07/07/2015

Tunisie: Tabassage d'un diplomate sénégalais, devant son enfant de 3 ans !

Oui, les amis, j'ai bien vu la vidéo. Certains me l'ont envoyée pour que je dise un mot. J'attendais d'en savoir plus. 

1- C'est une HONTE pour la police tunisienne. 
2- Je sais que le Sénégal est très mécontent et qu'une enquête est ouverte.
3- La brutalité policière est une belle denrée bien partagée en Afrique des 4 points cardinaux ! 
4- Oui le racisme anti Noir est une vieille histoire dans les pays arabes. C'est clair ! La Tunisie, le Maroc, sont les moins pires ! Et reconnaissons à ces deux pays, au moins, la réciprocité qu'ils accordent à nos concitoyens : Pas de Visa d'entrée alors que le Kenya, le Nigeria etc l'imposent !
5- Il y a un conflit historique grave car pour les pays arabes, les Noirs sont issus de l'esclavage, c'est aussi vrai pour beaucoup de pays européens. Je l'ai déjà démontré c'est FAUX ! Lisez ma dissertation sur le Tangramm N- 33 de la Commission fédérale suisse contre le racisme.
6- Je mets aussi en doute le fait que les Musulmans croient que Bilal ( le fameux muezzin du Prophète ait été un esclave). D'abord, il n y a presque rien sur son Histoire ! Rien ! Ou peu! Il est plus probable que Bilal fut de la famille royale du Nadjachi ou un de ses sujets qui aurait suivi les Sahabas (Compagnons du Prophète PSL) après que le Roi Nègre leur ait donné l'asile. A la naissance de l'Islam, Muhammad Paix et Salut soient Lui ainsi que ses disciples étaient bannis de la Mecque, pourchassés, ils devaient se réfugier quelque part pour survivre et revenir en force. C'est l'Afrique noire qui le leur a donné cette opportunité !
7- Le nationalisme arabe en voulant ensuite tuer le colonialisme et sa culture s'est efforcé à arabiser jusqu'aux gènes les populations, à unifier la religion, la langue etc. Pour le cas de la Tunisie, c'est ignorer que son identité est génétiquement multiculturelle, l'altérité est le fondement même de la grande civilisation tunisienne qui n'avait rien à envier ni à l'Est ni à l'Ouest. 
8- Si des Sub sahariens sont maltraités dans les pays arabes, je me demande aussi quel doit être le quotidien des citoyens noirs dans ces pays ?
9- La Tunisie, notre Tunisie, vit actuellement des moment difficiles mais elle ne devrait point tomber dans l'abîme de la déraison. Vous sortez la Tunisie de l'Afrique, elle sera vierge. Elle est le condensé de notre chère Maman Afrika.
10- Les Africains doivent faire leur Introspection. Chaque pays, dis-je, car nous sommes malades de nos contradictions, malades de nos égoismes au delà de nos prêches parfois risibles sur la solidarité entre Africains. Pendant ce temps, les autres se donnent des coups de pied certes mais restent unis car il y va de leur Destin. Il n y aura pas une Afrique sans toutes les Afriques. Pardonne nous nos erreurs et nos errements Maman Afrika. Oui, demain, sera un autre jour et nous ne viendrons pas les mains criblées, mais l'une sur l'autre bouchant avec dignité fierté et fraternité la Jarre. Est ce pas Gesho?

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Ciom

17:08 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (3) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Commentaires

Gorgui merci d'avoir relayé cette information. Une de mes meilleures amie est sénégalaise c'est quasiment une soeur à qui j'ai donné un coup de main dans son usine à Dakar et cela est inadmissible! une enquête doit être diligentée . Comme les Berbères, les citoyens noirs sont encore des citoyens tolérés et c'est intolérable! Que la Tunisie revoit sa copie, une parmi tant d'autres.

Écrit par : Djemâa | 07/07/2015

"1- C'est une HONTE pour la police tunisienne."

Je suis d'accord mais vous conviendrez que c'est culturel et commun, sauf à de très très rares exceptions, à tous les arabes.
Il y a deux jours, j’ai vu sur TV5 le monde un documentaire tourné dans une banlieue française. Je ne rentrerai pas dans les détails mais, hormis la mosquée où tout le monde s’appelle soudain " frère ", il doit s’agir de frères très synthétiques parce qu’aux quartiers les invectives n’ont plus rien de fraternelles, elles sont odieusement racistes et mènent souvent au lynchage quand une "sœur" se trouve en être l'enjeu.

"2- Je sais que le Sénégal est très mécontent et qu'une enquête est ouverte."

Mouais, pas convainquant du tout et d'une portée nulle. Pour autant que ce fait soit avéré, ce serait alors tout au plus une annonce à portée politique intérieure.

"3- La brutalité policière est une belle denrée bien partagée en Afrique des 4 points cardinaux !"

Exact.

"4- Oui le racisme anti Noir est une vieille histoire dans les pays arabes. C'est clair ! La Tunisie, le Maroc, sont les moins pires ! Et reconnaissons à ces deux pays, au moins, la réciprocité qu'ils accordent à nos concitoyens : Pas de Visa d'entrée alors que le Kenya, le Nigeria etc l'imposent !"

Voilà le cœur de votre problème, c'est l'ambiguïté voire une certaine forme de complaisance à l'égard du racisme anti-noir des arabes. Certainement l'islam y est-il pour beaucoup dans cet attelage schizophrénique et voilà donc pourquoi il est toujours plus facile à un noir africain de s'insurger franchement et à raison contre le racisme anti-noir de blancs plutôt que de dénoncer celui de ses coreligionnaires et, de grâce, épargnez moi le couplet sur les arabes qui seraient blancs pour la plupart d'entre eux.

A ce sujet, autre variante de schizophrénie. Il est cocasse que Dieudonné M'balla M'balla n'ait rien trouvé de mieux qu'Alger, haut lieu du commerce des esclaves pendant la traite négrière arabo-musulmane, pour lancer son cri de nouveau né à l'antisémite tout en pointant un doigt accusateur à l'endroit des négriers qui, selon lui, étaient juifs (sic). Lui, son problème consiste en ce qu'il doit donner des gages de son antisémitisme et en même temps il se doit d'épargner le blanc d'attaques racistes anti blancs car sa clientèle se recrute dans ces deux bords. La cible est donc toute désignée. D'ailleurs il vous arrive d'user de ce même type de stratagème.

La version politique nous est livrée par Taubira sous forme d'une saillie qui n'est pas à son honneur :

"Les enjeux du présent expliquent ces relectures du passé. Christiane Taubira déclare sans ambages qu'il ne faut pas trop évoquer la traite négrière arabo-musulmane pour que les «jeunes Arabes» «ne portent pas sur leur dos tout le poids de l'héritage des méfaits des Arabes»."

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/encore-aujourd-hui_482221.html

"5- Il y a un conflit historique grave car pour les pays arabes, les Noirs sont issus de l'esclavage, c'est aussi vrai pour beaucoup de pays européens. Je l'ai déjà démontré c'est FAUX ! Lisez ma dissertation sur le Tangramm N- 33 de la Commission fédérale suisse contre le racisme."

A mon avis vous mélangez deux choses qui n'ont pas lieu de l'être mais peut-être est-ce là à dessein, toujours cette satanée ambiguïté. Bref, quoiqu'il en soit et quand bien même le berceau de l'humanité serait l'Afrique - je veux bien le croire - je ne vois pas ce qu'il y aurait d'impossible à accepter dans le fait que l'écrasante majorité du reste de l'humanité n'ait pu découvrir l'homme noir que relativement récemment et que les différentes traites négrières y sont pour beaucoup dans cette affaire. L'un n'empêche pas l'autre, non ?

Quand aux pays arabes, vous le savez mieux que moi, l'esclavagisme étant carrément codifié dans les écrits de l'islam et la traite arabo-musulmane s'étendant sur 13 siècles, jusqu'à nos jours en Mauritanie au Soudan et en Arabie Saoudite, 13 siècle c'est long et ça forge les convictions, les certitudes qui perdurent quand bien même beaucoup de peuples noirs ont abandonné leurs croyances originelles pour embrasser la religion de leurs négriers. Affaire complexe, je vous le concède mais vous ne pourrez jamais y voir clair et encore moins être entendu avant de vous défaire de cette ambiguïté malsaine.

Écrit par : Giona | 08/07/2015

Le prophète Mouhamed (PSL) est descendant de Ismael qui est fils de Hadjara qui était noire. Cham, fils de Noé, fondateur de Misra (Egypte).

Écrit par : Momar | 08/07/2015

Les commentaires sont fermés.