30/06/2016

GENEVE : UNE CONFERENCE EN APPUI AU PROCESSUS DE PAIX ISRAELO-PALESTINIEN.

Fodé Seck, Palestine, Israël, Sénégal, Paix, Moyen orient, Genève, ONU GENEVE- (Suisse)- Le Comité pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien a entamé ce mercredi dans les locaux du Bureau européen de l'ONU à Genève sa Conférence internationale en appui à la paix israélo-palestinienne. Cette rencontre qui se termine demain au Palais des Nations est placée sous le signe de l'espoir et s'intitule :  « La paix est possible : définir des orientations pour aller de l'avant ».

Dans une interview accordée à la Radio des Nations Unies, le Président du Comité a indiqué que le choix du titre de cette conférence est une façon de rappeler qu'il ne faut jamais abandonner l'espoir de négocier un accord entre Israël et la Palestine. Et l'Ambassadeur Fodé Seck revient dans cet entretien sur ce long chemin semé d’embûches de ce processus de paix, non sans insister sur la volonté politique d'y parvenir. 

Le Représentant permanent du Sénégal auprès de l'ONU à New York est revenu sur le rapport du Quatuor pour le Moyen-Orient, à paraître prochainement, mais aussi sur l'Initiative de paix arabe qui envisage une paix globale et la possibilité d'établir un cadre régional de sécurité ainsi que la récente réunion ministérielle dirigée par la France en faveur de la paix au Proche-Orient lancée à Paris au début de ce mois de juin. « Autant d'initiatives internationales complémentaires, que le Comité appuie sans réserve, parce que participant à la relance du processus de paix sur lequel reposent les espoirs des peuples palestiniens et israélien », fait remarquer l'Ambassadeur Fodé Seck. Le diplomate sénégalais note aussi que ce n'est pas un hasard si Genève a été choisi pour abriter cette conférence, puisque les bords du Lac Léman sont la « capitale mondiale de la paix qui a accueilli et continue d'accueillir tant de négociations de paix.

En attendant, plusieurs orateurs n'ont pas manqué de relever tous ces obstacles qui bloquent toute résolution pouvant faire renaître l'espoir d'un avenir pacifique et surtout la solution des deux États. Il s'agit notamment de la poursuite de l'entreprise de colonisation d'Israël en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est. Une situation qui mine la confiance de la population et met sérieusement en péril la création d'un État palestinien viable. Autre obstacle soulevé, la violence et les incitations à la violence qui sapent le rétablissement de la confiance et de la foi en une solution négociée.

C'est la raison pour laquelle, le Secrétaire général de l'ONU, rappelé, dans son message lu par le Directeur général du Bureau de l’ONU à Genève, Michael Moller, que les Israéliens comme les Palestiniens ont le droit de vivre en sécurité, libérés du joug constant de la peur ou des menaces. Ban Ki Moon s'est ainsi engagé personnellement à collaborer avec leurs dirigeants et la communauté internationale pour promouvoir leurs objectifs essentiels, jusqu'au dernier jour de mon mandat de Secrétaire général de l'ONU. Une façon de rappeler sa détermination à « soutenir un règlement négocié, juste, global et durable du conflit israélo-palestinien, qui mène à la création de deux États, dans l'intérêt des peuples d'Israël et de Palestine ».

Il faut juste rappeler que cette conférence qui finit ses travaux demain jeudi est l'occasion pour entendre des négociateurs de paix expérimentés, des experts internationaux, d'Israël et de Palestine, des responsables de l'ONU, des membres de la société civile et des universitaires.  Au Palais des Nations, il s'agit de tirer les enseignements des initiatives de paix qui sont présentement au point mort depuis l'échec en 2014 de la relance des efforts de paix par les Etats-Unis.

Légende photo : Fodé Seck, Ambassadeur du Sénégal et Président du Comité pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien à l’ouverture de la Conférence de Genève (Photo: ONU/J. M. Ferré).

 (Interview : Fodé Seck, Président du Comité pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien ; propos recueillis par Alpha Diallo)

14:53 Publié dans Genève Internationale | Lien permanent | Commentaires (2) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

27/06/2016

"Pékin se montre intraitable et table sur la disparition du Dalaï-Lama pour renforcer sa main-mise sur le Tibet.

Jean-Claude Buhrer, ancien correspondant à l’ONU du « Monde » et ami du Dalai Lama : « Il sera difficile à la Chine de trouver un interlocuteur plus ouvert et respecté que l'actuel Dalaï-Lama pour sortir de l'impasse sur le Tibet ».

Dalai Lama, Pékin, Tibet, Chine, Jean Claude Buhrer, Claude B. LevensonLe 6 juillet prochain, Tenzin Gyatso, le 14ème Dalaï Lama aura 81 ans. Prix Nobel de la Paix, figure religieuse mondialement connu, il force le respect pour son charisme et la sagesse profonde de ses discours sur l’humain. ContinentPremier l’avait rencontré à l’occasion d’une conférence inédite co-organisé par les Etats-Unis et le Canada à l’Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID) de Genève où le guide religieux intervenait autour du rôle de la société civile pour l’avénement d’une paix mondiale durable en compagnie Tawakkol Abdel-Salam Karman journaliste yéménite et l’avocate iranienne Leila Alikarami  également Prix Nobel de la paix.  Ce jour-là, dans l’immense foule, le Dalai Lama que je suis allé saluer aperçut de loin Jean-Claude Buhrer, lui fit signe de la main, alors que ce dernier arrivait le patriarche me révéla en anglais : «  C’est un vieil ami ». Qui mieux que ce journaliste dont l’épouse Claude B. Levenson décédée a consacré une longue partie de sa carrière au Tibet pour nous parler de la vision et de l’influence du 14ème Dalai Lama. (Rencontres).

ContinentPremier.Com : Le Dalai Lama a renoncé à la lutte politique.  Il ne demande pas la séparation du Tibet. Pensez-vous que la Chine va enfin dialoguer sérieusement avec le guide spirituel tibétain?

"Pékin se montre intraitable et table sur la disparition du Dalaï-Lama pour renforcer sa main-mise sur le Tibet. Le pouvoir athée de Chine a même la prétention de désigner les réincarnations des grands lamas tibétains comme le stipule une nouvelle réglementation en vue d'imposer un successeur du Dalaï-Lama qui lui soit soumis. Or, pour dialoguer il faut être deux, et il lui sera difficile de trouver un interlocuteur plus ouvert et respecté que l'actuel Dalaï-Lama pour sortir de l'impasse autrement que par la force et la politique du tout ou rien. Les contacts patiemment ébauchés entre émissaires du Dalaï-Lama et représentants chinois n'ont donné aucun résultat et sont au point mort depuis 2010 alors que le temps presse si l'on ne veut pas assister à la "solution finale" de la question tibétaine. Déjà près de 150 Tibétains se sont immolés par le feu en signe de désespoir, la région dite autonome vient d'être à nouveau fermée aux étrangers ce mois-ci et le drame silencieux du Tibet se poursuit en vase clos dans l'indifférence de la communauté internationale. Une solution raisonnable tenant compte des intérêts des deux parties devrait pouvoir être trouvée avant qu'il ne soit trop tard. Le Dalaï-Lama plaide pour une autonomie authentique reconnaissant les droits culturels et religieux, la langue et les traditions des Tibétains. Autant par esprit de conciliation que par réalisme il a renoncé à l'indépendance dans un monde de plus en plus interdépendant. "Que signifie l'indépendance au jour d'aujourd'hui ? Quel est le pays qui peut se prétendre vraiment indépendant?", s'interrogeait-il devant nous il y a une dizaine d'années. Déjà il était en avance sur son temps et ses propos de sagesse demeurent plus que jamais actualité."

Suite ici: 
http://www.continentpremier.com/?magazine=93&article=...

Par El hadji Gorgui Wade Ndoye. Directeur des publications du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

04:13 Publié dans Droits humains | Lien permanent | Commentaires (2) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

22/06/2016

Une première : Le passeport unique africain lancé en juillet par l’Union Africaine.

 

 

passeport unique, union africaine, Nkosazana, Dlamini Zuma, Rwanda, Ua, unité, intégration africaine L’Union africaine (UA) a annoncé qu’elle devrait lancer le passeport du continent africain lors du prochain sommet de l’organisation panafricaine prévu en juillet prochain à Kigali au Rwanda. 
  
Les premiers bénéficiaires en seront les chefs d’Etat et de gouvernement, les ministres des Affaires étrangères et les représentants permanents des Etats membres de l’UA à son siège d’Addis-Abeba en Ethiopie. 
  
Ces passeports uniques leur seront remis lors du 27e Sommet de l’UA prévu du 10 au 18 juillet dans la capitale rwandaise, précise l’organisation panafricaine dans un communiqué, en ajoutant que leur délivrance devrait ouvrir la voie à l’adoption et à la ratification par les Etats membres de tous les protocoles et lois relatifs à ce futur passeport africain. 
  
Cette initiative, lancée en 2014, entre dans le cadre de l’Agenda 2063 de l’UA, vise à faciliter la circulation des personnes, des biens et des services au sein de l’Union en vue de dynamiser le commerce panafricain, l’intégration du continent et son développement économique, ajoute l’UA dans son communiqué. 
  
Nkosazana Dlamini Zuma, présidente de la Commission de l’UA, a qualifié cette initiative de « pas résolu vers l’objectif de créer une Afrique forte, prospère et intégrée, entraînée par ses propres citoyens et capable d’occuper la place qui lui revient sur la scène mondiale ». 

Dakaractu avec ContinentPremier

 

01:40 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

20/06/2016

Maillots suisses déchirés: Mes amis et moi en parlent sur Facebook !

Maillots suisses déchirés ! Je ne sais pas si ce sont les coqs français qui griffent fort ou si c'est la qualité des maillots de la Nati qui laisse à désirer. La Suisse, c'est connu, c'est la qualité alors où est le problème ? Faudrait il aller voir le fabriquant ou juste tempérer nos parents Français ! Lol.

 
Commentaires
Georges Nesta Diop
 
Georges Nesta Diop Gorgui Wade Ndoye c'est votre maillot qui a des problèmes je crois. lol
 
Gorgui Wade Ndoye
 
Gorgui Wade Ndoye Georges Nesta Diop tu as peut être raison. En tout cas il faudra auditer ces maillots et les griffes des coqs ! Lol
 
 
Moustapha Barry
 
Moustapha Barry Cette fois-ci la qualité n'est pas suisse, mon ami Gorgui Wade Ndoye !
 
 
 
Gorgui Wade Ndoye Hum hum je ne voudrais pas te donner raison mon frere Moustapha Barry Lol
 
 
Fatou Bao
 
Fatou Bao Sékh yi la
 
Lamine Diouf
 
Lamine Diouf Gorgui, c'est la qualité des maillots!!!
 
Fatou Bao
 
Fatou Bao Et les ballons ?
  
Gorgui Wade Ndoye Lol Fatou Bao, ballons et gazon, la totale quoi !
 
Fatou Bao
 
Fatou Bao Billahi, pelouse Bi môme ré ba tasse rék !

11:49 Publié dans La Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

17/06/2016

La dépouille de Ndèye Aïssatou Niang, décédée à Genève pendant la Conférence internationale du Travail, arrive ce soir à Dakar.

Ndeye Aissatou Niang, CNTS/FC, UDTS, SYNDICAT, BIT, CONFERENCE DU TRAVAIL, INNOCENCE NTAP, DIALOGUE SOCIALLe corps de la syndicaliste sénégalaise arrive ce vendredi, à 20 heures, à Dakar, par un vol Air France.  La levée du corps aura lieu  le samedi 18 juin  à la Grande Mosquée de Castor à 10 Heures, suivie de son  inhumation   aux   cimentières   de   Hann Village, non loin du journal Le Soleil. La cérémonie religieuse se déroulera le même jour à la maison familiale de la défunte, située derrière la clinique Croix Bleue à Castor, informe Cheikh Diop, Secrétaire général de la Cnts/Forces de changement.
 
Genève-(SUISSE)-  Au Palais des Nations-Unies, où se tenait la plus importante rencontre des travailleurs du monde entier, la nouvelle n’a laissé personne indifférente. La Délégation sénégalaise composée du Ministre du Travail, de l’Ambassadeur auprès des Nations Unies, des syndicats et du patronat très éplorée a reçu toute la sympathie et la solidarité des autres délégations.
 
La présidente de   la Convention   Nationale  des   Femmes de la Cnts /FC,  Ndèye Aissatou Niang était dans le cœur de ses compatriotes présents à Genève pour ses qualités humaines, son professionnalisme et nous, dit-on, pour sa générosité bien sénégalaise. Des qualités qui lui valent toute la reconnaissance du monde qui ne tarit pas d’éloges sur elle.
 
Dans une déclaration commune, nos compatriotes ont souligné que  notre compatriote « Ndèye Aissatou Niang a très tôt milité dans le mouvement syndical. Elle était connue pour son engagement et son courage dans tous les combats particulièrement pour la promotion des femmes au sein du mouvement syndical. » Elle fut une grande promotrice du réseau des femmes travailleuses du Sénégal.  Elle a été aussi au cœur des préparatifs et de la réussite de la conférence des femmes de la CSI et du congrès de la CSI Afrique organisé à Dakar, a martelé la Délégation sénégalaise.
 
Delegation Senegalaise.jpgEntourant l’ancienne Ministre du Travail, Mme Innocence Ntap Ndiaye, Ancienne   Ministre   d'Etat   de   la   Fonction  Publique,   du   Travail   et   des Organisations Professionnelles, Présidente du Haut Conseil du Dialogue Social lors d’une interview accordée à ContinentPremier.Com dans la grande salle des Assemblées de l’ONU, Mariama Diallo, Mor DIOP,  Madjiguène Françoise Medor de l’UDTS et leur Secrétaire générale Marieme Bâ Konaté,  Mademba Kamara de Cnts/FC et Ibrahima Fall de la CSA nous ont déclaré la gorge nouée, main dans la main, dans une belle image d’unité ciment de notre nation sénégalaise : « Nous venons de perdre une grande camarade. Elle a laissé un grand vide en notre sein et dans sa famille. Nous prions pour que son âme repose en paix et remercions toutes et tous pour la solidarité et la sympathie ».
 
 
El hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur du magazine panafricain ContinentPremier.Com

18:11 Publié dans Genève Internationale | Lien permanent | Commentaires (11) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

16/06/2016

Je voudrais dire aux terroristes auto-proclamés musulamans comme aux détracteurs de l'Islam

Aux terroristes et à tous ceux qui se réclament de l’Islam et qui nuisent à son image comme à tous ceux qui en profitent pour attaquer ma belle religion

Je voudrais sans rire dire que :


Haine, Terreur, Terrorisme, Meurtre, Assassinat, Humiliation des Femmes, Vol de leurs biens, Viol de leur corps, promotion de l’Ignorance: Non ce n’est pas le Soleil de mon Islam ni le sens de la majesté louée chez le Prophète Muhammad Paix et Salut sur Lui. Je voudrais dire que le Prophète de l’Islam décrit par le grand Boussiri dans « Son Manteau » ainsi: « Il est comparable à la fleur par la délicatesse, à la pleine lune par l’èlevation, à la mer par la générosité, au temps par les desseins », ne saurait être leur modèle. Cet homme là qui promeut de hautes valeurs humaines ne peut être leur compagnon dans leurs fétides ténèbres. Oui toute vie mérite la vie. Qui suis je pour décider de celle ou de celui qui mérite de vivre. Oui n'est ce pas le plus grand blasphème : tuer la vie qu'Allah a donnée. Suis je meilleur que le Seigneur pour éliminer sa propre création. Quelle indécence ! Quelle arrogance ! Quel manque de hikma, je veux dire de Sagesse ! 

El hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité auprès de l'ONU à Genève, directeur de www.ContinentPremier.Com

17:05 | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

07/06/2016

Ce soir à Uni Dufour: Conférence-Table ronde "Santé globale: comment développer un monde plus sain?"

Santé, UNIGE, FACULTE DE MEDECINE, Bettina Boris, WFPHA, OMS, IFOP,Selon un récent sondage mené en France (Ifop, 2015), plus de 70% de la population place la santé en tête des clés du bonheur, devant l'amour (50%) et un revenu suffisant (21%). Mais quels sont les ingrédients d’une bonne santé? Les déterminants sociaux de la santé, soit notre mode de vie, notre environnement, nos comportements, de même que les aspects sociaux, économiques, spirituels ou culturels influencent notre santé bien plus qu’on ne le soupçonne habituellement. De plus, sommes-nous conscients que l’avenir de notre santé, qui dépend de facteurs aussi divers que le climat ou la crise financière mondiale, se dessine à l’échelle de la planète?

La Fédération mondiale des associations de santé publique (WFPHA) - en collaboration avec l’OMS et avec le soutien de l’Institut de santé globale de la Faculté de médecine de l’Université de Genève - a élaboré une charte à l’attention des professionnels de tous les secteurs liés à la santé, détaillant une nouvelle approche et les principales lignes à suivre afin d’assurer durablement la santé des populations futures. Les actions nécessaires se prennent au niveau international, national, mais aussi local. C’est pourquoi cette table-ronde propose à des experts venants d’horizons différents de débattre avec le public des actions à mettre en œuvre à différents niveaux - politique, gouvernemental ou par la société civile - pour garantir à chacun le droit à une vie dans le meilleur état de santé possible.

Pour en savoir plus, rendez-vous: 18:30 – 20:30 à Uni Dufour - Salle U300. Débat suivi d’un apéritif!

Orateurs

  • Prof. Bettina Borisch - Directrice Executive, WFPHA, Institut de santé globale, Faculté de Médecine UNIGE
  • Prof. Antoine Flahault - Directeur, Institut de santé globale, Faculté de Médecine UNIGE
  • Dr. Rüdiger Krech - Directeur, Systèmes de Santé et innovation, OMS

Table-ronde

  • Prof. Ilona Kickbusch - Directrice du Centre de santé globale, IHEID
  • Prof. Gian Luca Burci - Centre de santé globale, Droit de la santé, IHEID
  • Dr Jean Simos - Fédération internationale de santé environnementale (IFEH) & Responsable du Groupe de recherche environnement et santé (GRES), Institut de santé globale, Faculté de Médecine UNIGE
  • Prof. Matthias Kliegel - Directeur du Centre interfacultaire de gérontologie et d'études des vulnérabilités (CIGEV)

Modération

  • Jamil Chade - Correspondante du Journal «O Estado de São Paulo», Brésil

14:53 Publié dans SANTE | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

02/06/2016

Des parlementaires du Moyen-Orient définissent des mesures historiques pour remédier à la crise de l’eau

UIP, Israel, Palestine, Eau, Genève, conflit, ressources, règlement, paix Des parlementaires du Moyen-Orient, parmi lesquels des Israéliens et des Palestiniens, ont défini une première série de mesures historiques pour tenter de remédier à la question cruciale des ressources en eau dans la région.

Dans le cadre d’une table ronde de trois jours qui s’est achevée aujourd’hui au Siège de l’Union interparlementaire (UIP) à Genève, les parlementaires se sont employés à trouver des solutions communes à un problème commun, celui de la crise de l’eau qui devrait sérieusement s’aggraver au Moyen-Orient dans les décennies à venir, apprend on dans un communiqué de l'UIP reçu par ContinentPremier.Com.

Les actions considérées comme prioritaires consistent notamment à augmenter le volume total d’eau disponible dans la région, garantir une distribution équitable de cette ressource et gérer la demande croissante en eau. Selon une étude de l’Institut des ressources mondiales, le Moyen-Orient abritera huit des dix pays les plus soumis au stress hydrique d’ici à 2040.

Les parlementaires ont formulé, selon la même source, un certain nombre de propositions concrètes visant à garantir des ressources en eau suffisantes dans la région, à savoir notamment le recensement des lois existantes sur la gouvernance de l’eau afin d’identifier les lacunes et les mesures à prendre, l’élaboration de normes contraignantes sur l’utilisation de l’eau, la sensibilisation des peuples à une consommation responsable de cette ressource et l’amélioration des niveaux de traitement des eaux usées.

De même, il a été souligné la nécessité de mettre en place un cadre juridique de transition sur la gouvernance de l’eau et de donner la priorité à l’accès à l’eau potable, une priorité consacrée également dans l’objectif 6 des Objectifs de développement durable. Accompagnées de recommandations sur le suivi pratique qu’il conviendra d’y assurer, ces propositions seront présentées aux Membres de l’UIP lors la prochaine Assemblée de l’Organisation en octobre.

Une première! 

Cette table ronde sur l’eau, qui s’est achevée ce jeudi 2 juin 2016, a constitué la première d’une série de manifestations organisées par l’UIP, via son Comité sur les questions relatives au Moyen-Orient, pour mettre en exergue le rôle de la science et de la technologie dans la promotion de projets qui contribuent à créer un environnement propice au renforcement de la paix. Ouverte à tous les parlements du Moyen Orient, elle a réuni des parlementaires du Bahreïn, d’Egypte, d’Israël, de Palestine et des Emirats arabes unis ainsi que des membres du Comité sur les questions relatives au Moyen-Orient de l’UIP. 

La Présidente de ce Comité, Denise Pascal Allende, a déclaré : "Cette rencontre est une étape importante dans les efforts pour renforcer la coopération régionale en vue de remédier au problème commun de la sécurité de l’approvisionnement en eau. On ne peut surestimer la gravité de cette menace et l’importance de trouver une approche commune afin de surmonter cette menace. Il s’agit d’un problème sensible et complexe, et le fait d’avoir pu en débattre dans un contexte constructif et positif témoigne de la volonté de toutes les parties de trouver des solutions propices à la coexistence pacifique".

Les parlementaires ont assisté à des présentations d’experts de l’organisation de développement WaterLex, spécialisée dans les politiques et la gouvernance de l’eau, de scientifiques de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) et de spécialistes en technologie du Centre international de rayonnement synchrotron pour les sciences expérimentales et appliquées au Moyen-Orient (SESAME), un laboratoire basé en Jordanie qui réunit des scientifiques de toute la région.  

Le Secrétaire général de l’UIP, Martin Chungong, a souligné : "L’UIP s’attache depuis longtemps à renforcer la confiance, le dialogue et la paix au Moyen-Orient. Cette rencontre a montré que malgré leurs divergences de vues, des parties sont capables de coopérer sur une question très complexe telle que celle de l’eau. Nous sommes parvenus à réunir cette semaine des scientifiques et des parlementaires de la région. Et la communauté scientifique nous a prouvé que des modèles de coopération propres à renforcer la paix existent réellement et que les mesures à prendre en la matière ne relèvent pas de l’impossible.", poursuit le communiqué.

El Hadji Gorgui Wade NDOYE - ContinentPremier.Com

19:53 Publié dans Crise Israél- Palestine | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

01/06/2016

GOTHARD : VIVE LE SAVOIR FAIRE SUISSE !

57 kilomètres de long ! Félicitations à la Suisse qui inaugure, aujourd'hui, le tunnel le plus long du monde: Le Gothard. 26.000 ouvriers ont été mobilisés pour sa réalisation, 9 parmi eux mourront ! 9.000 voyageurs par jour attendus. Oui, ce pays a achevé « l'ouvrage du siècle". "Il s'agit d'un pas de géant pour la Suisse.», dira le Conseiller fédéral et Président de la confédération suisse Johann Schneider-Ammann et son collègue des Affaires Étrangères, Didier Burkhalter de lâcher: " La Suisse fait son job" ! Un clin d’œil à l'Europe ?

 

EL HADJI GORGUI WADE NDOYE - www.ContinentPremier.Com

19:09 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Entretien avec Alioune TINE : " Habré voulait tuer son procès"

Alioune Tine Directeur régional d'Amnesty International pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre. A été à Ndjamena le 4 décembre 1999 pour convaincre les victimes de saisir la justice Sénégalaise et a été impliqué depuis le début du processus avec Reed Brody.

Quels sentiments à la suite de ce procès dit historique?

"La satisfaction de toutes les victimes qui ont eu la chance de vivre ce procès et d'entendre ce verdict ici à Dakar. Leur patience et leur ténacité a été payante .En ce qui me concerne je suis très satisfait aujourd'hui. C'est le 4 décembre après concertation avec Reed Brody que je me suis rendu à Ndjamena pour persuader Souleymane Guengueng et Samuel Togoto de saisir la justice Sénégalaise. Togoto qui est décédé depuis lors repose désormais en paix. Avec lui Hachim et Demba Gaye". 

Le droit a t il été dit?

"Absolument, le droit a été dit. Ce n'était pas du tout un procès facile avec Hissène Habré qui voulait délibérément tué le procès en demandant à ses avocats de boycotter, en refusant de comparaître et en manifestant le plus grand mépris à l'institution judiciaire. Si en dépit tout on en est arrivé là il ya des raisons objectives de se réjouir et de saluer la maturité et le sang froid des juges". 

Le Tribunal ne dit rien sur le dédommagement des victimes ? 

"Sur la question des dommages à verser aux victimes, je pense que c'est le volet civil qui va s'en occuper. Demain matin il y a une concertation entre les juges et les différentes parties. Je pense que le volet dommages sera abordé avec plus de précision".

Propos recueillis par El Hadji Gorgui Wade NDOYE

13:55 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

31/05/2016

Hissène Habré : L’ONU salue un procès historique !

Le délibéré du procès rendu dans l’Affaire Habré n’a pas laissé l’ONU indifférente. Le Haut Commissaire aux Droits de l’Homme, Zeid Ra’Ad Al Hussein parle d’un verdict « historique durement acquis ».

Hissene Habre, Cour africaine, droits de l'Homme, Senegal, ONU, Zeid Ra'AdGENEVE- (Suisse) - «Je salue le verdict prononcé à l'encontre de l'ancien Président du Tchad, Hissène Habré, pour crimes contre l'humanité, exécutions sommaires, torture et viol, par une cour spéciale au Sénégal », souligne le Haut commissaire dans un communiqué dont nous avons reçu copie.   (voir suite plus bas)

« Après des années de lutte et de nombreux déboires sur le chemin de la justice, ce verdict est aussi historique que durement acquis.  J'espère sincèrement qu'aujourd'hui, enfin, les victimes d'Habré pourront ressentir un certain soulagement.  

Dans un monde meurtri par un flot ininterrompu d'atrocités, les répercussions de ce verdict sont mondiales.  Bien qu'il puisse faire l'objet d'un appel, ce verdict envoie un message clair aux personnes responsables de graves violations des droits de l'homme à travers le monde pour leur dire que nul n'est au-dessus de la loi et qu'elles pourraient aussi être traduites en justice pour leurs crimes.  

Suite aux condamnations, par d'autres cours, de l'ancien Président Charles Taylor et du serbe bosniaque Radovan Karadzic, la condamnation et la peine prononcées contre Hissène Habré montrent que même les chefs d'État et autres dirigeants qui commettent de terribles crimes auront finalement à rendre des comptes.  

Je salue l'accord innovant entre le Sénégal et l'Union africaine qui a permis à ce cas d'avancer.  Il s'agit d'un excellent exemple de leadership et d'appropriation régionaux du combat contre l'impunité pour les crimes internationaux.  

Mon Bureau, qui a activement soutenu ces dernières années les efforts du Sénégal et du Tchad pour que justice soit faite et a suivi le procès, continuera à offrir son soutien aux victimes de violations des droits de l'homme qui, partout dans le monde, tentent d'obtenir justice.»

El Hadji Gorgui Wade Ndoye- Correspondant aux Nations-Unies, Genève. Continentpremier.Com)

11:50 Publié dans Genève Internationale | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

30/05/2016

Historique: Un chef d'Etat africain condamné pour crime contre l'Humanité

La décision vient de tomber, à Dakar, Hissent Habré ancien Président du Tcahd écope de la perpétuité. Il a 15 jours pour faire appel!

Une première dans l'Histoire moderne du Continent africain, un chef d'Etat vient d'être jugé et condamné pour crimes contre l'Humanité. l'ancien Président Tchadien qui a défait les armées américaine et française tombe ainsi à Dakar devant les chambres africaines extraordinaires.

Hissent Habré est reconnu coupable d’esclavage forcé, d’homicide volontaire, de pratiques d’exécutions sommaires, d’enlèvements de personnes et de leur disparition. Il a été acquitté de crimes de guerres et de transfert illégal

Un exemple?

 
 
El Hadji Gorgui Wade Ndoye- ContinentPremier.Com

13:45 Publié dans Peine de Mort | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

19/05/2016

Le mercredi 25 mai au Pitoëff: Ismaël Lô de retour pour la Journée de l'Afrique.

Ismael Lô,Genève, Pitoeff, Afrique, Francophonie, Fraternité, diversitéLe mercredi 25 mai, journée mondiale de l’Afrique, le public pourra redécouvrir ce grand artiste international et humaniste sénégalais. Rendez-vous au Pitoëff dès 18H30. Entrée 40 FCH. Les billets peuvent être d’ores et déjà achetés sur ce lien :

http://etickets.infomaniak.com/shop/EJnvKW7l0K/

En 2013, Ismaël Lô a rempli la grande Salle des Assemblées des Nations-Unies, à Genève, signant ainsi un moment historique de la vie culturelle de l’institution internationale à l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie. L’année suivante, il se retrouve à l’UNESCO à Paris avant d’être invité au Qatar et cette année en Ethiopie par la Francophonie. Les Genevois l’ont déjà applaudi au Parc La Grange lors d’un concert mémorable.

En 1999, la chanson "Tajabone", issue de « Jammu Africa », retient l'attention du cinéaste Pedro Almodovar qui l'utilise pour illustrer son film "Tout sur ma mère".

Celui que l'on surnomme le "Bob Dylan africain", signe en 1990 chez Barclay et sort un 6e album solo, "Ismaël Lô". Cet album "made in France" à dominante folk l'impose dans les charts européens en particulier grâce au titre « Tajabone ». La même année, il remporte un gros succès au festival des musiques métisses d'Angoulême, et en 1991, il s'envole pour une tournée en Amérique du Nord. Il sort également cette année-là, un album « Afrique Sunu ». Radio France Internationale lui décerne le trophée RFI Sacem à l'occasion du concours Découvertes en octobre 1992.

Le mercredi 25 mai au Théâtre Pitöeff : l’Afrique au cœur de la Genève internationale.

NB: Après le concert, les mélomanes qui le désirent peuvent assister à l'After avec une soirée tropicale, Salsa, Bachata, Meringué, Kizomba. Animation: DJ RAF, professeur de Salsa, à Genève.

Contact: ContinentPremier.Com
Email : info@continentpremier.com
Téléphone: 0041 22 917 37 89

14:42 Publié dans Anniversaire | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

09/05/2016

Le Pape du journalisme romand a 10 ans: l’émouvant témoignage d’un journaliste chevronné.

Pascal Décaillet, Journalisme romand, Liberté, Entrepreneur, MCG, La Revue, Ismael LôPascal Décaillet est un journaliste suisse présent dans la presse écrite, orale et télévisuelle. Il est en même formateur. Polyglotte, historien, ancien professeur d’allemand, il use de sa grande culture pour mettre en perspective l’actualité, de son carnet d’adresses long comme un chapelet pour diversifier son offre journalistique et enrichir ses émissions en ouvrant la ligne éditoriale. Le grand manitou du « Genève à Chaud », marque de manière indélébile l’actualité genevoise et helvétique. Il ne se donne qu’une limite la déontologie, tout le monde passe dans ses critiques, même ses collègues ce qui ne plait pas toujours. La « Revue », représentation satirique de la vie socio-politique genevoise lui donne un pouvoir exorbitant. Monsieur Décaillet serait à l’origine de l’apogée du Mouvement Citoyen Genevois (MCG), jeune parti politique qui justement a bousculé la vie politique du Canton ces dix dernières années. Mais celui que j’ai appelé, alors que ma langue avait fourché, le « Pape » du journalisme romand, au détour d’une émission télévisée sur le profil du futur Pape avant le choix de l’Argentin François, ne laisse en réalité personne indifférent ! On l’aime ou pas, Pascal Décaillet compte et reste un exemple pertinent d’un journalisme ouvert parfois provocateur.

 www.ContinentPremier.Com qui publie son texte lui souhaite une bonne santé et encore d’autres années d’impertinence à célébrer. En attendant le « Dakar à Chaud » ! 

Photo: Capture d'écran - Le journaliste recevait le 19 mars 2013 sur les studios de Léman Bleule grand artiste Ismael Lo qui descendait juste de son avion pour fêter la Journée internationale de l' Organisation internationale de la Francophonie (OIF)!

El Hadji Gorgui Wade NDOYE. Journaliste accrédité aux Nations-Unies. Directeur des publications du magazine panafricain ContinentPremier.Com

 

19:56 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

« Dieu n'a fait qu'ébaucher l'homme, c'est sur terre que chacun se crée.» Proverbe africain.

philosophie africaine, bamiléké, soticisme, fatum, destin, mektoub, khadim ndiaye, cheikh mody lô, rodinLe fatum ou le destin au regard de la pensée africaine Bamiléké et d'autres civilisations?

Il y a 4 ans exactement, le 9 mai 2012, je rappelais ici ce proverbe. et des amis m'avaient fait le plaisir de le commenter selon leur ressenti et leur background intellectuel. Relisons ensemble l'intérêt de ce proverbe qui semble indiquer un discours volontariste bien présent en Afrique. " En réalité, il faut préciser que ce n'est pas qu'en Afrique que le discours fataliste a cours. L'idée que tout est écrit d'avance constitue une marque universelle si l'on peut dire. On la trouve en Asie dans plusieurs croyances surtout du côté de l'Inde. En Occident on a longtemps glosé sur le fatum, c'est-à-dire, le destin", expliquait le Dr Khadim Ndiaye, philosophe sénégalais vivant au Canada.

Et Dr Ndiaye de souligner " Ceux qui connaissent un peu la pensée stoïcienne ont certainement entendu parler du "Fatum Stoicum", cet ordre que la Raison, le Logos, imprime à l'univers. On retrouve également l'idée de fatalisme théorisée chez beaucoup d'autres penseurs tels que Spinoza, Diderot. Le philosophe allemand Leibniz a essayé de théoriser ce qu'il appelle le Fatum Mahometanum (soi-disant destin en Islam) qu'il a opposé au Fatum Christianum (destin chez les Chrétiens). Nietzsche a, de son côté, opposé la "mollesse" et le ressentiment chrétiens, au Surhomme qui est un projet chez l'humain. C'est l'idée que l'homme passe infiniment l'homme. En Islam on connait la notion de "Mektoub" ("C'est écrit").

Pendant près de 2 siècles, les penseurs musulmans se sont penchés sur les notions de "Jabr", de "Qadar", etc., au cours de controverses théologiques très passionnées où Asharites, Jabrites, Qadarites, Mu'tazilites, entre autres, se sont illustrés". Pour revenir à l'Afrique, dira -t-il, on trouve l'idée que l'homme est un projet et qu'il a sa part à réaliser. Chez les Wolofs, on connait le proverbe "Yàlla Yàlla bay sa tool" qui indique qu'il y a une part de responsabilité chez l'humain. " Bref, le destin est une histoire très complexe. Pour ma part, je penche vers la solution des Soufis.

Cette idée que l'homme peut arriver à revêtir les attributs divins grâce à ses bonnes œuvres et imprimer sa marque sur le cours des choses me fascine. On la voit ébauchée dans le hadith suivant dans lequel Dieu s'adresse à son adorateur sincère : "...Si Je l'aime, Je le deviens et Je deviens ainsi l'ouïe par laquelle il entend, la vue par laquelle il aperçoit, la main par laquelle il empoigne" conclut-il avant de faire observer que "Cet homme-Dieu en qui se résout le nœud apparemment inextricable du destin emporte mes faveurs. Évidemment, tout cela mérite un plus long développement...."

Le philosophe et ami complétait ainsi le commentaire du juriste Maître Cheikh Mody Lo pour qui: "La citation a le mérite de faire ressortir, au-delà de la croyance en un Dieu Créateur, donc Unique, un rapport au Destin qui tranche d'avec la fatalité dont est souvent empreint l'imaginaire collectif négro-africain". D'ailleurs, la notion de "ressentiment" utilisée à souhait est symptomatique du réveil de ce peuple, après les violents rapports aux autres civilisations, analysait Maître Lô, à propos de ce proverbe Bamiléké.

C'est toujours avec un immense plaisir que je partage avec les autres et vos commentaires riches généreux fécondants sont les bienvenus. Très bonne semaine à toutes et à tous. Always loving U !

Illustration: Le Penseur d'Auguste Rodin ( 1840-1917)

El Hadji Gorgui Wade Ndoye - www.ContinentPremier.Com.

10:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

08/05/2016

Pour les femmes : Leur permettre de donner la vie sans Danger !

Dr Rochat, Charles Henri Rochat, societe médicale de Genève, Bénin, fistules, santé, omsPour cette Fête des Mères, je voudrais renouveler l’expression de mon profond respect à toute la Femme, la saluer et m’incliner devant celle qui m’a donné la vie et m’a inspiré, ma Maman Arame.

Je pense aussi à ces femmes en Afrique et ailleurs qui, pour non assistance médicale, accouchent difficilement et sont pour la plupart obligées de vivre avec des fistules obstétricales qui les mettent au ban de la société. Des femmes et des hommes ici et ailleurs leur apportent un soulagement, les guérissent. Parmi eux, mon ami le genevois Dr Charles Henri Rochat, l'époux de notre ancienne Ministre de la Justice et Police Isabel Rochat . J’ai accompagné à deux reprises, au Bénin, le chirurgien qui jouit d'une grande réputation internationale. Je l'ai vu ouvrir le ventre d'une fillette, remettre à l'endroit un de ses reins et lui sauver ainsi la vie. Le 3 mai dernier, à la Salle Opera, Charles a été reçu par la société médicale de Genève pour raconter son histoire avec ces femmes dites fistuleuses et des progrès de la médecine moderne ! Bravo à lui !

El Hadji Gorgui Wade Ndoye. Directeur du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

 

15:48 Publié dans Mission Tanguiéta avec le Dr Rochat | Lien permanent | Commentaires (2) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

02/05/2016

Journée mondiale de la Liberté de la Presse.

67-journalistes-tues-en-2015-la-france-3e-pays-le-plus-touche_0.jpgLa liberté d'expression est la pierre angulaire de la démocratie, je voudrais le rappeler, comme je suis aussi conscient qu'il n y a pas de liberté qui vaille sans la responsabilité. Le 10 avril 2003, j'écrivais dans le Soleil du Sénégal " Le droit à la liberté de l'information subit un revers fatal à chaque fois qu'un journaliste est tué ou blessé dans l'exercice de son devoir, qui est vital", reprenant ainsi les propos de Sergio Vieira de Mello, l'ancien Haut Commissaire de l'ONU pour les droits de l'Homme lui même sera tué dans un attentat à Baghdad (Irak).
 
"L'importance accrue de la communication induit davantage de responsabilités pour le politique et pour la presse", je titrais dans le même journal sénégalais le samedi 27 septembre 2003 dans un reportage issu de la 6ème fête de la Communication. Ce soir là, nous revenions des obsèques du Brésilien Sergio de Mello qui sera enterré dans le Panthéon Genevois, non loin de la Tribune de Genève! Une Dame, alors Ministre de la justice, police et sécurité de l'Etat de Genève, Micheline Spoerri nous rappelait qu'Il " faut aussi réléchir à des règles de conduite, un savoir-vivre qui est un savoir-communiquer pour une meilleure démocratie". Elle ne faisait pas de prêche, elle nous invitait à réfléchir sur notre métier dans ce monde nouveau.
 
Certes, " le débat collectif est nécessaire à la vie démocratique. Il ne faut pas en avoir peur, même sil est parfois houleux". En revanche, " un débat qui exclut l'injure, l'insulte et la menace", c'est cela la civilité communicationnelle, dis-je, qui ne réduit en rien l'impertinence ! Et gare à la presse. Et gare aux politiciens ! " Si nous nous ne parvenons pas à donner davantage de tenue aux échanges, avertissait-elle, entre presse et politique et aux échanges internes au monde politique, nous courrons le risque de nous discréditer et d'éloigner les citoyens de la chose politique"
 
 
Bonne Fête à la grande Famille mondiale de la Presse. Bonne Fête à nos différentes audiences.
 
Que Vive la Liberté ! Que Vive la Responsabilité! Que vive la Démocratie!
 
Photos:  Récapitulatif non exhaustif du nombre de journalistes tués à travers le monde en 2015.
 
 
 
Journaliste accrédité auprès des Nations-Unies,GENEVE.
Directeur du magazine panafricain et francophone en ligne www.ContinentPremier.Com

19:57 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

01/05/2016

SYRIE: John Kerry est arrivé ce 1er Mai à Genève.

JOHN KERRY, USA, SYRIE, STEFFAN DE MITSUIRA, US MISSION, GENEVEJohn Kerry, le Secrétaire d'Etat américain est arrivé, ce 1er mai, à Genève. Selon des informations reçues du Département d'Etat par Continent Premier, le diplomate rencontrera dans la Cité de Calvin, Steffan de Mitsura, l'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie et le négociateur de l'opposition au régime d'Assad. Les Américains se disent préoccupés par l'escalade de la violence en Syrie avec les récents bombardements du régime sur Alep. Ce qui pour eux constitue une violation du cessez-le feu. Par ailleurs John Kerry s'intéressera au blocage des convois humanitaires. Il demande, selon son porte parole, à la Russie de mettre de la pression sur le régime syrien d'Assad afin qu'il arrête les bombardements. L'Amérique s'active pour une rapide transition politique.


Notons que cette guerre n'a que trop duré ! Les négociations entamées à Genève n'ont pas encore donné les résultats escomptés. A se demander si vraiment on négocie ou on est sur un référendum pour ou contre le départ de Assad? Pendant ce temps, des civils meurent, et la Syrie s'écroule !


A suivre.

Photo: US. Mission, Geneva.


El Hadji Gorgui Wade NDOYE. www.Continentpremier.Com

23:45 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Video: " Comment prévenir les génocides et la violence de masse?"

Avec M. Adama Dieng, Secrétaire Général Adjoint des Nations-Unies/Conseiller Spécial du Secrétaire-General pour la Prévention du Génocide, M. Ridha Bouabid, Ambassadeur, Représentant permanent de la Francophonie auprès des Nations-Unies et des Organisations internationales, Pr Sévane Garibian, Université de Genève, Professeure associée à la Faculté de droit de l’Université de Neuchâtel, Denis Étienne, modérateur, Rédacteur en Chef adjoint de la Tribune de Genève.

Ce panel se veut un prolongement de la conférence de haut niveau organisée par l’ONU et la Suisse en début d’avril et une jonction avec la Conférence internationale sur la lutte contre le terrorisme et la prévention de l’extrémisme violent de la Francophonie (Paris, du 6 au 8 juin 2016).

Cette conférence-débat organisée à l’occasion du 12e anniversaire de ContinentPremier.com se prolongera de manière plus festive le 25 mai prochain avec l’Union Africaine et le Sénégal pour célébrer les 53 ans de l’Unité Africaine qui a déclaré 2016 Année des droits de l’Homme et notamment des droits des femmes avec un concert de l’artiste Ismaël Lô à Genève.

 

15:36 Publié dans Genève Internationale | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

25/04/2016

MERCI EN CE BEAU JOUR D'ANNIVERSAIRE !

Continent premier, continentpremier, Gorgui Wade Ndoye, ONU, Genève, Afrique, mediaCe 25 avril 2016, à 18 H 30, Continent Premier retourne au Club suisse de la presse, à la Villa la Pastorale, là où il a été porté sur les fonds baptismaux, exactement le 24 avril 2004 ! Evénement présidé par la Directrice de l'Info Com de l'ONU, à l'époque! 12 ans ! Nous l'avons fait parce que nous y avons cru, avec des amis, des frères et des soeurs. Malgré tout ! 
C'est le lieu de remercier toutes celles et ceux qui nous ont accompagnés de diverses manières. Ici, une liste peut-être, non exhaustive, de toutes les personnes qui ont animé une Conférence pour ce magazine qui ne dépend pour son existence ni du Nord ni du Sud ni de l'Est ni de l'Ouest. Il est bien là: dans notre coeur ! 
Merci aux amis qui nous conseillent. Aux media et journalistes devenus amis qui nous suivent, aussi aux institutions qui ont participé au financement des concerts que nous avions initiés et réalisés en parfaite collaboration avec la Francophonie et les Etats-invités. Mention spéciale au Gouvernement du Sénégal, au Gouvernement suisse, au Conseil d'Etat, au Conseil administratif de Genève, à la Fondation pour Genève, à mon frère Ismael Lô, artiste.

A mes collaborateurs des premières heures, à nos lectrices et lecteurs, à celles et à ceux qui viennent à nos différentes manifestations: MERCI. Et Joyeux Anniversaire Continent Premier

Personnes ayant donné une conférence pour ContinentPremier.Com

- Dr. Cheikh Tidiane Gadio, alors Ministre des Affaires Etrangères du Sénégal.
- M. Jean-François Mabut , journaliste Tribune de Genève
- M. Simon Petite, journaliste Le Courrier
- Mme Aude Marcovitch, journaliste AFP
- M. Guy Mettan, Journaliste directeur du Club de la Presse
- M. Daniel Wermus journaliste directeur d’Info-Sud
- M.Ram Etwarea , journaliste Le Temps
- M. Assane Diop, ancien ministre directeur exécutif au BIT
- Maître Raphaël Baeriswyl
- M. Boubacar Boris Diop, écrivain ancien directeur du Matin Sénégal,
- M. Arnaud Robert, journaliste au TEMPS" Genève
-M. Jean-Philippe Chauzy, (porte parole OIM) de l’Organisation internationale pour les Migrations
- Mme Ingeborg BREINES Directrice de l’UNESCO à Genève.
- Mme. Magali GOUMAZ, journaliste à la Liberté Fribourg - Suisse.
- Pr. Iba Der Thiam, Historien, Député Assemblée nationale du Sénégal
- Pr Jean Ziegler, Sociologue suisse
- Pr. Awa Marie Coll Seck Directrice Roll Back Malaria, actuellement Minsitre de la Santé, Sénégal
- Pr Souleymane Bachir Diagne , philosophe, Coulumbia University
- Pr. Anne-Cécile Robert, écrivain et journaliste au Monde Diplomatique 
- M. Sanou Mbaye, fonctionnaire international, Banque africaine de développement (BAD)
- M. Gilles Labarthee, journaliste directeur de DATAS

- Mme Nafissatou Dia Diouf.

- Mme Mélanie Chappuis

- M. Ridha Bouabid, Ambassadeur de la Francophonie ONU.
- M. Babacar Bâ, Ambassadeur OCI
- M. Babacar Carlos Mbaye, Ambassadeur Sénégal, actuellement Conseiller spécial à la CEDEAO 
- M. Fodé SECK, Ambassadeur du Sénégal,
- M. Omar Hilal, Ambassadeur du Maroc
- M. Ousmane Camara, Ambassadeur du Sénégal
- M. Samir Labidi, Ambassadeur de Tunisie
- M. Guy Alain Gauze, Ambassadeur de Côte d’Ivoire
- M. Bamanga Abbas, Ambassadeur du Tchad
-M. Jean Marie-Ehouzou, Ambassadeur de l’Union Africaine
- M. Sene Bassirou, Ambassadeur du Sénégal

Les nouveaux en 2016:

- Pr. Sévane Garibian, Université de Genève
- M. Adama Dieng, Conseiller spécial du SG de l’ONU
- M. Mame Baba Cissé, Ambassadeur du Sénégal.
- M. Denis Etienne, Rédacteur en Chef adjoint, Tribune de Genève.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur du magazine panafricain en ligne 

www.ContinentPremier.Com

17:12 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye