13/10/2015

Enfin, il a flotté !

Palestine, drapeau, Nations-Unies, Vatican, indépendanceComme s'il voulait bouder la cérémonie, le drapeau palestinien qui était à l'Honneur aujourd'hui à l' Office des Nations unies à Genève à l'instar de celui du Vatican, faisait grise mine ! Hissé sur le mât, il se laissa aller sans trop de conviction... Les nombreux yeux qui le fixaient ont du le revigorer, l'alléger et le voici flottant sous les applaudissements nourris des fonctionnaires de l'Organisation des Nations unies qui malgré le droit de réserve n'ont pas manqué pour certains de pousser un long hourra ! 

Désormais, la Palestine a son drapeau à Genève. 

Tant de frissons, moi qui ne suis pas né dans les années 60 dites celles des indépendances africaines, j'ai mesuré le temps parcouru par nos peuples pour recouvrir leur souveraineté ! 

Non, aucun pays, aucun peuple, ne mérite de vivre sous la domination. La colonisation est une erreur humaine, une erreur de l'Histoire qui ne doit pas plus se perpétuer. Nulle part ! 

Quand un peuple n'est pas libre, comment peut-on le juger et le mettre devant ses responsabilités ? 

Une Palestine libre est un Etat avec des obligations internationales avec une terre délimitée par des frontières dans lesquelles s'exerce son autorité! C'est cela un Etat ! Israël doit respecter les résolutions des Nations Unies en ce sens là et doit aujourd'hui plus que jamais respecter ses obligations à lui imposer par les Conventions de Genève. Ceci est du droit pur et ne souffre d'aucune forme de posture partisane ou courtisane ! 

Que vive la Paix. Que vivent ensemble dans la Paix et le progrès les deux Etats d'Israël et de Palestine! Que vivent les peuples loin de toute forme de haine! 
Oui, c'est possible. Oui, ce sera le cas car l'Histoire humaine ne peut souffrir éternellement dans l'acceptation de la domination. Nous le savons alors donnons de l'énergie positive à l'Histoire !

 

El hadji Gorgui Wade NDOYE, journaliste directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

Image: Continent Premier

17:02 | Lien permanent | Commentaires (4) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Commentaires

"Désormais, la Palestine a son drapeau à Genève."

A la bonne heure !

Corrigez moi si je me trompe mais il semblerait que si la partie arabe avait tout bonnement accepté le résultat du vote du 29 novembre 1947 relatif à la résolution n° 181 de l'Assemblée Générale de l'ONU, il y a déjà 68 ans que ce drapeau aurait pu flotter à Genève, en même temps que celui de l'Etat d'Israël. Aujourd'hui, qu'importe "le droit de réserve" (sic), le drapeau sans aucun de ses attributs, vaut-il plus qu'un assignat, qu'un test antipollution de l'auto du peuple ?

Écrit par : Giona | 13/10/2015

Hélas! si le drapeau palestinien a flotté ä Genève aujourd'hui, en Israël, en revanche, ce 13.10.2015 de par la Journée de la Colère organisée par des Palestiniens poussés à bout en même temps que ce drapeau flottait à Genève à Jérusalem des Israéliens dont un rabbin ont été attaqués à coups de couteaux et couteaux à éplucher les légumes, notamment... par de jeunes Palestiniens.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 13/10/2015

"Le jour où les émigrés européens demanderont l'asile"
Qui voudra d'eux s'ils n'ont plus d'argent, de confort, de sécurité sociale, de libertés, de démocratie à partager et qu'en plus ils souhaitent garder leur religion; personne.

Écrit par : norbert maendly | 13/10/2015

Vous avez absolument raison Giona, tous les pays arabes et musulmans membres de l'ONU à l'époque ont voté contre le plan de partage, et par conséquent contre l'Etat palestinien. Ajoutons que la Jordanie et l'Egypte ont ensuite annexé les territoires destinés à cet Etat, empêchant encore plus efficacement sa création.

Écrit par : Alena Hochmann | 13/10/2015

Les commentaires sont fermés.