02/10/2015

Aznavour et le Syrien !

A Genève, le grand artiste et pas moins diplomate Charles Aznavour a sorti une belle phrase : 
« Je suis né sans-patrie et maintenant, à 92 ans, j'en ai trois, la France, l'Arménie et la Suisse », rapporte Guy Mettan, le directeur du Club suisse de la presse . A quelques kilomètres de lui, à Berne, un demandeur d’asile syrien menace de s’immoler ! Oui, s’immoler : « pour quitter la Suisse et rejoindre un autre pays ! », selon la Tribune de Genève repris par Catherine Armand qui y va avec ce commentaire: «QUITTER au plus vite la Suisse, et rallier un autre pays plus favorable. Cela en dit long sur l'attractivité de la Suisse en tant que terre d’accueil ». 

Pendant ce temps des partis politiques, font de la question des réfugiés et des migrants, leur cheval de bataille, en apeurant les populations, pour avoir le pouvoir !

Et dans ma tête qui refuse le pessimisme pour mon ancrage à un humanisme inclusif, me voici pensif et me vient en secours le grand poète et peintre Libanais, l'universel Khalil Gibran traduit en plus de 40 langues: " " La terre est ma patrie, et l'Humanité, ma famille "

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

18:23 | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Commentaires

Cela en dit surtout long sur la mentalité de ce syrien qui menace de s’immoler pour quitter la Suisse, comme si il y était retenus prisonnier... Donc bon vent. Et qu'il quitte l’Europe par la même occasion, car il n'y a pas de place pour ce genre de fouteur de merde.

Écrit par : Matador | 02/10/2015

Les commentaires sont fermés.