que les élections se passent partout dans le calme.».

DSCN0039.JPGSeydou Nourou Ngom, représentant Djibril Ngom « Tout s'est bien passé. Pour mon candidat compte tenu de sa campagne non limitée, s'est bien défendu. Nous comptons aller aux législatives car nous avons un mot à dire.». Abdel Kader Sylla, représentant coalition Fal 2012, du candidat Abdoulaye Wade: « un sentiment de satisfaction, les Sénégalais ont répondu positivement pour réélire leur caniddat Maître Abdoulaye Wade. Ils veulent qu'il reste pour présider le pays.»

Moustapha Kamal Thiam: « Le vote s'est bien déroulé. C'était une première expérience dans ce pays. L'APR a pu avoir un ancrage qui a donné les résultats que nous avons Notre car notre parti a participé à animer activement la vie politique en Suisse.». Babacar Touré, représentant Benni ak Tanor: « C'est dommage, on ne devait pas tenir ces élections qui ne traduisent pas la réalité politique du pays. La diaspora aurait pu mieux et plus voter si elle disposait à temps des cartes d'électeurs et les cartes d'identité.». Nar Mbengue, représentant de Cheikh Bamba Dièye se dit «satisfait du score de son parti pour une première participation.»

Ibrahima Guissé, vice-président Decena: « Je suis super content. Je remercie le Président du bureau de vote et l'assesseur qui ont fait un travail citoyen exemplaire. Le vote s'est passé dans le calme et dans la transparence.». Le bureau de vote était ouvert de 9 heures à 19 heures avec comme Président, Mamadou Touré, Oscar Nzalé, assesseur, El Hadji Aly Ndao, secrétaire.

DSCN0011.JPGCissé Dia, comme Binetou Diallo, nous ont annoncé qu'ils étaient « ravis pu voter en Suisse et se sont dits fiers d'êtres sénégalais.»

Infos El Hadji Gorgui Wade NDOYE, directeur des publications du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.com

02/01/2012

YOUSSOU NDOUR PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL !?

YoussouNdour.jpgMadagascar a eu son président Dj !  Haiti a son président élu et chanteur professionnel. Certains rêvent d’un Sénégal avec un président chanteur après un premier président poète. Youssou Ndour déclara –t-il en ce 2 janvier 2012 s’il est candidat à la présidentielle sénégalaise de février prochain. Tout Dakar a les oreilles tendues aux lèvres de l’enfant de la Médina devenu un des hommes les plus connus sur la planète. Est-ce suffisant pour diriger un pays comme le Sénégal ?  
SENEGAL: Le chanteur Youssou Ndour et pas moins homme d'affaires dira aujourd'hui s'il est enfin candidat à la présidentielle de février 2012 ou s'il va soutenir un candidat déjà connu. Youssou qui est d'une popularité incontestable en dehors même des frontières sénégalaises m'avait dit à Genève qu'il ne sera pas candidat mais qu'il en soutiendrait un et n'excluait pas à l'époque de soutenir l'actuel Chef de l’État. Cette seconde hypothèse est à mon avis devenue caduque vu sa radicalisation contre le pouvoir de Gorgui Wade. Qui va-t-il alors soutenir? La logique aurait voulu que ce fût Cheikh Tidiane Gadio ( ancien ministre des affaires étrangères de Wade débarqué sans diplomatie par le Président Wade. C'est devant sa télé qu'il apprit la nouvelle!) chez qui est née l'idée de son mouvement Feke maci bolé. Mais mon ami et grand frère Gadio n'a aucune chance d'être élu Président en 2012!
L'hypothèse la plus improbable est que notre artiste interplanétaire se décide lui-même d'aller affronter Wade si jamais ce dernier reste toujours en lice ! Eh bien pourquoi pas? Mais ce serait stratégiquement une grosse erreur même si cela lui donnerait le temps d'une campagne toute la puissance de dire au parti au pouvoir qui l'a un peu négligé qu'il était YOUSSOU NDOUR, homme planétaire et milliardaire, n'en déplaisent à ceux qui pensent le contraire. Mais You Président au Sénégal, ce ne sera pas non plus pour 2012.
Que la Paix Règne dans mon pays et dans le monde. Amen!

El Hadji Gorgui Wade NDOYE, directeur de publication du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com