• Le monde est bien en quête d'un supplément d'ÂME !

    Imprimer

    Gingembre littéraire, continentpremier, culture, dialogue, humanisme, afrique, diaspora"GingembreLittéraire" de ContinentPremier.Com, ce n'est pas une première pour nous d'inviter des intellectuels africains, européens, britanniques à nos rencontres, à titre exceptionnel et ou en marge de certains évènements!

    Nos réflexions sur l'Afrique, à Genève, avec d'abord et encore nos propres et maigres moyens, ne datent pas de demain et ne s'arrêteront pas le 1er mai. In cha Allah ! N'est ce pas ? 
    Nous sommes heureux de pouvoir collaborer avec des associations, institutions ou tout gouvernement qui RESPECTENT les Africains et leurs intelligences. Certains, veulent toujours nous voir courir derrière eux et ou faire à notre place ce que nous faisons certainement aussi bien qu'eux pour ne pas dire mieux. Mais une grande part de responsabilité revient aux Africaines et aux Africains. Et nous de la DIASPORA, nous n'avons aucune forme d'excuse ! Toute lâcheté, les désistements se paient cher sur notre PEAU ! 
    Aujourd'hui, il est inimaginable de parler de la Chine sans les Chinois, de l'Inde sans les Hindous, pourquoi et pour quel dieu devrions nous, nous Africains, notamment ceux parmi nous politiquement conscients, techniquement conscients, nous courber jusqu'à nous donner des courbatures ? 
    Le monde d'aujourd'hui heureusement est plus ouvert malgré ce que l'on peut nous monter dans nos media, et de plus en plus en Occident et ailleurs, on attend on scrute la parole de l'Afrique profonde !

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GINGEMBRE LITTERAIRE 2 commentaires
  • Michael Moeller, Patron des Nations-Unies, dans un discours juste, a démontré comment certains mots sont dangereux et chosifient nos semblables !

    Imprimer

    Michael Moeller, Religion, Securite, Paix, Migration, Mots, Responsabilite Les mots qu'on utilise contre certains peuples, contre les migrants, Michael Moeller, Patron des Nations-Unies, à Genève, a démontré, aujourd'hui, combien ils sont #dangereux, combien ils minimisent et chosifient nos semblables. Ici, l'intégrale de son discours en anglais.

    Remarks by Mr. Michael Møller- United Nations Under-Secretary-General- Director-General of the United Nations Office at Geneva

    The 2nd Global Summit – Religion, Peace and Security: Building Bridges, Fostering Inclusivity and Countering Hate Speech to Enhance the Protection of Religious Minorities, Refugees and Migrants

    Monday, 29 April 2019 at 15.00 - Room XX, Palais des Nations.

    " Excellencies, Ladies and Gentlemen,

    A warm welcome to the Palais des Nations! It is a pleasure to be with you for the second Global Summit on Religion, Peace and Security. Thank you to everyone involved in bringing us together today.

    Testament to the ambition and attraction of this summit, we have 7 speakers in the opening alone, so I will be brief, and share with you just one point that I see as key in our reflection on how to counter hate speech and protect religious minorities, refugees, and migrants.

    That point has to do with the language we use.

    Opening your average newspaper, you might well read a sentence like this: “Swarms of illegal aliens are invading our countries like a tsunami, while our governments struggle to find a solution to the crisis.”

    There are so many problems with that sentence:

    ̶ Talking about tsunamis portrays migration as if it were a natural disaster;

    ̶ talking about an invasion suggests bad intentions and conjures up images of hostile armies;

    ̶ talking about swarms of illegals de-humanizes migrants;

    ̶ and talking about a solution implies there is a problem.

    None of which is true. Migration is an essential part of human existence, a fact of life, and, most importantly, a positive phenomenon. Diversity equals richness.

    Yet the language we use is loaded and biased – just ask yourself why a European scientist working in Africa is called an expat; but an African academic teaching in Europe an immigrant.

    Language can distort our frame of reference; and its careless use paves the way for language that does much worse.

    And so today, we see hate speech spreading like wildfire through social media into the mainstream. It is a menace to our values, to social stability, to peace itself. And such hate speech is in turn the breeding ground for unfathomable evil.

    The recent horrendous events in New Zealand and Sri Lanka are but the most awful extreme of the ignorance and intolerance that we see every day; the bigotry that says another person is less than my equal, less than human.

    The capacity for such evil resides in all our societies, but so, too, do the qualities of understanding, kindness, justice and reconciliation.

    To work together towards building bridges and fostering inclusivity is what brought us together today. And it is why the partnership between faith-based organizations and the United Nations is so important.

    Because at the heart of our actions we are basing ourselves on the same universal values: to be merciful, to be tolerant, to love thy neighbor.

    I wish you much success in your discussions over the coming days and look forward to learning about what plans of 

    Lien permanent Catégories : Droits humains 0 commentaire
  • Intéressante Conférence de l'Université ouverte au public, c'est demain aux Bastions.

    Imprimer

    Danouta Liberski, CNRS, UNIGE, Hsitoire des religions, Dominique Jaillard, Terres, ReligionsL’Unité d‘histoire et anthropologie des religions de l’Université de Genève et la Maison de l’Histoire et la Société d’histoire des religions de Genève ont le plaisir de vous inviter à la conférence de Danouta Liberski (CNRS). Thème: "Terre souveraine, terres cadastrées : une autre conception de la limite." Date: Mardi 30 avril 2019. Heure: 18h15-19h30 - Lieu: UniBastions, salle B 108

    Résumé:

    « Alors qu’une privatisation et une concentration sans précédent des terres arables de la planète est en cours, un mouvement parallèle cherche à accélérer le forçage du concept de propriété privée dans les régions du globe où le rapport au sol et à la terre se conçoit selon de toutes autres modalités. Que les raisons soient louables (protéger les petites exploitations paysannes contre la « ruée verte ») ou non (garantir la « sécurité foncière» des acquéreurs institutionnels et privés à grande échelle), cette implantation en terre africaine de concepts issus du Droit occidental rencontre de sérieuses difficultés, dont la moindre n’est pas l’établissement d’un cadastre, voie choisie de façon préférentielle pour « fabriquer de la propriété ». La volonté d’éluder la question du fondement des normes rend raison en partie de l’impasse où sont jetés les tenants de cette voie. Soumises au paradigme gestionnaire, les études expertes sur le foncier manquent à saisir ce qui distingue, à la racine, un régime juridique de propriété privée foncière (qui institue le rapport déterritorialisé de l’homme avec la terre) des régimes rituels du « partage de la terre » sous l’égide d’une Terre souveraine, inappropriable (qui instituent une façon proprement humaine d’habiter). La conception des limites, selon les régimes envisagés, fournit un éclatant exemple de cette discordance. » D. LIberski Danouta Liberski (CNRS) -

    A propos de la conférencière

    « Je mène des recherches d’anthropologie sociale et religieuse, à partir d’une expérience de terrain
    (régulièrement réitérée depuis 1981) auprès des Kasena, agriculteurs sédentaires établis à la frontière du Burkina Faso et du Ghana. Mes principaux travaux s’agencent autour d’un même questionnement fondamental sur une manière remarquable de penser la généalogie à l’articulation du territoire et de la lignée. De façon plus générale, toutes les études que j’ai conduites ont porté sur des pans de vie des communautés villageoises kasena †» leur relation à l’espace, à la terre, au temps, au pouvoir, à la mort de soi et d’autrui, à la reproduction de lignées humaines, à la différence des sexes, au destin, etc. », dont il aurait été vain d’essayer de détacher (pour l’isoler) ce qui, selon nos catégories, relève du domaine du « religieux ». Par le biais de ces études, j’ai tenté tout à la fois d’éclairer la matrice des contraintes qui donnent forme à la vie sociale dans cette « Afrique des villages » qui, quoi qu’on en dise, est toujours le cadre de référence pour une large majorité en Afrique de l’ouest (75% de la population au Burkina est rurale), et de pénétrer la forme de pensée que déploie ce mode spécifique de l’agir qu’est le rite par l’intermédiaire duquel les hommes de ces sociétés conçoivent leur présence au monde. Une forme de pensée à la fois familière et totalement étrange pour un sujet occidental par les lieux même où elle s’exerce, car ces lieux sont pour lui saturés par d’autres discours, d’autres modes de l’agir. » D. Liberski

    Lien permanent Catégories : Genève 0 commentaire
  • ESPAGNE Historique, un député d'origine sénégalaise entre au Parlement !

    Imprimer

    Espagne, Iles canaries, PS, Luc André Diouf Dioh, Senegal, Migration Luc André Diouf Dioh, est le premier député espagnol d'origine sénégalaise. Il a été élu, le dimanche 28 avril 2019, sur la liste Las Palmas (Îles Canaries) du Parti socialiste, à l'issue des élections générales. 
    Monsieur Dioh qui a séjourné pas moins de 30 ans en Espagne, a tenu à remercier tous les électeurs qui l'ont soutenu et il se dit prêt à mettre son mandat au profit du peuple espagnol dans toute sa diversité.

    Amadou Barry Kane, un sénégalais vivant en Espagne ne cache pas sa fierté de voir un de ses compatriotes élu de manière historique en Espagne. Sous le ton de la parenté à plaisanterie, une marque de fabrique bien sénégalaise rapprochant toutes les ethnies du pays, atténuant ainsi les probables tensions communautaires, Amadou Elimane le halpular dira: " Mon "esclave" serere a fait entrer notre pays dans l'Histoire politique espagnole".

    Notons cependant la percée d'un parti extrémiste Vox décrit comme anti Européen, anti Migrant et anti Islam. A quelques jours des élections européennes, certains y voient un mauvais signal. Quoiqu'il en soit, le peuple s'est exprimé avec comme message, à tous les partis, si l'on peut dire: "Occupez-vous de nous!". 

    En définitive, pour gouverner l'Espagne, l'intelligence de toutes les couleurs partisanes est nécessaire.

    - El Hadji Gorgui Wade NDOYE - Directeur du magazine panafricain ContinentPremier.Com 

    Lien permanent Catégories : Actualités 0 commentaire
  • Gandhi reçoit à Genève le 1er "Gingembre" de ContinentPremier

    Imprimer

    Gingembre litteraire, Afrique, Patrimoine, art, dialogue des civilisations, Mahatma Ghandi reçoit notre 1er "#GingembreLittéraire": Le Président de Fondation Ueli Leunberger et Hervé le Directeur de la Maison Internationale des Associations de Genève ont décidé de nous recevoir avec nos éminents conférenciers, Prof. Souleymane Bachir Diagne, Prof. Felwine Sarr, Mme Fatoumata Sissi Ngom et M. Sada Kane dans la Salle principale de la "Maison" qui porte le nom de Gandhi. Rendez-vous est donc pris le 1er Mai, de 18h30 à 20h30, à 15 rue des Savoises (Arrêt Cirque) - Tram 15, Bus 1, 19, 20. Parking sur la place de Plainpalais. 
    Pour faciliter l'organisation, merci de vous annoncer ici: info@continentpremier.com ou sur la page Facebook de l'évènement. Au vu aussi de la présence de très hautes personnalités diplomatiques, de fonctionnaires internationaux qui prendront par au "Gingembre" et de l'importance des thématiques qui seront abordées ( voir affiche), je vous prie de ne ménager aucun effort pour être à l'Heure. Comme d'habitude ! Encore Merci. 
    - Votre serviteur- EGWN - ContinentPremier.Com

    Lien permanent Catégories : GINGEMBRE LITTERAIRE 0 commentaire
  • Les flammes de Notre Dame mettent la lumière aussi sur l'importance de la sauvegarde et de la restitution du patrimoine pour tous les peuples du monde.

    Imprimer

     
     
    Mémoire, Histoire, Notre dame, Esclavage, Colonisation, Dialogue des civilisations,Il y a aujourd'hui, plus que jamais, une nécessité absolue d'inscrire les mémoires, toutes les mémoires sur l'espace de la République ! Ce n'est pas qu'un bâtiment, du ciment, du fer, du bois mais derrière, Notre Dame en incendie suscitant une émotion planétaire légitime, il y a des humains le plus souvent oubliés qui ont entrepris ce travail ! Derrière cet édifice, il y a des histoires, l'expression muette marquée au marbre de la trajectoire d'une Nation, ses joies, ses peines, sa vie, sa mort, sa survie, son existence, sa gloire, ses doutes, son espoir, son espérance.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualités 1 commentaire
  • Invitation, le 1er mai 2019- 18-30-20h30, au 1er "Gingembre Littéraire" de ContinentPremier.Com autour de « La restitution du patrimoine africain: Un pas dans le dialogue des Cultures et des Civilisations? »

    Imprimer
     
    1er mai, Maison des associations, Gingembre Littéraire, art africain, patrimoine,L’Association ContinentPremier, en collaboration avec la Maison internationale des Associations de Genève (MIA), a le plaisir de vous convier au lancement de son premier « Gingembre Littéraire ». Un rendez-vous qui se veut mensuel avec comme ambition de poursuivre, régulièrement, les grandes rencontres et débats de haut niveau initiés par le magazine panafricain ContinentPremier.Com pour dire l'Afrique et surtout de le dire autrement avec celles et ceux qui la connaissent et la respectent tout en ouvrant des ponts entre l’Afrique, la Suisse et le reste du Monde. Notre réflexion s’organise autour du Dialogue des civilisations et la place de l’Afrique dans le 21ème siècle.

    Le 1er mai 2019, marquera une date historique dans l’annal des nombreuses activités culturelles et intellectuelles de ContinentPremier, fondée en 2004 au Club de la Presse et qui aura 15 ans cette année. Il sera question pendant deux heures, 18h30 à 20h30, de l’inauguration du Premier "Gingembre littéraire » autour de « La restitution du patrimoine africain: Un pas dans le dialogue des Cultures et des Civilisations?», à la Maison Internationale des Associations Genève, qui accueille, pour la première fois, une manifestation organisée par notre association.

    Deux grands thèmes seront abordés: Premièrement, le retour annoncé des oeuvres d'art africain par la France: est ce une bonne nouvelle? avec une réflexion sur : "Vie, Esprit des objets et des enjeux en termes d'histoire et de re-invention de soi de la restitution?". Il s'agit donc de parler notamment de la restitution des objets d'art africains subtilisés pendant la Colonisation qui a fait l'objet d'un rapport voulu par le Président Emmanuel Macron et confié à deux brillants universitaires la Française Bénédicte SAVOY (Historienne des arts) et le Sénégalais Felwine Sarr (Professeur d’Economie et écrivain). Ce dernier discutera de cette question avec son aîné le grand penseur universel le Pr Souleymane Bachir Diagne de Columbia university et Madame Fatoumata Sissi Ngom (Paris), Analyste de Politiques et auteure du livre "Le silence du totem » (Harmattan, 2018). 

    En deuxième partie nous parlerons lors de la séquence "Face à Face avec" d'autres sujets comme « Comment philosopher en Islam?» (en référence au Livre de Pr. Diagne), de la Place de l'Afrique dans le 21ème siècle? (Le livre « Afrotopia » du Pr Sarr constitue une belle réflexion). Les questions identitaire, sécuritaire et le réarmement moral et intellectuel de la jeunesse seront aussi abordées par le modérateur El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité auprès de l’ONU, Président de ContinentPremier car l’Apport de l’Afrique, son Supplément d’âme, sont essentiels pour la construction de la Civilisation de l’Universel et de la Paix mondiale.  

    Enfin, la partie plus littérature autour de comment devient-on écrivain après avoir embrassé des études scientifiques? Ce qui est le cas des professeurs Diagne et Sarr et de Mme Ngom. 

    C'est l'occasion aussi de mieux découvrir l'un des meilleurs journalistes sénégalais, M. Sada Kane ( Présentateur de « Impressions » sur 2STV9, qui a passé presque 30 ans à promouvoir la Littérature devenant ainsi une icône dans ce domaine. Qui est cet homme qui occupe nos écrans, son amour des livres et de leur promotion au grand public etc.

    De nombreux fonctionnaires et diplomates internationaux viendront rencontrer le public divers de Genève. Ainsi, nous aurons l’honneur de recevoir, entre autres, l’Ambassadeur Coly Seck du Sénégal (Président du Conseil des droits de l’Homme), Docteur Eloi Laourou, Ambassadeur du Bénin auprès de l’ONU, El Hadji As Sy, Secrétaire général de la Fédération internationale des sociétés de la Croix rouge et du Croissant rouge, M. Ridha Bouabid, Directeur à l'Organisation Mondiale pour la Propriété Intellectuelle (OMPI), Ancien Ambassadeur de la Francophonie etc.  

    ContinentPremier se réjouit de sa collaboration avec MIA, et remercie le Président du Conseil de fondation, M. Ueli Leunberger, ancien Conseiller national.

    NB: Entrée gratuite, s'inscrire ici: INFO@CONTINENTPREMIER.COM 
    Lien permanent Catégories : GINGEMBRE LITTERAIRE 0 commentaire
  • Laïus aux Politiciens du Monde: Tout Exil Recèle d'Une Tristesse !

    Imprimer

    Migration, Asile, Humanité, Droits humains, Exil, Suicide, Vie, Espoir, EspéranceJe voudrais le rappeler aux autorités politiques en Afrique, en Occident et ailleurs: S'arracher de sa Terre est douloureux! Prenez les Migrantes et Migrants, vos Diasporas comme des membres de votre PROPRE FAMILLE. Ce faisant, vous respecterez leurs droits humains ! Je ne parle pas ici de compassion ni de morale mais oui de DROITS, de Dignité Humaine ! 

     

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualités, Droits humains 0 commentaire