26/11/2015

ONU-PRESSE: Blaise Lempen de l'ATS fêté par la Presse internationale.

Blaise Lempen, ACANU, Presse ONU, ONUG, Ahmed Fawzy, Guy Mettan, Paola Cerressetti, Rheal Leblanc, Club de la presseLe journaliste suisse, Blaise Lempen, directeur de l'Agence télégraphique Suisse (ATS) auprès des Nations-Unies, à Genève prend sa retraite à la fin de ce mois.

Ce 26 novembre 2015, les fonctionnaires de l'ONU en charge de la communication et de l'information, Ahmad Fawzi et Real LeBlanc ainsi que leurs collègues de nombreuses  agences onusiennes, Paola Ceresetti, porte parole de la Mission Suisse, et Guy Mettan, directeur du Club suisse de la Presse se sont joints aux journalistes membres de l'ACANU (Association des journalistes professionnels accrédités auprès de l'ONU) pour fêter leur collègue qui après 40 ans de service consacré au journalisme dont 21 ans au sein des Nations-Unies part à la retraite. Le sage Blaise sera remplacé par Laurent Cierro.

Blaise Lempen est un journaliste chevronné et auteur de nombreux livres. Un de ses livres décortique la Genève internationale « Genève, Laboratoire du XXième siècle », Editions Georg », 2010. Un livre riche où l'auteur nous ouvre les portes de l'ONU à travers justement sa grande expérience du lieu. Un témoignage franc et fort depuis l'intérieur de cette grande maison du monde.

L'ONU vote une résolution pour protéger les journalistes

DSC_8837.jpgJe retiens, pour ma part, que Blaise est journaliste, un écrivain, un humaniste, une force tranquille. 

Il me plaît de saluer le collègue, le grand frère, l'écrivain, l'Homme! Un journaliste d'une grande humanité, d'un professionnalisme indiscutable.

Blaise est le concentré vivant de ce que la Suisse a de meilleur: le savoir faire, la qualité, l'humilité. J'y ajoute l'engagement au service de l'humain et Blaise s'est illustré en étant un des dignes continuateurs de l'Oeuvre d'Henry Dunant en s'engageant avec la Presse Emblème Campagne (PEC) dont il est un père fondateur. Et le hasard a voulu qu'au lendemain de l'adoption d'une Résolution de l'Assemblée générale des Nations-Unies sur la protection des journalistes dont la PEC a beaucoup contribué à son avènement que des journalistes de la presse internationale accréditée au Palais des Nations, à Genève, rendent hommage à l'un des meilleurs parmi eux.

Blaise, tu me manqueras mais tes livres et ton exemple me resteront.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité à l'ONU, directeur de publications du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

19:36 Publié dans Hommage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blaise lempen, paola ceresetti, guy mettan, acanu, ahmed fawzi, rheal leblanc, onug | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

13/09/2011

Blaise Lempen, Journaliste et écrivain suisse : « Des porte-parole nommés à Genève ne savent pas le français. Et certains journalistes non plus.»

 

lempen.JPG " Comme les francophones sont, eux, toujours bilingues, l'anglais s'impose, même si l'orateur ou le journaliste est francophone, par respect pour les quelques anglophones qui ne comprennent pas le français ! Genève et la Suisse appartiennent pourtant à la Francophonie. »

Extrait de « Genève, Laboratoire du XXième siècle », Editions Georg », 2010 de Blaise Lempen.

Dans ses chroniques du Palais des Nations Unies entre 2008 et 2010, notre collègue, correspondant de l'agence de presse suisse ATS à Genève depuis 1994, Co-Fondateur de la Presse Embleme Campagne (PEC), diplômé en journalisme, docteur en sciences politiques et auteur de plusieurs autres ouvrages politiques, dont les plus récents : La Mondialisation sauvage (1999), La démocratie sans frontières (2003), Massacres sans témoins (2007), décrit, à la page 25, l'ambiance des conférences de presse à l'ONU.

«  Les muses d'aujourd'hui prennent place sous la fresque, sur la tribune surélevée devant une triple rangée en beau mobilier en noyer. Les muses, ce sont les chargées de communication des agences de l'ONU, environ une vingtaine représentées régulièrement à Genève. Elles sont en majorité féminines, car la communication est devenue un métier féminin. Deux fois par semaine, le mardi et le vendredi, selon un rituel immuable depuis des décennies, elles se succèdent pour annoncer les évènements de la semaine, faire connaître leurs rapports et communiquées, répondre aux questions. La porte-parole de l'ONU et directrice de l'information à Genève préside les débats ; le poste est réservé à une française depuis des lustres : Corinne Momal-Vanian a succédé le 1er janvier 2010 à Marie Heuzé qui, nommée en 2000, avait « régné » pendant près de dix ans et avait succédé à une autre Française Thérèse Gastaut nommée en 1992. Pour la Francophonie, c'est un atout important. L'anglais a en effet tendance à l'emporter dans les relations internationales. Des porte-parole nommés à Genève ne savent pas le français. Et certains journalistes non plus. Comme les francophones sont, eux, toujours bilingues, l'anglais s'impose, même si l'orateur ou le journaliste est francophone, par respect pour les quelques anglophones qui ne comprennent pas le français ! Genève et la Suisse appartiennent pourtant à la Francophonie. »

Nb : Voir sur le lien plus des images de la présentation du livre « Genève, Laboratoire du XXième siècle », Editions Georg », 2010 de Blaise Lempen, à la Librairie l'Olivier, à Genève. Blaise Lempen avait à ses côtés l'ancien ambassadeur suisse auprès de l'ONU, M. François Nordman, Mme Sandrine Salerno alors Maire de Genève,

http://www.youtube.com/my_videos_timedtext?video_id=R36tO...

El Hadji Gorgui Wade NDOYE

Source: site de l'Observateur de l'utilisation du français à l'ONU

www.Francophonu.org

 

02:04 Publié dans Nations Unies | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blaise lempen, écrivain suisse, ats, pec | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye