19/04/2016

ERADICATION DE LA POLIOMYELITE : L’HUMANITE ENTAME LE DERNIER METRE.

Polio, éradication, oms, lyon, sanofi pasteur, alain bernal, vaccin,Il y a 25 ans, près de 500 mille cas de polio étaient déclarés, on est, aujourd’hui, à moins de 10 cas. Le but est d’éradiquer à 100 pour 100 la polio. « C’est cela l’objectif que s’est fixé l’OMS ». Si le Pakistan et l’Afghanistan jouent leur partition en vaccinant les enfants, la dernière note sera dite pour la polio qui entrera, désormais, dans les livres d’Histoire. Sanofi Pasteur, comme l’OMS en sont convaincus : 2016 pourrait ainsi sonner le glas de la poliomyélite.

 LYON- France (Envoyé spécial)- Le groupe pharmaceutique Sanofi est enthousiaste et mobilisé pour atteindre sans heurt la dernière étape à parcourir pour l’éradication finale de la poliomyélite. «  Nous sommes mobilisés totalement derrière l’OMS et tous les acteurs pour faire en sorte que cela se passe et le mieux possible», se réjouit Joël Calmet, directeur Vaccination Policy et Advocacy, de Sanofi Pasteur à Lyon.

Plus de 3 millions de décès sont encore dus chaque année dans le monde à des maladies évitables par la vaccination, comme la diphtérie, le tétanos, la rougeole ou la grippe, selon l’OMS. L’éradication attendue de la poliomyélite on le doit à une mobilisation exemplaire. C’est en 1988, selon l’OMS, que les gouvernements ont lancé l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP) dans le but de reléguer cette maladie aux livres d’histoire. L’IMEP est un partenariat mondial réunissant les gouvernements nationaux, l’OMS, le Rotary International, les CDC des États-Unis d’Amérique et l’UNICEF. Depuis sa création, les cas de poliomyélite ont chuté de 99% à l’échelle mondiale. Il y a encore 20 ans, 1000 enfants par jour étaient paralysés par la poliomyélite. Ils étaient 1349 pour toute l’année 2010. Par ailleurs, des spécialistes ont déclaré à ContinentPremier.Com que 20 millions de volontaires se sont mobilisés. 

Le Nigeria en modèle pour l’Afghanistan et le Pakistan

Le Nigeria a eu à éradiquer la polio grâce au soutien politique et aux leaders sociaux et culturels à tous les niveaux. Pourtant, ce même pays ne voulait pas entendre parler de vaccin. Les réticences étaient réelles et parfois violentes, des accusations graves ont été portées contre l’OMS et les industries pharmaceutiques. Aujourd’hui le Nigeria a terrassé la polio en acceptant de vacciner ses enfants. 

La même stratégie gagnante au Nigeria est entrain d’être mise en place en Afghanistan et au Pakistan, informe Oliver Rosenbauer qui précise : « Nos partenaires, gouvernements, Rotary, Sanofi, la Fondation Gates et Melinda travaillent dans le sens de s’assurer que l’Afghanistan et le Pakistan ont fait les vaccins. Si cela est réalisé, on pourra dire que la polio sera éradiquée du monde ».

Petit rappel

L’organisation mondiale de la santé a noté des conséquences désastreuses de la polio. En effet, une infection sur 200 se solde par une paralysie irréversible (des jambes, en général). En outre, parmi les sujets paralysés, 5 à 10% meurent lorsque leurs muscles respiratoires cessent de fonctionner. La poliomyélite est causée par un entérovirus humain appelé poliovirus. Les poliovirus sauvages sont ceux qui apparaissent de manière naturelle. Le poliovirus consiste en un génome à ARN entouré d’une enveloppe protéique, la capside. Il y a trois sérotypes de poliovirus sauvage – le type 1, le type 2 et le type 3 – caractérisés chacun par une protéine capsidique légèrement différente. Le poliovirus sauvage de type 2 a été éliminé – il a été détecté pour la dernière fois en Inde en 1999. L’éradication de la polio aux Amériques et en Europe a été officialisée en 2002. Le 26 mars 1953, le médecin américain Jonas Salk découvre le vaccin antipoliomyélitique. Un an plus tard, le vaccin sera mis en vente par le laboratoire pharmaceutique allemand Berhing. La vaccination est une mesure de prévention appliquée à des personnes en bonne santé, très souvent des enfants. Plus encore que les autres produits de santé, les vaccins doivent donc obéir à des normes de qualité, d’efficacité et de sécurité extrêmement rigoureuses. Une visite au site de Marcy l’Etoile,  le plus grand centre de recherche, développement et production de vaccins au monde fondé  en 1917, donne la mesure de toute la complexité et de l’attention apportée dans la fabrication des vaccins et le processus de leur commercialisation. Marcy l’Etoile avec ses 3400 collaborateurs (25% en Recherche et Développement, 75% en production) demuere un pôle d’excellence scientifique en infectiologie humaine et un pôle d’expertise pour la fabrication des vaccins à destination du monde entier. On y produit des vaccins qui protègent contre 11 maladies.  

Sanofi un partenaire clé

« Sanofi Pasteur, est un partenaire important qui a fourni les vaccins à des prix abordables », déclare Oliver Rosenbauer, contacté par nos soins.

« Le programme d’éradication de la poliomyélite me tient à cœur car il coincide avec mon entrée il y a justement 30 ans à Sanofi », annonce avec émotion, Alain Bernal,  le directeur de la communication de Sanofi Pasteur qui est la direction vaccins du Groupe Sanofi. A cette époque, il y avait près 1 000 cas de polio par jour. Aujourd’hui, il n’y a pratiquement plus de cas. « J’espère qu’avant ma retraite, il n y aura plus de cas de poliomyélite dans le monde et que son éradication sera effective », renchérit M. Bernal. En effet, pour la majorité des travailleurs à Sanofi la lutte contre la polio a un côté humain, ce sentiment d’avoir participé à quelque chose de grand. Sanofi, rappelle, Alain Bernal : « fonde son action sur une ambition : contribuer à un monde où personne n'ait à souffrir ou à mourir d'une maladie qui puisse être évitée par la vaccination. ». Eliminer la poliomyélite fait partie donc de ce que Sanofi veut faire. Pareil pour ce qui concerne Zika ! 

Les étapes à venir sont la décision que prendra le SAGE ( Strategic Advisory Groupe of Experts) - Un comié technique qui conseille l’OMS de l’utilisation du vaccin) de valider le passage aux bivalents, la confirmation au niveau de l’Assemblée mondiale de la santé et le passage effectif au niveau des pays. 

EL HADJI GORGUI WADE NDOYE – Directeur des publications du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

Source: Magazine panafricain ContinentPremier.Com

18:21 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Les commentaires sont fermés.