28/02/2017

Ne l'oublions pas: Il y a une année les Suisses rejetaient à 58,9% l'initiative inique de l'UDC .

L'Union démocratique du centre dont on attend encore des propositions concrètes justes  et humaines pour une vraie intégration des étrangers pensait se renforcer en portant encore un coup dur aux étrangers. En effet prise dans une foudre rageuse et gonflée des muscles par son succès d'il y avait 4 ans, l'UDC croyait pouvoir marcher sur le Droit international, sur le Droit tout court pour renvoyer de manière automatique tout étranger qui aurait fauté. L'étranger était de facto assimilé au criminel. Inscrire dans la Constitution des écarts était une manière de juger sans aucune forme de procès équitable le "criminel étranger". Une automaticité digne des dictatures que le peuple suisse souverain a enterré doublement par une majorité populaire et une majorité des cantons. Le dimanche 28 février 2016, la Suisse a échappé à inscrire sur sa constitution le lynchage automatique de ses étrangers. Et pire, même s'il est né en Suisse ou a des enfants à charge, le renvoi aurait été sans appel. Un bannissement qui aurait pu s’appliquer en outre aux “secondos”, les étrangers de deuxième génération nés sur le sol helvétique.


Je disais à l'époque qu'aucune personne censée ne valide les actions criminelles mais que personne ne devait jouer avec le Droit qui protège tout humain. Pensées solidaires et respectueuses à toutes celles et à tous ceux qui s'étaient battus pour la justice, pour la dignité humaine. Ils étaient des millions de femmes et d'hommes qui ont ont été, qui sont justes. Je les salue.


El Hadji Gorgui Wade Ndoye. ContinentPremier.Com

20:56 Publié dans Droits humains | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Commentaires

Laissez aux peuple suisse le droit de choisir, nous ne vous imposons rien en Afrique, enfin en ce moment ce sont les chinois qui vous harcèlent pas les suisses! Les mafieux africains qui nous pourrissent la vie partout en Europe, nous n'en voulons plus, mais vous, il ne semble pas vous gêner, comme c'est étrange! En tout cas la justice et la police les laissent faire totalement librement tous complices tous copains! Les droits humains des pauvres suisses blancs et chrétiens, sont tous les jours bafoués, entre autre, par les mafias africaines! Je vois que vous censuré les commentaires, votre place n'est pas ici mais bien dans une dictature africaine!

Écrit par : Dominique Degoumois | 28/02/2017

Les commentaires sont fermés.