24/10/2017

ALAIN MERIEUX POUR UNE DIPLOMATIE SANITAIRE INTERNATIONALE.

Contre les maladies infectieuses : Alain Mérieux préconise une diplomatie sanitaire mondiale basée sur la multidisciplinarité. 

merieux, Pensières, Alain Mérieux, sanofi, Pasteur, OMS« Notre monde change et sa brutalité va croissant. Nous ne pouvons rester insensibles à la souffrance des populations que nous côtoyons sur le terrain dans les pays où nous sommes présents. Les situations de crise et de grande précarité se multiplient, et la seule prise en charge des malades ne suffit plus », a diagonistiqué, récemment, Alain Mérieux Président de la Fondation Mérieux, aux Pensières à Annecy, devant un parterre de sommités mondiales de la santé. Ainsi, a –t-il plaidé, pour une synergie internationale pour faire face aux maladies notamment celle qui tuent à grande échelle en Afrique. 

Les Pensières- (Annecy-France) - « Le message pasteurien que nous avions reçu est, aujourd'hui plus que jamais, d'actualité. Il nous faut réunir toutes les compétences pour construire un bouclier contre les maladies infectieuses. Il faut pour cela une biologie alliant, diagnostic et vaccination, intégrée dans une approche plus globale où l'hygiène et de nombreux autres facteurs ont toute leur importance. Sans frontières entre les pays et les religions, sans frontières entre l'homme et l'animal », a martelé Alain Mérieux.

Le cinquantenaire de la Fondation Mérieux du nom de cet ancien élève de Louis Pasteur a été l’occasion pour son Président de lancer un appel mondial pour une solidarité humaine au delà des frontières. « Dans le combat contre les maladies infectieuses, la réponse doit nécessairement être mondiale et multidisciplinaire: Il nous faut dépasser la  seule prise en charge médicale pour intégrer tout ce qui contribue à limiter l'impact des maladies infectieuses: sécurité alimentaire, de l'eau et de l'environnement, prise en charge socio économique, logements, sécurité physique des personnes, éducation.... » a –t-il insisté.

La France et les autres pays interpellés.

Alain Mérieux veut d’abord convaincre son propre pays la France avant de tourner vers le reste du monde : « Nous avons besoin d'un drapeau largement déployé à l'international. La France doit se réaffirmer au niveau mondial et pour cela, mieux coordonner les forces vives nationales. Il faut bien sûr des moyens supplémentaires, mais surtout une vision à long terme et une volonté qui soient communes à l'ensemble des acteurs publics et privés français. »Cette coordination est essentielle, à ses yeux, pour pouvoir efficacement collaborer avec d'autres partenaires internationaux et faire avancer la santé mondiale

« Cet esprit de partenariat doit prévaloir entre les états », souligne le petit fils de Marcel Mérieux, élève de Louis Pasteur et fondateur de l’Institut. Son objectif était alors, par la vaccinologie,  de renforcer la prévention pour les populations défavorisées, particulièrement en Afrique. Pendant plus de 15 ans, l’Institut a mené des campagnes de vaccination en Afrique pour lutter notamment contre les maladies de l'enfant, au Brésil pour enrayer une épidémie de méningite majeure. Confrontée aux réalités du terrain, la  Fondation a contribué au  renforcement des politiques de santé et de prévention, et à structurer le déploiement de l'action humanitaire. A titre d’exemple la création de l'AMP (Agence de Médecine Préventive) en lien avec l'Institut Pasteur, puis celle de Bioport, plateforme logistique dédiée à l'acheminement de l'aide humanitaire, et celle de Bioforce, école de formation aux métiers de l'humanitaire.

Rappelons que La Fondation Mérieux s'est engagée pour une recherche en infectiologie de haut niveau. Elle a ainsi créé en 1999 le Laboratoire de haute sécurité P4 Jean Mérieux, grâce à un don de la famille Jean Mérieux, frère d’Alain. « C'est dans ce laboratoire qu'a été isolée la souche Ebola responsable de l'épidémie de 2014. Et c'est également sur ce modèle qu'a été créé le laboratoire P4 de Wuhan en Chine », poursuit Alain Mérieux.

Photo: Joel Philippon 

Texte: El Hadji Gorgui Wade Ndoye. Journaliste accrédité à l'ONU.  Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

18:03 Publié dans SANTE | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Les commentaires sont fermés.