24/03/2017

Avenir du FCFA: Hollande renvoie la balle aux pays africains.

Hollande, Afrique, France, CFA, monnaie, Abidjan, France-AfriqueLe Président Hollande ne ferme pas la porte concernant la gestion de la monnaie des 155 millions d'habitants africains dont la parité avec l'euro est assurée par la France. Le Président français attend les propositions des ministres des finances du Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo, Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Équatoriale, Centrafrique, Tchad et des Comores qui se réunissent en présence de leur homologue français le 14 avril prochain à Abidjan.
 
En contre partie de la parité du CFA avec l'euro, les pays de la zone Franc CFA déposent 50 % de leurs réserves de change auprès du Trésor public français. En 2015, les réserves sont estimées à 14 milliards d’euros auprès du Trésor français.
 
La patate chaude aux Africains
 
Le président français François Hollande à la suite d'une rencontre avec son homologue ivoirien a déclaré être «ouvert à toutes les propositions» que les 15 pays africains qui ont en partage le franc CFA (Ndlr franc de la Communauté financière africaine - autrefois franc des Colonies françaises d’Afrique) , pourraient formuler au sujet de cette monnaie créée en 1945, lors de leur prochaine réunion prévue le 14 avril.
 
El Hadji Gorgui Wade NDOYE - Journaliste accrédité auprès de l'ONU- Directeur du magazine panafricain en ligne ContinentPremier.Com

13:21 Publié dans Afrique : Souveraineté et Démocratie. | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Les commentaires sont fermés.