29/10/2012

Un vers pour faire passer l'Hiver!

GorguiSOUDAN.jpgFroid et vent glacial ! La bise fouette mes joues et se joue de mes pieds, de mon corps !

 


Je sens une certaine légèreté.

 

Alors que mon corps s'apprête à s'envoler avec ce vent qui soulève même les arbres et fait ralentir les trains, me voici comme pris d'envie de voler !!!!

 

Ma tête qui raisonne fouillant au plus profond de mes souvenirs me dit emprunte au Roi Souleymane Paix et Salut sur Lui sa natte !

 

T'auras plus besoin de vélo, ni de moto, ni de train, ni d'avion ni de jet privé, tu seras avec le vent comme du lait dans de l'eau.

 

Le vent t'emportera où tu voudras.

 

Rossignol ou Albatros : la liberté qui chante !

 

Les belles notes qui secouent mon âme de Fakhir à la main plus généreuse que tous les philanthropes réunis !

 

Juste une note pour casser la glace de cette froideur des relations humaines de cette fraîcheur du climat !!!

 

J'aurais aimé avoir les talents de Chawqi d'un Hugo, d'un Eluard, d'un Senghor, d'un Boussiri, de Césaire pour faire de chaque respiration un hymne à la vie, un vers pour faire passer l'Hiver!

 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur de publication du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

 

13:12 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : gorgui wade ndoye, genève, senghor, poésie sénégalaise, 2012 hiver | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Commentaires

Magnifique, on se croirait sur un tapis volant! Merci de votre fantaisie et du plus beau vers de l'année qui contient votre âme.

Écrit par : NIN.À.MAH | 29/10/2012

Magnifique, on se croirait sur un tapis volant! Merci de votre fantaisie et du plus beau vers de l'année qui contient votre âme.

Écrit par : NIN.À.MAH | 29/10/2012

Les commentaires sont fermés.