13/07/2017

L'Afrique ne se suicidera pas !

Emmanuel Macron: je précise pour celles et ceux qui n'ont pas l'habitude me lire ou pour les faiseurs de malins qui croient que tout est permis quand il s'agit d'Afrique et parmi cette meute des Africains, ce que je reproche à Macron est moins le fait de mettre le doigt sur la fertilité des femmes africaines que sur les MENSONGES éhontés qu'il a débités concernant le financement du "développement" de l'Afrique, sa malhonnêteté intellectuelle et sa carence historique voulue ou pas quand il parle de " "problème civilisationnel" en parlant de l'Afrique.


Nous devons être très vigilants, l'arrière garde honteuse en Occident s'évertuera toujours à traiter les Africains d'animaux inconscients. La bêtise de Jules Ferry, de Victor Hugo, de Voltaire pour ne citer que ceux là par rapport à leur vision de l'Homme Africain, est bien ancrée dans une propagande jouissive pour décréter l'Africain comme un être inférieur incapable de se prendre en charge, incapable de réfléchir et dont le seul muscle puissant et intelligent est son sexe, par conséquent il faut le maîtriser, le canaliser, lui tenir la main pour qu'il grandisse. Oui, pour ceux qui l'ignorent, voici la thèse fétide qui n'a cessé de circuler dans les cerveaux putréfiés de ces maîtres à penser qui n'ont que dédain pour le Noir et qui ne s'intéressent qu'à ses richesses.


Vouloir nous faire taire est une entreprise extraordinairement vaine car la JEUNESSE africaine est à 98 % debout et ne veut plus se laisser faire. La médiocrité de certains leaders africains ne peut être un gage facile pour continuer à insulter notre intelligence tout en perdant tout vergogne quand il s'agit de venir exploiter et voler ce beau Continent qui malgré des siècles de barbarie que lui a imposée l'Europe avec ses massacres, ses viols, ses coups d'Etat montés de toute pièce avec de petits nègres de service est encore DEBOUT.


Je vous l'avais dit, l'Afrique qu'on insultait avec zéro euro est bien révolue. Ses enfants ont grandi, se sont frottés avec le reste du monde et savent comment ce monde a fonctionné et continue de fonctionner.


Pour le reste personne ne dit que les choses sont bien en Afrique, rien à signaler, nous sommes les premiers à critiquer nos dirigeants à interroger certaines facettes de nos cultures au regard de notre monde d'aujourd'hui mais que personne ne vienne nous dire que nous devons être comme lui, nous n'en avons pas besoin.
On ne peut voter des lois, pousser à l'existence de résolutions dites progressistes et humanistes et s'asseoir dessus quand il s'agit de parler avec autrui.

L'Afrique sera encore là, aujourd'hui plus que jamais, dynamique et vivante !

El Hadji Gorgui Wade NDOYE - Journaliste accrédité aux Nations Unies. Directeur du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

16:25 Publié dans Perspectives | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

19/10/2016

"Race noire" dans les communiqués de Police: la dernière alerte enlèvement en France a créé encore une polémique !

(GENEVE-SUISSE)- C'est dire que la mentalité Morano est plus ancrée qu'on ne le pense. Allez voir par ailleurs la sémantique dans toutes les autres polices en Occident! Bref, les autorités françaises ont du changer par " “un individu à la peau noire” avant de tomber sur “de couleur noire”. 


Je le répète la littérature occidentale notamment policière est truffée d'un racisme qui donne l'ambiance de l'époque moyenâgeuse ! Il fallait dire le Noir, lui attribuer une autre identité, le sortir de la seule et unique race humaine pour pouvoir justement se donner une bonne conscience celle de pouvoir l'entasser comme de la sardine dans des cales de bateaux, celle de pouvoir le fouetter, celle de pouvoir le faire travailler des siècles sans salaire, celle de pouvoir lui prendre ses ressources minières, celle de pouvoir lui voler son esprit, ses créations scientifiques, sa religion, sa spiritualité le tout désossé de leur lumière féconde pour les qualifier d'ombres. Et dans ces fameuses Lumières européennes, celui qui est à la gauche du Père assassiné est bien le Noir car le Blanc est à la droite du Père. 


Cette littérature là, nimbée d'une belle arrogance a été le lait nourricier de tant d'écoles, de tant de pauvres esprits qui continueront leur macabre " mission civilisatrice" dont on sait aujourd'hui plus que jamais les désastres en Afrique, aux Etats-Unis, en Amérique latine, en Arabie saoudite, dans le Maghreb, dans le Machrek, en Europe, à l'intérieur de l'Afrique etc. 


Fatras qui hélas n'en fissent pas et même dans la tête de petits grands Africains qui n'ont pas encore compris le virus terrible de la dépersonnalisation, de l'excavation mentale et intellectuelle de l'asservissement psychique sous le vernis de l'intégré, du civilisé !


Ma foi, que voulez-vous ? Pour certains, les hommes ne sont pas et ne peuvent pas être égaux, cela ils le proclament en public mais ne le vivent pas, ne l'intègrent pas dans la quotidienneté. Parfois ce sont les institutions elles mêmes qui sont porteuses des microbes de la décadence humaine, de la déchéance, ce sont elles qui justifient sans en avoir l'air la discrimination, la ségrégation, le sexisme. 


Et comme les Noirs, les Africains pour beaucoup ne savent pas s'organiser et aiment à se regarder en méfiance (les belles séquelles de la suspicion, de la traitrise, du en défaut de nous en sortir toutes et tous, je m'en sors!) alors bien sûr la domination continuera sous des sous vêtements de lin ! Seule une bonne organisation des communautés africaines, avec une pensée, avec une générosité réelle, avec une humilité vivante permettra de regarder les choses autrement de déconstruire cette mentalité d'esclave et d'esclavagiste, du colonisé, du colonisateur, d'annihiler tous ces refoulés de l'enfermement et de l'infériorisation pour qu'enfin un vrai dialogue sur le pied d'égalité, enfin, afin que naisse partout l'humain libre, digne de droits et de devoirs et égal sur toutes les latitudes !

El hadji Gorgui Wade NDOYE, Africain, Noir et de la seule et unique race humaine- Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

13:15 Publié dans Perspectives | Lien permanent | Commentaires (21) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

31/05/2012

L’Afrique, nouvel Eldorado des migrants européens ?

 

carte-afrique.jpgFrappé de plein fouet par la crise économique mondiale, l’Europe a vu les conditions de vie de ses populations se durcir.
Pour fuir la misère dans leur pays, certains Européens n’hésitent plus à migrer vers l’Afrique en espérant trouver du travail, écrit Assanatou Baldé dans Afrik.Com.
On apprend dans cet article que "42 travailleurs au noir portugais" ont été expulsés d’Angola.
Je voudrais juste dire que malgré la dure situation en Afrique, c'est dans ce Continent Premier où réside l'avenir de l'Europe autant l'Afrique qui veut un développement à l'Européenne a énormément besoin du Vieux Continent. Le jour où nous aurons des dirigeants moins égoïstes moins bêtes et moins arrogants les peuples d'Afrique et d'Occident qui s'aiment malgré les terreurs et le terrorisme de leurs dirigeants construiront ensemble le Paradis sur Terre. L'Afrique est le seul Continent qui n'a pas dérivé !!! Ne l'oublions pas !
Vous et nous ensemble nous pourrons Sauver l'Humanité. Ce n'est pas une incantation, c'est la Prière d'un Homme Debout de Foi et de Raison.
Oui, nous le Pouvons !!!

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur de publication du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

 

17:47 Publié dans Perspectives | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : afrique-europe, eldorado, émigration européenne, portugal, angola, crise économique | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye