20/12/2012

"Pendant 132 ans, l'Algérie a été soumise à un système profondément injuste et brutal" François Hollande.

hollande.jpg"Nous avons ce devoir de vérité sur la violence, les injustices, les massacres, la torture". "Il est nécessaire que les historiens aient accès aux archives" le Président français François Hollande.

Pour apaiser les mémoires blessées, favoriser une réécriture plus juste de l'Histoire du colonialisme français, François Hollande, en visite officielle en Algérie, a tenu à remettre les pendules de l'Histoire à l'Heure. Dans un discours prononcé devant les parlementaires algériens, François Hollande a fustigé le colonialisme. "Ce système a un nom: c'est la colonisation et je reconnais ici les souffrances que la colonisation a infligées au peuple algérien". Il cite parmi les souffrances nombreuses infligées au peuple d'Algérie: «les massacres de Sétif, de Guelma, de Kherrata" qui seront les éléments déclencheurs de la Guerre d'Algérie de 1954 -1962. Ces massacres «demeurent ancrés dans la conscience des Algériens mais aussi des Français" a insisté Hollande. "Nous avons le respect de la mémoire, de toutes les mémoires".

Après Dakar, François Hollande tient un discours historique à Alger, cette nouvelle posture des autorités françaises marque une réelle rupture avec les années Sarkozy.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye (ContinentPremier.Com)

14:38 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : francois hollande, algérie, bouteflika, france algérie, histoire coloniale | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Les commentaires sont fermés.