23/11/2011

N'oubliez jamais !

Senegal%20carte.jpg
N'oubliez jamais que le sang de chaque sénégalais vaut autant en globules blancs et globules rouges en litre que le vôtre !

Aux Candidates et Candidats à la Magistrature suprême du Sénégal: N'oubliez jamais !

Chères sœurs et frères ! A vous Amoureuses et Amoureux de Sunugaal

Chers compatriotes !
N’oubliez jamais le Sénégal. N’oubliez jamais la valeur et la bravoure de mon peuple, ses sacrifices, ses combats qui en ont fait malgré la pauvreté l'un des peuples les plus fiers de la Terre.
N’oubliez jamais ce peuple qui a, depuis près de deux siècles, appris à voter et qui compte en son sein au delà de toutes les Saintes et des Saints connus ou cachés et dont on s'honore, des intellectuels de renommée internationale comme Cheikh Anta Diop, Léopold Senghor, Kéba Mbaye etc.
N’oubliez jamais qu’au delà de notre présence diplomatique enviable au vu de ce que ce pays représente économiquement sur la balance de la planète que le Sénégal est aussi un havre de paix qui compte des millions d'analphabètes, de milliers d'enfants, garçons et filles exploités.
N'oubliez jamais que, en 2010/2011, dans ce beau pays où beaucoup ne s'embarrassent guère à faire étalage de leurs richesses subites, méritées ou héritées, que dans ce bled, oui, un cinquième de la population pratiquait encore la défécation en plein air, comme l'a récemment souligné Mme De Albuquerque, experte des Nations Unies sur l'assainissement.
N'oubliez jamais que ce pays a connu en moins de 20 ans une année scolaire invalidée, une autre blanche et des sessions uniques d'examen. Le lourd tribut a été payé par la grande masse des populations laborieuses n’ayant pas de moyens de faire « évader » leurs enfants dans les écoles privées du pays ou à l’étranger !
N’oubliez jamais que ce pays, au premier rang de la libération du Monde depuis au moins les guerres de LaFayette aux États-Unis mais aussi et également dans les deux plus grandes qui ont marqué l'Humanité, a donné à la race humaine de belles leçons de tolérance religieuse et d'accueil de l'étranger.
N’oubliez jamais que vous aussi vous êtes des filles et enfants du Sénégal, que vos père et mère sont fils et fille de cette terre jalousement défendue par nos aïeuls les yeux rivés dignement sur le devenir de leur progéniture.
N’oubliez jamais qu’il n’était pas bon dans ce pays de trahir l’espoir de la jeunesse !
N’oubliez jamais les regards de ces enfants hagards qui vous prennent comme modèles !
N'oubliez jamais que le sang de chaque sénégalais vaut autant en globules blancs et globules rouges en litre que le vôtre !
Ce n'est qu'un viatique, vous savez!
Votre compatriote El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur du magazine panafricain et mensuel en ligne ContinentPremier.Com (Genève- Suisse)

Commentaires

Quelle puissance et quelle véracité!
Vos propos résonnent en moi d'autant plus que je vis actuellement la réalité sénégalaise de plein fouet, sur le terrain et dans les cases.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 22/11/2011

Les commentaires sont fermés.