29/01/2013

ISRAËL DÉFIE LES NATIONS-UNIES : LE PAYS REFUSE DE SE PRÉSENTER AU CONSEIL DES DROITS DE L'HOMME

Aujourd'hui, c'est une drôle de scène qui se passe à l'ONU au Conseil des Droits de l'Homme. En effet, le Gouvernement israélien a tout simplement décidé de ne pas se présenter devant ses pairs pour présenter son Rapport National en termes de Respect des Droits Humains. Il s'agit de l'EPU ( Examen périodique universel). C'est un exercice auquel tous les pays sont soumis mais Israël ne compte pas rendre compte ! Le Président du Conseil, l'Ambassadeur de Pologne ne doit pas être très à l'aise ce mardi.

Nous y reviendrons !

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur des publications du Magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

19:27 Publié dans Droits humains | Lien permanent | Commentaires (4) | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Commentaires

Cela vous étonnes Gorgui? Moi pas!!!!!!!!!

Écrit par : Popol | 29/01/2013

On dirait que l'état d'Israël est parti dans une telle spirale de vouloir imposer sa loi envers et contre tout et tous qu'il n'arrive pas à s'arrêter et qu'il va envahir ainsi d'autres espaces que les espaces terrestres.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 29/01/2013

ne nous y trompons pas , la position d’Israël vis à vis des différentes chartes sur lesquelles elle s'assoit ne pose strictement aucun problème aux nations occidentales.Israël est considéré comme l'avant-poste de l'Occident en terre ennemie et de ce fait , peut se permettre quasiment tout.
Son avenir que j'imagine sur le déclin ,viendra des contradictions de plus en plus évidentes- "entre laïcs et religieux, entre riches ultra-riches et pauvres" que le système génère.
tout cela dans un isolement diplomatique grandissant, surtout si les arabes israéliens et les palestiniens du dehors appliquent une voie de protestation pacifique qui mettra"comme récemment avec les tentes sur les futurs colonies" dans un embarras croissant les partisans de deux état dont l'un est au mieux un bantoustan.
les gesticulations scandaleuses de Maurer des lamentation n'y pourront rien.
L'aspect dramatique est que cette évolution se fera avec un regain d'antisémitisme en réaction à l'aveuglement meurtrier de la clique au pouvoir actuellement

Écrit par : briand | 29/01/2013

Le conseil des droits de l'homme est un "machin" sans consistance qui passe 95% de son temps à regarder si Israël pète de travers et ne se préoccupe pas des droits de l'homme.

Quelle action en Syrie, en Somalie, au Darfour, en Iran, en Arabie Séoudite, au Yemen, au Congo, au Nigeria, en Amazonie, en Afghanistan, en Corée du Nord, en Birmanie, en Chine, et bien d'autres encore où l'humain se fait piétiner, torturer, violer et voit ses droits bafoués ?

Critiquer Israël n'est pas un problème. Ne pas critiquer des pays mille fois pire en est un. S'acharner sur le premier afin de ne pas traiter les autres est une acte qui ne respecte pas la charte constitutive du "machin" actuel.

Analysez leur travail, décomptez leurs actions, analyser leurs cibles; cela est édifiant.

Je me permets un petit "copier/coller" de 3 paragraphes de Wikipédia:

En 2005, le Secrétaire Général de l'ONU Kofi Annan affirme que « la politisation a miné ses sessions à un tel point que la crédibilité déclinante de la commission fait une ombre sur la réputation du système des Nations Unies dans son ensemble ».

En 2006, il regrette que le Conseil ne porte pas la même attention aux violations commises dans certains États que celles commises en Israël.

En 2007, le Secrétaire Général de l'ONU Ban Ki-moon déclare être « déçu par la décision du Conseil de choisir seulement un dossier régional spécifique conflit israélo-palestinien, malgré l’étendue et la portée des allégations de violations de droits de l'homme dans le monde entier ».

A mon avis, Israël aurait dû accepter de se soumettre à l'examen périodique universelle mais aurait dû envoyer comme représentants officiels une équipe de sourds-muets (que la commission devra traiter en respectant les règles dont elle se pare).

Écrit par : archi-bald | 29/01/2013

Les commentaires sont fermés.