19/06/2014

Appel du 18 Juin de De Gaulle : La 1ère réponse est venue d'Afrique !

Eboue, de Gaulle, France, 18 juin, Afrique, TirailleursL’Histoire à coutume de retenir Albert Camus, Jean Moulin, Stéphane Hessel ou encore Guy Môquet comme les figures emblématiques de la Résistance Française. C'est bien ! car eux aussi ont joué leur partition...

Mais ! Rares sont ceux qui connaissent le nom de Félix Éboué, car son oeuvre reste encore méconnue dans les manuels scolaires.

Petit rappel historique : Lorsque la France a été mise en défaite par l'armée Nazie entre Mai et Juin 1940,certains membres du gouvernement français ont opté pour la "collaboration" avec le Maréchal Pétain qui avait demandé officiellement l'arrêt des combats.

Révolté par la demande d'armistice lancée par Pétain, le Général De Gaulle a lancé un appel sous les ondes de la BBC, un discours orienté vers "Une France Libre" mettant en échec toute tentative de renoncer aux principes d'abandon de la souveraineté et des valeurs républicaines. Félix Éboué, un afro-descendant né à Cayenne, fut le deuxième homme à entendre cet appel, il organise une armée de 40 000 hommes sous l’AEF, qui était la plaque tournante et géostratégique d’où partaient les premières forces Africaines qui se sont déployées au service de la France Libre avec comme allié le Général Leclerc. C'est en ce sens que De Gaulle avait déclaré : « La France n'est pas seule... Elle a un vaste Empire derrière elle ! »

Aujourd'hui, la mémoire de Félix Éboué est préservée au Panthéon, il compte parmi les plus grands serviteurs de la France et comme repère dans la mémoire antillaise et africaine. 
A sa mort, le Général De Gaulle lui avait rendu un vibrant hommage en ces termes :

«Félix EBOUE, grand Français, grand Africain, est mort à force de servir. Mais voici qu’il est entré dans le génie même de la France». 

Par Neega Mass
Artiste et chroniqueur Panafricain

11:50 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Les commentaires sont fermés.