22/10/2016

Colonel Jean-François Duchosal: Un Genevois modèle de la fraternité panhumaine.

Jean François Duchosal, Armée suisse, anniversaire, fraternité, Décaillet, François Longchamp, Luc Barthassat, Charly Schwarz, Olivier Francey, Demir Sonmez1, Rue de l'Hôtel de Ville, jeudi soir, Genève a fêté le Colonel Jean-François Duchosal qui soufflait ses 80 hivernages! Il y a des moments qu'il faut vivre dans sa propre vie et qui donnent des signaux clairs de ce que l'on a vraiment fait de sa vie ! Oui, l'ami Duchosal que j'ai croisé sur un plateau de télévision m'a été présenté par l'excellent journaliste Pascal Décaillet celui là qui critique tout le monde même les cocktails et qui hier était là. Le pape du journalisme romand a du faire entorse à un de ses principes pour venir honorer un homme de valeur, un grand Monsieur qui sait commercer avec les humains malgré ses galons! Oui, la République en commençant par le Président du Conseil d'Etat duchosal 1.jpgFrançois Longchamp et son collègue Luc Barthassat, le président du Président du Grand Conseil Jean-Marc Guinchard, des hommes politiques de gauche de droite, des UDC, des verts, des journalistes comme le philosophe et musicien de talentOlivier Francey, Olivia de Léman Bleu des photographes généreux comme Demir Sönmez qui fait trembler le gouvernement turque, des blogeurs de la Tribune de Genève à l'image de Charly Schwarz, de hauts gradés de l'armée, des fonctionnaires des Nations-Unies, sa famille d'abord sa majestueuse épouse, sa fille, ses petits enfants, des Genevois, des étrangers aux divers statuts sociaux étaient là hier sur le parvis de l'Hôtel de Ville célébrant ce sage qui paraît 50 ans sur le compteur et qui a 30 ans à vous donner de sa grandeur, de sa simplicité de sa connaissance des peuples, de son amour des humains.


Joyeux Anniversaire mon Colonel. Et continue à tenir longtemps encore ton bâton de pèlerin. Ton ami Décaillet qui te nomma à juste titre "Colonel-pèlerin devant l’Eternel" te saluait dans un bel article à la chute magistrale: " si le voyage est solitude, il n’en porte pas moins la richesse invisible de la fraternité. Bon vent, Jean-François, pour d’autres rivages."


Au Sénégal, mon beau pays, ils ont inventé cette expression qui vaut son pesant de sagesse et d'affection, une prière à laquelle je souris avant de dire Amen tant elle est Or et belle : " Qu'Allah te donne une longue vie, 100 ans sans ordonnance"

Ton frère Gorgui Wade NDOYE - journaliste accrédité auprès de l'ONU.

Directeur du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com 

14:29 Publié dans Anniversaire | Lien permanent | Commentaires (2) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Commentaires

Sincère merci pour ce témoignage !

Écrit par : Roland et Anne-Lise Muller | 25/10/2016

Cher Ami Gorgui,
Merci pour ce message émouvant qui m'a beaucoup touché et qui a été apprécié par toute ma famille. Il n'est pas complètement mérité car je ne serai jamais sage mais arrivé à 80 ans, je veux pas faire de fausse modestie. En te lisant, j'ai redécouvert cette chaleur humaine fraternelle que j'avais si souvent rencontrée sur le continent Africain.
Avec toute mon Amitié.
Jean-François Duchosal

Écrit par : J.F. Duchosal | 26/10/2016

Les commentaires sont fermés.