14/05/2014

Nouvelles de l'ONU: Chaque semaine une synthèse de l'info avec notre stagiaire !

afghanistan, maternité, mortalité, oms, unicef, fnuap, enfants, soudan, sud soudan, onu, Mortalité maternelle, glissement de terrain en Afghanistan, situation au sud Soudan dans ce premier jet. Naomi Noël, élève au Collège Claparède,  en stage à ContinentPremier.Com vous fait la synthèse de l'actualité onusienne, une fois par semaine.

-       Tendances concernant la mortalité maternelle dans le monde établies par l’OMS, l’UNICEF, et le FNUAP

Globalement, on observe une diminution notable du nombre de femmes mortes en couche dans une majorité de pays. Depuis 2000, on a observé en moyenne une baisse du nombre de décès d’environ 3,5% par année, ce qui est encourageant, malgré le fait que l’objectif fixé par l’ONU (75% de morts maternelles en moins d’ici 2015) requérait une baisse de 5,5% par an.

 Les pays les plus touchés par ce fléau sont les pays d’Afrique subsaharienne. Les statistiques démontrent qu’une femme a une chance sur quarante de mourir en couche dans ces régions. Ce chiffre est explicable par les différentes épidémies dans ces pays. En effet, un quart des morts maternelles ne sont pas directement liées à la grossesse, mais à des maladies annexes (sida, malaria, diabète, ou hypertension). Par ailleurs, des grossesses précoces ou trop rapprochées augmentent nettement les risques de complications. Les complications dues à l’avortement engendrent aussi un nombre important de décès. Elles sont majoritairement provoquées par un manque de formation du personnel soignant, d’un suivi peu rigoureux ou de pénuries de matériel adéquat ; des problèmes touchant surtout les pays les plus pauvres.

La prévention reste pour l’instant l’une des meilleures solutions, avec la facilitation de l’accès à la contraception. L’amélioration de la formation du personnel médical amène aussi une diminution des morts en couches, comme on a pu le voir au Rwanda où le nombre a chuté de 1400 décès sur 100 000 femmes enceintes, à seulement 320 sur 100 000. Au Népal, la légalisation de l’avortement en 2002 a également eu un effet radical sur le nombre de décès  qui était de 430/100 000 en 2000, et qui est à présent de 190/100 000.

Situation en Afghanistan suite au glissement de terrain du 2 mai

L’ONU a établi une liste de priorités pour venir en aide aux milliers de déplacés qui ont dû quitter leurs villages suite aux déplacements de terrains provoqués par les inondations qui ont causé de nombreuses pertes humaines.

L’une des premières préoccupations est de procurer de l’eau propre aux réfugiés, ainsi que de leur assurer un système d’installations sanitaires efficaces.

Une autre initiative a été de faire appel à des spécialistes des situations traumatiques afin d’apporter du soutien psychologique aux survivants et surtout aux enfants qui ont parfois vu leurs proches être entraînés par la boue sous leurs yeux.

Le Programme Alimentaire Mondial s’est également rendu rapidement sur place et a déjà distribué des vivres pour une durée de 2 mois à plus de 700 familles.

Du matériel de déblaiement a également été envoyé dans le but de libérer l’accès aux routes, afin de pouvoir acheminer les camions transportant des vivres ainsi que du matériel de base pour les survivants. L’ONU et le gouvernement afghan examinent les différentes possibilités de reconstruction ainsi que les moyens de scolariser rapidement les enfants déplacés.

Situation au Sud Soudan

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, est arrivé mardi dernier au Soudan du Sud, notamment dans le but de s’entretenir avec le Président Salva Kiir, et de saluer le travail des gardiens de paix onusiens. Les réfugiés sont pris en charge dans les camps du HCR. Beaucoup sont dans un état déplorable dû entre autre à la malnutrition, à des infections, etc. Le PAM lance un appel aux différents partis du conflit pour qu’on le laisse circuler sur les routes majeures pour qu’il puisse faire parvenir les vivres aux réfugiés, avant que la route ne devienne impraticable à cause des inondations annuelles.

Les conditions d’acheminement des vivres sont très peu sûres. Le PAM déplore aussi le pillage de plusieurs de ses véhicules en cours de route. L’ONU estime qu’environ 800 000 personnes ont trouvé refuge dans ses bases.

Par Naomi Noël sous la supervision de El Hadji Gorgui Wade Ndoye (ContinentPremier.Com))

06:03 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Les commentaires sont fermés.