26/09/2015

Bousculade à la Mecque: Le Sénégal demande une réorganisation du pèlerinage !

Macky Sall, hajj 2015, pèlerinage, Arabie saoudite, sénégal, bousculadeMacky Sall, le Président sénégalais (photo) a dit l'essentiel, ce vendredi 25 septembre 2015, à la suite de la prière marquant la célébration de la Eid.

Il y a des "manquements", a -t-il souligné. A commencer, au Sénégal, dans l'organisation même du voyage. C'est le moins que l'on puisse dire. Mais le Chef de l'Etat a promis, de mettre de l'ordre chez lui. Par ailleurs, se fondant sur les déclarations des autorités saoudiennes, M. Sall attend les résultats des enquêtes commanditées par le royaume sur la bousculade meurtrière de Mouna. Sa conviction est qu'il faudrait réorganiser le pèlerinage. Ce qui s'est passé "nous interpelle", a -t-il déclaré. Parmi les 720 morts signalées, on note, à l'heure actuelle, la disparition de cinq Sénégalais.  


J'espère, personnellement, que l'organisation pour la coopération islamique (OCI) prendra ce dossier en mains même si beaucoup l'ignorent cette structure, contrairement à son nom, ne discute même pas de d'Islam. Ben, oui, c'est Abdou Diouf qui l'avait dit ! 


Bref, après les larmes, les prières aux défunts, il faudra penser à panser les blessures. Une certaine forme de fatalité, n'a rien d'islamique ! Rien. Certes, personne ne sait où il mourra. Personne. Cependant, la science est au coeur de l'organisation de l'Islam pour qui sait ! 
Le Prophète Muhammad (PSL) ne s'est pas glorifié d'avoir accompli des miracles mais d'avoir donné à ses disciples des exemples concrets dans la direction de leur vie spirituelle, morale et sociale. Et il a demandé d'aller chercher le savoir partout ! L'organisation et la méthode ne sont pas antinomiques de la pensée et de l'attitude religieuse. 
Ceux qui parlent au nom de l'Islam et des Musulmans, ne devraient point l'oublier s'ils veulent rendre un service à cette belle religion dont Poutine (même s'il n'est pas le meilleur exemple) a récemment magnifié, à Moscou, " L'HUMANISME".

 

Lumière sur Lumière, c'est ce que dit le Coran alors, en bas un certain fatalisme, un certain suivisme, une certaine routine qui s'apparentent plus à l'obscurantisme qu'à la Lumière rasante que Déclare le Coran. 


Celles et ceux qui savent doivent aussi avoir l'humilité et la générosité d'enseigner pour libérer les humains des postures médiocres qu'on tolère sous le prisme facile d'un béat fatalisme !

 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité auprès des Nations-Unies, Genève. Directeur des publications du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

04:46 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (5) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Commentaires

Ne pas faire du pèlerinage me semble beaucoup plus simple et plus intelligent.

Écrit par : Dominique | 25/09/2015

Bonsoir

Peut-être aussi faudrait-il arrêter de taquiner Satan...

Après tout, si même Dieu n'arrive pas à l'évincer...?

Écrit par : absolom | 25/09/2015

Salam frère,

Merci mon cher Gorgui pour cet éclairage qui permet à celles et ceux qui ne savent pas d'éviter de se hâter à accuser encore une fois l'islam des erreurs que mettent les musulman(e)s en son nom.

Ce n'est pas de la faute du pèlerinage si ces drames atroces ont lieu, car lors du pèlerinage tout ce qui est nuisible au pèlerin et à ses semblables est à éviter car il rendrait le pèlerinage nul et non avenu et cela va jusqu'à ne pas tuer le moindre insecte ou casser la moindre branche lors de ce rituel de haute spiritualité.

C'est le voyage d'une vie qui marque l'accomplissement de l'être, cela demande beaucoup de précaution et de sagesse.

Alors pourquoi de tels hécatombes qui se répètent me diriez-vous?

Nous musulman(e)s nous devons nous remettre en question et nous poser la question suivante:
- Que reste-t-il dans nos comportements et caractères de ce bel exemple que nous a transmis notre bienaimé prophète Mohammed (bénédictions et salut) dans ses nobles enseignements et surtout dans son sermon d'adieu prononcé sur mont Arafat qui marque le point culminant de
ce pèlerinage "Hajj" qui n'est prescrit que sous la condition que nous ayant les moyens matériels, la santé et surtout que nous soyons prêts spirituellement à accomplir cet acte de haute piété et de dévotion sans se nuire ni nuire à qui que ce soit.
Loin de toute précipitation, de toute exubérance, de tout zèle, de toute violence...

Les dirigeants responsables des populations qui doivent se rendre au pèlerinage doivent assumer leur responsabilité pour assurer la sécurité de chaque pèlerin homme ou femme.

L'islam a mal d'abord et avant à cause du comportement de celles et ceux qui s'en réclament et qui agissent à l'extrême opposé de la sagesse qui est la sienne.Il n'y a qu'à voir ce qui se passe aujourd'hui dans certains ds pays à majorité musulmane.
Cela nourrit l'islamophobie partout dans le monde et donc fait jubiler les détracteurs de ce merveilleux Message d'Amour et de Miséricorde divine.

Cette année compte tenu de la situation que vive la majorité des musulmans dans le monde, le pèlerinage aurait pu être suspendu afin que les moyens gigantesques qu'il représente puisse servir à sauver et à honorer la DIGNITE de tous ces croyants et ces croyantes qui errent sur les routes de l'Europe (qui ne veut pas d'eux à l'exception de quelques pays) à la recherche d'un peu de paix.
Et surtout pour rétablir la liberté, l'équité et la paix dans les pays qu'ils ont fuit à cause de la guerre, de l'injustice et de la barbarie qui les menacent sans cesse.

Jusqu'à quand devons-nous nous soumettre au dictat de certains religieux qui éteignent la Lumière de Dieu et du Coran par leurs interprétations archaïques et criminelles?

Nous devons nous libérer de la dictature politique et religieuse de ces tyrans sanguinaires et obscurantistes.

En agissant ainsi, nous irons à la rencontre de notre Créateur et de cette manière nous accomplirons le véritable sens du Sacrifice d'Abraham.

Que la paix de Dieu soit avec toi et avec toute la Création et toute l'Humanité.
Soyons des êtres spirituels et cosmiques, c'est à cela que l'islam nous invite.
Hafid Ouardiri
www.fec-geneve.ch

Écrit par : Ouardiri Hafid | 25/09/2015

Je crois au contraire que l'islam se nourrit de fatalisme voir d'une sorte de masochisme. La douleur endurée, le malheur qu'il faut supporter semble faire partie de "l'élévation" de ses disciples. D'ailleurs les victimes n'en sont pas elles deviennent des martyrs. Ce qui me gène c'est que si on peut endurer des souffrances au nom d'une croyance on peut tout aussi admettre que d'autres puissent souffrir de ne pas y croire.

Écrit par : norbert maendly | 25/09/2015

Ouardiri Hafid écrit ce que certains pensent savoir que c'"est le voyage d'une vie qui marque l'accomplissement de l'être"(...)

Or n'est-ce pas précisément ce "voyage d'une vie" qui est le pèlerinage, le seul, en rapport avec le Vivant?

En évitant du même coup non seulement tellement de morts de pèlerins une fois de plus mais cet océan, à la longue, formé de sang d'agneaux offert à quel Dieu d'"amour et de compassion"?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/09/2015

Les commentaires sont fermés.