16/10/2015

Retour en Tunisie après 6 ans d'absence !

Tunisie, 2015 Nobel Paix, Apulee de Madore, Jasmin, Révolution, OCDE2 ans avant la Révolution du Jasmin et quelques jours après l'attribution du Nobel de la Paix aux négociateurs du Dialogue démocratique !

Je ne sais pas quelle Tunisie, je vais trouver. En 2030, ce pays devait avoir le même niveau de développement que les pays de l'OCDE ! La césure historique qu'a donnée la Révolution avec ses balbutiements ses hésitations devrait être vite enjambée, je l'espère. J'ai toujours dit j'avais confiance au génie de ce peuple. Que son espoir légitime se réalise. 

La Tunisie pays aux influences diverses entre l'Orient, l'Occident et l'Afrique. J'aime à apprécier le niveau intellectuel de ses habitants, l'Histoire de ce pays, Hannibale, Djerba la douce avec sa population noire et autochtone, Carthage la romaine, Kairouan la ville sainte où se trouve le tombeau du coiffeur du Prophète PSL ( photo séjour Mai 2009), ses makhroudhs (Oh, j'adore cette pâtisserie), ses écoles bilingues, ses grandes avenues, la propreté ( j'espère c'est toujours le cas) etc... 

Tunisie.jpgDemain la Tunisie qui aurait donné à l’Afrique (Ifrikiya) son nom mais aussi je pense à ce personnage que j’ai rencontré dans mes études en Histoire des Religions à l'Université Genève, l’Africain, le Berbère, l'Algérien, le Romain, Apulée de Madore qui alla à Carthage apprendre la Rhétorique etc…. et vous me dites que l’Afrique n’est pas entrée dans l’Histoire !!!!

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, 

16:09 Publié dans Prix Nobel | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

17/06/2012

DAW AUNG SAN SUU KYI , LA MANDELA DE L'ASIE DECLARE QUE LE MONDE A BESOIN D'AMOUR.

 

AUNG.jpg

Prix Nobel de la Paix, opposante historique à la junte militaire de Birmanie, Aung San Suu Kyi a fait face, hier, jeudi 14 juin 2012, à la presse internationale accréditée aux Nations Unies à la suite de son intervention devant les délégués du monde du travail dans une salle comble fière et enthousiaste. Elle a demandé, dans son discours, aux bailleurs internationaux et aux investisseurs de venir au Myanmar pour contribuer à l'édification d'un meilleur avenir; dans le respect de la transparence et le partage des bénéfices avec les populations notamment pour aider à juguler le chômage endémique des jeunes.

GENEVE- Le Palais des Nations Unies, à Genève, a connu hier une affluence d'une rare occurrence. Ces dix dernières années, peu de Chefs d'Etat ou autres stars ont attiré une foule si immense. La « Dame de Rangoon » était sur les lieux ! Elle n'est ni présidente, ni Premier Ministre mais son nom évoque ce que l'Humanité peut consacrer de meilleur en énergie positive, en lutte solidaire pour le triomphe des plus hautes idées que l'homme a pu penser pour panser son monde.

Interrogée devant une meute de journalistes à définir l'amour, cette force qui l'a certainement poussé à sacrifier sa vie, sa famille, ses intérêts personnels pour sa patrie, Aung San Suu Kyi a, de sa voix tendre et forte sous son corps frêle solide altier et tout d'humilité, avancé « Je dirai que l'amour est le fait d'apporter plus de considération à quelqu'un ou à une population plus qu'à soi-même. Si vous pouvez prendre soin de quelqu'un ou de quelques personnes même si c'est pour une petite période plus que vous ne prenez soin de vous, c'est cela à mon avis l'Amour. Cela peut tenir longtemps ou pas mais l'amour dans tous les sens du terme est le bienvenu dans notre monde actuel.». Comment ne pas avoir de la compassion et de l'amour envers ses semblables ? Se demande, plus tard, Aung San Suu Kyi qui rappelle aux hommes politiques : « ce n'est pas parce que vous êtes plus intelligents que vos concitoyens que ces populations vous ont choisis mais c'est parce que vous portez de l'espoir. Alors travaillez de telle sorte que cet espoir se réalise et au-delà.». Aux militaires qui tendent souvent à brimer les populations, Daw Suu Kyi martèle qu'une armée professionnelle dans un Etat de Droit est celle qui protège les populations. Répondant à un journaliste brésilien, elle dira qu'elle espère que les pays de l'Amérique Latine qui ont aussi fait l'expérience de la dictature militaire l'aideront à mieux convaincre sur ce point la junte militaire qui a confisqué le pouvoir en Birmanie.

Auparavant devant les ministres, chefs de délégations, employeurs et autres représentants du monde du travail encore présents, à Genève, dans le cadre de la tenue de la 101ÈmeConférence internationale du travail (CIT, qui se déroule du 30 mai au 14 juin), Aung San Suu Kyi mettait aussi mis en exergue les problèmes du chômage des jeunes. Elle a souligné dans son discours les problèmes d'emploi des jeunes, le renforcement de la démocratie avec un vibrant plaidoyer en faveur d'investissements socialement responsables au Myanmar appelant les multinationales à faire profiter les populations de leur présence sur le sol birman.

Notons qu'avec sa venue à la CIT, le Bureau international du travail a levé les principales restrictions sur le Myanmar en reconnaissance des progrès accomplis. C'est donc avec du baume au cœur que Daw Aung San Suu Kyi qui aura fait du binôme Amour et Droit son cheval de bataille, a quitté Genève pour Berne avant de se rendre à Norvège pour enfin recevoir, à mains propres, sa distinction du prix Nobel de la Paix reçu en 1991 alors qu'elle était en résidence surveillée.

Credit: UN Photo/Violaine Martin

Texte: El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur de publication du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

05:27 Publié dans Prix Nobel | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : daw aung san suu kyi, mandela, amour, genÈve, oit, 2012 cit | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye