Le monde est bien en quête d'un supplément d'ÂME !

Imprimer

Gingembre littéraire, continentpremier, culture, dialogue, humanisme, afrique, diaspora"GingembreLittéraire" de ContinentPremier.Com, ce n'est pas une première pour nous d'inviter des intellectuels africains, européens, britanniques à nos rencontres, à titre exceptionnel et ou en marge de certains évènements!

Nos réflexions sur l'Afrique, à Genève, avec d'abord et encore nos propres et maigres moyens, ne datent pas de demain et ne s'arrêteront pas le 1er mai. In cha Allah ! N'est ce pas ? 
Nous sommes heureux de pouvoir collaborer avec des associations, institutions ou tout gouvernement qui RESPECTENT les Africains et leurs intelligences. Certains, veulent toujours nous voir courir derrière eux et ou faire à notre place ce que nous faisons certainement aussi bien qu'eux pour ne pas dire mieux. Mais une grande part de responsabilité revient aux Africaines et aux Africains. Et nous de la DIASPORA, nous n'avons aucune forme d'excuse ! Toute lâcheté, les désistements se paient cher sur notre PEAU ! 
Aujourd'hui, il est inimaginable de parler de la Chine sans les Chinois, de l'Inde sans les Hindous, pourquoi et pour quel dieu devrions nous, nous Africains, notamment ceux parmi nous politiquement conscients, techniquement conscients, nous courber jusqu'à nous donner des courbatures ? 
Le monde d'aujourd'hui heureusement est plus ouvert malgré ce que l'on peut nous monter dans nos media, et de plus en plus en Occident et ailleurs, on attend on scrute la parole de l'Afrique profonde !

 

Le monde est bien en quête d'un supplément d'ÂME, s'il n'y arrive pas c'est que nous Africains n'avons pas totalement assumer notre part de manière claire et nette. Pour construire des ponts, il faut être solide avoir un moral d'acier et le sourire aux lèvres sinon tout n'est que cendre !
Par ailleurs, les #gouvernements ont le #DEVOIR de nourrir intellectuellement les populations sinon ils dirigeront des fous heureux ! Et quand le retour sonnera, il n y aura plus d'Etat, car il n y a jamais eu de citoyens, jamais eu de responsabilités assumées collectivement ! 
Les gouvernements ont le DEVOIR de soutenir les initiatives des peuples surtout notamment quand il s'agit de se connaître, d'apprendre à connaitre les autres, à les respecter, à donner SENS à la Différence ! Toutes les Différences qui font la BEAUTE de l'UNICITE de DIEU dans la DIVERSITE des Hommes! Conscience bien comprise auparavant d'ailleurs dans la chrétienté antique. 
Le temps des dominations, le temps des ténèbres, le temps des ostracismes, de la domination de l'humain par l'humain, le temps de ces haines si cruelles si odieuses, doivent se dissoudre dans le TEMPS DES HUMAINS ! 
Pour un Continent comme l'Afrique longtemps ignoré, spolié encore et encore, de voir ses filles et ses fils, le dirent, avec courage, science, en respectant les autres et en leur conviant au banquet de l'UNIVERSEL HUMAIN, n'a pas de Prix ! J'assume pleinement ma part dans cela.

Merci à toutes et à tous. Il y a des personnes, des visages, à Genève, qui nous marqueront pour leur respect des autres et leur soutien à nos différentes initiatives toujours couronnées de succès ! 

NDOYE- El Hadji Gorgui Wade - Journaliste accrédité auprès de l'ONU- Directeur du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com 

Lien permanent Catégories : GINGEMBRE LITTERAIRE 2 commentaires

Commentaires

  • A propos de la beauté de l'unicité de Dieu il faut également parler de celle de l'homme créé à Son image nous a-t-on appris.
    Sans patrie, sans identité comme apatrides ou notables opulents établis tous et toutes sommes citoyens du monde lequel vit maintenant sous la férule du néolibéralisme, de la mondialisation mercantile marchande cruelle et sans éthique.
    Or, nous le savions, pourtant, on nous l'avait assez seriné dans nos églises comme dans nos temples "On ne peut pas choisir Dieu et Mammon".
    Il faut choisir soit Dieu, soit Mammon.

    Par la société de marché sans éthique on a choisi Mammon ce qui pose la question du supplément d'âme.

    Les évangiles recommandent de redouter non pas ceux qui peuvent périr le corps mais l'âme

    ce qui revient à dire qu'avant même se mettre en quête d'un supplément d'âme c'est de nos âmes... dont il faut parler:

    égarées comme des pièces de puzzle?

  • Vous avez raison, le monde a besoin d'un supplément d'âme. En effet, tant nous ne comprenons pas que le charme du monde réside en diversité et que nos différences doivent être sources d'un enrichissement mutuel. Sinon nous étions tous pareils, ce monde n'aurait aucun sens. Par ailleurs, comme vous le soulignez, le véritable combat que nous devons mener, est celui contre l'ignorance et l'obscurantisme, qui rabaissent et dévalorisent l'homme.

Les commentaires sont fermés.