14/05/2014

Syrie, le négociateur onusien Brahimi a démissionné! Sur les traces de Kofi Annan qui savait!

DSC_2459.JPGSyrie, le négociateur onusien Brahimi a présenté sa démission au Secrétaire général de l'ONU! C'est Ban Ki Moon, lui-même, qui a donné, hier, mardi 13 mai 2014, l'information. La Syrie est détruite. Le pays est appelé à des élections présidentielles!

Rappelons que l'Algérien, Lahdar Brahimi, diplomate aguerri n'a ménagé aucun effort avec ces fameux Geneva rounds mais c'est sans compter avec la détermination d'Assad pas si impopulaire qu'il a été présenté, le manque de maturité des leaders de l'opposition à son régime, les calculs horribles des puissances: USA, Russie, UE, la folie d'un certain Sarkozy, l'incapacité de la Ligue arabe à régler les problèmes arabes à l'image de l'incapacité de l'Union Africaine.

Kofi Annan qui n'est pas né de la dernière pluie avait compris qu'on lui présentait une affaire minée dès le départ, il avait demandé des garanties qu'il n'a pas obtenues alors le Ghanéen sentant le doux piège labyrinthique avait gentiment rendu le tablier mettant fin à son rôle de médiateur dans ce conflit fratricide ! Entre en jeu Brahimi, un renard de la diplomatie! Mais seul face à des tigres et des hiboux !

Hier, présent à l'Office des Nations unies à Genève, Kofi Annan a eu la gentillesse de venir me serrer la main et de s'enquérir de mon travail laissant de côté son escorte. L'ancien SG se rappelle, sans doute, de ce jeune journaliste noir qui devait arracher, il y a 15 ans parfois le micro, face à la meute des grandes agences qui régentent l'info mondiale à qui on donnait soigneusement la parole pour poser toutes les questions de l'Humanité ! Comment faire dès lors pour mettre une perspective africaine dans l'information Mac Do ! Parler de l'Afrique et de ses questions sans condescendance, avec honnêteté, réalisme et objectivité: tel a été toujours le sens profond de ma démarche pour inscrire dans le respect l'Afrique dans le vrai jeu de l'Humanité une et indivisible. 

Kofi Annan, est un autre grand Africain qui a beaucoup appris des jeux et enjeux de la Géopolique mondiale. Un charisme sans ride ni ridule, une épouse élégante et présente, c'est toujours un plaisir de boire un café avec le Grand KofI l'homme à la boule zéro, aux cheveux cendres qui avait dit Non à Bush sur sa guerre contre l'Irak !

 


El Hadji Gorgui Wade Ndoye,
Directeur des publications du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

16:09 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : annan, kofi, brahimi, onu, ban ki moon, assad, usa, ua, afrique, syrie, ghana, algérie | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

06/09/2013

BAN KI MOON : BRAVO SUR LA SYRIE !

BanKiMoon1.jpgBAN KI MOON AU MOINS SUR LE COUP DE LA SYRIE TIENT SON ROLE DE CONSCIENCE MORALE DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE. LE PATRON DES NATIONS UNIES VEUT RESTER LOGIQUE !!!! C'EST A TON SON HONNEUR ! "J'AI ENVOYÉ LES INSPECTEURS J'ATTENDS AU PLUS VITE LES RÉSULTATS DE LEUR ENQUÊTE. IL N'Y A PAS DE SOLUTION MILITAIRE AU CONFLIT SYRIEN". VOICI LA QUINTESSENCE DU MESSAGE DU CORÉEN HIER AU G-20 !


JE PENSE PERSONNELLEMENT QUE L'ONU A ASSEZ SOUFFERT DE SES INCOHÉRENCES JUSQU'EN EN PERDRE SA CRÉDIBILITÉ QUE LAISSER OBAMA ET HOLLANDE BOMBARDER LA SYRIE SUR LA BASE DE LEUR ENVIE PERSONNELLE ET DE LEURS INTÉRÊTS BASSEMENT ECONOMIQUES SERAIT UNE BELLE BÊTISE POUR L'ONU ! CELA A ÉTÉ L'OBJET DE MON ECHANGE AVEC LAKHDAR BRAHIMI MÉDIATEUR CONJOINT DE L'ONU ET DE LA LIGUE ARABE LORS DE SA CONFÉRENCE DE PRESSE A L'ONU.

POURQUOI AVOIR ATTENDU SI LONGTEMPS APRES QUE L'ONU A DEJA ANNONCE 100.000 MORTS POUR SAUTER SUR CE MASSACRE HORRIBLE A L'ARME CHIMIQUE DONT LES AUTEURS NE SONT PAS ENCORE OFFICIELLEMENT IDENTIFIES POUR DIRE NOUS ALLONS ENFIN FAIRE LA GUERRE. IL N'Y A PAS DE GAZ QUI S’ÉCHAPPE PAR LA ? GARE A L'INTOXICATION !

ATTENDRE LES CONCLUSIONS DES INSPECTEURS DE L'ONU EST UNE OBLIGATION MORALE A LAQUELLE NI OBAMA NI HOLLANDE NE PEUVENT SE SOUSTRAIRE. ILS DÉFIERAIENT AUSSI LE MONDE COMME ASSAD DONT ON SAIT QUE LA FAMILLE A REGNE EN TERREUR EN SYRIE COMME LE FAIT LA FAMILLE SAOUD EN ARABIE SAOUDITE MAIS SOUTENUE PAR L'AMERIQUE!

J'AI SOUTENU OBAMA COMME HOLLANDE EN TOUTE LIBERTÉ ET EN TOUTE LIBERTÉ JE LEUR DIS VOUS FAITES FAUSSE ROUTE. CERTES ILS BATTRONT ASSAD EN CAS DE GUERRE MAIS CE QUI EST SUR ILS RENDRONT LE MONDE PLUS INGOUVERNABLE QU'IL NE L'EST ACTUELLEMENT. UNE COHORTE DE TERRORISTES SAUVAGE VA NAÎTRE DES CENDRES DE CETTE SALE GUERRE. ET CE SONT NOUS LES PLUS PAUVRES QUI N'AVONS PAS DE BUNKER QUI PAYERONS LES POTS CASSES PAR LA BÊTISE DE DEUX HOMMES QUI SE PENSENT PUISSANTS.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, Directeur des publications du Magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

18:13 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ban ki moon, assad, obama, hollande, syrie, france, terrorisme, guerre, chimique, onu, arabe | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

04/12/2011

Eileen Chamberlain Donahoe, Ambassadeur des Etats Unis: " Les Syriens veulent un nouvel ordre politique"

ambassadeurDonahoeEtatsUnis1.jpgLa dix-huitième session extraordinaire du Conseil des Droits de l'Homme, consacrée à «La situation des droits de l'homme en République arabe syrienne à la lumière du rapport de la commission d'enquête», tenue, vendredi dernier, à Genève, a condamné la Syrie pour la poursuite des violations flagrantes, graves et systématiques des droits humains. La délégation américaine conduite par l'Ambassadeur Eileen Chamberlain Donahoe a déclaré que les Syriens ont exprimé « une soif irrépressible pour un nouvel ordre politique dans leur pays.». L'Ambassadeur de Syrie a pour sa part crié de même que la Chine, la Russie, Cuba et l'Equateur à « l'ingérence ».

 GENEVE- (Correspondance) Le Conseil des droits de l'Homme qui s'est réuni de manière extraordinaire pour la troisième fois depuis le début de l'année, a consacré sa session de vendredi à la situation des violations graves des droits humains en Syrie. Il a décidé, dans sa résolution adoptée par 37 voix sur les 47 membres, de créer un mandat de rapporteur spécial pour suivre la situation en Syrie et mettre en oeuvre les recommandations de la commission d'enquête.

Navy Pillay, la Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'Homme, a souligné, à l'ouverture de la session présidée par Mme Laura Dupuy Lasserre, Ambassadeur d'Uruguay en sa qualité de présidente du Conseil des Droits de l'Homme, que la violente répression visant les civils et les manifestants pacifiques en Syrie n'a pas cessé depuis la présentation de son rapport sur la situation le 22 août dernier. Depuis mars 2011, on estime à plus de 4000 le nombre de personnes tuées et des dizaines de milliers auraient été arrêtées. Plus de 14 000 personnes seraient en détention des suites de la répression des manifestations. La Haut-Commissaire a, ainsi, martelé que les autorités maintiennent une répression qui pourrait conduire le pays à une guerre civile. « Compte tenu de l'incapacité des autorités syriennes à protéger leurs citoyens, la communauté internationale se doit de prendre de toute urgence des mesures efficaces pour protéger la population. », a -t-elle demandé. A la suite des discussions qui ont réuni 101 Etats membres des Nations Unis dont 29 membres du Conseil avec droit de vote, l'appel de la haut commissaire a été entendu par une condamnation de la Syrie.

La résolution a été acceptée par 37 voix (dont celle du Sénégal représenté par l'Ambassadeur Fodé Seck), contre quatre (Russie, Chine, Cuba et Equateur qui considèrent la résolution "unilatérale et politisée", et une forme d'ingérence dans les affaires intérieures d'un Etat) et six abstentions (Angola, Bangladesh, Cameroun, Inde, Philippines, Ouganda). Le Conseil, endossant les recommandations de la commission internationale d'enquête, transmet son rapport au secrétaire général de l'ONU et à tous les organes pertinents de l'ONU pour qu'ils prennent "les mesures appropriées".

Très sévère envers le régime syrien, l'ambassadrice Donahoe des Etats-Unis qui a organisé à 12 heures 30 un bref entretien avec la presse internationale, pesait ses mots : « la violence doit finir. ». Elle dénonçait la « complicité de l'Etat syrien dans les violations systématiques des droits humains des populations notamment des manifestants pacifiques.». Elle a souligné que des « enfants ont été violés autant que des hommes et des femmes.». Dans une déclaration remise à la presse, le directeur général de l'Unicef Anthony Lake a déclaré que « L'Unicef est gravement troublé par les rapports confirmés faisant état d'attaques violentes contre des enfants. ». Ainsi, il considère que la résolution adoptée, hier soir, par le Conseil 2reflète l'indignation de la communauté internationale devant les plus de 300 enfants tués par les forces gouvernementales en Syrie depuis mars 2011 et les rapports confirmés selon lesquels des sévices odieux, y compris des actes de violence sexuelle, ont été commis sur des enfants dans les lieux de détention.»

L'Ambassadeur Faysal Khabbaz Haboui de la Syrie, intervenant à titre de pays concerné, a « appelé à respecter les principes de la Charte des Nations Unies et à promouvoir le dialogue constructif et la coopération internationale.  Il a rappelé que le mandat du Conseil des droits de l'homme est de promouvoir un dialogue véritable loin de toute sélectivité et de la politique du «deux poids, deux mesures».  En tenant cette réunion, après deux autres consacrées au même thème, le Conseil perd de sa crédibilité sur la scène internationale, a -t-il prédit, sans être suivi.

Malgré son isolement et les crimes qui lui sont reprochés, le Président Bachar Al Assad bénéficie encore de quelques soutiens dans son pays. Saura-t-il prendre toute la mesure de la gravité de l'heure pour éviter de « conduire le pays dans une situation de guerre civile" comme le craint, ouvertement, Navy Pillay.

Photo: Eric Bridiers

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste sénégalais accrédité aux Nation Unies, directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

22/08/2011

Sur ma Page FaceBook: Cap Vert, Libye, Italie, Sénégal, Syrie

capvert.jpgViva le Cap Vert! L'opposant Jorge Carlos Fonseca a remporté le second tour de l'élection présidentielle organisé dimanche, selon les résultats provisoires. Son adversaire du parti au pouvoir, Manuel Inocencio Sousa, a aussitôt reconnu sa défaite. Je rappelle que le Président sortant avait décidé de ne pas se représenter respectant ainsi la Constitution de son pays! Le Sénégal fera-t-il mieux? Me Wade, cher Président, la balle est dans ton camp!

 Libye- Italie: "Nos entreprises peuvent être rassurées. Le nouveau gouvernement libyen respectera tous les contrats," a martelé Franco Frattini, ministre des Affaires Étrangères de Berlusconi. Il a souligné que des ingénieurs de la société Saipem, filiale du groupe pétrolier italien ENI, travaillaient déjà à la remise en état d'infrastructures pétrolières en Libye. Et les ingénieurs Sénégalais dans tout ça? Président Wade j'espère t'avais bien négocié? Quel monde?

Sénégal: Le 23 août le Président Wade est attendu pour le petit pèlerinage à la Mecque. Espérons, devant la Kaaba, il trouvera la Lumière et la Sagesse nécessaires, pour prononcer le seul véritable « waax waxèet » (Ndlr se dédire en wolof) valable, qu'on aurait aimé l'entendre dire: "Je ne suis plus candidat en 2012". Et qu'il organise des élections libres et transparentes afin que le Meilleur Gagne et que le Sénégal se mette au Travail!

 SYRIE: Enfin l'ONU bouge!!! A Genève, le boucher Assad aura bien chaud! Notons que le Conseil des droits de l'homme tient, ce lundi 22 août, une session extraordinaire consacrée à «La situation des droits de l'homme en République arabe syrienne». La session se déroulera à partir de 11h30 en salle XX du Palais des Nations, à Genève. En fait, il avait déjà fini le boulot!!!

Vous pouvez accéder à mon Mur sur Facebook par ce lien:

http://www.facebook.com/gorguiwadendoye

Photo: Jorge Carlos Fonseca - Le nouveau Président du Cap Vert

Gorgui Wade Ndoye (ContinentPremier.Com)

10:58 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cap vert, libye, italie, sénégal, syrie, mecque, kadhafi, assad, abdoulaye wade, jorge carlos fonseca | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye