03/02/2012

Contre la candidature du Président Wade: Sit-In du M23 devant l'ONU.

COMMUNIQUE DU MOUVEMENT CITOYEN M23

wade.jpgSuite à la décision illégale et infondée du Conseil Constitutionnel sénégalais sur la recevabilité de la candidature d'Abdoulaye Wade aux prochaines élections présidentielles de février 2012 qui ôte à la démocratie sénégalaise son lustre d'antan, les mouvements de la société civile, les partis politiques et les associations de Suisse, de France, d'Allemagne, d'Italie, ... sont invités à réitérer leur engagement inébranlable pour un Sénégal libre et démocratique, où chaque citoyen puisse jouir pleinement des droits que la constitution lui confère.

Afin de perpétuer la longue tradition démocratique de notre pays et maintenir une stabilité politique et sociale hélas mal en point sous le règne d'Abdoulaye Wade ; nous comptons alerter l'opinion internationale par un sit-in au Palais des Nations à Genève le 04 février 2012 de 15 H 00 à 16 H 00 précises sur ce coup d'Etat constitutionnel qui augure un coup d'Etat électoral.

PS.- Merci à celui/celle qui compte venir de bien vouloir le confirmer par retour de mail pour faciliter l'organisation.

VIVE LE SENEGAL ! VIVE LA REPUBLIQUE !

wadedegagegeneve@gmail.com

Contact : Mamadou DIOUF et Moustapha Kamal THIAM

Contre la candidature du Président Wade: Sit-In du M23 devant l'ONU.

03/01/2012

YOUSSOU NDOUR EST FINALEMENT ENTRE DANS L'ARENE POLITIQUE

Youssou Ndour a annoncé comme prévu sa candidature à l’élection présidentielle sénégalaise de février 2012. Il entre dans l’arène politique par effraction. Il veut faire la différence ! Sa popularité est certaine et indiscutable son parcours plus qu’élogieux surtout pour un autodidacte. Il a porté haut le flambeau de la musique sénégalaise avec tant d’autres éminences de sa trempe ! Certes, Youssou est un homme d’affaires mais il a aussi mené des combats pour la dignité de l’Homme Noir avec engagement et dévotion. Pour cela il a tout notre respect.


Je ne lui aurais pas conseillé de se porter candidat car il y a des moments dans l’histoire d’un peuple où on a besoin d’arbitres neutres et respectables. Il aurait pu en être un !


Il a choisi de s’engager politiquement.


Sans croire personnellement à ses chances devenir le prochain Président de la République du Sénégal, je lui souhaite bonne chance.
C’est sûr ; il fera mal, très mal ! En premier, au parti au pouvoir celui d’Abdoulaye Wade et il grignotera certainement quelques voix ici et là. Je l’avais dit ici il y a quelques mois son entrée en politique est aussi au-delà des raisons qui lui sont propres, et dont j’ai quelques pistes, l’échec de la politique et des hommes politiques au Sénégal. Une nouvelle ère s’annonce au Sénégal ! Que la Paix Règne dans ce pays mien et dans tous les autres.


El Hadji Gorgui Wade NDOYE, directeur de publication du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com