07/02/2012

Les indignés ont-ils laissé mourir leur frère d'arme: Peut on juger les Chefs d'Etat européens pour négligence?

La riche et puissante Europe compte ses morts : 300 personnes meurent du froid ! En moins d'une semaine ! Faut-il juger les Chefs d'Etat de ces pays pour non-assistance à personne en danger ? Pour non-respect du droit au Logement et à l'intégrité et à la vie? C'est complexe, non! A Genève, au sein même de l'Université, au Parc des Bastions, meurt un indigné, par hypothermie!

Cette personne est-elle aussi morte de la négligence de ses sœurs et frères de combat contre le capitalisme à visage sauvage par leur propre indifférence? Sur facebook, un de mes amis suisses ose la question. A cet égard, j'ai soutenu que je suis très choqué par ce qui s'est passé ! Cela me remplit de tristesse évidemment car dans un pays riche l'on ne devrait pas mourir du froid ! Ceci posé, il semble par ailleurs nécessaire, dis-je, de se demander où étaient ses amis indignés ! Personnellement, je crois à la lutte pour défendre des principes mais le plus souvent certains se gargarisent de compter leurs martyrs que de comptabiliser leurs victoires!

Si cette personne est heureuse dans sa mort, peut être trouverait- elle la paix dans son âme!

Mes condoléances à sa Famille

El Hadji Gorgui Wade NDOYE, directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

 

 

01:05 Publié dans Droits humains | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : indignés, genève, parc des bastions, université de genève, 2012 froid, suisse | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Commentaires

On peut être choqué par ce décès car il y a de quoi!

Sur ce sujet, je me suis exprimée de nombreuses fois tant ce campement offrait de paradoxes. http://voix.blog.tdg.ch/

Le problème mériterait mieux que de stigmatiser qui que ce soit.

Néanmoins, des responsabilités sont certes engagées. Et le silence qui a entouré ce décès n'est pas fait pour les alléger.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/02/2012

C'est tout le monde y compris les doux réveurs qui ont cru qu'en nommant des socialistes le monde tounerait mieux .Ils ont oublié que les travailleurs les plus costauds ceux qui faisaient tourner les aiguilles de l'économie sont décédés tandis que d'autres bien mal en point physiquement voient de plus en plus de jeunes se gaver de beaux discours d'anarchiste mais qui ne se mouilleront jamais comme leurs ainés.
L'Abbé Pierre et soeur Emmanuelle pourrait en débatre des heures du pourquoi et comment ,un cèlèbre Kourchner n'a rien résolu bien au contraire ,mais les vrais pauvres se cachent et ne défileront pas,ils tiennent trop à leur orgueil d'humains défavorisés
Cette histoire est le reflet d'un monde égoiste surtout si l'on sait le nombre de gens mourant chez eux découverts momifiés et pourtant locataires dans un immeuble donc pas dans la brousse et encore là l'aide existe,les liens familiaux chez nous étant désormais un leurre
Beaucoup ont adopté une philosophie autant sauver les animaux que des humains,et si l'on sait qu'au Niger des Sénégalais gagnent 3 euros par jour pour emballer du poisson qui est expédié le jour même via ¨la France qui le vendra à près de 25 euros ,là aussi y'a beaucoup à redire
Au fait combien d'habitants de Genève ont-ils proposé à ces démunis soit de les prendre chez eux ou leur offrir à manger car de nombreux habitants en notre commune ont su en 2003 offrir à de nombreux Roms, soupe repas et dialogues par des jeunes et moins jeunes qui seuls avaient trouvé de quoi partager avec d'autres des moments enrichissants.Si l'on veut vraiment aider on peut mais il ne faut pas avoir peur des poux ou autres ,en suisse souvent les gens ont peur d'attraper des maux venus d'ailleurs cela fut et les réflexes ont la vie dure

Écrit par : lovsmeralda | 06/02/2012

Vous qui êtes spécialiste de l'Afrique, parlez nous plutôt des centaines de milliers de morts africains !
Comptez bien les chrétiens aussi ... pas seulement les musulmans !

Écrit par : Victor Winteregg | 07/02/2012

Cette personne s'est suicidée, après avoir fait des tentatives dans d'autres lieux. Elle morte là, comme elle aurait pu mourir devant votre porte d'immeuble ou la mienne.


Si vous parlez avec la même inconsistance de l'Afrique, mieux vaut faire l'économie de vos billets.

Écrit par : gonzales | 07/02/2012

Merci M.Ndoye, Comme des millions d'autres, l'homme mort - car la vie avait perdu son sens - on ne lui donne pas (pour le moment) de nom propre ni de prénom!

Ce n'est pas un luxe, l'indignation face à l'injustice, c'est simplement l'expression de ce qui reste en nous d'humain.
claire-marie

Écrit par : cmj | 08/02/2012

Et comme mous vivons dans un monde qui aime se complaire dans le malheur des autres ce pauvre indigent membre malgré lui d'un monde cruel,monde aimant se gargariser sans trop se mouiller dans les affaires d'autrui ,au moins ceux aimant ce genre de fait d'hiver auront eu leur comptant à digérer mais encore une fois en accusant les autres
Les Allemands avaient inventé le fameux STO les syndicats ont trouvé une autre parade pour mieux jouer sur le coté émotionnel des humains en période électorale ou tous les coups sont permis,on est plus à un humain de plus ou de moins ,qu'est-ce que cela peut bien faire.la Grèce de suite comme pour effacer cette ignominie a détourné les regards grâce au machiavélisme de Bruxelles

Écrit par : lovsmeralda | 10/02/2012

Les commentaires sont fermés.