16/01/2014

Scandales dans l’Eglise : Genève se penche sur le Dossier, le Pape s’interroge « Avons - nous « Honte » ?

Le Pape, François, Eglise, scandales, pédophilie, " Le pape François a fustigé aujourd’hui les "nombreux scandales", une "honte" qui fait de l'Eglise un objet de "dérision", au moment où un comité de l'ONU se penche à Genève sur la réponse du Vatican aux crimes pédophiles.

"Avons-nous honte"?

Tant de scandales que je ne veux pas mentionner individuellement, mais que tout le monde connaît!", s'est exclamé François lors de la messe matinale à la résidence Sainte-Marthe, dans une allusion transparente aux crimes de pédophilie, mais aussi de corruption, perpétrés par des membres du clergé catholique sur les cinq continents. 

"Ces scandales, certains qui nous ont fait verser tant d'argent: Et c'est bien ainsi, on devait le faire...", s'est-il exclamé lors de la messe matinale à la résidence Sainte-Marthe, évoquant implicitement les indemnisations versées aux victimes de ces crimes par certains diocèses, américains notamment. Ces scandales sont "la honte de l'Eglise.

Mais avons-nous honte de ces défaites de prêtres, d'évêques, de laïcs?", a-t-il dit, ajoutant que ces personnes "n'avaient pas un lien avec Dieu". Elles avaient seulement "une position dans l'Eglise, une position de pouvoir, aussi de commodité. Dans ces scandales, dans ces hommes et ces femmes, la parole de Dieu était rare", a-t-il déploré.

 

Le pape a encore évoqué "le mépris des voisins, la moquerie, la dérision de l'entourage" et une Eglise "devenue la fable des gens" qui "secouent la tête à notre passage", a-t-il noté.

NB: Le Pape François en pleine forme ce matin ! Waouh ! Merci au journaliste et écrivain Serge Bile qui nous fait ce merveilleux résumé. Le titre et inter titres sont de moi. 

23:51 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Commentaires

Quels sont les soins véritables que l'Eglise, qui a honte des scandales de pédophilie (sans mentir, depuis combien de siècles?) notamment, apporte aux victimes? D'autre part, en cas d'intervention juridique, en quoi de l'"argent gagné" laverait-il une victime déflorée, dégradée, détruite?

Écrit par : Mère Antoine-Marie | 16/01/2014

Les commentaires sont fermés.