31/01/2017

Donald a voulu la soumettre: Sally a osé dire Non !

Sally Yate, Donald Trump, Iran, Paix, Equilibre, Femme, Justice, USAOui, elle a refusé de se soumettre à assouvir les désirs de son patron. Ce dernier habitué à faire exécuter ses petits ordres, sortit son bazooka: "you are fired!". Non content, il décide de mettre sur la place publique l'Honneur de celle qui lui a dit Non en criant: " Trahison".  Traitre à quoi? A sa fidélité à la constitution américaine !

Sally Yate (photo), Ministre de la Justice par intérim des Etats-Unis a dit Non au nouveau locataire de la Maison Blanche. Déçu, Donald Trump la renvoie en la traitant de "traitre".  Donald a décidé de la punir. Le Président hors du commun voulait que Sally renonce à sa propre conscience de Femme de Droit et de Justice pour défendre le décret inique et raciste visant des pays musulmans ! Sally a osé dire NON. 

Le courage et la lucidité aujourd'hui est de dire Non à cet homme qui est entrain d'allumer le feu entre les Etats-Unis et l'Iran, à cet homme qui est entrain de détruire, à peine, installé, le précaire équilibre de notre planète.

La Résistance à l'Oppression Trumpéenne a bien commencé. Et sur ce terrain, les Femmes sont les premières victimes sont aussi les premières sur la ligne de front. Bravo à vous Femmes!

El Hadji Gorgui Wade NDOYE. Directeur du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

17:33 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

30/01/2017

A toutes celles et à tous ceux à qui on viole les droits d'être !

emigre, immigré,réfugié,humanité, droits humains A tous les migrants, à tous les réfugiés, à toutes celles et à ceux qu'on laisse mourrir de faim, de soif, à qui on viole les droits d'être, de vivre, d'espérer, qu'on jette dans des ghettos, dans les geôles, qu'on ne veut pas voir par ce qu'elles (ils) sont différents, de par leur couleur, de par leur langue, de par leur statut social, de par leur religion etc, je voudrais vous témoigner mon Amour, ma Compassion, ma Sympathie, mon Empathie, et si je ne suis rien, moi aussi, vous savez que je serai rien avec vous et nous serons.

Honte à celles et à ceux repus se gargarisent dans l'insulte d'autrui regardant leur nombril comme s'ils étaient l'imago mundi. Oui, j'ai honte de vous et surtout pitié de vous voir laisser des humains mourrir et vivre dans l'indignité !

Que Vive l'Humanité sur toutes les latitudes !

El Hadji Gorgui Wade NDOYE -ContinentPremier.Com

13:46 Publié dans Droits humains | Lien permanent | Commentaires (3) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

25/01/2017

Désignation du Directeur général de l’OMS : Dr Tedros, le Candidat de l’Afrique en tête.

oms, Dr Tedros Adhanom, Dr Nabarro, Dr Nishtar, Conseil exécutif, Assemblée générale, AfriqueLa 140ème session du Conseil exécutif de l'OMS qui s'est ouverte à Genève le 23 janvier et s'achèvera le 1er février 2017 a annoncé, ce mercredi, les noms des trois candidats qui seront présentés à l’Assemblée mondiale de la santé. A l’issue d’un vote très serré, l’Ethiopien Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus s’est classé premier.
 
Photo: Nicole Matschoss
 
GENEVE- (SUISSE)-  Le Conseil exécutif de l’OMS a sélectionné par vote les trois personnes qui seront proposées à l’Assemblée mondiale de la Santé en tant que candidats pour le poste de Directeur général de l’OMS. Le candidat de l’Afrique, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus de l’Ethiopie est arrivé en tête de ce processus suivi par le Britannique Dr David Nabarro et la Pakistanaise Dr Sania Nishtar.
 
Le Conseil exécutif de l’organisation mondiale de la santé (OMS) composé de 34 personnes possédant des compétences techniques dans le domaine de la santé, qui sont toutes désignées par un Etat Membre élu à cet effet par l’Assemblée mondiale de la Santé, a donné son verdict, hier, mercredi 25 janvier 2017 en désignant une liste restreinte de trois candidats proposés à l’Assemblée mondiale de la santé qui devra choisir au mois de mai prochain le futur Directeur général de l’OMS.
 
Après l’élimination la veille du candidat de la Hongrie, cinq candidats se sont présentés devant le Conseil pour une entrevue précédant le scrutin.
C’est à l’Assemblée mondiale de la Santé, en mai 2017, que l’ensemble des États Membres choisiront un candidat parmi les trois proposés. Le nouveau Directeur général prendra ses fonctions le 1er juillet 2017.
 
Est-ce le tour de l’Afrique  qui n’a jamais dirigé l’OMS ?
 
El Hadji Gorgui Wade NDOYE - ContinentPremier.Com
 

20:42 Publié dans Genève Internationale | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

20/01/2017

Bon vent cher frère President Barack Obama!

Obama, Trump, Bush, Amérique, Afrique, Cuba, IranTu es venu de loin. Tu es en toi tout seul le résumé du métissage culturel dont parlait Leopold Senghor. L'Amérique t'a plébiscité et réélu. Tu as fait le plein ! Oui le suffrage américain populaire comme au niveau Etat, tu as tout raflé. Je n'ai pas plus trop parlé de toi car j'ai été déçu sur la situation des Noirs que des policiers blancs pouvaient encore tuer comme des rats pestiférés comme au temps de l'esclavage et leurs biens parmi eux leurs inventions scientifiques enregistrées sous le nom de leur pseudo maître ! J'ai dit et écrit que pour l'Afrique Georges Bush a fait mieux que toi mais pour ton pays tu as fait mieux que lui et certains de ses prédécesseurs. C'est cela la vérité historique !
Par ailleurs après l'ère bush matinée de violations criardes de droits humains, tu as redonné de la respectabilité à l'Amérique qui avait perdu son statut de leader au Conseil des droits de l'Homme. Tu n'as envahi aucun pays ! Aucun !
En outre le monde avait besoin de se soigner au moins de retrouver un certain espoir et tu as fait de ton mieux. Oui, l'Iran, oui Cuba etc...
Car oui on ne peut guérir le monde le tirer vers le haut avec plus de lumières en construisant de manière imaginaire des ennemis à abattre !
OBAMA 1.jpgJe n'ai pas parlé de Donald J. Trump ni de Hilary Clinton car pour moi c'était encore l'Affaire des Américains étant donné en plus de cela que les deux ne m'inspiraient rien et que l'Africain que je suis n'attend rien d'eux !
Ce monde sans toi sera un autre monde mais nous sommes prêts à l'affronter avec nos soeurs et frères en Amérique et ailleurs qui savent ce que cela veut dire : la Race Humaine une et indivisible, égale en Dignité, en Droits et en Devoirs.
Bonne chance jeune homme ! Gathia Ngalama Obama !

El Hadji Gorgui Wade Ndoye- Journaliste accrédité auprès des Nations-Unies. Directeur du magazine panafricain 

www.ContinentPremier.com

19:57 | Lien permanent | Commentaires (5) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

18/01/2017

Pour le garçon le plus puissant de la planète: L'ONU porte le tchador !

Pour Xi Jinping, le Président chinois en visite au Palais des Nations Unies où il tiendra un discours très attendu, l'ONU a confiné les journalistes accrédités dans leurs bureaux ! Pendant ce temps, le personnel quittait déjà les quatre murs! Moi qui m'étais révolté devant Chirac et Hilary Clinton je mets de l'eau dans mon moulin ! Vous savez je vieillis ! Lol!
Je ne sais pas si ce sont les Chinois qui ont demandé cela ou si c'est comme le dit un collègue l'ONU a fait un excès de zèle car il n'y a même pas la possibilité de prendre des images du cortège ! Des journalistes chinois venus en nombre sont là près de nos bureaux pour se réchauffer les doigts ! Taihawla (exactement en chinois)!
Quoiqu'il en soit la Chine est là au moment où Trump essaie de snober l'organisation mondiale. On verra bien jusqu'à quand !
Le briefing de mardi au Palais risque d'être bien pimenté. Je vois l'ONU et sa porte paroles essayer d'éteindre le feu en nous servant de l'eau alors qu'avec du piment cela brûle davantage les lèvres, lol.
C'est dire qu'à l'Heure actuelle, je ne peux rien vous dire de ce qui se passe dans mon lieu de travail ! Vive la Chine !
Je vous avis prévenu le gars là il est trop fort ! Et il ne ne tweete pas ! Comme quoi !
Je ne leur ferai pas le plaisir d'écouter le live qu'on nous propose depuis nos appareils téléphoniques! Je sais cependant de source sûre que Xi défendra devant la grande Salle des Assemblées la mondialisation et un monde respectant le multilatéralisme.
Et c'est bien l'ONU qui dit les journalistes doivent pouvoir faire leur travail partout même dans les lieux de crise ou de guerre ! Mon oeil ! Pour aujourd'hui la vieille organisation mondiale peut bien mettre le tchador !

El hadji Gorgui Wade NDOYE- ContinentPremier.Com

17:55 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Patricia KAAS à Genève: Samedi 4 février 2017 à l’Arena !

Patricia Kaas, Arena, concert, samedi à Genève, Opus One, Piaff, France, musiquePatricia Kaas retrouve son élément: La scène. Cette histoire d’amour qui la transfigure quand elle monte sur les planches, et qui dure depuis plus de vingt-cinq années, enluminées de succès, annonce sur son site la structure évènementielle Opus one qui invite l'une des plus grandes interprètes françaises de ces dernières décennies.

Icône en Europe, Europe de l’Est, en Asie et dans d’innombrables pays où elle représente la quintessence de la chanson française éternelle, Patricia Kaas est avant toute chose un miracle scénique, car c’est devant un public forcément conquis que sa voix et son personnage, faits de puissance et de fêlures, prennent tout leur sens.

Après KAAS chante PIAF, l'artiste montera sur scène pour un concert exceptionnel, samedi 4 février 2017 à l’Arena de Genève.

El Hadji Gorgui Wade NDOYE - ContinentPremier.Com

NB: Billets disponibles dans les réseaux Ticketcorner et FNAC.

15:35 Publié dans Où sortir à Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

17/01/2017

Aung San Suu Kye, the fallen angel !

Aung San Suu Kye, Birmanie, United Nations, Love, Wisdom, Muslims in the world,ASEAN, Malaysia, Nobel Price, Rohingyas The amnesiac icon, the callous politician! The Nobel price, Aung San Suu Kye the one that many admired helped out of the dark jails of the Burmese army. This one that the International Community helped enter the lights behaves since she returned to business as an amnesic deranged, a racist with soft skin that cannot be moved by the Muslims of her country being killed , lynched, deported. At least 10,000 Rohingyas fleeing the operations of the Burmese army have been refugees since last month in Bangladesh, according to the High Commission for Refugees (UNHCR). Ethnic cleansing in good order Meanwhile, Aung stepped out and dares not even talk about Rohingyas blaming the international community for stirring up divisions in her country. San Suu Kyi, like some icons, hides behind her selective denunciations, remarked an observer of the international scene. Indeed, Aung Suu Kyi admits half-word that these Muslims are not Burmese and if they were, they are actually terrorists.. Here is the funny excuse, the ugly morning of blood feint, of hideous racism carried by that one whose frail step at time of embers glittered with respect and admiration for a fight for the human. Alas, Aung San Suu Kyi behaves like a cold politician without soul or history. "We are demanding that the accession of Burma to ASEAN be reviewed," said Khairy Jamaluddin, Minister of Youth and Sports of Malaysia. This means that the Nobel Prize of 1991 is no more than the shadow of a beautiful moral and ethical decay!

The World needs Love

I was, on Thursday, June 14, 2012, at her press conference at the United Nations. That day she had just addressed the International Labor Conference. She would tell us that the world needs love to heal from her sufferings and get better. And it was she who thus defined love: "I would say that love is the act of giving more consideration to someone or to a population more than to oneself. If you can take care of someone or a few people even if it is for a little longer period that you do not take care of yourself, that is in my opinion love. It may take a long time or not, but love in every sense of the word is welcome in our present world. " How can one not have compassion and love for one's fellow men? Asked, later, Aung San Suu Kyi reminding politicians: "It is not because you are more intelligent than your fellow citizens that these people have chosen you but it is because you bring hope. Thus work in such a way this hope is realized and beyond. " To the soldiers who often tend to bully populations, Daw Suu Kyi hammers that a professional army in a rule of law is the one that protects people. (See ContinentPremier.Com of June 15, 2012). So dear Madam, I would like to remind you of your own words when today human beings in your Burma are being bullied just because they are Muslims! I compared you to Nelson Mandela. You are in no way Mandela. You don't even get him to ankles.   

It is obvious that if you do not change course, you will soon quickly be forgotten by the great human history written in golden letters as soaked in the ink of wisdom and true compassion, the one that anchored in faith and utmost truth of one and indivisible humanity.

El Hadji Gorgui Wade NDOYE-  Director of the Pan-African  online magazine ContinentPremier.Com. United Nations accredited journalist (GENEVA).

17:31 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

16/01/2017

220 millions d'enfants vivent dans des zones de conflits, le terrorisme et la lutte contre le terrorisme sacrifient leurs droits!

Droits humains, 2017 enfants, ONU, Palais Wilson, Haut commissariat aux droits de l'Homme, Convention,   On retrouve plus généralement ces enfants du chaos en Afghanistan, en République centrafricaine, en République démocratique du Congo et en Irak. Dans ces zones de conflits, un enfant sur deux souffre de problèmes de croissance. Le terrorisme et les politiques de lutte contre le terrorisme ont des impacts négatifs sur les droits de l'enfant, a martelé le Président du Comité des droits de l'enfant. Benyam Dawit Mezmur souligne par ailleurs que la crise des migrations et des réfugiés a déraciné, à travers le monde, près de 50 millions d'enfants qui sont aujourd'hui vulnérables à la violence et à l'exploitation.


Le Comité des droits de l'enfant a entamé ce matin les travaux de sa soixante-quatorzième session, qui se tient pour trois semaines au Palais Wilson à Genève, précise une source onusienne, en adoptant son ordre du jour et son programme de travail et en entendant une déclaration de Mme Kate Gilmore, Haut-Commissaire adjointe aux droits de l'homme. Cette dernière a dressé le bilan du Comité pour l'année 2016 – un bilan qu'elle a jugé très positif. Mme Gilmore a noté que l'an dernier, le Comité avait adopté des observations finales concernant 36 pays. Des semaines supplémentaires de travail ont permis en 2016 de rattraper quelque peu le retard pris dans l'examen des rapports. Les méthodes de travail ont été revues et améliorées, notamment en permettant l'adoption d'un format réduit pour les observations finales ou encore en réintroduisant la réunion informelle annuelle avec les États.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye - Journaliste accrédité à l'ONU. Directeur du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

15:10 Publié dans Actualités, Genève Internationale | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

12/01/2017

Le froid met 75'700 réfugiés en situation de détresse dans les Balkans annonce TDH.

 
TDH, FROID, BALKANS, REFUGIES, SOLIDARITE, EUROPEUne vague de froid atteignant -27° s’étend ces jours sur l'Europe de l'Est. Les premières victimes de ces températures sont les réfugiés qui cherchent à rejoindre l’Europe occidentale par la route des Balkans.
 
Pour échapper aux contrôles frontaliers et policiers, ils ont recours à des passeurs qui les abandonnent parfois en route, selon un communiqué de Terre des Hommes (TDH) reçu par ContinentPremier.Com . Les réfugiés empruntent des chemins de traverse, à l’écart des villes et villages. Ces conditions d’errance les exposent à des risques élevés d’hypothermie et de famine. Cela est plus particulièrement vrai pour les familles, ralenties dans leur progression par les enfants.
 
Photo: ContinentPremier.Com
El Hadji Gorgui Wade NDOYE. Journaliste accrédité auprès de l'ONU-Genève. 
g.ndoye@continentpremier.com

12:31 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

05/01/2017

Martine Brunschwig Graf Femme de l'année 2016.

Martine Brunswig Graf, CFR, anti racisme, Suisse, commission fédérale contre le racisme, Femme de l'annéeLa Genevoise succède ainsi au Pape François qui a été désigné l'année dernière Homme de l'Année par le magazine panafricain ContinentPremier.Com. Conseillère d’Etat de la République et Canton de Genève de 1993 à 2005, conseillère nationale de 2003 à 2011, Martine Brunschwig Graf, est depuis 2012 la Présidente de la Commission Fédérale Contre le Racisme (CFR). Son travail est utile et elle le mène avec courage et dignité. Alors qu'on avait tendance à banaliser le racisme en Suisse, elle a fait usage de son autorité, de ses expériences politiques, de sa qualité de scientifique et de son histoire en tant que Juive et humaniste des atouts pour combattre le monstre hideux !
 
Qui ne se rappelle pas de la visite de l'ancien Rapporteur des Nations-Unies sur le racisme, le philosophe sénégalais Doudou Diène à qui certains ministres suisses soufflaient dans l'oreille : "Ici, il n y a pas de racisme. Le système suisse est compliqué" pour dégager en touche toute responsabilité. Doudou Diène, redoutable expert occupa largement les journaux à l'époque. Certains politiciens de l'UDC l'avaient traité de " petit Sénégalais venu nous donner des leçons!" Face au déni, le Conseil fédéral prit, heureusement, ses responsabilités.
 
La Commission fédérale contre le racisme documentera avec méthode le racisme notamment anti-Noir, se présente comme médiateur quand il le faut, dénonce sans ambages toutes les formes de racisme créant ainsi depuis l'arrivée de Brunschwig Graf de meilleurs rapports avec les organisations anti racistes.
 
Sur la stigmatisation de l’Islam assimilé au terrorisme, elle a dit clairement, à qui veut l’entendre : «J’ai lu le Coran avec des commentaires. Je n’ai pas vu le rejet des autres religions. »
 
Sur le conflit Palestine-Israël, elle soutient la solution de deux Etats distincts, reconnus mutuellement et par tous les Etats du Moyen-Orient, vivant dans une paix durable.
 
Concernant la liberté de la presse qu’elle souhaite totale, libre et responsable, elle a osé attirer l’attention sur les indignations sélectives à la suite de l’horrible attentat à Charlie Hebdo: « Mais cela doit nous rappeler que d’autres personnes, militantes de la liberté d’opinion et de la défense des droits et de la dignité humaine sont emprisonnées, torturées et tuées dans un silence assourdissant un peu partout sur notre planète.»
 
On sait pourquoi, elle a fait sienne cette belle philosophie de Fernando Savater dans Poltique à l’usage de mon fils : "La liberté, c'est le contrôle de soi: ou bien chacun a auprès de soi un policier, un médecin, un psychologue, un maître, voire un curé, qui lui dicte dans chaque cas ce qu'il doit faire, ou bien nous prenons la responsabilité de nos décisions et nous sommes de la sorte capables d'affronter les circonstances pour le bien et pour le mal."
 
Contre la banalisation du racisme, elle a tancé Sepp Blatter,l’ancien patron de la FIFA : « Après avoir soutenu une action contre le racisme pendant le Mondial 2010, Blatter l’a banalisé en déclarant: «Sur le terrain, on dit parfois des choses qui ne sont pas très correctes. A la fin du match, c’est fini et on peut se comporter mieux au suivant ». « C’est choquant et déplacé de laisser entendre que cela se règle par un simple serrement de main à la sortie du match!», regrettait-elle.
 
El Hadji Gorgui Wade NDOYE- Directeur des publications du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

23:51 Publié dans Hommages | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

04/01/2017

Est-il trop demander aux humains de préserver la vie, la dignité d'autrui ?

Est-il un sacrilège de demander aux uns et autres du moins de se respecter à défaut de s'aimer ? Est-il trop demander aux humains de préserver la vie, la dignité d'autrui ? Est-il trop demander aux habitants de la Terre de la chérir, de la préserver? Est-il si énorme de respecter la liberté d'autrui, de ne point faire du mal à son prochain?


Je vous souhaite la vie que vous vous souhaitez en Meilleur et d'être heureux qui que vous soyez. Je vous souhaite, ainsi que je me le souhaite, d'aimer vos prochains, de respecter notre Terre et de mourir avec une belle ataraxie !

Ce n'est qu'une prière. Vous savez!


El Hadji Gorgui Wade NDOYE. Journaliste accrédité auprès des Nations-Unies. Directeur du magazine panafricaine en ligne ContinentPremier.Com - Genève-

12:16 Publié dans Débats | Lien permanent | Commentaires (2) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

02/01/2017

ONU-MONDE: Le nouveau Secrétaire général António Guterres lance un appel mondial pour la Paix.

 

Antonio Guterres, Nations Unies, ONU, Paix,   "En cette première journée à la tête des Nations Unies, une question me pèse sur le coeur.

Comment venir en aide aux millions d’êtres humains pris au piège de conflits, et qui souffrent énormément dans des guerres interminables?

Une force meurtrière décime les civils. Des femmes, des enfants, des hommes sont tués ou blessés, forcés à l’exil, dépossédés et démunis. Même les hôpitaux et les convois humanitaires sont pris pour cible.

Dans ces guerres, il n’y a aucun gagnant : tout le monde est perdant. Des milliards de dollars sont dépensés, détruisant des sociétés et des économies entières et alimentant des méfiances et des peurs qui se transmettent de génération en génération. Des régions entières sont déstabilisées, et la nouvelle menace du terrorisme global plane sur nous tous. 

En ce Jour de l’An, je vous demande à tous de prendre avec moi cette résolution :

Engageons-nous à faire de la paix notre priorité absolue.

Faisons de 2017 l’année où nous tous – citoyens, gouvernements et dirigeants – aurons tout fait pour surmonter nos différences.

De la solidarité et la compassion dans notre vie quotidienne, au dialogue et au respect quelles que soient les clivages politiques … Des cessez-le-feu sur le champ de bataille aux compromis à la table des négociations pour parvenir à des solutions politiques…

La paix doit être notre objectif et notre guide.

Tout ce que nous valorisons en tant que famille humaine – la dignité et l’espoir, le pro-grès et la prospérité – dépend de la paix.

Mais la paix dépend de nous.

Engagez-vous à mes côtés au service de la paix, jour après jour.

Faisons de 2017 une année pour la paix.

Merci".

New York, 1er janvier 2017

Par Antonio Guterres.  

 

Source: Antonio Guterres, nouveau Secrétaire général de l'ONU appelle à faire de 2017 une année de la Paix.
 
http://www.continentpremier.com/?article=2127&magazine=96

11:48 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye