16/01/2017

220 millions d'enfants vivent dans des zones de conflits, le terrorisme et la lutte contre le terrorisme sacrifient leurs droits!

Droits humains, 2017 enfants, ONU, Palais Wilson, Haut commissariat aux droits de l'Homme, Convention,   On retrouve plus généralement ces enfants du chaos en Afghanistan, en République centrafricaine, en République démocratique du Congo et en Irak. Dans ces zones de conflits, un enfant sur deux souffre de problèmes de croissance. Le terrorisme et les politiques de lutte contre le terrorisme ont des impacts négatifs sur les droits de l'enfant, a martelé le Président du Comité des droits de l'enfant. Benyam Dawit Mezmur souligne par ailleurs que la crise des migrations et des réfugiés a déraciné, à travers le monde, près de 50 millions d'enfants qui sont aujourd'hui vulnérables à la violence et à l'exploitation.


Le Comité des droits de l'enfant a entamé ce matin les travaux de sa soixante-quatorzième session, qui se tient pour trois semaines au Palais Wilson à Genève, précise une source onusienne, en adoptant son ordre du jour et son programme de travail et en entendant une déclaration de Mme Kate Gilmore, Haut-Commissaire adjointe aux droits de l'homme. Cette dernière a dressé le bilan du Comité pour l'année 2016 – un bilan qu'elle a jugé très positif. Mme Gilmore a noté que l'an dernier, le Comité avait adopté des observations finales concernant 36 pays. Des semaines supplémentaires de travail ont permis en 2016 de rattraper quelque peu le retard pris dans l'examen des rapports. Les méthodes de travail ont été revues et améliorées, notamment en permettant l'adoption d'un format réduit pour les observations finales ou encore en réintroduisant la réunion informelle annuelle avec les États.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye - Journaliste accrédité à l'ONU. Directeur du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

15:10 Publié dans Actualités, Genève Internationale | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Les commentaires sont fermés.