06/11/2011

La fête du Mouton ou Eid El Kabir à Genève?

mouton.jpg Un de mes neveux vivant au Sénégal, Djibril, a bien voulu m'écrire sur ma page Facebook pour me dire "Papa comment se passe la fête à Genève. Je pense à toi et Déwénati". Cela me fait beaucoup de biens de savoir que ces jeunes grandissent si vite et qu'ils utilisent à merveille les nouvelles technologies de l'information. Parfois même, ils se connectent grâce à leur portable. On rappelle que l'Afrique compte près de 360 millions d'abonnés à la téléphonie mobile!

Revenons à cette note de mon neveu! La fête du Mouton se passe le plus souvent chez nous en famille. C'est comme qui dirait Noël qui voit beaucoup de familles se retrouver en Occident autour d'un repas ou pour certains d'aller prier ensemble à l'église!

Au Sénégal, comme dans de nombreux pays musulmans, l'Eid el Kabir, fête du sacrifice ( Al-Adha) ou Tabaski dans la langue Wolof (majoritairement parlée au Sénégal), est le lieu de retrouvailles, de joies, d'échanges le tout nimbé d'une spiritualité qui célèbre le sacrifice d'Abraham. Ce dernier pour témoigner sa foi et sa soumission à Dieu, avait décidé, uniquement sur la base d'un rêve pendant lequel  Allah lui avait demandé de " Tuer son fils" Ismaël, de passer à l'acte. Et c'est au moment où son couteau était prêt à égorger ce fils bienaimé, que le Seigneur envoya l'ange Gabriel lui porter un mouton à la place d'Ismaël. C'est ce geste que les Musulmans perpétuent depuis des siècles!

Les enfants d'aujourd'hui, eux, sont très contents du retour de ce jour fondateur. Au Sénégal, par exemple, les enfants ont de nouveaux habits, de nouvelles chaussures. Ils peuvent aussi aller de maison en maison à la quête d'étrennes que les adultes donnent et reçoivent, en échange, des prières des mômes tout ravis!

Un moment de Pardon et de renaissance !

Mais ce que je note de plus important, c'est qu'après la grande prière surérogatoire du matin (2 rakkas) suivie du sermon de l'Imam, les fidèles s'embrassent et chacun dit à son vis à vis : " Je te demande de me pardonner si je t'ai une seule fois offensé". Et vice versa. Et c'est ainsi avec tout le monde. La Tabaski annonce dès lors quelque part une renaissance de l'humain. La personne rentre dans un nouveau monde comme le jour de sa naissance, sans péché! Il peut aimer à nouveau ses " ennemis" de la veille, celles et ceux avec qui elle a eu des brouilles, renouvelle sa confiance à sa famille, à ses amis et s'engage sans contrat, rien qu'avec son coeur et son esprit nouveaux, à respecter le contrat social.

C'est cela la magie de la religiosité si elle est bien comprise! Bien vécue! Bien enseignée!

Je disais donc en réponse à Djibril, ce qui m'a, du reste, permis de renouveler le statut de mon Mur sur Facebook:

La fête de Tabaski, fête du Mouton, ou la plus grande fête théologiquement parlant de l'Islam se passe plus tranquille ici à Genève que chez moi au Sénégal mais la Communauté musulmane de Suisse prie dans les différentes mosquées, chacun peut aussi se recueillir chez lui dans la piété et le souvenir du Sacrifice de notre Grand Père à nous toutes et tous: Juifs, Chrétiens, Musulmans, toutes celles et ceux qui se réclament du monothéisme: j'ai nommé le Patriarche Abraham ou Ibrahima le Père du Monothéisme. Je présente toutes mes excuses à vous toutes et tous. Pour ma part, j'ai pardonné et je prie Dieu d'avoir toujours un cœur doux noble et généreux!

Déwénati (Bonne fête et à l'année prochaine).

El hadji Gorgui Wade Ndoye (ContinentPremier.Com)

 

14:43 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : fête du mouton, tabaski, eid el kabir, islam, geève, musulman | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

02/11/2011

Lettre aux Musulmans de France : Laissez-les insulter Allah et Son Prophète (Psl).

Aujourd’hui, il est permis à certains de s’attaquer à tout ce qui ne leur ressemble pas. Pourtant les mêmes n’oseront jamais s’attaquer à d’autres valeurs. Il y a bien sûr des lignes rouges qu’ils ne franchiront pas !!!! Mais jamais pour les Nègres jamais pour les Musulmans.

Soyez vigilants chers frères et sœurs de France et du monde entier ! Au Prophète Muhammad Paix et Salut sur Lui), Dieu a recommandé ceci : « Nous ne t’avons pas envoyé pour te porter garant de leur conduite : tu n’es chargé que de transmettre le message. » (Sourate 42- Verset 48). Alors de quoi vous mêlez-vous. Ou de quoi veut-on vous associer ? N’importe qui aurait pu, a pu commettre cet acte délictueux chez Charlie Hebdo ou ailleurs ! Mais ce sont encore les Musulmans qui sont attaqués. Et à entendre le Ministre de l’Intérieur de la France, le coupable est déjà connu ! Triste France ! Triste République qui crie haut et fort Egalité, sans Fraternité, qui crie haut et fort Liberté en maintenant dans l’ignorance dans l’esclavage dans la colonisation et dans le néo colonialisme des siècles durant des peuples conquis par les armes et soumis par la terreur du Code Noir et autres gadgets aux multiples horreurs pour fouetter les indélicats qui oseraient se rebeller contre l’hypocrisie ! Toussaint Louverture d'Haïti, franc maçon notoire, s’est élevé contre la République qui lui a enseigné la Liberté et qui a voulu ad vitam æternam soumettre son peuple dans la domination de l’homme par l’homme !

A vous Musulmans d’aujourd’hui, je sais ce que vous ressentez, je connais autant que vous les mensonges de ceux-ci et de ceux-là qui nous parlent démocratie et assassinent nos leaders sans procès. Ceux-là qui exécutent des êtres humains pour empêcher la manifestation de tout faisceau de vérité. Ben Ali a été chassé de son pouvoir par la force de la foi d’un jeune marchand diplômé qui n’en pouvait plus d’être humilié. Il est parti, on sait dans quelles conditions, même si une certaine République avait promis de lui prêter main forte pour mater la révolution qui naissait. Et voilà que le peuple fier de Tunisie, dont on ne rappellera jamais assez la Constitution dite de Carthage, de grands noms comme Ibn Khaldoun, le jeune et fulgurant poète Chebbi dont les vers de libération et de liberté annoncent l’hymne national. Ce peuple qui crie plus de liberté à qui on propose la démocratie à l’occidentale et qui choisit librement ses femmes et ses hommes et ne trouve sur son chemin qu’une volonté de lui dire tu as tort d’avoir choisi librement ! Est – ce cela alors la liberté ! Que vient faire Muhammad là dans ? Oui à la liberté ! Oui également à la responsabilité ! Oui au respect du choix des peuples.

Aujourd’hui, il est permis à certains de s’attaquer à tout ce qui ne leur ressemble pas. Pourtant les mêmes n’oseront jamais s’attaquer à d’autres valeurs. Il y a bien sûr des lignes rouges qu’ils ne franchiront pas !!!! Mais jamais pour les Nègres jamais pour les Musulmans.

Je sais que vous savez que vos leaders sont faibles mais votre force est dans votre cœur : dans l’Amour et le Pardon. Votre force est dans la quête la plus étroite de la perfection malgré les difficultés économiques et l’incertitude d’un avenir assombri par tant d’intérêts divergents dont le rapprochement ne tient en rien compte de l’égale condition humaine.

Mais l’Histoire est en marche !

Alors méditez ceci :

Le Coran rappelle : « …N’eut été le fait que Dieu repousse les hommes les uns par les autres, que d’ermitages auraient été détruits, de synagogues, d’oratoires et de mosquées, tant de lieu où l’on célèbre le Nom de Dieu abondamment..."

"C’est par quelque miséricorde de la part de Dieu que tu (Muhammad) as été si doux envers eux! Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage" (Al Imrâne : 159)

Et la sagesse est le fondement de la foi du musulman, permettez-moi alors, de vous rappeler en ces moments difficiles, qu'il a été recommandé aux croyants en toute circonstance d’user de la raison, c'est-à-dire de l’esprit et du cœur.

" Dieu donne la sagesse à qui Il veut. Et celui à qui la sagesse est donnée, vraiment, c’est un bien immense qui lui est donné". (Al Baqara : 269).

Un poète musulman psalmodiait à juste titre : "Dès lors que mon origine est de poussière, alors toute la terre est mon pays et tous les hommes mes proches!".

El Hadji Gorgui Wade NDOYE (Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com)

13/10/2011

L'Université de Genève honore Toni Morrison et Dick Marty: Les droits humains au coeur de l'Alma Mater.

Toni_Morrison_2008-2.jpgDemain, vendredi 14 octobre, dès 10h00, le Dies academicus 2011 verra l'Université de Genève (UNIGE) honorer des personnalités emblématiques du progrès des sciences, de la vigueur des humanités, du pouvoir de la littérature. La cérémonie convoque plusieurs Regards sur les droits humains. Le rectorat décernera ainsi un doctorat honoris causa à Madame Toni Morrison, Prix Nobel de littérature (1993), professeure honoraire à l'Université de Princeton et femme engagée pour les droits démocratiques, qui s'exprimera sur les Droits humains et droits des femmes. Je serai aux premières loges! Toni Morrison a dit du bien de mon aîné et ami l'écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop en saluant son livre  "Murambi, le livre des ossements " qui parle du génocide au Rwanda, en déclarant, notamment, qu'il était un «  livre important ».

Née en 1931 dans l'état de l'Ohio, diplômée de l'Université de Howard, Toni Morrison enseigne à l'Université du Sud Texas, puis à Howard, avant de se lancer dans l'écriture. Son premier roman, The Bluest Eye, paraît en 1970. Suivront Sula en 1973, Song of Solomon en 1977, Tar Baby en 1981, puis Beloved, roman de la consécration, en 1987. Elle compose également des paroles de chansons dès 1993, notamment pour Jessye Norman et un livret d'opéra, Margaret Garner, ainsi que des livres pour le jeune lectorat. Dans un autre domaine que la fiction, elle écrit des essais sur la littérature anglophone américaine, comme The Black Book, en 1974 ou Playing in the Dark : Essays on Whiteness and the Literary Imagination, en 1992 et plus récemment, Remember : The Journey to School Integration.
Prix et distinctions affluent dès la parution de Sula, dont le Pulitzer pour Beloved. Tony Morrison est aussi nommée membre d'honneur ou médaillée d'un nombre impressionnant d'institutions littéraires ou humanistes, comme la Fondation Pearl Buck, l'Ecole Normale Supérieure, Club National des Arts de New-York ou l'Ordre des Arts et Lettres de France. Elle donne régulièrement des lectures et intervient dans divers forums humanitaires, comme les plénières d'Amnesty International ou les conférences du Trinity College de Cambridge.

Le second récipiendaire du titre de docteur honoris causa décerné par le rectorat est Monsieur Dick Marty, ancien procureur général du Tessin, conseiller aux Etats, membre et ancien président de la Commission des droits de l'homme au Conseil de l'Europe, vice-président de L'Organisation mondiale contre la torture (OMCT) ; sa prise de parole portera sur la question des droits de l'Homme, Entre espoirs et désenchantements: l'éternel retour?

Né en 1945, Dick Marty est docteur en droit depuis 1974, avec une thèse intitulée Le rôle et les pouvoirs du juge suisse dans l'application des sanctions pénales, qui obtient le premier prix de l'Association suisse pour la réforme pénitentiaire ; après avoir débuté une carrière académique en dirigeant la section de droit helvétique à l'Institut de droit pénal international et criminologie Max-Planck de Freiburg in Brisgau, il se lance dans une carrière politique, motivé par le souci de s'engager au service de la Cité. Après avoir occupé des postes importants au canton du Tessin et à la Confédération, il supervise la réforme du Ministère public helvétique et préside des Commissions prestigieuses, comme celle des Affaires extérieures, puis celle de l'Economie et des Redevances, qu'il dirige aujourd'hui encore. Au niveau international, il ouvre et conduit des enquêtes audacieuses au nom du Conseil de l'Europe, au sujet, par exemple, des prisons européennes de la CIA ou d'un trafic d'organes au Kosovo.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye (ContinentPremier.Com) avec le Service Presse de l'Université de Genève.

 

 

16:26 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toni morrison, dick marty, genève, suisse, new york, boubacar boris diop, prix pulitzer, prix nobel | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

12/10/2011

Jean Philippe Rapp propose un excellent programme GRATUIT au CICG

Actuellement et plus que 2 jours ! Débats, conférences avec des invités compétents, films gratuits, le Forum Media Nord Sud dirigé par l’ancien animateur de Zig Zag Café vaut le détour ! Pas loin des Nations Unies, au Centre International de Conférences Genève, 17 rue de Varembé, bus 5,8 ou trams 15-13, à hauteur de la poste et de la piscine, vous êtes dans ce lieu spacieux qui offre de découvrir les BRICS et leurs cultures.
AU CICG près des Nations Unies et c'est Gratuit! Le Forum Media Nord Sud présente les BRICS: Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud, nouveaux pôles de l’économie mondiale. Chaque jour l’un de ces pays est au centre des colloques et projections de films. En début de soirée, un film documentaire particulièrement marquant et emblématique est projeté en accès libre. Mercredi, ce sera Pink Saris, de Kim Longinotto, consacré à un gang d’activistes indiennes. Cela vaut le détour!
Plus sur le programme : http://www.nordsud.ch/
El hadji Gorgui Wade NDOYE (ContinentPremier.Com)

11:04 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jean philippe rapp, média nord sud, cicg, brics, évènements à genève | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

06/10/2011

Steve Jobs est mort: Le patron de la pomme rongé par le cancer!

jobs.jpgApple says company co-founder Steve Jobs has died. Il n'avait que 56 ans! Le cancer l'a terrassé mais il a marqué de par sa créativité l'Humanité dans son entièreté. Là haut, il portera une belle tablette et recevra nos messages! Thanks for a job well done Steve!

El hadji Gorgui Wade Ndoye, Directeur de publication www.ContinentPremier.Com


02:05 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : steve jobs, apple, iphone, cancer | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

23/09/2011

Césaria Evora, la Diva du Cap Vert ne marchera plus les pieds nus!

evora.jpg

Malade, Cesaria Evora met fin à sa carrière. « Cesaria Evora n'honorera pas les concerts qu'elle devait donner dans les prochaines semaines" a annoncé une source proche de la Diva.

La chanteuse capverdienne, qui vient d'avoir 70 ans le 27 août dernier et que l'on avait vu en avril très en forme sur la scène parisienne du Grand Rex, est arrivée il y a quelques jours à Paris dans un état de grande faiblesse. Ses nouveaux problèmes de santé font suite à plusieurs interventions chirurgicales qu'elle a subi ces dernières années, dont une opération à cœur ouvert, en mai 2010. Les médecins qui la suivent à Paris lui ayant ordonné d'annuler sa prochaine tournée, Cesaria a décidé en accord avec son producteur et manager, José da Silva, de mettre fin de manière définitive à sa carrière.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye ( ContinentPremier.Com)

14:14 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cesaria evora | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

14/09/2011

Economie sénégalaise, Noirs en Libye. voir la vidéo de Léman Bleu

Voir dans cette vidéo ( lien plus bas) de Genève à Chaud Léman Bleu, Le président du Mouvement des Entreprises du Sénégal est de passage à Genève: Mbagnick Diop – Président du MEDS (Mouvement des Entreprises du Sénégal).

Des Noirs, en Libye, luttent pour leur survie:
Gorgui Ndoye – Journaliste – Continent Premier

Le Théâtre Les Salons revit ! Et va instruire … le procès de Socrate !
Alain Carré – Directeur artistique du Théâtre Les Salons

Une nouvelle grille pour Léman Bleu !
Charles-André Aymon – Directeur de Léman Bleu

http://www.lemanbleu.ch/vod/geneve-a-chaud-13092011

14:55 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décaillet, genève à chaud, léman bleu, mbagnick diop, gorgui wade ndoye, sénégal, suisse, électricité | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

13/09/2011

Le respect des droits a régressé aux Etats-Unis.

ReedBrodyrHRW.jpgDix ans après l’11 septembre – la  réconciliation passe par le respect des droits humains

Reed Brody, Conseiller juridique de Human Rights Watch- Auteur de "Faut-il juger George Bush ?" (A.Versaille éditeur, 96 p., 9,90 euros).

Lorsque les terroristes frappèrent les tours du World Trade Center, je regardais ce terrible spectacle de la fenêtre de l'école maternelle de mon fils, de l'autre coté de la rivière, à Brooklyn. Directeur à Human Rights Watch, j'ai l'habitude d'intervenir en faveur des victimes dans les coins les plus martyrisés de la planète, mais en l'espace de quelques heures mon ordinateur était plein de courriels de soutien et de préoccupation des amis du Rwanda et de Bosnie, de Sierra Leone ou encore du Tchad et d'Haïti.

Après le 11-Septembre, l'écrivain chilien Ariel Dorfman déclara : "Les Américains doivent maintenant éprouver ce que nous autres avons connu." Il nous rappelait ainsi que le 11-Septembre était aussi l'anniversaire en 1973 d'un coup d'Etat au Chili - soutenu par le gouvernement américain et qui, comme "notre" 11-Septembre, causa la mort de 3 000 personnes. Regardant ces familles errer dans les rues de New York et serrer les photos de leurs proches en se demandant s'ils étaient vivants ou morts, je pensais aussi aux familles des desaparecidos en Amérique latine, victimes eux aussi des régimes appuyés par les Etats-Unis. Ces liens de souffrance pouvaient appeler à une politique de renforcement de notre humanité commune, une politique à bâtir des ponts, et à s'attaquer aux racines de l'intolérance et de la haine.

Mais les dirigeants américains ont choisi la confrontation : deux guerres conventionnelles et une "guerre contre le terrorisme" caractérisée par l'humiliation des prisonniers musulmans. L'administration Bush, appuyée par une grande partie de l'opinion publique et même par de nombreux intellectuels, a décidé que cette lutte antiterroriste exigeait une politique implacable qui ne saurait être restreinte par les délicatesses du droit international ; que cette "guerre" rendait "obsolètes" les restrictions juridiques posées par les conventions de Genève sur le traitement et l'interrogatoire des détenus.

Le 17 septembre 2001, le président George W. Bush a autorisé le programme de détention secrète de la CIA, qui organisait la disparition forcée d'individus dans des lieux d'où ils ne pouvaient communiquer avec l'extérieur, durant de longues périodes. Le président Bush a approuvé le waterboarding ("supplice de la baignoire") de deux prisonniers, responsables présumés d'Al-Qaida, Khaled Cheikh Mohammed et Abou Zoubaydah, qui ont subi ce simulacre de noyade respectivement à 183 et à 83 reprises.

George W. Bush a aussi donné son blanc-seing au programme de rendition ("sous-traitance") de la CIA qui envoyait des personnes soupçonnées d'appartenir à Al-Qaida vers des pays connus pour pratiquer la torture comme l'Egypte et la Syrie, afin de leur soutirer des informations. La semaine dernière, Human Rights Watch a découvert à Tripoli des documents qui montrent que la CIA a livré des présumés djihadistes - y compris l'un des chefs de la nouvelle Libye - au régime du colonel Kadhafi en suggérant les questions que ses services secrets devaient leur poser.

Au lieu de faire avancer la guerre contre le terrorisme, il paraît évident que le recours à des méthodes barbares contre des prisonniers musulmans a été une manne pour Al-Qaida et ses alliés. Guantanamo et Abou Ghraib sont devenus les symboles des Etats-Unis pour le monde musulman. Joseph R. Biden Jr., avant qu'il ne devienne vice-président de Barack Obama, disait que Guantanamo était devenu "le meilleur outil de propagande qui existe pour recruter des terroristes dans le monde". Selon un militaire du Pentagone qui questionna des djihadistes arrêtés, la torture a été l'une des motivations qui les ont amenés à rejoindre la lutte armée contre les Etats-Unis.

Le président Obama a pris des mesures importantes en faveur d'un changement de cap lorsque, dès sa prise de pouvoir en janvier 2009, il a aboli les prisons secrètes de la CIA et interdit le recours à la torture. Mais d'autres mesures attendent, comme celles consistant à mettre fin à la pratique de la détention à durée indéterminée et sans procès, à octroyer une réparation aux victimes de torture et à fermer la prison de Guantanamo.

Plus fondamentalement, la crédibilité indispensable du gouvernement américain en tant que défenseur des droits humains est mise à mal par les révélations de torture contre des prisonniers, et continue de l'être par l'impunité totale des décideurs politiques - et en premier lieu George W. Bush - impliqués dans des infractions criminelles.

Si les attentes nées dans le monde arabe après le discours de Barack Obama au Caire ont été dégonflées par le manque de changement réel dans la politique américaine, la mort d'Oussama Ben Laden et surtout les révolutions en Afrique du Nord et au Moyen-Orient permettent une redéfinition des relations avec le monde arabe. Pour les Etats-Unis, et pour le monde occidental en général, octroyer des réparations pour les mauvais traitements des prisonniers musulmans et traduire en justice ceux qui les ont autorisés pourraient faire partie d'une politique de réconciliation à l'échelle globale.

Reed Brody, a bien voulu partager avec nous cet article publié dans le Monde du 9 septembre 2011.

17:02 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reed brody, human rights watch, georges bush, 11 septembre 2011, september 11 | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Genève à Chaud ce soir: Décaillet en Libye!

genf.jpegSITUATION DES NOIRS EN LIBYE: Ce soir, sur Léman Bleu, Pascal Décaillet me reçoit sur Genève à chaud, l'émission est en direct et en public!

Diffusion: Tous les soirs en direct, du lundi au vendredi, à 18h45. Peut être vue également sur le site internet de l'émission (voir lien plus bas). Celles et ceux qui souffrent dans le silence et l'indifférence ont aujourd'hui plus que jamais besoin de vous, de nous!

http://www.lemanbleu.ch/emissions/geneve-a-chaud

Bien à vous

El Hadji Gorgui Wade NDOYE, directeur du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

12:54 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : situation des noirs, libye, insurrection, émigration, racisme, cnt, kadhafi, pascal décaillet | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

09/09/2011

Décryptage du Terrorisme: La Radio Télévision Suisse (rts) à New York.

Il y a déjà dix ans, le terrorisme international sortait de l'ombre et une guerre sans merci s'amorçait contre ce que George W. Bush a nommé de façon très manichéenne L'Axe du Mal. Dix ans plus tard, Al-Qaïda est affaiblie et décapitée par la mort récente au Pakistan de son créateur. Mais les franchises de l'organisation terroriste existent toujours et la relève n'est peut-être pas très loin. L'organisation a su s'adapter aux nouvelles technologies et tire pleinement parti de l'endoctrinement à distance que lui permet l'usage d'internet, lit- on dans La lettre d'information de Geopolitis n°26. Le sujet est bien lancé par la radio télévision suisse qui informe qu'elle consacre une émission spéciale aux évènements du 11 septembre 2001

Emission spéciale réalisée de New-York

Le dimanche 11 septembre 2011, toute la rédaction de l'actualité de la TSR sera mobilisée à New York pour une journée spéciale "11 septembre : bilan d'une décennie". Au programme, Geopolitis le magazine de décryptage de l'actualité internationale, les journaux télévisés décentralisés et une grande émission spéciale lors des commémorations en direct du TSR1, sur les réseaux de TV5Monde et sur le site de la RTS.

Xavier Colin décortique le 11 septembre

1942009.image.jpegLa guerre contre le terrorisme est-elle en passe d'être gagnée ? Faut-il craindre les loups solitaires ? Le monde est-il plus sûr aujourd'hui qu'en 2001 ? Al-Qaïda aurait-elle pu inspirer de nouvelles formes de terrorisme qui ne seraient pas d'origine islamiste comme on a pu le voir cet été en Norvège ? Autant de questions auxquelles le journaliste chevronné Xavier Colin tente d'apporter des éclairages dans le cadre de l'émission Geopolitis qui décrypter l'état actuel de la menace terroriste dix ans après les attentats du 11 septembre avec son invité Mohammad-Mahmoud Ould Mohamedou, Enseignant IHEID, Expert Centre Politique Sécurité Genève.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye www.ContinentPremier.Com

 

 

14:52 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : geopolitis, terrorisme, 11 septembre, xavier colin, david nicole, new york, genève, rts, axe du mal | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

2001-2011 : faut-il encore avoir peur du terrorisme ?

10:49 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : geopolitis, tsr, xavier collin, mohammad-mahmoud ould mohamedou, norvège, iheid, genève, 11 septembre, tours jumelles, al qaida | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye