28/12/2015

Deux éléments: Arrestation Oumar Sarr-PDS - Sénégal. Déchéance de la nationalité aux bi nationaux- France.

Macky Sall, Francois Hollande, Nicolas Sarkozy, Abdoulaye Wade, Oumar Sarr, PDS, Sénégal, FranceI - Sénégal: L'arrestation d'un leader de l'opposition, Oumar SARR, PDS, parti du président Abdoulaye Wade, à la suite de sa reprise inintelligente, inélégante et irresponsable des propos erronés du journal Le Monde.fr me paraît bien inopportune ! Je voudrais demander humblement au Président Macky Sall de le faire libérer. Que mes amis qui lisent ce texte et qui sont proches du cercle présidentiel le lui disent ! Oumar Sarr a bien commis une faute pour quelqu'un qui est censé apporter pourquoi pas une alternative à la politique du Président Sall mais le mettre en prison n'est pas digne de notre Démocratie. Sur encore la question de Lamine Diack, il nous faudrait fondamentalement : 1- savoir si, effectivement, il a financé avec cet argent des partis ou des individus, et le dire c'est réfléchir sur les sources du financement des partis politiques, de la société civile et de certains individus dans notre pays. Par ailleurs, et si lamine Diack avait trompé tout son monde ( les gens savaient-ils, leur avait il dit qu'il a touché de l'argent de l'athlétisme pas propre ? A t-il réellement dépensé cet argent pour la " bataille de Dakar" comme il l'aurait déclaré? Cela mérite aussi d'être bien posé; de même et s'il était finalement aussi blanc comme ses cheveux dans cette Histoire? Bravo au journaliste Alassane Diop de RFM qui a posé la question du financement des partis dans son émission. Les Sénégalais ont le droit et devoir de savoir !

II- France: Sur la déchéance de la nationalité aux binationaux. Le Président François Hollande, a été mal inspiré. Certes, la lutte contre le terrorisme doit être "impitoyable" et tout le monde doit resté vigilant, mais j'ajouterai surtout cher François que la lutte doit être très intelligente. La mayonnaise du FN de Marine Le Pen risque de faire glisser beaucoup d'hommes politiques vers des sentiers sinueux. Il n y a pas de justice là où il n y a pas d'égalité. Tous les criminels doivent avoir le même traitement face à la Loi. la division de la société française qui est arrivée à un niveau indécent avec Nicolas Sarkozyde Nagy Bocsa, risque de se creuser davantage avec cette décision ministérielle du Gouvernement dit de gauche. S'il y a une valeur ajoutée politique à cette mesure très indélicate, elle ira seulement au FN. Et ce serait fort bien dommage pour la France!

16:29 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Commentaires

Vous avez raison : Tous les criminels doivent avoir le même traitement face à la loi. On devrait aussi expulser les "seulement" français terroristes. Le problème c'est qu'on ne sait pas ou les mettre contrairement aux bi-nationaux. Il faudrait créer un état, une île, où on mettrait les terroristes de tous les pays afin qu'ils puissent s'adonner à leur passe temps favori. Faudrait en parler à l'ONU.

Écrit par : norbert maendly | 29/12/2015

Les commentaires sont fermés.