25/09/2012

L'OMS ANNONCE UNE NOUVELLE MALADIE: LE VIRUS A DÉJÀ TUE 2 PERSONNES!

oms,coronavirus,sras,arabie saoudite,qatar,pelerinageElle est pour l'heure, sans nom ! Tout ce que l'on sait c'est qu'elle tue ! Deux personnes un Saoudien et un Qatari sont morts du coronavirus dont on a vite assimilé à la famille du SRAS.

 

Oh la la ! Encore une nouvelle maladie ! comme sait l'annoncer presque chaque année depuis au moins 2006 l'OMS, organisation mondiale de la santé. Je ne suis pas dubitatif car elle tue cette nouvelle venue. Au moins deux cas entre juin, le premier et septembre, le deuxième cas signalé... et dans la même région: Arabie Saoudite et Qatar.

 

Pas de restriction de voyage cependant pour le Pèlerinage à la Mecque. Ouf! Mais, il est souhaitable, dis je, que chaque pèlerine et pèlerin en soit informé (e)!

 

e qui me choque cependant c'est la communication de l'OMS, le porte parole vient sans notes écrites ni anglais ni en français parlant d'un "virus sévère" et démentant ce qu'avait écrit hier une partie de la presse qui parlait d'une maladie proche du SRAS.

 

A signaler que ce coronavirus a attaqué une troisième personne, 49 ans, elle souffre d'insuffisance respiratoire et rénale. On signale que le virus ne se transmet pas d'homme à homme !

 

A l'ONU, la presse est tellement gentille que certains ont juste suivi le Monsieur à la recherche certainement d'un improbable scoop sur une maladie annoncée et dont l'OMS n'a pas pu nous dire clairement de quoi il s'agissait!

 

Eh bien, l'OMS devrait travailler vite et bien et nous dire de quoi il s'agit.

 

Et la vie continue en Syrie, au Mali, en RDC et à New York c'est l'assemblée générale de l'ONU à Addis, les deux Présidents des deux Soudan se réunissent.

 

El Hadji Gorgui Wade NDOYE, directeur des publications du magazine panafricaine ne ligne www.ContinentPremier.Com

 

13:19 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : oms, coronavirus, sras, arabie saoudite, qatar, pelerinage | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

27/09/2011

Crimes d’honneur : l’égalité homme femme en jeu !

Une femme est assassinée (40 ans) en Afghanistan ainsi que sa fille de 18 ans pour avoir demandé le divorce à son mari. Le site de la « Julie » du jour nous apprend cette terrible information, en reprenant une dépêche de l’agence télégraphique suisse (ats). Deux jours auparavant on apprenait que le Roi d’Arabie Saoudite avait décidé d’accorder le droit de vote aux femmes du Royaume !

En réalité, les crimes d’honneur ont ceci de particulier, ils concernent à 99% les femmes. Comme si les hommes avaient un droit de vie et de mort sur l’autre moitié de l’Humanité. L’ONU a recensé annuellement près de 5.000 meurtres liés au crime d’honneur. Le Pakistan se placerait dans une portion des Etats où un garçon pouvait tuer pour son honorabilité une fille ! En effet une ONG locale de défense des droits des femmes, annonce que : « près de 1500 Pakistanaises ont été victimes de meurtres l’an dernier et plus de 500 de "crimes d’honneur ».

Dans le Coran le divorce est bien reconnu même s’il n’est pas favorisé pour sauvegarder l’âme de la famille ! Des pratiques odieuses héritées des siècles d’obscurantisme sont perpétuées par des individus qui ne gênent guère à faire appel à leur lecture tronquées des livres révélés notamment du Coran pour assouvir leur sinistre domination sur les femmes.

Il me semble dès lors que les prêcheurs musulmans et autres communicateurs dans les pays où ces pratiques odieuses et barbares sont pratiquées devraient jouer leur partition. Je ne vois pas personnellement dans l’état actuel du monde un seul pays qui se réclame de l’Islam et qui respecte les préceptes de cette religion en matière de défense des droits des femmes. La religion de même que la coutume ont été souvent ou sont utilisées abusivement pour justifier l’injustifiable. Se pose alors la lancinante question de l’égalité homme-femme dans nos sociétés ce qui ne peut être résolue partiellement qu’en recourant à une lecture correcte du Coran. Une lecture qui engagerait les oulémas femmes car les livres saints sont pour la plupart interprétés avec le regard des hommes et leur désir de domination sur leur monde.

Concernant le vote des femmes en Arabie Saoudite, j’écrivais sur ma page Facebook ceci : Quelle révolution? Pour un Royaume qui se " base" sur l'Islam, religion dont le secret le plus puissant a été posé dans le cœur et l'esprit d'une Femme Khadidiatou. Et dire que nous devons beaucoup des hadiths ou propos du Prophète Muhammad (PSL) à son épouse Aicha! Sans compter l'influence de Fatima et de ses enfants sur l'Islam d'aujourd'hui! Bravo quand même Mister le Roi!

Je répète ici : « Sur le droit à la vie et le respect des êtres humains, il ne peut pas y avoir de relativisme culturel. » C’est en ces propos, miens, que le journaliste de la Tribune de Genève, mon collègue Alain Jourdan faisait sa chute dans un article publié le 9 avril 2009 à la suite d’une conférence organisée par l’Etat de Genève sur « les crimes d’Honneur » que j’ai eu à modérer.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

16:08 Publié dans Débats | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : crime d'honneur, égalité homme femme, afghanistan, arabie saoudite, islam, coutume, genève, facebook | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye