27/05/2014

Exécution de deux adolescents palestiniens par l'armée israélienne: Pour l'ONU, les enfants ne constituaient aucune menace.

 Israel, palestine, enfance, réfugiés, balkans, onu, centre afrique, HCR, Cameroun, Mali, OMS, UNICEFLe Haut-Commissariat aux droits de l’homme annonce les premières conclusions de l’enquête au sujet de l’exécution de deux adolescents palestiniens par l’armée israélienne le 15 mai 2014. Les experts se sont entretenus avec des témoins et ont examiné des photos et des vidéos afin de reconstruire la scène. L’enquête indique que les adolescents, qui participaient à des manifestations, ne représentaient aucune menace.  L’exécution semble être un usage excessif de la force par l’armée israélienne. Le HCDH exhorte les autorités israéliennes à rendre publiques leurs conclusions sur l’incident. 

 Réfugiés centrafricains au Cameroun

 Le HCR déclare « qu’il n’y a pas assez d’aide qui atteint les réfugiés de Centrafrique au Cameroun ». Le nombre de décès d’enfants réfugiés est particulièrement élevé depuis la mi-avril. 29 enfants réfugiés sont morts entre le 14 avril et le 18 mai, principalement pour cause de déshydratation, d’hypothermie ou d’anémie. Selon un porte-parole du HCR : « beaucoup de réfugiés arrivent au Cameroun dans un état trop grave pour pouvoir être sauvés ».

 Suite à des témoignages confirmant la présence de combattants anti-Balaka au Cameroun, le HCR accélère le processus de déplacement des réfugiés proches de la frontière vers 6 camps et plusieurs villages.  Déjà 25’000 réfugiés ont été déplacés.

 Environ 2000 personnes fuient la RCA chaque semaine pour se réfugier au Cameroun. Pour pouvoir continuer à s’occuper du nombre grandissant de réfugiés, le HCR a besoin de 22.6 millions de dollars, mais pour l’instant, seulement 4.2 millions ont pu être récoltés.

 Le PAM indique que le taux de malnutrition est actuellement de 25% environ, ce qui est largement au-dessus du seuil d’alerte qui se situe à 15%. L’organisation a prévu un plan d’urgence sur 8 mois pour aider 100’000 personnes. L’opération coûterait dans son ensemble 15.6 millions de dollars, mais le PAM n’a pour l’instant reçu aucune contribution et il renouvelle son appel aux dons.

Nouveaux déplacements de population au Mali

 Suite à de nouvelles confrontations armées à Kidal, dans le Nord-Est du Mali, entre les forces du gouvernement et les combattants touaregs du MNLA, des habitants commencent à fuir la ville pour se réfugier dans les pays voisins, comme le Niger, la Mauritanie ou le Burkina Faso. Certaines personnes ont confié s’être cachées chez elles durant deux jours, sans nourriture, dans l’attente de la fin des combats. 

La ville de Gao est également agitée. Des habitants redoutant une attaque de la ville se pressent dans des bus bondés en direction de Bamako.

 Environ 137’ 000 Maliens étaient réfugiés dans les pays entourant le Mali au début du mois de mai et 137'000 Maliens étaient partis se réfugier dans une autre zone du pays.

 Inondations dans les Balkans

 Les trois préoccupations majeures sont actuellement les milliers d’évacués, les glissements de terrain, ainsi que les carcasses d’animaux. Le nombre de morts a atteint 44 personnes, 22 en Bosnie et 22 en Serbie. Le nombre de disparus reste toujours inconnu. 

 UNICEF déclare que de nombreuses infrastructures de santé et scolaires ont été détruites. En Serbie, 150 écoles sont à ce jour fermées. En Bosnie, on considère qu’un quart de la population a été touchée, dont 50’000 enfants. 2'000 glissements de terrain se sont déjà produits, augmentant maintenant les inquiétudes concernant les risques de déplacements de mines datant de la guerre qui se font emporter par les flots en dehors des zones dans lesquelles elles étaient signalées.

UNICEF prévoit une assistance psychologique pour les plus touchés et a également envoyé du matériel sanitaire, de la nourriture ainsi que des médicaments. L’organisation a besoin de 3.6 millions pour venir efficacement en aide aux femmes et aux enfants.

 L’OMS exprime ses préoccupations à propos des maladies pouvant être générées par la catastrophe. Elle met également la population en garde concernant les cadavres d’animaux transportés par l’eau qui représentent un potentiel risque sanitaire. L’OMS estime cependant que ces risques sont contrôlables si les précautions de base sont respectées. Les eaux étant progressivement en train de se retirer, l’élimination des animaux morts est maintenant une des priorités.

 Synthèse informations de source onusienne par Naomi Noël (Stagiaire), sous la supervision de El Hadji Gorgui Wade Ndoye www.ContinentPremier.Com

19:29 | Lien permanent | Commentaires (3) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Commentaires

Il semblerait qu'il se s'agisse d'une mise en scène, une camera de surveillance aurait filmé l’adolescent se retenir avec les mains en tombant, également lors de ces incidents entre palestiniens et soldats israéliens, le porte-parole de l'armée israélienne a déclaré que l'armé n'avait tiré que des balles en caoutchouc, et qu'il est impossible que ces munitions puissent tuer à cette distance.

Écrit par : Robin | 27/05/2014

Concerne votre billet sur Israël.
Il me semble que vous vous avancez un peu trop, lorsque vous accusez l'armée israélienne d'avoir tué ces deux arabes dits palestiniens.
Vous n'êtes pas censée d'ignorer qu'il y a enquête concernant cette affaire...
Hors, pour l'heure, aucune information de cette enquête a été rendue.
Donc, vous formulez des accusations totalement infondées.
Je vous suggère de bien regarder les vidéos, qui d'ailleurs, personne ne sait par quel acte de magie ont pu tomber entre les mains de soit-disantes "ONG", car si ces images sont réellement des images des caméras de la prison d'Ofer, il est impossible qu'elles soient entre les mains de soit-disantes "ONG".
Deuxièmement, je suppose que, vous avez eu dans votre vie, une multitude d'occasions de visionner de réelles images de guerre ou de chasse, non ?
Bien, dans ce cas, vous avez pu observer que, lorsqu'un corps d'un être vivant (quelqu'il soit) est mortellement touché par balle, le dit corps, tombe totalement INANIMÉ, tel un sac de riz.
Si vous avez BIEN visionné ces soit-disantes vidéos, vous constaterez que, le palestinien prétendument abattu par balle, amorti sa chute sur ses deux mains et en avant, pourquoi je dis, en avant ?, tout simplement parce que, selon les ONG, l'armée israélienne se trouvait devant.
Hors, lors d'un impact de balle provenant de face, tout corps tombe INANIMÉ avec un décalage vers l'arrière, force est de constater que ce n'est pas le cas de ses soit-disantes vidéos.
Troisièmement, non seulement, ils tombent en avant tout en amortissant leurs chutes, mais de plus, ils ont encore le temps de se retourner sur leurs dos.

Vous savez, des images et des vidéos truquées nous en avons vu beaucoup à la télévision et sur le web et pas seulement de la part de ONG et de groupuscules terroristes qui sévissent en Israël, mais aussi des images et des vidéos montées en Syrie, Liban , Egypte ainsi qu'en Iran.

Conclusion, ceux qui ont réalisé ces soit-disantes vidéos prétendues être des vraies, je trouve qu'ils auraient pu faire un meilleur montage....
ABE

Écrit par : Richard | 28/05/2014

Richard, disons que l'armée israélienne n'a pas la réputation de mentir, ni de lancer des slogans mortifères comme le font au quotidiens les médias et les différentes factions arabes, ce qui contraste avec les annonces provenant des responsables arabes, qui, elles sont pratiquement systématiquement à rebours de la réalité.

Exemple, les communiqués en Syrie concernant les utilisations de gaz de combat sur des civils et les assassinats/massacres entre opposants à Gaza.

Écrit par : Robin | 29/05/2014

Les commentaires sont fermés.