14/07/2014

Brésil, j'aurais compatis s'il n'y avait pas Gaza !

palestine, israel, football, mondial, ONU, UE, UA, Brésil, guerreS'il n'y avait pas Gaza ce soir où en ce moment même où nous suivons une autre humiliation du Brésil, je dirais oh braziiw je compatis ! Mais là-bas, des femmes et des enfants continuent à mourir, hébétés, sous les bombes israéliennes. Israël qui dit venger 3 de ses fils ! L'enfant palestinien brûlé vif par des extrémistes israéliens n'a pas suffi à assouvir le désir de sang de l'Etat hébreu ( 130 morts au tableau, rien que cela ) qui a tous les droits sur les pauvres civils palestiniens.

Si c'était un théâtre j'aurais parlé de cabotins mais là ce sont des personnes en os et en chair qu'on déchiquette !

Et le journalisme mondial est comme obligé à fermer sa bouche à casser sa plume !

C'est Triste ! C'est horrible ! 

Alors que celles et ceux qui souffrent dans leur chair de voir de la chair humaine déposée devant leurs yeux tous les jours par les télévisions, se lèvent comme une chaîne humaine pour interpeller nos gouvernements. Car critiquer l'ONU est sain mais l'ONU ce sont les Etats-membres.

Faisons la pression sur nos Etats respectifs pour leur demander de dire à Israël d'arrêter de verser du sang de la Palestine !

Tant que la Palestine n'aura pas un Etat reconnu avec toutes les prérogatives le Hamas - ou des gens qui passent pour - continuera à envoyer ses roquettes inutiles en terre d'Israël.

L'hypocrisie et la peur nous installent sur un matelas douillet de l'indifférence.

Oui, cette guerre finira un jour. N'en déplaise aux semeurs de la Haine de quel que côté qu'ils puissent être. Seuls les faux amis se nourrissent de cette boucherie !

Photo: Ziad Medoukh

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, Journaliste sénégalais accrédité aux Nations Unies à Genève, Directeur des publications du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com


02:22 | Lien permanent | Commentaires (5) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Commentaires

@ Gorgui Ndoye

Vous écrivez qu'il faut que nous fassions pression sur nos Etats respectifs pour leur demander de dire à Israël d'arrêter de verser le sang de la Palestine mais est-il intelligent de lancer des roquettes sur Israël et les enfants palestiniens des pierres en visant les soldats juifs?

Je crois que seule la spiritualité dégagée des dogmes et légendes, une spiritualité "dépouillée", "nue", PARLANT VRAI! adaptée à notre temps, nos problèmes et interrogations, peurs, souffrances, angoisses changera les mentalités des uns comme des autres. Du temps dudit Christ, en son pays, il y avait des voyageurs bouddhistes et hindouistes qui s'installaient chez les habitants en confirmant ce qu'enseignait un groupe mystique juif: tant que nous ne réalisons pas que la Vie est au-delà des naissances et des morts nous devons nous réincarner (samsara, notre "vallée des larmes")! d'où l'enseignement du Juif Paul: "C'est maintenant que vous croyez que vous êtes vivants que vous êtes morts et quand vous serez morts que vous serez vivants"!

Monsieur, comment exercer des pressions sur un Etat marchant la main dans la main avec les Etats-Unis soutenus par des Etats ne connaissant que calculs, cupidité, vanités variées?!

Etats vendeurs d'armes, certains d'entre eux, dont les infirmiers vont panser, ou enterrer, ou "rééduquer", ensuite, leurs propres victimes?!

Écrit par : Myriam Belakovsky-Kaiser | 13/07/2014

Bravo ! #StopIsraël pour commencer .. et ensuite #StopHamas mais le Hamas se calmera tout seul si on stoppe Israël. Ils n'ont qu'un seul but finalement avec le Fatah, c'est de revenir aux frontières d'avant 1967. A moins d'avoir un parti-pris sioniste (pour moi... de l'expansionnisme teinté de racisme .. très proche du nazisme finalement), on DOIT trouver cette aspiration juste et légitime

Écrit par : Juan Carlos | 13/07/2014

Juan Carlos

Le sionisme n'est pas un gros mot. C'est juste le mouvement d'autodétermination nationale des juifs sur sa terre originelle.

Si Israël pose les armes et ne tire plus, pouvez-vous affirmer que ça se calmera tout seul et qu'ils pourront vivre en paix?

Écrit par : archi-bald | 14/07/2014

Je crois que vous faites une erreur dans la séquence des événements.

Le HAMAS a massacré trois adolescents de sang froid et la police de l'AP en Cisjordanie n'a arrêté personne. Trois (ou six) criminels israéliens ont massacré un jeune palestinien et quelques jours après, ils sont en détention provisoire: il y a peu de doute sur le fait qu'ils seront sévèrement punis pour le crime.

Je ne vois pas ce que les roquettes du HAMAS ont à faire dans cette histoire. Ils feraient mieux de juger leurs criminels, comme Israël, plutôt que de faire les malins avec leurs roquettes d'amateurs. Lorsqu'un Palestinien est soupçonné de collaborer avec Israël, on sait très bien le trouver et le torturer à mort, mais lorsqu'un Palestinien tue un Israélien, il n'y a plus personne au bout du fil.

Il est vraisemblable que le HAMAS utilise ce round pour tester la défense antimissile israélienne et en détecter les faiblesses, pour préparer un nouveau round ultérieur. Cela ne me semble pas très moral surtout que les morts en définitive sont dans leur propres rangs.

Écrit par : Thierry | 15/07/2014

Thierry,
Votre dernier paragraphe a effectivement été évoqué par les analystes mais il y a beaucoup de doutes. C'est le "et après" qui ne colle pas. Mais bon, il y a tout ce qu'on ne sait pas. SI vous avez des infos...

Écrit par : archi-bald | 15/07/2014

Les commentaires sont fermés.