16/07/2015

Rupture de jeune à ciel ouvert: Genève peut donner l'exemple au reste du monde!

L'article de la Tribune de Genève m'a beaucoup touché car l'évènement qui y est relaté est fort de symboles aujourd'hui plus que jamais. J'y vois une volonté des organisateurs de dire leur appartenance à la République genevoise, de démontrer que l'Islam est une religion de paix de partage et de respect notamment de la sacralisé de la vie humaine.

A Genève, nous pouvons montrer une autre voie loin des sirènes de la haine, de la diabolisation etc. Surtout ne pas suivre les charognes et les charognards à peau humaine qui se nourrissent de cette haine et en font un fonds de commerce.

Je loue ici cette magnifique action. J'allais dire plutôt cette rupture oecuménique du jeun ! Telle est une des facettes de l'Islam que nous connaissons, avons appris dans le Texte et dans l'Esprit, dès le bas âge, les fascinantes facettes loin de ces voyous de Boko Haram Daesch et autres qui, bien sûr, font le jeu de ceux qui les arment qui détruisent notre commune vouloir de vie commune, qui détruisent des pays pour mieux les exploiter. Bravo à Hafid Ouardiri et la Fondation pour l'entre-connaissance.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur de www.ContinentPremier.Com

17:12 Publié dans Religion | Lien permanent | Commentaires (6) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

15/07/2015

Regards croisés : Une Suissesse et une Sénégalaise Par Deborah Dinn GHI

 

 

 

Mélanie Chappuis et Nafissatou Dia Diouf... une Suissesse et une Sénégalaise. Ces deux écrivaines de talent vont bâtir sous nos yeux des passerelles de mots, de pensées, de vécus. Une occasion également de fêter les 11 ans du magazine panafricain Continent Premier.com autour d’un apéritif et de rencontrer son rédacteur en chef au sourire contagieux, Gorgui Wade Ndoye.

Maison Des Associations, rue des Savoises 15, Genève. Vendredi 24 juillet à 18h15. www.facebook.com/continent.premier

Lien de l'article http://www.ghi.ch/sortir/sortez-loeil/regards-croises

 

20:20 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

11/07/2015

Victoire contre Ebola : N’oublions pas les volontaires de la Croix rouge et du Croissant rouge.

 As Sy, IFCR, Ebola, Genève, OMS, CDC, MSFIls sont les héritiers de cette grande armée humanitaire née sur le champ de bataille de Solférino. Il y a 150 ans ! A leur tête, notre cher Henry Dunant. Ils sont 17 millions de volontaires qui travaillent, vivent et survivent dans les communautés affectées. Leur organisation faitière la Fédération internationale des sociétés de la Croix Rouge et du Croissant Rouge (IFCR), dont le siège est à Genève, a joué un rôle déterminant dans la lutte contre Ebola.   Cette plateforme commune fédère toutes les sociétés nationales de la Croix rouge de 189 pays.

 

Ebola a tué près de 11.207 personnes depuis mars 2014 plus les 507 décès du personnel sanitaire. La Fédération internationale des sociétés de la Croix Rouge et du Croissant Rouge (IFCR), a joué un rôle déterminant dans la lutte contre la maladie en étant chargée de la «  Gestion des cadavres ». Elle a  enterré près de 22.800 personnes. A cause de la psychose, des populations sont décédées de maladies qui avaient des symptômes similaires.

«C’est très rare qu'en Santé Publique on se retrouve dans des activités où l'on mesure la capacité, la portée ou bien le succès de ses activités à travers le nombre de personnes qu'on a enterrées», souligne El Hadji As Sy ( notre photo), Secrétaire général de l’IFCR.

Avec Ebola, dans 80% des cas, on ne peut pas ramener les personnes vivantes. Un mort peut être jusqu'à dix fois plus infectieuse qu'un porteur vivant. « Dans cette situation, c'est l'enterrement fait de manière propre qui peut briser la chaine de transmission ». Il a fallu être tout le temps auprès des communautés pour les accompagner à faire face au défi, martèle

M. SY qui n’ignore pas que dans une civilisation où «  Les morts ne sont pas morts », c’est une double peine de ne pouvoir enterrer ses morts. 

En droite ligne de ses principes d'humanité,  l’IFCR,  s'est efforcée de traiter de manière digne et respectueuse les morts pour les accompagner à leur dernière demeure. Grâce aux volontaires, qui provenaient de ces mêmes communautés, partageant les mêmes valeurs et la même langue, l’IFCR a obtenu la confiance pour collaborer avec , l’OMS, MSF, les CDC américains (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies), avec les leaders communautaires, religieux ou politiques. Il y avait eu tellement de malentendus et d'incompréhensions, qu'il fallait réconcilier et même traiter et guérir des relations sociales au-delà de traiter et guérir la maladie. Les comportements sanitaires étant dépendants de comportements individuels et d'attitudes collectives, un système de santé viable, passe forcément par un système communautaire renforcé.

 Certes, aussi longtemps qu'on n'aura pas atteint "zéro" en nombre de cas, "zéro" en nombre d'infections et "zéro" en nombre de personnes décédées qu'on doit enterrer de manière digne, on ne peut pas encore dire de manière sereine qu'on est sorti de l'épidémie et de cette crise. Comme l’atteste le nouveau cas au Liberia !

 

La réduction des risques, cheval de bataille de l’IFCR qui consiste à prévenir les crises doit être renforcée. D’où l’approche "Coalition pour la Résilience", consistant à travailler avec les communautés pour prévenir les chocs et atténuer leur impact. Etablir donc des ponts entre les aspects de développement et les aspects d'urgence humanitaire. Peut-on accepter que tout choc naturel devienne une catastrophe naturelle ? 

 

El Hadji Gorgui Wade NDOYE, Journaliste accrédité à l’ONU. Directeur des publications du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

 

17:06 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

10/07/2015

Le Soudan du Sud menacé par la famine, prévient le CICR

           Soudan du Sud, CICR, FAMINE, ONUNé un 11 juillet à la suite d'un référendum d'autodétermination le séparant de Khartoum, le pays fait déjà face à de grands défis. 4 ans et une instabilité politique d'une rare violence aux conséquences humaines désastreuses. Se nourrir devient une urgence. La guerre qui s’est installée fait craindre le pire. A Genève, la Croix Rouge tire sur la sonnette d’alarme. La communauté internationale est interpellée.

           La situation catastrophique au Soudan du Sud pourrait encore empirer si rien n’est fait, alerte le CICR qui lance un appel d’urgence pour aider les populations. Avec 20% de sa population ayant été déplacée (soit plus de 2 millions de personnes), le Soudan du Sud connait une des crises humanitaires les plus graves de ces dernières années.

                  Les conflits dans le pays ont des conséquences désastreuses pour l’agriculture et l’économie déjà précaire. En particulier l’agriculture avec la saison des semences qui se voit extrêmement perturbée à la suite de nouveaux déplacements de population.

                  Alors que la protection des populations civiles est difficilement assurée et que les blessés, les malades et le personnel de soin sont pris pour cible, le Comité International de la Croix Rouge (CICR) met en garde contre un problème encore plus grave : la famine. Ainsi, malgré les actions entreprises par l’organisation humanitaire de distribuer 1,1 millions de rations mensuelles de nourriture dans les régions particulièrement affectées (distribution de graines, d’outils et de kit pour la pêche à près de 400000 personnes), la situation reste critique.

                 Les actions du CICR ont cependant permis de faire baisser le taux de malnutrition de moitié dans certaines zones, c’est le cas à Leer et à Waat. Les affrontements, l’insécurité, la sécheresse et les inondations, ont pour conséquences  l’abandon de 40% à 60% des surfaces cultivables. Cette baisse drastique dans la production risque d’entrainer des pénuries dans la récolte étant donné que la majorité des graines sont aujourd’hui destinées à la consommation directe des fermiers.

                  La Croix Rouge estime sur la base d’une étude qu’elle a effectuée sur un échantillon de plus de 1000 fermiers, qu’avec plus de ressources, une intervention bien planifiée et une bonne compréhension des besoins de chaque communauté, la situation pourrait s’améliorer plus rapidement.

                  Le CICR fait un appel de fond à hauteur de 22 millions de francs pour permettre de venir en aide à près de 340.000 personnes, de fournir des rations alimentaires, des outils de production agricoles à près de 300.000 personnes –soit trois fois plus qu’initialement prévu- et permettre la vaccination de 500.000 à 800.000 têtes de bétail.

 

Clément Conti sous la direction de Gorgui W. Ndoye www.ContinentPremier.Com

 

12:03 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

09/07/2015

« La Francophonie de 2015 est au cœur de toutes les urgences du monde », Michaelle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie.

Michaelle Jean, Francophonie, APF, Didier Burkhalter, Suisse, BerneLa Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean, participe pour la première fois, ce 9 juillet 2015, à l’assemblée plénière de la 41e session de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF). Organisée à Berne (Suisse) à l’invitation de la section suisse de l’APF, elle a pour thématique principale : « Encourager l’accès à une formation de qualité pour tous : un défi prioritaire pour la Francophonie ».

« Aux parlementaires réunis à Berne, je dis que la Francophonie de 2015 est au cœur de toutes les urgences du monde, qu’elle est un acteur incontournable avec ses disparités et ses défis, mais aussi avec ses forces, ses réseaux institutionnels et professionnels, ses organisations non gouvernementales, ses modèles de développement, son extraordinaire diversité, ses capacités de produire, de créer, d’innover et d’inventer », tel est le message de la Secrétaire générale aux 300 parlementaires représentant plus de 50 pays rassemblés sous la coupole du parlement suisse à Berne, en prélude à l’échange qu’elle prévoit d’avoir avec eux.

C’est, pour la Secrétaire générale, l’occasion de rappeler le formidable rôle de vigie de la démocratie que joue l’APF au sein du dispositif francophone de promotion et de sauvegarde des valeurs communes et de leur présenter le premier volet de la mise œuvre de la Stratégie économique adoptée au XVe Sommet de la Francophonie de Dakar, en 2014.

A Berne, la Secrétaire générale rencontre aussi des représentants du Parlement francophone des Jeunes, dont la 7e édition se réunit en marge de la 41e session de l’APF.

A l’occasion de sa visite en Suisse, elle a eu un entretien avec le Chef du Département fédéral des Affaires étrangères, le Conseiller fédéral Didier Burkhalter (photo), sur l’excellente coopération entre la Suisse et la Francophonie et les perspectives d’avenir qu’offre à cet égard la mise en œuvre de la Stratégie économique.

Pour rappel, l’APF est, d’après la Charte, l’assemblée consultative de la Francophonie. Elle est depuis 1967 au cœur du débat démocratique francophone, participe au renforcement des institutions démocratiques et conduit des actions de formation et de coopération principalement en direction des parlements du Sud.

El hadji Gorgui Wade Ndoye (ContinentPremier.Com)

16:56 Publié dans Francophonie | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

08/07/2015

Court récit de mon premier jour de stage aux Nations-Unies par Clément Conti*

           Clement Conti, Warwick University, College du Leman, Geneve, Londre, stage, ONUM’y voilà donc, l’ONU, l’anagramme qui fait rêver tout étudiant en Sciences Politiques et Relations Internationales, qui donne des migraines à ceux qui cherchent à comprendre ce qu’il y a derrière mais aussi symbole d’un monde globalisé et en paix (relativement tout du moins).

            Mon premier jour, un grand nombre de questions se bousculent dans ma tête allant de savoir si il faut que je porte une veste par 30 degrés à l’ombre jusqu’à me demander si j’aurais l’opportunité de croiser une star internationale venue faire un discours sur la faim dans le monde. Cependant en ce premier jour je me rends compte que je ne suis pas encore «in ».  En effet je repère un groupe de personnes marchant de l’arrêt de bus jusqu’à l’entrée quasiment mythique de la place des Nations. La rangée de drapeau me tend les bras, je me dis que ça y est j’y suis, je vais entamer mon premier jour de stage en marchant entre les drapeaux du monde entier, faire partie d’une institution qui a changé le cours de l’histoire (à une ou deux reprises). Mais quand je m’approche du portique, un agent de sécurité me demande mon badge et ne l’ayant pas je me fais reconduire vers l’entrée principale. Ainsi, je me retrouve donc entre un groupe d’étudiants anglais  venus visiter en groupe les Nations Unies et un homme cherchant à justifier sa bouteille d’eau auprès de la sécurité. Moins glamour, certes mais cependant tout aussi intéressant. Je touche alors au but, recevoir mon badge -temporaire certes mais un badge quand même- et faire partie, le temps d’un été, de l’ONU.

            Quoi qu’il en soit, je me retrouve donc de l’autre côté de la sécurité un badge en main et un tout petit peu moins de questions que 25 minutes auparavant. Apres avoir pris contact avec mon directeur de stage, M. El Hadji Gorgui Wade NDOYE, directeur du magazine panafricain en ligne ContinentPremier.Com et Observateur de l’utilisation de la langue française au sein de l’ONU et des organisations internationales, je me lance donc dans une semi-visite du parc des Nations à la recherche du fameux service de presse. Entouré de bâtiments ayant vu la crème de la politique mondiale défiler mais aussi des hordes de touristes et de diplomates venus des quatre coins du monde je me sens quelque peu à ma place, perdu et souffrant de la chaleur mais à ma place. Je choisis, par orgueil peut-être ou tout simplement par une logique difficilement explicable, de commencer mon tour dans la direction opposée à celle empruntée par les visites guidées. Je me dirige ensuite vers la première porte nécessitant un badge comme pour prouver à qui  aurait des doutes sur ma présence au sein du parc que je suis enfin « in ». Après avoir tenté de pousser sur la porte où il est clairement écrit « Tirez » et me couvrant d’un certain ridicule je pénètre dans un bâtiment peu éclairé et je fais alors face à un panneau de direction grâce auquel je me rends vite compte que je ne suis pas dans le bon bâtiment. Après avoir marché le long du couloir et rebroussé chemin une personne m’interpelle en anglais : « Excuse me sir, are you lost ? ». Et voilà donc mon impression d’être un habitué, que je suis à ma place au sein de ce parc, d’être « in » qui s’envole alors que j’avoue en souriant que oui je suis un peu perdu.

            Après dix petites minutes de recherche je trouve enfin le service de presse et la salle de l’information des Nations Unies qui outre ses journaux du monde entier et ses fauteuils a l’avantage indéniable et bienfaiteur d’être climatisée. Je décide alors de m’asseoir et de commencer ce petit récit. Dans cette salle à la température plus qu’agréable et où l’information me tend la main je peux peut-être enfin dire que je suis « in ».

Clément Conti

* Etudiant en Sciences politiques et en relations internationales à l’Université de Warwick au Royaume-Uni,  Clément Conti, ancien élève du Collège du Leman était venu me voir avec 3 autres élèves de son collège dans le cadre de leur travail de maturité consacré au Mali. C'est avec un réel plaisir que ContinentPremier l'accueille pour son stage d'été. Suivez-le pendant 1 mois. Il vous fera des articles des comptes rendus des conférences de presse qui ont lieu les mardis et vendredis à l'ONU. Belle plume, polyglotte, passionné, je le lui souhaite Bonne Chance et pleins succès ! (Gorgui Wade Ndoye)

16:18 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

07/07/2015

Tunisie: Tabassage d'un diplomate sénégalais, devant son enfant de 3 ans !

Oui, les amis, j'ai bien vu la vidéo. Certains me l'ont envoyée pour que je dise un mot. J'attendais d'en savoir plus. 

1- C'est une HONTE pour la police tunisienne. 
2- Je sais que le Sénégal est très mécontent et qu'une enquête est ouverte.
3- La brutalité policière est une belle denrée bien partagée en Afrique des 4 points cardinaux ! 
4- Oui le racisme anti Noir est une vieille histoire dans les pays arabes. C'est clair ! La Tunisie, le Maroc, sont les moins pires ! Et reconnaissons à ces deux pays, au moins, la réciprocité qu'ils accordent à nos concitoyens : Pas de Visa d'entrée alors que le Kenya, le Nigeria etc l'imposent !
5- Il y a un conflit historique grave car pour les pays arabes, les Noirs sont issus de l'esclavage, c'est aussi vrai pour beaucoup de pays européens. Je l'ai déjà démontré c'est FAUX ! Lisez ma dissertation sur le Tangramm N- 33 de la Commission fédérale suisse contre le racisme.
6- Je mets aussi en doute le fait que les Musulmans croient que Bilal ( le fameux muezzin du Prophète ait été un esclave). D'abord, il n y a presque rien sur son Histoire ! Rien ! Ou peu! Il est plus probable que Bilal fut de la famille royale du Nadjachi ou un de ses sujets qui aurait suivi les Sahabas (Compagnons du Prophète PSL) après que le Roi Nègre leur ait donné l'asile. A la naissance de l'Islam, Muhammad Paix et Salut soient Lui ainsi que ses disciples étaient bannis de la Mecque, pourchassés, ils devaient se réfugier quelque part pour survivre et revenir en force. C'est l'Afrique noire qui le leur a donné cette opportunité !
7- Le nationalisme arabe en voulant ensuite tuer le colonialisme et sa culture s'est efforcé à arabiser jusqu'aux gènes les populations, à unifier la religion, la langue etc. Pour le cas de la Tunisie, c'est ignorer que son identité est génétiquement multiculturelle, l'altérité est le fondement même de la grande civilisation tunisienne qui n'avait rien à envier ni à l'Est ni à l'Ouest. 
8- Si des Sub sahariens sont maltraités dans les pays arabes, je me demande aussi quel doit être le quotidien des citoyens noirs dans ces pays ?
9- La Tunisie, notre Tunisie, vit actuellement des moment difficiles mais elle ne devrait point tomber dans l'abîme de la déraison. Vous sortez la Tunisie de l'Afrique, elle sera vierge. Elle est le condensé de notre chère Maman Afrika.
10- Les Africains doivent faire leur Introspection. Chaque pays, dis-je, car nous sommes malades de nos contradictions, malades de nos égoismes au delà de nos prêches parfois risibles sur la solidarité entre Africains. Pendant ce temps, les autres se donnent des coups de pied certes mais restent unis car il y va de leur Destin. Il n y aura pas une Afrique sans toutes les Afriques. Pardonne nous nos erreurs et nos errements Maman Afrika. Oui, demain, sera un autre jour et nous ne viendrons pas les mains criblées, mais l'une sur l'autre bouchant avec dignité fierté et fraternité la Jarre. Est ce pas Gesho?

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Ciom

17:08 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (3) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

02/07/2015

Face à la canicule : Genève lance une alerte et appelle à la solidarité.

DSC_6041.jpgL'alerte canicule est déclenchée à Genève, ce 1er juillet 2015, annonce le département de l'emploi, des affaires sociales et de la santé.

 


Météosuisse prévoit des températures caniculaires sur le bassin genevois à partir de ce mercredi et jusqu'au mardi 7 juillet au moins. Ces conditions météorologiques exceptionnelles peuvent avoir des conséquences sérieuses sur la santé des personnes les plus vulnérables. A cet effet, le service du médecin cantonal a activé le plan canicule et rappelle la nécessité de se protéger de la chaleur, de s'hydrater suffisamment et de faire preuve de solidarité envers ses proches et son voisinage, précise notre source.

 

 

 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité à l'ONU. Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

 

 

 

04:07 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : solidarité, genève, canicule, meteo, suisse | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

01/07/2015

Le Danois Michael Møller, devient Directeur général de l’Office des Nations Unies à Genève.

Michael Moller, ONUG, ONU, Ban Ki Moon, Alexandre Fasel, FrancophonieBan Ki-moon, Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies (ONU), a annoncé, hier, mardi 30 juin 2015, la nomination de Michael Møller, du Danemark, en tant que Directeur général de l’Office des Nations Unies à Genève (ONUG).

Monsieur Møller était Directeur général par intérim de l’ONUG depuis novembre 2013.  " Il a su assumer la fonction de manière impeccable", souffle un diplomate suisse. Fervent défenseur de la Genève internationale on l'a vu récemment aller à l'intérieur de la Suisse pour expliquer l'importance de Genève dans la vie publique internationale notamment du fait de la présence des Nations Unies et de nombreuses organisations internationales et d'ONGs. Michael Møller était aux côtés d'Ivan Pictet de la Fondation pour Genève, à l'occasion du 200ème anniversaire de l'entrée de Genève dans la Confédération helvétique.

Polyglotte, il maîtrise parfaitement le français et n'ignore pas l'impact de la Francophonie dans une bonne marche du monde.  Les fonctionnaires onusiens apprécient sa gestion et son accessibilité. Il aura sous sa magistère à conduire la rénovation du Palais des Nations Unies et de renforcer la place et le rôle de l'ONU dans une mondialisation à visage plus humain. 

Profil

Avant de prendre ces fonctions, il était Directeur exécutif de la Fondation Kofi Annan de 2008 à 2011. Michaël Møller compte plus de trente années d’expérience en tant que fonctionnaire des Nations Unies ; il a en outre occupé diverses fonctions en Iran, au Mexique, en Haïti et à Genève, où il a commencé sa carrière en 1979 auprès du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.

Il a aussi été Représentant spécial du Secrétaire général pour Chypre de 2006 à 2008 et Directeur chargé des affaires politiques, affaires de maintien de la paix et affaires humanitaires au Bureau du Secrétaire général de 2001 à 2006, période au cours de laquelle il a également été Chef de cabinet adjoint, en 2005 et 2006. Entre 1997 et 2001, il était le chef du bureau du Secrétaire général adjoint aux affaires politiques au siège de l'ONU à New York. 


Né en 1952 à Copenhague, Møller a complété des études de maîtrise en relations internationales à l'Université Johns Hopkins et a obtenu une licence en relations internationales de l'Université du Sussex, au Royaume-Uni.


Photo: Crédit ContinentPremier.Com- Michael Møller (à droite) en compagnie de l'Ambassadeur suisse auprès de l'ONU, Alexandre Fasel

Par El hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité aux Nations-Unies. Directeur des publications du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

02:36 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

29/06/2015

Pour défendre l'Etat Hébreu: le congrès juif mondial débarque en force à Genève.

ISRAEL 1.jpgLes Juifs du monde entier ont afflué à Genève pour soutenir l'Etat Hébreu. Alors que le Rapport de la Commission indépendante sur les atrocités commises à Gaza en 2014 est discuté au Conseil des droits de l'Homme, ce lundi 29 juin 2015, une cinquantaine d'organisations juives avec à leur tête le Congrès juif mondial et son président Robert Singer occupaient la Place des Nations, sous la Chaise cassée, pour se lamenter du traitement que leur a réservé l'enquête onusienne.

En effet les rapporteurs ont signalé la mort de 551 enfants palestiniens avec la guerre de Gaza 2014. De même soutient le Rapport Israël a visé des cibles non militaires et le savait. Conséquence, tire le Rapport: Israël est susceptible d'avoir commis des crimes de guerre. En langage onusien, cela veut dire que la cour pénale internationale (CPI) pourrait bien se saisir de ce cas et ester en justice les responsables de crime contre l'Humanité.

singer.jpgAu moment où les Etats écoutaient et prenaient position dans la grande Salle des Civilisations. Dehors, Robert Singer haranguait le public et évoquait pour sa part la légitime défense, un droit légal, dit-il. Et pour convaincre son public, l'influent lobbyiste rappelle que son organisation a été présente quand la Déclaration universelle des droits de l'Homme s'écrivait. Alors il tira de son chapeau l'article 51 de cette même Déclaration : "Aucune disposition de la présente Charte ne porte atteinte au droit naturel de légitime défense, individuelle ou collective, dans le cas où un Membre des Nations Unies est l'objet d'une agression armée, jusqu'à ce que le Conseil de sécurité ait pris les mesures nécessaires pour maintenir la paix et la sécurité internationales" pour justifier la position d'Israël qui fait face, a -t-il martelé, "au vrai occupant de Gaza, le Hamas".

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité au Palais des Nations-Unies, Genève. Directeur des publications du magazine panafricaine en ligne www.ContinentPremier.Com

18:43 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (2) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

22/06/2015

Une Affaire de Roses !

geneve, rose, enza testa, parc de la grange, concours,  inde, tourismeGenève se met aux Roses a vécu ! Une édition 2015 riche en couleurs de l'Horloge fleurie aux quais jusqu'au Parc de la Grange, les populations et les touristes ont pu admirer ces fleurs d'une grande noblesse. Eh bien, oui, une rose, comme l'Amour cela se soigne, sinon cela fane!

 

A la joie de voir fleurir ces belles beautés autour de nous se mêle aussi un peu de déception cette année les roses du Parc n'ont pas été si belles pour permettre la tenue du concours international des Roses avec un palmarès. L'artiste genevois Alain Morisod s'en désole de même que mon amie l'organisatrice Mme Enza Testa Haegi et toute son équipe bien déterminée qui promettent une édition 2016 plus fleurie roses.

IMG_0072.JPGLa Ville de Genève, les jardiniers auront d'ici là à ouvrir l'oeil pour que ne dorment à jamais nos charmantes belles dames ces Roses qui font désormais partie de l'Histoire de Genève d'après Guerre et qui enchantent les enfants qui ont eu le plaisir de lâcher des ballons roses au ciel. Chacun portant un voeu pour aujourd'hui et demain : dans la bonne humeur et dans la quête et l'envie du Bonheur !

 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité auprès des Nations-Unies, Genève. Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

04:26 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

20/06/2015

Attaque terroriste sur une église : Noir, Musulman, Humain, de tout coeur avec les victimes !

Charleston, terrorisme, USA, Eglise, Musulman, Noir, Humanité, FraternitéDe tout cœur avec les fidèles chrétiens assassinés par un terroriste de 21 ans à Charleston, aux Etats-Unis d’Amérique. Il n y aura pas de Président qui dira ne serait ce publiquement sa compassion à part Barack Obama, évidemment ! Nous serons pas des millions de "Je suis Noir", les USA sont très loin de l'Europe et de l'Afrique, j'aurais pu en rire ! 

De tout cœur avec les fidèles chrétiens assassinés par un terroriste de 21 ans à Charleston, aux Etats-Unis d’Amérique.

21 ans.jpgCe voyou de grand chemin a reçu pour ses 21 ans une arme de calibre 45 des mains de son père en avril dernier.

Et le sale gamin n’a rien trouvé d’autre que de tuer des Noirs 6 femmes et 3 hommes ( voir photo 1 et 2 le jeune assassin) en pleine prière !

Où sont les défenseurs de notre Humanité ?
Qui est terroriste ? Qui est forcené ? Y a t-il une étiquette selon la religion, la couleur de peau ?
 

Peut-être que si Dylamm Roof avait crié Allah Akbar avant d'mettre son acte macabre, son geste nous aurait plus interpellé !!!! Heureusement, car comment allions nous en tant que musulmans commencer notre Ramadan. Certains nous auraient encore pointé du doigt et demandé de justifier notre foi, mieux le fait seulement d'être ! 

N’est ce pas, c’est horriblement triste l’hypocrisie notamment quand elle est couverte dans les mains de ceux qui se disent civilisés et attaqués par les pauvres !

L'ONU vient de condamner le massacre raciste dans une église noire de Charleston par la voix de Mme Mireille Fanon-Mendès-France membre du Groupe de travail d’experts sur les afro-descendants au Conseil des droits de l’homme des Nations unies. Le groupe d'experts demande des mesures de protection des afro descendants et que la justice soit appliquée. Il n y aura pas de marche mondiale pour ces petites pauvres 9 âmes ! Il n y aura pas d'éditorial dans les journaux, même en Afrique ! il n y aura pas de Président qui dira ne serait ce publiquement sa compassion à part Barack Obama, évidemment ! Nous serons pas des millions de "Je suis Noir", les USA sont très loin de l'Europe et de l'Afrique, j'aurais pu en rire ! 

Pour ma part , je dis " Je suis noir et Fier de l'être", " Je suis Musulman pratiquant et fier de l'être" et surtout à part d'être Sénégalais, Africain, " Je Suis un Humain et Fier de l'être" ! Faisons tomber les masques des différences qui autorisent à autrui d'oublier qu'il n'est rien d'autre que moi. 

Regardons nous un peu en face, les yeux dans les yeux !

 

Retournons à notre commune appartenance : à notre humaine Humanité !

Qu'est ce qui peut expliquer de tuer un être humain si ce n'est qu'on ne le considère pas comme digne de vivre autant que nous !!!! ? 

Luttons sur toutes les latitudes contre toute forme de haine, de déni de l'autre, les bases même de l'anéantissement d'autrui !

 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité aux Nations-Unies, directeur des publications du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

13:51 | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

16/06/2015

"Le terrorisme est un mal absolu...", selon Michelle Jean patronne de l'OIF.

 

OIF, FRANCOPHONIE, MICHAELLE JEAN, TERRORISME, TCHADUn mal qui n'épargne personne qu'il "faut le combattre de toutes ses forces ». Michaëlle Jean, Secrétaire générale de l'OIF, condamne ainsi avec fermeté les attentats meurtriers qui ont eu lieu à Ndjaména.

La première des francophones ne mâche pas ses mots à la suite d'un attentat survenu, le 15 juin 2015,  au Tchad " 
« Je condamne vigoureusement les attaques qui ont eu lieu aujourd’hui contre le commissariat général et l’école de police de N’Djamena". Mme Jean a tenu, par ailleurs, à exprimer aux autorités tchadiennes le soutien entier de la Communauté francophone "dans ce combat contre la terreur  ». Celle qui a succédé au Président Abdou Diouf à la tête de la grande famille francophone a présenté ses condoléances aux familles, aux proches des victimes ainsi qu’au gouvernement tchadien.

Pour notre gouverne, les chefs d’Etat et de gouvernement membres de l' Organisation internationale de la Francophonie (OIF) réunis à Dakar les 29 et 30 novembre 2014 ont adopté une résolution condamnant sans réserve le terrorisme sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations.

A Dakar, lors du Sommet des Chefs d’Etat de la francophonie, les dirigeants francophones ont adopté une Déclaration finale sur le terrorisme. Exprimant leur inquiétude face à la montée d’actes terroristes criminels injustifiables dans l’espace francophone, en particulier en Afrique et au Moyen-Orient, et face aux graves exactions commises par les groupes extrémistes, dont Boko Haram, Al-quaeda, Daesh, Ansar bayt al- Maqdis, le Mujao et Al-Shabbaab, « qui exigent de notre part une vigilance accrue et doivent nous conduire à l’élaboration de stratégies appropriées et d’actions concertées pour les combattre. » Ainsi, les Chefs d’Etat déclarent : «   Nous condamnons le terrorisme sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations » tout en réitérant leur « soutien indéfectible à la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale, ainsi qu’aux États et aux populations locales qui en sont victimes et aux organisations internationales et régionales mobilisées pour faire face à ce fléau. »

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur des publications du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

 — à Organisation des Nations Unies.

17:51 | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

15/06/2015

ONU - MIGRATION: Va -t-on vers des joutes diplomatiques entre Européens et Africains ?

A l'ONU, Européens et Africains vont s'affronter aujourd'hui sur la question de la Migration, lit-on en filigrane dans un bel article de la Tribune de Genève signé par Alain Jourdan. Accusée par le Haut Commissaire aux droits de l'Homme, l'Europe nous dit-on a préparé un plan de riposte. J'aimerais juste ajouter que le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, est le premier qui a fustigé l'attitude de certains Etats membres de l'UE, dont l'Allemagne et la France. Il parle d' "HYPOCRISIE INVRAISEMBLABLE" face à l'accueil froid sur son Plan de répartition de 40.000 migrants entre Européens pour soulager l'Italie et la Grèce déjà durement touchées par la crise ! Par ailleurs et cela fait des années que je me bats seul sur ce sujet à l'ONU afin qu'on y porte de l'intérêt.

La majorité des pays européens n'ont pas signé la Convention internationale pour la protection des migrants et de leur famille. Aujourd'hui toute la presse internationale à l'ONU suit de près la question. Ben tant mieux. Pourvu qu'un vrai dialogue à ce sujet s'installe. Là aussi les Africains notamment devront venir avec des arguments scientifiques et ou aussi basés sur le Droit international. Surtout pas de morale, les Européens vont rire encore et on passera à autre chose ... jusqu'à la prochaine noyade de nos soeurs et enfants laissés à eux mêmes par un système mondial qui n'hésite pas à marcher sur des morts pour se pérenniser.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité à l'ONU, directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

13:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

12/06/2015

Gala de solidarité à l'OMPI: La Genève internationale comme une seule Femme pour l'Afrique !

OMPI, Francis Gurry, Afrique, Gala, Epouses d'ambassadeurs, ONUCe vendredi 12 juin 2015, l'OMPI marquera dans son Histoire qu'elle venait pour la première fois d'accueillir dans ses locaux une soirée de Gala. Omar Katbi, le Chef du protocole de l'Organisation mondiale pour la propriété intellectuelle est fier de l'annoncer.

La formidable réussite des Epouses des Ambassadeurs du ContinentPremier est déjà là. A 3 heures de l'évènement, un petit détour à l'OMPI annonce la couleur de l'évènement. C'est complet ! 

OMPI 9.jpgPlus aucune Place. On attendait 300, on est à 350 ! La Genève internationale s'est mobilisée comme une seule Femme pour l'Afrique ! Ce vendredi 12 juin 2015, l'OMPI marquera dans son Histoire qu'elle venait pour la première fois d'accueillir dans ses locaux une soirée de Gala. Omar Katbi, le Chef du protocole de l'Organisation mondiale pour la propriété intellectuelle est fier de l'annoncer, d'autant plus que cette initiative est faite en faveur de l'Afrique et par des Africaines !

Je n'ai que le petit rôle d'avoir été choisi par les Epouses des Ambassadeurs pour être le Maître des Cérémonies. Tout ce que Mme Kaltouma Abbas épouse de l'Ambassadeur du Tchad et Présidente de l'Association a dit à la télévision chez l'excellent Pascal Décaillet à Genève à Chaud de Léman Bleu n'est que l'expression de la générosité et de l'affection fraternelle que me voue leur structure. Je ne suis que le moins important des vrais serviteurs du Continent Premier.

Merci également à Alain Jourdan de la Tribune de Genève et à mon aîné Jean-François Mabut qui ont toujours le bon angle pour que l'Afrique trouve sa place dans la Julie !

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité auprès des Nations Unies, directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

16:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

09/06/2015

Gala humanitaire des Epouses des Ambassadeurs d'Afrique : 12 juin à l'OMPI

 

Groupe Afrique, ONU, Gala, OMPI, Solidarité, GenèveLes épouses du Groupe Afrique auprès des Nations-Unies, à Genève, m'ont fait le redoutable Honneur d'être le Maître des cérémonies. Pour un Continent Premier qui compte 54 Etats, berceau de l'Humanité, c'est une belle et redoutable responsabilité que je prends avec humilité et responsabilité. Je vous y invite.

Et merci à toutes et tous pour votre intérêt. L'entrée est ouverte au public et à 100 FCH ( comprenant les repas, l'animation, la tombola etc, et pour la bonne cause. L'organisation mondiale pour la propriété intellectuelle (OMPI), juste en face des Nations-Unies, accueille la manifestation.

 

 

L'argent récolté servira à financer des activités d'associations humanitaires. Et ce sont des Africaines qui sont au devant pour l'Afrique !

La responsable de l'évènement est Mme Kaltouma Abbas, l'épouse de l'Ambassadeur du Tchad qui travaille avec collégialité et engagement avec ses consoeurs.

 

 

 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité à l'ONU, directeur des publications du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

 

16:21 Publié dans Genève Internationale | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

02/06/2015

Elton John présente ses regrets au public de Genève

 

Suite à l'annulation du concert très attendu d’Elton John qui était prévu demain mercredi 3 juin 2015 à l’Arena de Genève, le chanteur britannique ainsi que l'organisateur Opus One présentent leur regret au public. En effet, c'est sur injonction de son médecin qu'Elton John qui " souffre d'une infection des cordes vocales, est contraint de ne plus parler ni chanter" pendant quelques jours. 

Opus One informe les mélomanes qu'en " raison d’un calendrier de tournée chargé, un nouveau concert à Genève en 2015 n’est pas possible". " Nous recherchons donc l’opportunité d’un nouveau concert en 2016", précise dans un communiqué de presse l'organisateur qui avec l'avec l'artiste "regrettent cette annulation et remercient les spectateurs de leur compréhension".

Informations à propos des remboursements:

Les détenteurs de places sont invités à se faire rembourser leurs billets, dans les points de vente où ils ont effectués leur achat, dès mercredi 3 juin et jusqu’au jeudi 2 juillet 2015. Aucun remboursement ne pourra intervenir après cette date.

Plus d’infos sur www.opus-one.ch ou au 022 365 11 60. 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité aux Nations-Unies, directeur des publications du magazine panafricaine en ligne www.ContinentPremier.Com

18:25 | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

ELTON JOHN : CONCERT DE DEMAIN ANNULE !

Elton JOhn ne viendra pas plus demain à Geneve Geneva - Arena ! il est malade. Un problème des cordes vocales son médecin lui interdit de parler et de chanter pendant plusieurs jours ! Vous en avez la PRIMEUR ! Mais je n'aime pas cela !

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, www.ContinentPremier.Com

18:14 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Elton John à l'Arena: Genève reçoit un prince britannique !

elton john 1.jpgC'est demain, mercredi 3 juin, à lGeneva - Arena. Entrée: entre 95 FCH et 185 FCH. Il ne reste presque plus de billets !

Elton John, Voulzy, Souchon, Arena, Opus oneAprès le duo magique Voulzy et Souchon ( qui fêtait son anniversaire et qui a eu la belle surprise de voir Genève le lui souhaiter en plein concert en chansons et en chocolat !), 
Opus One propose aux mélomanes et aux romantiques l'incontournable Elton John.

Les années 70 ont vu débuter cet artiste qui allait devenir une légende, traversant les âges et les génération
s, rappelle l'organisation. Avec des tubes planétaires comme Don’t Go Breaking My Heart ou Sorry Seems to be the Hardest Word, Elton John s’est érigé en prince incontesté de la pop britannique. Son single Candle In The Wind s’est notamment écoulé à plus de 33 millions d’exemplaires, un chiffre record dans l’histoire discographique. Une légende vivante à voir et ou à revoir demain à Genève!

El hadji Gorgui Wade Ndoye, www.ContinentPremier.Com 

16:24 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Hollande à l'ONU : L'appel mondial du 11 juin pour le climat ?

Hollande, Climat, ecologie, ONU, gENèVE, DIPLOMATIEFrançois Hollande sera de retour en Suisse. Et cette fois, le boss de l' Élysée – Présidence de la République française vient nous rendre visite à Genève. En effet, le Président français est l'invité d'Honneur du Bureau International du Travail ( Bit) qui tient actuellement sa session annuelle.

Une très bonne tribune que saisira le Chef de l'exécutif, le 11 juin 2015, pour décliner sa vision d'un monde plus écologique et pousser à l'adoption d'un accord global et ambitieux à la suite de la grande Conférence de Paris sur le Climat qui se tiendra au Bourget, près de Paris entre le 30 novembre et le 11 décembre 2015. 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, Journaliste accrédité aux Nations-Unies, directeur du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

15:23 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye