20/06/2012

RAPPEL: Le Jazz au service de l'Humanitaire: Rendez-vous CE mercredi au Monde à Part !

VeronicaYen.jpgChopin, Liszt , Granados, Ravel et d’autres compositions originales interprétées par la pianiste taiwanaise VERONICA YEN , en première suisse , pour des solo et duos à quatre mains avec SYLVIANE BAILLIF. Par ailleurs, RICHARD RITTELMANN chantera des airs festifs de Lehar Strauss , ainsi que des mélodies populaires et de chansons françaises. C'est le mercredi 20 juin 2012, dès 20 heures, au Monde à Part , 14 rue Goetz-Monin , Plainpalais.

Le 13 juin, déjà au Victoria Hall, Sergei Babayan en présence de Charles Aznavour jouait en solo avec ses mains périssables et d'or des compositions de Schubert, Ryabov, Rachmaninov et Komitas pour célébrer les 50 ans du Programme alimentaire mondial (PAM) et soutenir des écoles d'Arménie.

A noter que Le Monde à Part, volontairement sans subventions, soutient les artistes qui s'y produisent ainsi que 5 orphelins à Kep, au Cambodge.Vous pouvez aussi lier l'utile à l'agréable, ce soir là, en réservant au 076 368 20 22 et par email lemondeapart@bluewin.ch

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur de publication du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

17/06/2012

DAW AUNG SAN SUU KYI , LA MANDELA DE L'ASIE DECLARE QUE LE MONDE A BESOIN D'AMOUR.

 

AUNG.jpg

Prix Nobel de la Paix, opposante historique à la junte militaire de Birmanie, Aung San Suu Kyi a fait face, hier, jeudi 14 juin 2012, à la presse internationale accréditée aux Nations Unies à la suite de son intervention devant les délégués du monde du travail dans une salle comble fière et enthousiaste. Elle a demandé, dans son discours, aux bailleurs internationaux et aux investisseurs de venir au Myanmar pour contribuer à l'édification d'un meilleur avenir; dans le respect de la transparence et le partage des bénéfices avec les populations notamment pour aider à juguler le chômage endémique des jeunes.

GENEVE- Le Palais des Nations Unies, à Genève, a connu hier une affluence d'une rare occurrence. Ces dix dernières années, peu de Chefs d'Etat ou autres stars ont attiré une foule si immense. La « Dame de Rangoon » était sur les lieux ! Elle n'est ni présidente, ni Premier Ministre mais son nom évoque ce que l'Humanité peut consacrer de meilleur en énergie positive, en lutte solidaire pour le triomphe des plus hautes idées que l'homme a pu penser pour panser son monde.

Interrogée devant une meute de journalistes à définir l'amour, cette force qui l'a certainement poussé à sacrifier sa vie, sa famille, ses intérêts personnels pour sa patrie, Aung San Suu Kyi a, de sa voix tendre et forte sous son corps frêle solide altier et tout d'humilité, avancé « Je dirai que l'amour est le fait d'apporter plus de considération à quelqu'un ou à une population plus qu'à soi-même. Si vous pouvez prendre soin de quelqu'un ou de quelques personnes même si c'est pour une petite période plus que vous ne prenez soin de vous, c'est cela à mon avis l'Amour. Cela peut tenir longtemps ou pas mais l'amour dans tous les sens du terme est le bienvenu dans notre monde actuel.». Comment ne pas avoir de la compassion et de l'amour envers ses semblables ? Se demande, plus tard, Aung San Suu Kyi qui rappelle aux hommes politiques : « ce n'est pas parce que vous êtes plus intelligents que vos concitoyens que ces populations vous ont choisis mais c'est parce que vous portez de l'espoir. Alors travaillez de telle sorte que cet espoir se réalise et au-delà.». Aux militaires qui tendent souvent à brimer les populations, Daw Suu Kyi martèle qu'une armée professionnelle dans un Etat de Droit est celle qui protège les populations. Répondant à un journaliste brésilien, elle dira qu'elle espère que les pays de l'Amérique Latine qui ont aussi fait l'expérience de la dictature militaire l'aideront à mieux convaincre sur ce point la junte militaire qui a confisqué le pouvoir en Birmanie.

Auparavant devant les ministres, chefs de délégations, employeurs et autres représentants du monde du travail encore présents, à Genève, dans le cadre de la tenue de la 101ÈmeConférence internationale du travail (CIT, qui se déroule du 30 mai au 14 juin), Aung San Suu Kyi mettait aussi mis en exergue les problèmes du chômage des jeunes. Elle a souligné dans son discours les problèmes d'emploi des jeunes, le renforcement de la démocratie avec un vibrant plaidoyer en faveur d'investissements socialement responsables au Myanmar appelant les multinationales à faire profiter les populations de leur présence sur le sol birman.

Notons qu'avec sa venue à la CIT, le Bureau international du travail a levé les principales restrictions sur le Myanmar en reconnaissance des progrès accomplis. C'est donc avec du baume au cœur que Daw Aung San Suu Kyi qui aura fait du binôme Amour et Droit son cheval de bataille, a quitté Genève pour Berne avant de se rendre à Norvège pour enfin recevoir, à mains propres, sa distinction du prix Nobel de la Paix reçu en 1991 alors qu'elle était en résidence surveillée.

Credit: UN Photo/Violaine Martin

Texte: El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur de publication du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

05:27 Publié dans Prix Nobel | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : daw aung san suu kyi, mandela, amour, genÈve, oit, 2012 cit | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

15/06/2012

L’Épée de l'Immortel, Amin Maalouf veut saper le Mur de la Détestation!

 

  • maalouf.jpgImmortel comme Senghor, Amin Maalouf a été reçu ce jeudi 14 juin 2012 à l'Académie française où il a été élu le 23 juin 2011 pour succéder à Claude Lévi-Strauss au fauteuil 29. Levi-Strauss qui rappelle d'éminents intellectuels de Braudel à Foucault, et de Césaire à Sartre. Le Libano-français dit vouloir apporter avec lui à l'Académie tout ce que ses deux patries lui ont donné :" ...mes origines, mes langues, mon accent, mes convictions, mes doutes, et plus que tout peut-être mes rêves d’harmonie, de progrès et de coexistence.". Il veut ainsi ".. saper le mur de la détestation entre Européens et Africains, entre Occident et Islam, entre Juifs et Arabes...".
    El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

 

14:16 Publié dans Académie Française | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amin maalouf, claude lévi-strauss, senghor, césaire, braudel, foucault, liban, france, islam, judaïsme, juifs, musulmans | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

13/06/2012

Votations en Grèce : les marchés voteront aussi, la Suisse prête à toute éventualité!

  •  
    L'agence de notation Moody's avertit qu'une sortie de la Grèce de l'euro pourrait dégrader les notes AAA de la France ou l'Allemagne, et celles d'autres pays de la zone euro. Claude-Alain Margelisch, Délégué du Conseil d’administration et Président du Comité exécutif de l'Association Suisse des Banquiers (ASB) nous informe ce matin, à Berne, que le monde des finances sera très attentif aux prochaines votations du 17 juin 2012 en Grèce. Il a toutefois tenu à nous rassurer: " La Suisse est moins exposée en cas de sortie de la Grèce de l'Euro." Par ailleurs, Espagne, Grèce, Irlande, Italie, Portugal, la Suisse se pare à toute éventualité, l'incidence financière en cas de la faillite de ces États est bien calculée jusqu'aux centimes près ! N'est ce pas là de la prévoyance et de la maîtrise de son destin pour éviter le naufrage collectif ?

    El Hadji Gorgui Wade NDOYE, directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

     

12:37 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grèce, sortie de l'euro, suisse, marchés financiers, claude alain margelisch | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

08/06/2012

Actes «haineux» et «criminels» envers des migrants africains en Israël: pour l'ONU «La migration irrégulière n'est pas un crime.»

migrants.jpgA la suite du Ministère des Affaires étrangères d'Israël qui a « condamné fermement l'incendie criminel d'un appartement abritant des migrants africains à Jérusalem», la nuit du 3 juin 2012, l'ONU interpellée est sortie de sa réserve pour appeler au calme les politiciens extrémistes en Israël qui visent de réaliser leur «rêve» sans les Africains à qui il est gentiment demander par des ultra orthodoxes de «quitter» l'État Hébreu. Désignés comme des «infiltrés» par la littérature officielle, les migrants et demandeurs d'asile africains subissent depuis quelques temps des violences inouïes en Terre Sainte.

GENEVE- «La question des migrants et des «infiltrés» venus de l'Afrique n'est pas simple et il exige que le gouvernement israélien y apporte une réponse sérieuse et responsable», avertit un communiqué des Affaires étrangères israéliennes transmis par la Mission permanente à Genève. «La Loi et l'éthique interdisent d'infliger» une blessure à autrui, rappellent ainsi les autorités israéliennes qui en se référant à l'Histoire du peuple juif annoncent qu'elles «sont alarmées par les violences perpétrées contre les migrants d'origine africaine». De même le Ministère des Affaires Étrangères d'Israël tout en condamnant la violence, «regrette le discours public incendiaire tenu contre des migrants et des demandeurs d'asile par des personnalités politiques israéliennes.»

 

BANNIR LE TERME «INFILTRES»


Le Haut Commissariat aux Droits de l'Homme a tenu pour sa part par la voix de son porte parole Mme Ravina Shamdasani à clarifier: « Sous le droit international tous les migrants, indépendamment de leur statut juridique, ont droit à la protection de leurs droits fondamentaux, y compris à être protégés contre la violence et tout discours haineux.». Nous recommandons, vivement, écrit Mme Shamdasani, aux personnalités publiques en Israël d'éviter d'utiliser tout langage incendiaire et notamment l'utilisation du terme "infiltrés" pour désigner les migrants.». Nous invitons, poursuit la porte paroles du Haut Commissariat aux droits de l'Homme le Gouvernement d'Israël à mettre en place des politiques équilibrées pour gérer la migration et développer des alternatives à la détention pour concernant les migrants et les demandeurs d'asile.». «La migration irrégulière n'est pas un crime.», martèle net Mme Shamdasani. Combien y a -t- il de réfugiés africains en Israël, le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) qui a évité de condamner « le lancement de bombes incendiaires» à l'encontre des migrants et demandeurs d'asile africains, s'est dit «rassuré que tous les représentants gouvernementaux en Israël ont condamné l'incident», beaucoup appelant même à la retenue concernant le défi que pose les demandeurs d'asile», répond Sybella Wilkes, se contentant de reprendre à son compte les propos du Ministère des Affaires Étrangères d'Israël. Notre interlocutrice au HCR annonce qu'il y a «60,000 demandeurs d'asile en Israël». Ces derniers arrivent à un rythme de 1000 à 1,500 par mois». Mme Wilkes précise par ailleurs que «90 % des demandeurs d'asile ayant rempli leur formulaire de protection sont originaires de l'Érythrée et du Soudan.». «Le Premier ministre israélien a lui-même affirmé très récemment qu'ils ne peuvent pas être renvoyés», souligne le HCR. «Nous sommes préoccupés par les violences xénophobes sur des personnes qui sont des migrants d'origine africaine ou demandeurs d'asile vivant en Israël», a déclaré, très clairement, Jean Philippe Chauzy, directeur de la Communication à l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM). Cette organisation à dimension mondiale qui n'est pas membre des Nations Unies veille à la protection des migrants par une meilleure gestion de la migration et conseille les États. «Nous sommes aussi préoccupés par la terminologie qui est utilisée par les autorités israéliennes qui continuent d'employer le terme «infiltrés» pour désigner les migrants donnant ainsi une connotation sécuritaire à un phénomène de flux migratoire mixte ( Ndlr demandeurs d'asile et personnes en quête d'emploi en Israël)». «Il est évident que dans ces conditions, poursuit M. Chauzy que la retenue s'impose.». Pour le porte paroles de l'OIM : « Il faut donc éviter tout discours politique qui peut contribuer à enflammer et aggraver ou à diviser encore plus surtout dans une situation qui est déjà polarisée.»

 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur des publications du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

 

 

 

 


 

 

 

06/06/2012

ISRAËL • "Amis Africains, vous nous gâchez notre rêve !" Par Kobi Nahshoni

"La revue du parti ultraorthodoxe Shas a récemment publié une lettre ouverte adressée aux Soudanais et aux Erythréens "infiltrés" en Israël. Le message est simple : "Nous ne voulons pas vivre avec vous ! Tout en se défendant de racisme, bien sûr.

La revue du Shas [parti politique israélien ultraorthodoxe] vient officiellement de rejoindre la lutte contre les clandestins menée par son président [et ministre de l'Intérieur israélien] Eli Yishaï. Yom LeYom, l'organe du parti ultraorthodoxe, a publié une lettre aux étrangers "qui s'infiltrent", qui se veut "une vraie conversation avec les vrais Soudanais, par affection et par souci des convenances". Mais sa conclusion est la suivante : "Vous nous gâchez notre rêve. Mieux vaut que nos chemins se séparent."

Le rabbin Moshe Shafir commence sa lettre sur un ton prétendument apaisant : "Chers Soudanais, nous vous aimons. Rien de ce que pourra vous faire un Juif ne peut être pire que les balles que l'on tire sur vous à la frontière égyptienne."

Puis il explique pourquoi les deux populations ne peuvent pas vivre ensemble. "Une société [celle des immigrés] qui est en fait une bombe sociale à retardement, marquée par le vol, la violence, la sodomie et l'assimilation, qui s'accompagnent de la destruction de l'institution du mariage et de la juste cellule familiale - une telle société doit être tenue à l'écart et à distance, et le plus tôt sera le mieux."

Selon cette lettre, le peuple juif est retourné sur sa terre après bien des années d'exil "pour concrétiser le potentiel positif de l'humanité (...). Vous avez montré que ça n'est pas 'votre truc' ; c'est pourquoi il vaut mieux nous séparer en amis. (...) Vous nous gâchez notre rêve. (...) Peut-être nous avez-vous aidés à plusieurs égards, mais, dans les circonstances actuelles, ce n'est sans doute plus le cas."

"Il n'y a là aucun racisme ni aucune autre doctrine raciale, se défend Moshe Shafir. Il s'agit des principes de vie en société entre êtres humains convenables." Plus loin, il enfonce le clou : "Cela n'a rien à voir avec le racisme des nazis - grands dieux, non ! -, qui était tout le contraire : une société corrompue et meurtrière s'est débarrassée d'un peuple étranger et honnête qui ne lui faisait que du bien et compensait ses déséquilibres par la pureté de ses vertus."

Le rabbin conclut son article en citant le célèbre discours de Martin Luther King, I Have a Dream : "Ecoutez, mes chers et tendres Soudanais. Aux Etats-Unis, le rêve de Martin Luther King est devenu réalité. Allez-y, mettez cela en pratique au Soudan et en Erythrée. Nous promettons de vous aider, nous serons même ravis de le faire, comme toujours."

Parallèlement, le ministre de l'Intérieur Eli Yishaï rencontrait ce dimanche l'ambassadeur d'Erythrée en Israël, Tesfamariam Tekeste. Dans une déclaration, le ministre dit avoir demandé au diplomate de porter un message à son peuple : "Israël ne peut pas devenir une destination pour les Erythréens ni pour aucun clandestin qui, à l'avenir, pourra être placé en centre de détention."

Les deux hommes ont également évoqué une coopération entre les deux pays pour le retour des clandestins "infiltrés" en Erythrée. Selon le ministère des Affaires étrangères et en vertu des obligations internationales d'Israël, il n'est pour l'heure pas possible de les renvoyer."

Article original:

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4237739,00.html

Texte traduit de l'anglais par CourrierInternational

12:43 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : kobi nahshoni, israël, afrique, Érythrée, soudan, eli yishaï, yom leyom, martin luther king, moshe shafir, migrants en israël | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

04/06/2012

Non Israël : Ne recopie pas les pires extrémistes occidentaux!

  • Israel.jpgDans un communiqué qui m'est parvenu de la Mission d'Israël, à Genève, on apprend que les Affaires Etrangères de l'Etat Hébreu condamne fermement l'attaque haineuse perpétrée contre des Africains dans ce pays. "The Ministry of Foreign Affairs strongly condemns the arson of an apartment of African migrants which took place last night in Jerusalem. There is no justification to such a heinous crime that puts people's lives in harm's way.".
  • Notons que les exactions contre les migrants africains se multiplient en Israël. Les extrémistes de droite ont les mêmes comportements partout dans le monde. Ils usent de mensonges de haine avec la plus ridicule des idéologies : la suprématie et la pureté des races pour nier les autres.
  • L'évocation de la clandestinité des migrants n'est qu'un fort alibi ! Et ce qui fait peur c'est que les êtres humains, les peuples s'aiment et se mélangent ... C'est inéluctable car l'avenir de l'Humanité est bien dans le métissage qui est à l'origine de notre Civilisation actuelle.
  • Dommage qu'en Terre Sainte on recopie les pires politiciens occidentaux. Pour ma part, je soulèverai demain la question devant le représentant de la Haut Commissaire aux Droits de l'Homme.

 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, Directeur des publications du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com