31/05/2015

Siamois guinéens opérés en France : Une belle et symbolique solidarité humaine !

siamois, Necker, Chaine de l'espoir, France, Guinée, solidarité, humanisme, santé, TF1Siamois guinéens opérés avec succès à l'Hôpital Necker en France. C'est Magnifique l'humaine Humanité qui marche comme un seul Homme. Bravo aux médecins français et à toutes les personnes qui ont donné 1 FCFA en Guinée en France ( notamment «La chaîne de l'espoir», fondée en 1994 par le Pr Alain Deloche (dons possibles sur le site internet de l'association) et ou ailleurs pour la réalisation de cette lourde opération qui a duré toute une journée !

TF1 vient de montrer, ce dimanche 31 mai 2015, dans son 20 Heures et en exclusivité les images de cette opération qui a eu lieu le 26 mai dernier dans la grande discrétion ! Enfin, Hassan est sorti du bloc à 17h30 et son frère jumeau, Boubacar, une heure plus tard.

Cela me touche car cela change des manipulations quotidiennes dont nous sommes victimes de la part de certains politiciens, journalistes, propagandistes et autres apôtres de la parole et de la plume qui nous vendent à longueur de nuits leur haine d'autrui et leur imbécile arrogance.

Cela me touche car je crois aux Femmes et aux Hommes qui dans ce monde ne se manifestent pas que pour gratter leur nombril.

Oui, c'est possible et c'est un médecin guinéen qui a accompli le dernier mètre en séparant les jumeaux. Humanisme et Dignité ! Rien d'autre car après tout nous sommes UN de l'UNIQUE dans Sa Noble Diversité !

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité aux Nations-Unies, à Genève.

Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

 

20:58 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

30/05/2015

Blatter au delà de la mise à mort: le sens de la réélection du bouc émissaire !

Blatter, FIFA, Suisse, Platini, Sport, Football, Corruption, Etats-Unis, Afrique, Asie, Amérique latineBlatter est réélu ! Ok, le vieux suisse est âgé de 79 ans, nous dit-on, et ce n'est pas bon d'être vieux et de faire du sport ! Ah bon ! Et comme il n y a presque plus d'église pour prier en Europe, on voudrait l'envoyer à la retraite.... dans les maisons pour vieillards !

Non là, tu déconnes, il est juste à la tête d'une organisation corrompue, oui et quoi d'autre ? Il faut qu'il ait honte et qu'il démissionne. Pfff ! Les présidents, les sociétés, les multinationales et ou autres individus qui ont du sang dans leurs mains, chaque jour en Occident, eux on n'en parle pas! Blatter est le bouc émissaire qui permet d'absoudre tous les dictateurs, tous les corrompus etc.  Il faut donc le sacrifier! Moi, j'aurai démissionné, certes, à sa place ! Le problème, cependant est ailleurs !  

C'est le système FIFA, l'organisation d'une certaine mondialisation à visage non humain qu'il faudrait changer! Les gendarmes arrivent, cours Gorgui, cours ! Non, je voudrais aussi que les Etats-Unis s'occupent des Noirs qui sont tués chez eux,  dans leur propre pays, comme du bétail comme s'ils vivaient dans un no man's land ! Je voudrais que l'Europe arrête d'endormir ses populations avec des débats sans tête ni queue et s'occupe de leur avenir, qu'elle arrête de signer des traités de commerce internationaux qui vont dépouiller les Etats du peu de pouvoirs qui leur restent encore et qui au final vont transformer des êtres humains en marchandises avec des pieds sans tête. Je voudrais qu'une certaine  Europe arrête de croire qu'elle est blanche chrétienne athée ! Que les Etats qui se disent civilisés respectent au moins la quintessence de ce qui le plus présentable dans les Lumières: Liberté, Egalité et Fraternité avec un socle inviolable: la JUSTICE.


us policiers.jpgRegardez la 2ème photo ("un suspect noir grimé en trophée de chasse" écrit Le Point"), des policiers, je passe la couleur de leur coupe du monde entre leurs genoux, au 21ème siècle au pays de Barack Obama qui arrêtent un Noir ( je laisse la couleur) prennent une photo après avoir collé au malheureux nègre des cornes ! OÙ est le gendarme qui a pris l'avion jusqu'en Suisse pour arrêter les corrompus de la FIFA ? Ce n'est qu'un exemple ! 

Blatter est réélu il y a au delà de cela un message que les pays d'Afrique, d'Amérique latine et d'Asie qu'on accuse d'être eux-mêmes corrompus par le Suisse ( Oh il est riche, son pays a des banques !!! ) veulent donner au reste du monde qui s'enferment dans une belle arrogance à vouloir toujours dire aux autres ce qu'ils doivent manger le soir avant d'aller se coucher s'ils ont un lit ! 

Le système veut-il se réformer avant qu'il ne soit trop tard ? Telle est la vraie question que l'Histoire nous somme de répondre et d'y répondre de manière très URGENTE ! Je ne parle pas des autres conflits créés et ou entretenus pour maintenir le business, les discriminations, la soumission des peuples sous le couvert du camisole de la démocratie à géométrie variable etc !!! A moins, à la FIFA, il n y a pas de droit de veto et la voix de chaque fédération et ou association a un poids réel dans le décompte final !

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité aux Nations-Unies, Genève, directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

11:37 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

22/05/2015

Rohingyas : Bravo à la Gambie !

Myanmar, Rohingyas, migrants, boat people, Gambie, Yayah JammehJe n'ai pas d'affinités avec le président Jammey mais j'applaudis sa décision d'accueillir tous les persécutés birmans qui ont le tort d'être des musulmans. En son temps Abdoulaye Wade Président du Sénégal avait accueilli plus d'une centaine d'étudiants Haïtiens à la suite du séisme meurtrier !

L'Afrique "démunie" et pourvoyeuse de " boat people" peut aussi et a le devoir de se montrer solidaire face à toutes les souffrances humaines. " En tant qu êtres humains, plus encore, de la même religion musulmane, c est un devoir sacré d aider à soulager les difficultés et indicibles souffrances auxquelles sont confrontés ses semblables", a déclaré la Gambie, pays anglophone entouré par le Sénégal.

El hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur de www.ContinentPremier.Cokm

19:43 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

21/05/2015

Apartheid à l'essai en Israël: Palestiniens interdits de bus avec les Israéliens !

apartheid, netanyahou, moshe yaalon, shalom, israël, palestine, rosa parkApartheid à l'essai pendant 3 mois en Israël ! Et si affinités, emploi à plein temps !!! Non ce n'est pas une blague ! Le Gouvernement Netanyahou ne recule plus devant le beau ridicule ! Oui, le ministre de la Défense Moshé Yaalon a décidé que les Palestiniens travaillant en Israël ne devraient plus avoir l'honneur de s'asseoir dans les mêmes bus que les Israéliens !

Yaalon qui se fiche pas mal de notre quête de Shalom ( Salam en arabe, Paix) informe à la radio qu'il : « t
irera les leçons de cette expérience à l'issue de la période d'essais de trois mois ».

Pour le gouvernement raciste d'Israël il s'agit avec cette mesure de réduire les dangers de sécurité: « mieux contrôler les Palestiniens qui sortent d'Israël et de réduire les dangers de sécurité ».

Cette information a moins fait le tour du monde que cette macabre offre d'emploi en Arabie saoudite où la famille Saoud veut recruter 8 bourreaux pour la décapitation des condamnés à mort !

Voici en toute beauté la folie de ce monde où des gens qui s'estiment sur puissants abusent de tout. Oubliant que l'esclavage, la colonisation, l'apartheid malgré leur durée ont été combattus et terrassés par la résistance humaine.

C'est Honteux et Indigne! Un point, c'est tout !

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité aux Nations Unies, directeur des publications du magazine en ligne www.ContinentPremier.Com

18:49 | Lien permanent | Commentaires (4) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

18/05/2015

6.000 Rohingyas en Mer : Personne n'en veut !

Myanmar 1.jpgLeur faute, être des Musulmans ! Chiens ou chats, Ils auraient eu plus de chance dans ce monde de démagogie et d'absurdité ! 

Le Haut Commissaire aux Droits de l'Homme vient de réagir de manière forte en se disant outré de savoir que des pays ont préféré malgré les appels humanitaires repoussé ces Musulmans qui fuient la dictature et la politique ségrégationniste birmane pays du Prix Nobel de la Paix Mme Aung San Suu Kyi que les pays dits civilisés veulent mettre à la tête de ce pays. Vous avez parlé d'hypocrisie, d'humanisme à géométrie variable !!!! Pfff ! Voici la réaction de Zeid Ra’ad Al Hussein, le boss de lOffice des Nations unies à Genève pour les droits humains : 


“I am appalled at reports that Thailand, Indonesia and Malaysia have been pushing boats full of vulnerable migrants back out to sea, which will inevitably lead to many avoidable deaths,” UN Human Rights Chief Zeid Ra’ad Al Hussein said, as some 6,000 migrants are believed to be still stranded at sea in precarious conditions."

 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, www.ContinentPremier.Com

21:55 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : myanmar, prix nobel, droits de l'homme, migrants, racisme | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Massacres et déportation des Rohingyas : Honte à nous, Honte à notre coupable silence !

Myanmar, ONU, Indonésie, Malaisie, Thäilande, USA, U.E, Sénégal, Tunisie, Algérie, Musulman,Ils sont Musulmans. Ils sont persécutés depuis des années par l'armée birmane au pouvoir. Le Myanmar applique une politique de discrimination indescriptible malgré son ouverture notée. J'avais interrogé à l'ONU le Prix Nobel de la Paix Aung San Suu Kyi sur le sort des Rohingyas assassinés et martyrisés, sa réponse était évasive. C'est honteux que nous laissions ces gens mourir dans les eaux asiatiques sans notre soutien.

Les pressions de l'ONU pour accueillir en Indonésie, Ma
laisie, Thailande ces populations sont sans effet. pourquoi doivent-ils fuir ou se déplacer dans leur propre pays ? L'indécence est à un niveau inégalé !

Où sont les Etats-Unis, l'Union Européenne, le Canada si avides d'apporter la civilisation aux barbares. Où est ce Royaume des Saoud qui se dit Musulman? Où sont les Algériens, les Tunisiens, les Marocains, les Sénégalais? Honte à nous !

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur des publications du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com 

16:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Cuba, Palestine : Bravo et Merci au Pape François !

Pape François, Palestine, Cuba, Canonisation, dialogue religieux, Vatican, Arabie saouditeAprès Cuba, voici le geste magnifique du Pape François envers la Palestine. Notons que le Vatican s'apprête à signer un Traité reconnaissant l'Etat palestinien ! Magnifique. Pendant ce temps, l'Arabie saoudite bombarde le Yemen soit disant pour sauver l'Islam. Pendant ce temps des milliers de migrants musulmans sont oubliés par la Famille Saoud ! 


Le pape François a canonisé ce dimanche, au Vatican, deux religieuses palestiniennes du XIXe siècle, en présence du président palestinien Mahmoud Abbas. Mariam Bawardi et Marie-Alphonsine Ghattas, les 2 saintes palestiniennes qui ont été érigées en modèle de la "communion avec le monde musulman", ont toutes deux vécu au XIXe siècle.


El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur des publications du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com 

01:41 Publié dans Actualités, Religion | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

15/05/2015

Ken Bugul, invitée d'honneur du Salon africain du livre de Genève interpelle Macky Sall


Ken Bugul, Marietou Mbaye, Salon africain du livre, Ousmane Semaine, cinéma, macky Sall. Au milieu des bombes et des balles, à Ouagadougou, un jeune  est allé sauver le portrait de Sembène Ousmane ! Qu’avons nous fait de ce patrimoine au Sénégal ?

. Il faut sauver les NEAS qui ont édité les chefs-d’oeuvre de la littérature sénégalaise.

 

(GENEVE-SUISSE)- L’émergence sans la culture serait une erreur voire sa réalisation utopique notamment dans un pays qui doit sa notoriété internationale à sa diversité et à son génie culturel. Invitée d’Honneur du Salon africain du Livre et de la Presse 2015, à la suite d’une tournée européenne de promotion du film qui lui a été consacrée par Sylvie Voser réalisatrice suisse, Mariètou Mbaye dite Ken Bugul  qui a dignement représenté le Sénégal, a expliqué aux populations occidentales la richesse de notre culture et ses complexités. Dans cet entretien exclusif, l’immense écrivaine avec sa posture de la Grande royale de Cheikh Hamidou Kane fait un appel pour la sauvegarde de la maison d’Ousmane Sembène, des Nouvelles Editions Africaines du Sénégal (NEAS), revient sur la santé de la littérature sénégalaise d’expression francophone et salue Mbougar Sarr lauréat du Prix Kourouma remis à Genève en présence de l’Ambassadeur Bassirou Sène, Représentant permanent auprès des Nations Unies.

 

ContinentPremier.Com (CP): Quelle devrait être la place de la culture dans la politique dite démergence sénégalaise ?

 

« Le Sénégal a la réputation mondiale d’un pays de culture, de littérature, de grands hommes et de femmes, comme Léopold Sédar Senghor, Cheikh Anta Diop, Birago Diop, David Diop, Abdoulaye Sadji, Ousmane Socé Diop, Mariama Bâ,  Cheikh Hamidou Kane, Cheikh Ndao, sans compter Boubacar Boris Diop et la nouvelle génération avec Felwine Sarr, et toutes celles que j’ai citées plus haut…

 

Et partout dans le monde, l’évocation du mot Sénégal renvoie à la littérature, aux arts, à la culture. Maintenant, on voit que l’Etat investit moins. Je sais que nous sommes dans l’émergence, mais je pense que l’émergence sans la culture ne peut pas donner un développement harmonieux. Le président de la République, Macky Sall a une volonté évidente et une politique de faire quelque chose pour la culture. A ce titre, l’Etat a donné un miliard pour le cinéma, il faudrait cependant qu’il donne un milliard aussi chaque année pour l’édition, mais que ce soit bien géré.

 

Comment comprendre la disparition annoncée des NEAS (Ndlr Nouvelles Editions Africaines du Sénégal, maison d’éditions fondée en 1972 par Senghor) alors que les chefs-d’oeuvre de la littérature sénégalaise y ont tous été édités. C’est le cas d’Une si longue lettre de Mariama Bâ, La grève des Batu d’Aminata sow Fall, Le baobab fou dont on parle partout dans le monde, Le temps de tamango de Boris etc. Où a été édité Abass Ndione dont un de ses livres a été adapté au cinéma puis récupéré par les Editions Gallimard. Aujourd’hui, les Nouvelles Editions Africaines sont menacées d’expulsion, le personnel ne trouve plus de salaire ! Il faut quand-même faire quelque chose pour cette culture.

 

Comme le disait Senghor, le développement sans la culture ce n’est pas possible. La culture, c’est l’Homme. L’Homme n’existe que parce qu’il a une culture. L’Homme est au commencement et à la fin du développement. Je fais donc un appel à nos autorités, et je profite de l’occasion qui m’est offerte et de l’Honneur qui m’est fait en tant qu’invitée d’honneur du Salon africain de Genève 2015, de demander au Président de la République de mettre l’accent sur la culture, la littérature, l’édition, la diffusion et la promotion de nos oeuvres. C’est fondamental ! »

 

Ken Bugul (K.B): C’est un vibrant appel pour que la culture reste ce qu’elle a toujours été au Sénégal. On sait aussi selon certaines de nos informations que la Maison de l’écrivain et cinéaste Ousmane Sembène serait en ruines. Avez-vous une idée pour que cette maison et le grand Sembène ne tombent pas réellement dans l’oubli ?

 

« En ce moment, son fils cadet et sa mère habitent dans cette sublime maison au bord de la mer dans le quartier de Yoff . Cette demeure n’a plus d’entretien, les murs commencent à s’effriter, si on n’y prend pas garde elle peut s’écrouler. Son architecture soudano-sahelienne celle que nous devrions tous adopter et adapter, est voulue par ce grand cinéaste mondialement connu qu’est Ousmane Sembène.

 

Nous lui avons rendu hommage dans un de nos panels au Salon du Livre de Genève, il sera présent à travers son œuvre cette année encore au Festival de Cannes, alors qu’il est mort ! »

 

C . P: Qu’avons-nous fait de l’héritage de Sembène Ousmane au Sénégal ?

 

K. B : « Au Burkina Faso, une suite de l’hôtel où Sembène descendait pour le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), porte son nom. Pendant les émeutes récentes, lorsqu’on a saccagé l’hôtel, quelqu’un s’est emparé d’un grand portrait de lui, qui faisait 1 mètre 50 sur 2 mètres, et au milieu des bombes lacrymogènes, il tenait son tableau. Lorsqu’on lui a demandé qui c’était, il a dit : « C’est Sembène Ousmane, il faut le protéger ». C’était au milieu des bombes et des balles, Ouagadougou était en émeute. Il fallait sauver la photo de Sembène Ousmane qui était dans l’hôtel saccagé. Que d’autres le fassent ? Mais que représente-t-il chez lui ? Je pense que l’Etat sénégalais doit racheter la maison de Sembène, comme Abdou Diouf  l’avait fait en rachetant la maison de Birago Diop à ses héritiers pour en faire le siège de l’association des écrivains du Sénégal, comme l’a fait aussi Abdoulaye Wade avec la maison de Senghor qui est transformée aujourd’hui en musée. L’Etat doit acheter la maison de Sembène pour en faire un musée du cinéma, où il y aurait une salle de cinéma, où il y aurait de la formation en montage, en caméra, etc car il y a de l’espace. Cette magnifique maison qui donne sur l’Océan atlantique, s’appelle Keur Ceeddo et qui est un patrimoine. Pourtant elle est aujourd’hui non reconnaissable. Quand on passe devant, on se demande où est la maison de Sembène tellement les murs sont décrépis, il n’y a plus de peinture, les clôtures tombent...

 

Je fais un appel vibrant au chef de l’Etat Macky Sall pour tout faire pour acquérir cette maison et en faire un musée du cinéma et que ça serve comme patrimoine, non seulement pour le Sénégal mais aussi un patrimoine pour l’Humanité ».

 

C. P : Ken Bugul vous êtes l’invitée d’honneur du Salon du livre 2015 de Genève. Que ressentez-vous à la fin de ce salon ?

 

K. B : « Je me disais que ma modeste personne ne valait pas cet honneur et j’en suis comblée. Cela me fait plaisir, tant pour moi que pour les auteurs africains, et pour les auteures-femmes. Etre une femme sénégalaise, et d’un certain âge, par rapport à cette jeune vague de tant de talents, et être à Genève dans une ville que j’adore et dans un pays que j’aime en tant qu’invitée d’honneur du Salon du livre, est une reconnaissance et une consécration qui me font profondément plaisir et j’en suis touchée ».

 

C. P : Vous avez parlé de la littérature féminine qui se développe avec de jeunes talents. Peut- on dire que la littérature africaine d’expression française est sur la bonne voie ?

 

K. B : « Absolument parce que dans les années 1990-2000, il y a eu un flottement, on se demandait ce qui se passe au Sénégal, dans un pays qui avait tant d’auteurs, et tant d’auteures-femmes. On oublie que dans les années – 80, il y avait plus de femmes écrivaines que d’hommes écrivains. Il y a eu la génération  des Adja Ndèye Boury Ndiaye, Ndèye Coumba Mbengue, Mariama Bâ, Aminata Sow Fall, Annette Mbaye d’Erneville etc. (Votre serviteur à l’auteure : n’oubliez pas Ken Bugul !).

Après cette génération d’un certain âge, nos aînées, il y a nos talentueuses sœurs : Ndèye Sokhna Benga, Ramata Sambe qui était ici au Salon du livre, Nafissatou Diouf qui est actuellement à Paris, les auteures de la Diaspora, Khady Anne, Fatou Diome etc. Et tout d’un coup, on voit un renouveau littéraire au Sénégal, même avec des gens qui ne sont pas connus. Beaucoup de maisons d’édition voient le jour, et beaucoup d’auteurs sont édités sur place.  Malheureusement la promotion du livre ne suit pas et c’est quelque chose sur laquelle on devrait beaucoup travailler : faire connaître les oeuvres qui sont éditées sur le continent africain. Je pense que l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et les services culturels des ambassades africaines dans les pays européens devraient faire l’inventaire de tout ce qui est édité en Afrique et le faire connaitre à l’extérieur. De bons salons du livre en Afrique permettent aussi de faire connaître toute cette production ».

 

C. P : Mohamed Mbougar Sarr, un jeune Sénégalais, a eu le prix Kourouma du Salon 2015 dont vous êtes l’invitée d’Honneur, quel commentaire faites-vous de la distinction de ce jeune prodige ?

 

K. B : « Mohamed Mbougar Sarr, né en 1990 –je pourrai être sa grand-mère- fait un premier roman ( Ndlr Terre Ceinte, Editions Présence Africaine) et c’est un premier succès ! Il a écrit sur des thématiques contemporaines qui nous interpellent tous et les a traitées avec maestria et tant de talent pour un jeune homme de 24 ans ! Il a honnoré le continent, les mamans et les grands-mamans. Je pense que ce prix va stimuler d’autres créations ».

 

 

Propos recueillis, à Genève, par El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur des publications du magazine panafricain ContinentPremier.Com

19:48 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

07/05/2015

Guerre au Yemen: Non à l'envoi de 2.100 soldats sénégalais !

Macky Sall, Roi d'Arabie, Saoudite, Yemen, guerre, Islam, Syrie, Libye, ONU, MIGRANTS

La famille royale d'Arabie ne mérite qu'aucun Sénégalais verse son sang !

Si ce Royaume était à la hauteur de sa Mission que nous pensions qu'il a naturellement de défendre les deux lieux saints et l'Islam, on parlerait pas d'islamisme au sens négatif que lui ont colporté les propagandistes occidentaux.

Si l'Arabie était à la hauteur de sa Mission la Libye n'allait pas sombrer, ni la Syrie ni le Yemen. Que dire de notre chère Palestine sous colonisation depuis plus de 64 ans!

La famille royale n'est pas au service de l'Islam ni des Musulmans. Elle défend son pouvoir, celui de la dynastie qui nous a été imposée pour maintenir nos coreligionnaires dans le silence coupable de l'acceptation d'un impérialisme sans visage ni odeur. Un impérialisme qui a voulu tuer Dieu et qui se moque de l'Homme !

Ce n'est pas notre guerre ! Au Yemen, je le rappelle des migrants africains sont morts sans aucune enquête ! L'ONU ne me démentira pas. Car les enregistrements de mes coups de gueule sont là dans leurs archives ! Ce que peut apporter le Sénégal c'est une âme face à un monde fou mais pas des canons ni de la chair humaine.

Je voudrais partager ceci avec nos autorités et amis afin qu'on sache où l'on veut mettre les pieds : "Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et Médecins Sans Frontières (MSF) s’alarment des dégâts importants provoqués par les attaques récentes de la Coalition sur les aéroports de Sana’a et de Hodeida, empêchant l’acheminement de l'aide nécessaire, ainsi que les mouvements du personnel humanitaire". Les organisations humanitaires parlent d'une "situation catastrophique", "des enfants qui meurent de maladies évitables" etc.

Au nom de l’Islam ?

Vraiment ! Si c’est au nom de l’Islam que l’Arabie appelle le Sénégal au secours au Yemen, pour quoi alors l’Arabie Saoudite si prochaine de la Somalie et du Soudan a laissé ces deux pays l’un divisé en deux et l’autre en faillite depuis plus d’une dizaine d’années ?

Pourtant,  l’Arabie Saoudite est le pays qui importe le plus d'armes au monde. Les importations d'armes saoudiennes ont augmenté de 54% entre 2013 et 2014, pour atteindre 6,46 milliards de dollars. Ceci devant l'Inde, la Chine et les Emirats Arabes Unis. Notons par ailleurs que les Saoudiens et les Emiratis ont importé plus d'armes que toute l'Europe occidentale combinée ! 

En révisant l'histoire, souligne Abdou Ndao, socio anthropologue sénégalais, «  On peut observer que l'armée saoudienne bien que suréquipée n'a presque jamais été sur aucun front. En réalité, il faut le rappeler, c'est une guerre par procuration face à l'impotence d'une armée saoudienne qui ne fait qu'employer des mercenaires étrangers qu'ils paient essentiellement à faire leur sale boulot. »

Je suis très sceptique car la guerre contre l'Iran se prolonge au Yémen et je ne crois pas que stratégiquement l'Arabie actuelle soit plus importante que l'Iran de demain !

Bref, le Chef de l'Etat Macky Sall et mon grand frère et ami Mankeur Ndiaye le Ministre des Affaires étrangères en savent certainement plus que moi ! Mais je le dis clairement : Je suis contre la présence de l’armée sénégalaise au Yémen !

Quelles sont les garanties juridiques qu'auront sur ce sol les soldats sénégalais envoyés là-bas? Qu’a promis la famille Saoud à notre pays? Qu'a t-elle fait pour le Sénégal depuis le grand Fayçal qui avait visité le Sénégal?

Certaines clameurs laissent monter le doux brouhaha que le Palais présidentiel sénégalais serait prêt à renoncer à l'envoi de nos 2.100 soldats, comme il l'a déjà annoncé, par l'entremise du Ministre des Affaires Etrangères, auprès du Roi d'Arabie !

J'espère que la douceur de l'atlantique a pu souffler en faveur du peuple et de la belle raison sur les fenêtres de mon Président Macky Sall et sur celles du Ministre des Affaires Etrangères. Je vous applaudirai, si c'était le cas, chers frères et compatriotes!

Notre Cri Nègre ce sera de refuser toute forme de Domination et de Soumission mais d'appeler à plus d'Humanité pour que vive les humains !

 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste accrédité aux Nations-Unies, directeur des publications du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

16:02 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

04/05/2015

Maria d'Angola : l'indépendance racontée ce soir à la Maison des Associations

maria d'angola, Angola, indépendance, Maison des associationsCe soir, l'Angola à l'Honneur avec l'extraordinaire histoire de Maria ! Une conférence débat à 20hs à la Maison des Associations de Genève.

Maria est une grande Dame Angolaise résistante qui fut mariée à un Portugais avec qui elle aura deux belles métisses voir la photo de la fille en haut de l'affiche.

Le livre Maria raconte la vie de cette dernière qui fut à l'independance la 1ere Ambassadrice de son pays à Geneve. Une femme forte qui ébranla la scène onusienne pour réclamer l'indépendance de son pays. Pour en savoir plus ne manquez pas la conférence modérée par Raymond Zoller.

16:55 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

02/05/2015

L'Arve se lave à grandes eaux, Genève déborde !!!

Circulations bloquées sur certaines voies, Acacias est devenu quartier désert ! Pont fermé, piétons largués comme des jetons aléatoires à la quête du gros lot. Un chauffeur de bus insolent incapable de faire face aux nombreuses questions des clients et quand certains essaient d'aider les autres, le dictateur sans trône s'en mêle " ce sont des âneries; il faut pas dire du n'importe quoi, écoutez le haut parleur", un des passagers de ce qui devait être le tram 15 remplacé en bus qui s'arrêtera pendant une année des Acacias à Plainpalais lui rétorquera : " vous êtes indigne et mal poli, comment osez vous parler à un inconnu de cette manière: c'est vous plutôt l'âne autant pour moi l'ânesse !" J'ai voulu en rigoler mais heu, pfff, on est dans un pays dit civilisé et à Genève on ne peut que douter de la qualité de ce chauffard noyé dans l'incompétence. Les TPG ont du boulot!

Allez voir le marathon cela ira mieux ! Moi, je retourne au Salon africain du livre, Genève ! Salam.

Plus d'infos sur l'acte de l'Arve, lire le bel article de Mme Laurence Bézaguet de la Tribune de Genève dont voici le lien:

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/geneve-subit-gran...

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

 

16:14 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (2) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye