20/04/2017

Incendie de Daaka Sénégal: Sergei Lavrov exprime la solidarité du peuple russe.

Sergei lavrov, Mankeur Ndiaye, Senegal, Russie, Daaka, Incendie, MoscouLe deuil national décrété par le Chef de l’Etat Macky Sall à la suite du tragique incendie dans la cité religieuse de «  Daaka » n’a pas laissé indifférent le Président Poutine et le peuple russe.  C’est Sergei Lavrov qui exprimera cette solidarité à l’occasion la visite de travail à Moscou de Mankeur Ndiaye son homologue sénégalais qu’il a invité du 17 au 18 avril.
 
GENEVE- (Suisse)-  "Permettez-moi tout d’abord de présenter mes condoléances au peuple sénégalais à la suite de cet incendie qui a eu lieu il y a trois jours au sud-est du pays ».  Ces en ces mots que Sergei Lavrov a ouvert la séance de travail avec Mankeur Ndiaye.
 
Revenant sur la coopération entre nos deux pays longtemps marquée par l’éducation, la formation et les échanges culturels, le chef de la diplomatie russe a souhaité, à la suite de cette rencontre, que des actions concrètes soient prises pour renforcer les relations en termes économique et commercial.  A ce propos, il a cité des secteurs tels que  la construction navale, l’énergie, le pétrole etc. « Nous avons des occasions pour développer notre coopération militaire et technique », a –t-il également souligné.
 
El Hadji Gorgui Wade NDOYE. Directeur du magazine panafricaine en ligne ContinentPremier.Com

17:55 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

12/04/2017

CHAIM NISSIM: Qui était-il? Retour sur la roquette de Creys Malville

RETOUR SUR MALVILLE, CHAIM NISSIM A CŒUR OUVERT

 

 

Chaim Nissim, Noé 21, Il avait promis à sa maman de « Sauver le monde ». Chaïm Nissim, ingénieur informaticien diplômé de l’Ecole Polytechnique fédérale de Lausanne est aussi un ancien député écologiste au Grand Conseil genevois jusqu’en 2001. Ce Suisse était l’auteur en 1982 de l’attentat au bazooka contre le chantier de la centrale nucléaire de Creys-Malville, qui était un important maillon du complexe militaro-industriel français. Aujourd’hui, il est le principal bailleur de fonds de l’ONG Noé 21 qui cherche à apporter des solutions durables au réchauffement climatique. Noé cherche aussi des partenaires crédibles ( financiers, scientifiques, et autres bonnes volontés) pour que la réduction des émissions des gaz à effet de serre soit une réalité avant la date fatidique de 2050.

On sait que le fondateur de Noé 21 a participé au mouvement pour arrêter le réacteur nucléaire de Malville. Quel rôle a –t- il joué ?

C’est une histoire de 20 ans. C’est un des exemples positifs d’un mouvement qui a réussi à arrêter une centrale qui était à l’époque « inarrêtable » et qui était le fleuron du complexe militaro – industriel. C’était leur génie à eux dans une bouteille. L’idée de ce générateur c’était de consommer beaucoup moins de combustible - uranium 235 enrichi - à la place on avait montré qu’en brûlant du plutonium, on pouvait faire marcher une centrale qui utiliserait septante (70)  fois moins de combustible. Et que si on arrivait à transformer toutes les centrales nucléaires avec ces sur-générateurs, il resterait de l’uranium pour encore 2000 ans. Les protestataires ont eu raison car il reste actuellement de l’uranium uniquement pour encore 30 à 40 ans.

Comment avez – vous fait pour arrêter ça ?

Il y a eu une quarantaine de communes qui avaient engagé des avocats comme Robert Cramer (ndlr actuel ministre de l’environnement Etat de Genève) ou encore Corinne Lepage (devenue aussi ministre en France). Le procès a coûté aux manifestants près d’1 million de Francs suisse. C’est le WWF qui a payé l’essentiel de ce million avec la Ville de Genève une partie. Il y a eu du boulot dont l’un des locomotives était M. Guy Olivier Segond que nous remercions au passage.     

Et quelle est l’histoire de la roquette ?

La roquette ? Oui, il y a eu effectivement un certain nombre d’attentats contre cette centrale. Mais ce ne sont pas ces attentats qui ont fait que la centrale s’est bloquée pour finir. Il se trouve que qu’elle tombait aussi souvent en panne. Donc ces attentats font partie d’un mouvement d’ensemble et chaque petit morceau a eu son importance. Des gens ont tiré à la roquette, par exemple moi. Nous avions trouvé un bazooka chez des terroristes allemands et on a tiré. On a raté le coup car la roquette la plus proche est passée à un mètre pièce importante que nous visions. C’était quand même assez beau. Et symboliquement cela avait sa petite contribution au mouvement d’ensemble.

Aujourd’hui Georges .W. Bush, Sarkozy se font aussi des avocats de l’environnement, pensez – vous que la conscientisation est arrivée à un niveau suffisant pour espérer sauver le monde ? 

Je n’en sais rien. J’espère. Je me bats pour ça. Il y a une chance. Nos théories qui étaient considérées comme émanant d’une bande d’isolés avec nos histoires de CDM reçoivent aujourd’hui des milliards qui leur sont consacrés. Si on regarde la différence il y a deux ans et aujourd’hui, je peux dire qu’on peut espérer.

Profil de Chaim Nissim

Né à Jérusalem, Israël, en 1949. Ecole à Jérusalem, jusqu’à 14 ans,  ensuite nous partons à Genève où mon père a trouvé un emploi de directeur d’une banque Israelienne (discount bank).

Maturité au collège Calvin, diplôme d’ingénieur EPFL en électronique et informatique en 73.

Député écolo au Grand – Conseil de 85 – 2001.

Marié à une femme suisse, 3 enfants de 23, 21 et 14 ans, Sylvia Yael et Talia.

Ingénieur indépendant en informatique depuis 20 ans.

Mais l’essentiel de ma carrière ne se résume pas ainsi.

J’ai toujours pensé que ça ne suffisait pas de dénoncer simplement les dangers du nucléaire, et puis de rentrer chez soi après la manifestation et d’allumer la télé. Je pense au contraire qu’il faut agir selon ce qu’on pense. Si le nucléaire est vraiment dangereux, et à plus forte raison alors les surgénérateurs comme Creys- Malville, qui, avec leurs neutrons rapides, peuvent faire explosion, alors il faut vraiment les empêcher de se construire, par tous les moyens non –violents, y compris des moyens illégaux.

J’ai donc développé pendant 10 ans une pratique clandestine, pylônes tombés à l’explosif, roquettes contre le chantier de  Creys-Malville etc

Je sais qu’il peut paraître bizarre de considérer les roquettes comme un moyen d’action non-violent. Pourtant, nous avons pris toutes les précautions imaginables pour être bien sûrs qu’aucun ouvrier ne risquait d’être touché, nous avons donc commis un attentat non-violent

J’ai écrit un bouquin 20 ans après sur ces évènements passionnants, sur mes rencontres avec des terroristes (qui eux n’étaient pas des non – violents) et les conflits entre nous.

Aujourd’hui je continue le combat sur le front du climat, j’ai préparé une présentation sur le site web de mon association, qui essaye de hiérarchiser, d’évaluer les différentes solutions pour résoudre la crise climatique : Lesquelles sont durables, non polluantes, déjà réalisables ?

Nous cherchons à construire un consensus, à propos des options pour limiter le réchauffement climatique. Nous avons préparé une présentation flash, avec des links vers les différentes solutions. Vous pouvez la voir sous :

http://www.noe21.org/docs/presentation/index.html

Dans cette présentation nous expliquons et essayons d’évaluer les solutions, y compris les instruments du marché, comme les ETS (emission trading system) ou les CDM (clean development mechanism), et les outils plus controversés comme le nucléaire ou le CCS (carbon capture and storage)

 

Article publié : le 04 juillet 2007 par CONTINENTPREMIER.COM

Lien : http://continentpremier.com/index.php?magazine=38&article=1277

 

Par El hadji Gorgui Wade NDOYE – Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

 

 

18:03 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (3) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Geneve- Nécrologie: Mon ami Chaim Nissim est mort.

Un homme courageux. Un militant d'un développement durable partagé. Il voulait la paix entre Juifs et Musulmans en Israël Palestine. Ancien député genevois, ingénieur diplômé de l'EPFL de Lausanne, il a créé l'ONG Noé21 car il voulait aussi sauver ce monde de consommations à tout va, un monde menacé par la destruction de l'environnement, le nucléaire etc.

Chaim était un agitateur d'idées, parfois très anti conformiste ce qui pouvait agacer. Un homme simple et de convictions est parti. Atteint par la maladie de #Parkinson celui qui voulait rester debout pour se battre décida de s'en aller pour garder le dernier mot. A son extraordinaire épouse Danielle et à ses filles chéries Sylvia, Yayoune et Tati, j'adresse l'expression attristée de mes condoléances émues. Repose en paix cher Chaim. Tu as formé une école autour de Noé 21, ton héritage intellectuel restera!


Ton frère et ami musulman sénégalais El hadji Gorgui Wade Ndoye.

15:09 Publié dans Hommage | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

04/04/2017

57 ans d'indépendance: Que signifient le Drapeau et la devise du Sénégal?

Sénégal, Indépendance, Devise, RépubliqueLe 04 avril 1960, le Sénégal prend son indépendance de la France. Le drapeau de la République du Sénégal sera composé de trois bandes verticales et égales, de couleur verte, or et rouge. Il porte, en vert, au centre de la bande or, une étoile à cinq branches.

Le vert :

Pour les Musulmans, le vert est la couleur du drapeau du Prophète. Pour les Chrétiens, il est le symbole de l’espérance. Pour les Animistes, il est le symbole de la fécondité.

Le jaune :

Signe de richesse, il représente le fruit du travail pour un peuple qui a donné la priorité aux problèmes économiques, dont seule la solution permettra l’élévation du niveau de culture. C’est le second objectif de la Nation Sénégalaise. Or l’Or — le Jaune — est, en même temps, couleur des Arts et des Lettres ; couleur de l’Esprit.

Le rouge :

Il rappelle la couleur du sang, couleur de la vie, donc du sacrifice consenti par toute la Nation, mais aussi la détermination ardente et la force résolue qui anime chacun de ses fils dans la lutte contre le sous développement.

L’étoile :

Elle est un signe assez fréquent dans la symbolique négro-africaine. Elle a cinq branches pour marquer l’ouverture du Sénégal aux cinq continents. Elle représente le ciel et partant les valeurs spirituelles, singulièrement chez un peuple qui ne vit pas seulement de riz et de pain. Elle est verte pour signifier, plus particulièrement, l’espoir qu’exprime la Jeune Indépendance de la République du Sénégal.

La devise de la République du Sénégal est :

" Un Peuple – Un But – Une Foi ".

Elle traduit notre commun vouloir de vie commune, c’est-à-dire notre volonté (Une Foi), d’Unité (Un Peuple), pour la Construction nationale (Un But).

EL HADJI GORGUI WADE NDOYE - ContinentPremier.Com

01:01 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye