28/03/2014

Fistules obstétricales: En Mission à Tanguiéta avec le Dr Charles Henri Rochat

tanguiéta,bénin,cotonou,santé,fistules,obstétricales,genève,télévision bénin,continentpremierHier, le mercredi 26 mars 2014, une délégation de médecins Suisses, Américains, Canadiens, une sage Femme italo française et un journaliste sénégalais, s'est rejointe à Paris en direction de Ouagadougou Burkina Faso pour se rendre à Tanguiéta au Bénin. La Mission a pour objectif principal l'opération de femmes atteintes de fistules obstétricales une lésion due à une longue poussée du bébé qui q de la peine à sortir du ventre de sa mère. S'en suit la mort le plus souvent de l'enfant. La maman qui voit ses organes déchirés vit un drame humain traumatisant car au delà de la souffrance physique s'ajoute l'exclusion dont elle est victime par sa propre société notamment par l'homme. Ce dernier voyant que sa femme est incontinente et, parfois , convaincu que sa compagne est atteinte de malédiction isole celle là et s'en va ailleurs pour assouvir ses pulsions sexuelles. Pourtant une intervention instrumente voire une césarienne aurait pu aider à sauver et la mère et l'enfant. 

Près de 2 millions de jeunes femmes âgées de moins de 20 ans sont concernées par les fistules obstétricales notamment dans les pays pauvres des continents africain, indien etc.

Le Dr Charles Henri Rochat, urologue, spécialiste de la prostate s'est engagé depuis près de 17 ans à aider des femmes en Afrique à retrouver par une opération visant à fermer la fistule leur dignité perdue !

Les conditions du voyage ne sont pas faciles. De Genève, il faut se rendre à Ouaga avant de prendre un bus pour au minimum 7 heures de route ! Hier, nous étions arrivés à l'aéroport à 11 heures pour un vol vers Paris à 13 heures. 2 heures d'attente à Charles de Gaulle aéroport embarquement pour le Burkina Faso avec un retard de 45  minutes. Arrivée à Ouaga à 21 heures 10 ! Un bus de l'hôpital Saint Jean de Dieu de Tanguiéta est venu nous déposer dans un petit hôtel Ok-Inn. Le restaurant est fermé. Il fait 36 degrés !   L'équipe s'est contentée d'un apéritif ! Le Dr Rochat lui était en pleines discussions avec des médecins africains engagés dans son aventure. Aucun médecin n'a réclamé un repas. Ils étaient heureux d'être là. Pour Sauver des Femmes ! Leur rendre leur dignité !

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, Directeur des publications du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

 

Commentaires

Cette terrible infirmité, cette incontinence avec exclusion des femmes qui en sont atteintes a également attiré l'attention du mouvement Sentinelle qui a envoyé sur place des collaboratgrices... Quelle souffrance, quelle terrible réalité. Merci, Gorgui Ndoye, d'avoir pris soin de nous en parler.

Écrit par : Solange | 27/03/2014

Les commentaires sont fermés.