16/07/2015

Rupture de jeune à ciel ouvert: Genève peut donner l'exemple au reste du monde!

L'article de la Tribune de Genève m'a beaucoup touché car l'évènement qui y est relaté est fort de symboles aujourd'hui plus que jamais. J'y vois une volonté des organisateurs de dire leur appartenance à la République genevoise, de démontrer que l'Islam est une religion de paix de partage et de respect notamment de la sacralisé de la vie humaine.

A Genève, nous pouvons montrer une autre voie loin des sirènes de la haine, de la diabolisation etc. Surtout ne pas suivre les charognes et les charognards à peau humaine qui se nourrissent de cette haine et en font un fonds de commerce.

Je loue ici cette magnifique action. J'allais dire plutôt cette rupture oecuménique du jeun ! Telle est une des facettes de l'Islam que nous connaissons, avons appris dans le Texte et dans l'Esprit, dès le bas âge, les fascinantes facettes loin de ces voyous de Boko Haram Daesch et autres qui, bien sûr, font le jeu de ceux qui les arment qui détruisent notre commune vouloir de vie commune, qui détruisent des pays pour mieux les exploiter. Bravo à Hafid Ouardiri et la Fondation pour l'entre-connaissance.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur de www.ContinentPremier.Com

17:12 Publié dans Religion | Lien permanent | Commentaires (6) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Commentaires

Scandaleux, oui! La bigoterie de tous bords n'a rien à faire dans nos rues !
La religion est une affaire PRIVEE!
Et pourquoi lèche-t-on les pieds des bigots musulmans? Parcequ'on a peur d'eux???

STOOOOOOOOOOOOOOOP! on n'en peut plus, de ce retour en force de l'obscurantisme religieux!

Écrit par : bb | 16/07/2015

Merci cher Gorki,
Il vaut mieux prier pour la paix que médire et mal agir comme le font certains qui méprisent la prière et ceux qui prient.

S'ils avaient été présents lors de ce moment de partage plein d'humanité, ils auraient compris que leur esprits et leurs coeurs ont besoin d'être libérés de la forteresse dans laquelle ils les ont enfermé.

Paix sur le monde et sur les femmes et les hommes de bonne volonté.

Je connais beaucoup de gens qui prient alors qu'ils sont sur la voie public et personne s'en rend compte.Faut-il leur interdire?

Prions sur et pour celles et ceux qui ne veulent pas qu'on prie en espérant que la joie entre dans leurs coeurs.

Écrit par : Liberté chérie | 17/07/2015

@ Gorgui:

"J'allais dire plutôt cette rupture oecuménique du jeun !"

Vraiment? Que dit wikipedia:

« L’œcuménisme, parfois orthographié écuménisme, est un mouvement interconfessionnel qui tend à promouvoir des actions communes entre les divers courants du christianisme, en dépit de leurs différences doctrinales, avec pour objectif l’unité visible de l’Église1.
Se développant à partir de la fin du xixe siècle, l'œcuménisme se concrétise aujourd'hui par l'existence de divers accords, de nombreuses instances de dialogue, mais aussi par un certain nombre de réalisations concrètes, comme des entreprises de traduction commune des textes saints ou la semaine de prière commune pour l'unité des chrétiens. »

L’islam n’est pas mentionné ici. Et il n’y a pas eu de décision communes aux religions, de commissions préparatoires, de réalisations concrètes communes, pour pouvoir parler d’oecuménisme.

Autres définitions du cnrtl.fr:

« Qui concerne l'ensemble de la terre habitée; général, universel. « 

Ce n’est pas le cas ici. Cette prière dans la rue ne concerne que quelques croyants d’un courant particulier dune religion particulière.

« Qui concerne ou rassemble tous les catholiques ou toutes les confessions chrétiennes. »

Toujours rien à voir avec l’islam.

« Qui rassemble des personnes ou des façons de penser très différentes. »

Y a-t-il eu débat sur les manières de penser et sur les religions différentes? Sur les différences, donc?

Le terme oecuménisme est inapproprié et abusif, voire détourné de son sens. A Genève il y a eu certes une sorte de spontanéité émotionnelle. L’époque est intellectuellement peu exigeante et se contente de cela. Mais cela n’a rien à voir avec de l’oecuménisme, seulement avec l’expression d’une différence de religion.

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2015/07/18/la-nuit-du-ramadan-a-paris-don-t-laik-268846.html?c


@ Liberté chérie: d'accord avec vous sur ce point:

"Je connais beaucoup de gens qui prient alors qu'ils sont sur la voie public et personne s'en rend compte."

Écrit par : hommelibre | 20/07/2015

@ Gorgui:

"J'allais dire plutôt cette rupture oecuménique du jeun !"

Vraiment? Que dit wikipedia:

« L’œcuménisme, parfois orthographié écuménisme, est un mouvement interconfessionnel qui tend à promouvoir des actions communes entre les divers courants du christianisme, en dépit de leurs différences doctrinales, avec pour objectif l’unité visible de l’Église1.
Se développant à partir de la fin du xixe siècle, l'œcuménisme se concrétise aujourd'hui par l'existence de divers accords, de nombreuses instances de dialogue, mais aussi par un certain nombre de réalisations concrètes, comme des entreprises de traduction commune des textes saints ou la semaine de prière commune pour l'unité des chrétiens. »

L’islam n’est pas mentionné ici. Et il n’y a pas eu de décision communes aux religions, de commissions préparatoires, de réalisations concrètes communes, pour pouvoir parler d’oecuménisme.

Autres définitions du cnrtl.fr:

« Qui concerne l'ensemble de la terre habitée; général, universel. « 

Ce n’est pas le cas ici. Cette prière dans la rue ne concerne que quelques croyants d’un courant particulier dune religion particulière.

« Qui concerne ou rassemble tous les catholiques ou toutes les confessions chrétiennes. »

Toujours rien à voir avec l’islam.

« Qui rassemble des personnes ou des façons de penser très différentes. »

Y a-t-il eu débat sur les manières de penser et sur les religions différentes? Sur les différences, donc?

Le terme oecuménisme est inapproprié et abusif, voire détourné de son sens. A Genève il y a eu certes une sorte de spontanéité émotionnelle. L’époque est intellectuellement peu exigeante et se contente de cela. Mais cela n’a rien à voir avec de l’oecuménisme, seulement avec l’expression d’une différence de religion.

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2015/07/18/la-nuit-du-ramadan-a-paris-don-t-laik-268846.html?c


@ Liberté chérie: d'accord avec vous sur ce point:

"Je connais beaucoup de gens qui prient alors qu'ils sont sur la voie public et personne s'en rend compte."

Écrit par : hommelibre | 20/07/2015

Et aucune femme dans ce rang de fidèles prosternés?

Écrit par : Noëlle Ribordy | 20/07/2015

"Je connais beaucoup de gens qui prient alors qu'ils sont sur la voie public et personne s'en rend compte."
Si personne ne s'en rend compte, c'est donc parce que c'est discret et non ostentatoire.
Au fond, ceci serait la vision laïque par excellence, car les actes de piété restent dans le domaine privé.
Il est évident, que nous avons une liberté totale dans nos têtes, nos coeurs, notre for intérieur.
Tout les problème consiste à savoir quel usage on peut faire de l'espace public et quel peut être l'objectif d'une telle "ostentation".
On peut ne pas être d'accord avec la constitution ou avec une loi, mais cela ne rend pas la transgression ou l'ignorance plus admirable. Même si cet acte est accompli dans ce que l'on considère soi-même comme une belle et bonne intention.
Cet épisode laisse une légère impression de perplexité, car les citoyen ordinaire est inévitablement amené à se poser la question sur le respect la législation en place.

Écrit par : Calendula | 21/07/2015

Les commentaires sont fermés.