31/10/2011

L´Afrique premier contributeur à la croissance mondiale. ´

patrice-lumumba.jpgMUNICH- (Allemagne)- A l'instar des intellectuels réunis à Munich dans le cadre du troisième congrès panafricain ( 29-30 octobre 2011), Sanou Mbaye a démontré, preuves à l'appui, pourquoi il ne faudrait pas désespérer du continent qui a vu émerger les premières civilisations humaines et qui aujourd'hui´hui malgré toutes ses difficultés participe solidairement à la richesse économique de la planète. L'économiste sénégalais basé à Londres a proposé pour mieux capitaliser l'argent des migrants la création d'une banque d'investissement, projet du reste assez avancé selon le conférencier.

Sanou Mbaye, ancien fonctionnaire à la Banque africaine de développement (BAD) a décortiqué, dans le cadre de la série de conférences du troisième Congrès panafricain sur le panafricanisme les potentialités économiques du Continent et c´est pour dire aux plus jeunes qui tendent à désespérer : " C´est incroyable ce que l'Afrique a réalisé en progrès économique en dix ans". L´auteur de « L'Afrique au secours de l'Afrique » de s'exclamer: « C'est extraordinaire car le bond économique réalisé s'est fait sans révolution ». Sanou Mbaye de rappeler pendant près de 50 ans, les pays africains malgré leur indépendance ont été soumis à l'étau infernal de l'aide et de la dette avec leur cortège de misère de pauvreté et de guerre civile.

L'économiste sénégalais a souligné la conjoncture historique favorable avec l'intérêt croissant des pays émergents qui investissent massivement en Afrique. Pour lui, ces pays se rendent compte que le modèle occidental n'a plus d'avenir, il en veut pour preuves les crises qui secouent la Grèce, l'Italie etc... L'environnement politique s'est aussi beaucoup amélioré en Afrique avec l'organisation d'élections démocratiques et transparentes. C'est le cas au Cap Vert, au Botswana etc... Pour notre compatriote, l'Afrique a les moyens de faire mieux. Il faudrait pour cela entre autres mesures, enraciner et enrichir les structures démocratiques, mieux investir dans la matière grise, accélérer l'industrialisation en utilisant une bonne stratégie car l'Afrique va aussi profiter des délocalisations dont avait bénéficié la Chine. L'économiste suggère la mise en valeur des 60% des terres arables non encore exploitées sur le continent, le développement du secteur des services, banques, nouvelles technologies de l'information et de la communication, le transport etc.., qui représente près de 18%: du PIB des pays en développement. Pour plus d'efficacité concernant les envois d'argent des migrants africains, Sanou Mbaye a proposé la mise ne place d'une banque d'investissement de la diaspora car il faudrait, absolument, dit il, " transformer en investissement productif les transferts des migrants afin qu'ils ne servent plus à financer des baptêmes ou des mariages." Cet argent pourrait servir à la construction de routes, de barrages s'il est capte par une banque de la diaspora qui bénéficierait d'un triple A pour aller chercher des fonds dans les marchés financiers, par exemple. Mais l'intellectuel a aussi abordé la question de la problématique de la convertibilité du FCFA arrimé à l'Euro. Il souhaite une volonté politique pour récupérer les 25 milliards de dollars de garantie qui dorment dans la banque de France. L'économiste ne parle pas hic et nunc de battre monnaie mais d'y aller de manière graduelle en menant des reformes.

Sanou Mbaye souligne par ailleurs que la croissance économique actuelle de l'Afrique n'aura son impact visible sur la santé, l'éducation, sur les gens que dans les 15 à 20 ans à venir.

Rappelons que le Congrès panafricain de Munich est bi-annuel et a été lancé pour la première en 2007 par l´AKPM ( Le groupe de travail panafricaniste de Munich créé en 2006 à l'initiative de M. Hamado Dipama du Burkina Faso). Le congrès de 2011 est dédié à la mémoire de Patrice Emery Lumumba dont cette année coïncide avec le cinquantenaire de son assassinat et le dépôt d'une plainte contre la Belgique ancienne puissance coloniale qui aurait commandité l'exécution de ce grand fils de l'Afrique. Son fils Guy, né quelques mois après sa mort est venu apporter le message de la Famille de Lumumba.

 

El Hadji Gorgui Wade Ndoye www.ContinentPremier. Com

18:17 Publié dans Congrès panafricain de Munich | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : munich, panafricanisme, lumumba, sankara, sanou mbaye, allemagne, akpm, hamado dipama | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

27/10/2011

Ebats contre nature en plein génocide rwandais: L'armée française sous de sales draps?

L’armée française accusée de viols au Rwanda : L’enquête qui dérange

‘Ils nous ont violées parce que nous étions Tutsies’

Des journalistes du magazine féminin français Causette ont vu leurs fichiers informatiques et mails piratés suite à l’enquête qu’ils ont effectuée sur des viols qui auraient été commis par des soldats français lors de l’opération Turquoise au Rwanda en 1994, durant le génocide. Le directeur de publication du mensuel a porté plainte contre X mardi.

C’est une véritable bombe que lâche Causette. Le magazine féminin français met en cause des soldats de l’armée française qui auraient commis des viols lors de l’opération Turquoise au Rwanda de juin à août 1994, lors du génocide. Les trois journalistes, qui ont réalisé l’enquête publiée ce mercredi, ont vu leurs fichiers disparaître, leurs mails piratés et d’étranges courriers leur ont été adressés, rapporte ce mercredi le quotidien Libération. Le directeur de publication du magazine, Grégory Lassus-Débat, a porté plainte contre X mardi au commissariat du XIe arrondissement de Paris pour ‘accès frauduleux dans le système de traitement automatisé de données ainsi que pour suppression de fichiers’.

‘Nous avons simplement lancé l’enquête en juin quand trois Rwandaises, qui accusent des militaires français de les avoir violées en 1994 sont venues en France pour être entendues par le tribunal aux armées de Paris et que leur audition a été annulée parce que le juge d’instruction s’est rompu le talon d’Achille à la veille de l’audience’, a-t-il déclaré. Or, ‘lors de l’envoi à l’imprimerie, la quasi-totalité des dossiers a été supprimée dans le serveur. Il ne s’agit pas d’un bug informatique’, a-t-il expliqué.

‘Ils nous ont violées parce que nous étions Tutsies’

Le mensuel n’est pas le premier à avoir enquêté sur ces accusations de viol, dont fait l’objet l’armée française. Le Nouvel Obs avait publié en juillet dernier une enquête sur ces trois Rwandaises qui ont affirmé avoir été violées par les forces françaises en raison de leur appartenance à l’ethnie tutsie, décimée durant le génocide. Leurs témoignages avaient d’abord été diffusés le 28 juin sur France-Inter. ‘Parfois, il y avait jusqu’à une dizaine de militaires français qui me violaient [...] pendant que d’autres faisaient la même chose juste à côté. [...] On se retrouvait toutes dans les tentes des militaires. [...] C’était comme un repas quotidien. [...] Cela a commencé une semaine après leur arrivée, jusqu’à leur départ’, a déclaré l’une d’entre elles. ‘Ils nous ont violées parce que nous étions tutsies. Ils étaient persuadés que nous n’allions pas survivre’, selon une autre rescapée des génocidaires hutus, qui avait trouvé refuge dans un camp sous la protection de l’armée française.

Les trois plaignantes se sont rendues fin juin au Tribunal aux armées de Paris (Tap), où une plainte contre X pour crimes contre l’humanité a été déposée en octobre 2009. Venues spécialement du Rwanda pour être entendues par la justice militaire française, elles devaient être auditionnées à partir du 28 juin par le juge d’instruction du Tap, Frédéric Digne, dans le cadre d’une plainte contre X pour ‘crimes contre l’humanité’ et ‘participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un crime contre l’humanité’ avant l’accident du magistrat. Elles devraient être entendues prochainement.

www.Afrik.com

10:06 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : viol, guerre, conflit armée, armée française, 2011 génocide rwandais, causette, afrik.com | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

20/10/2011

L'AMOUR!

coeur_en_roses_dans_mains.jpgQuand je parlerais les langues des hommes et celles des anges, si je n'ai pas l'amour je ne suis qu'une pièce de bronze qui résonne, qu'une cymbale qui retentit...
...L'amour est patient ; l'amour est plein de bonté. L'amour n'est point envieux ; il n'est pas présomptueux, il ne s'enfle pas d'orgueil.
Il ne fait rien de malhonnête ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s'aigrit pas ; il ne soupçonne point le mal.
Il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il met sa joie dans la vérité. Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout....
Source : Première Epitre de Saint Paul aux Corinthiens - Chapitre 13 -

 

12:09 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : 2011 amour, aimer, c'est quoi l'amour, bible, saint paul, epitre, cymbale, justice, coeur, orgueil, corinthiens | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

19/10/2011

Un géniteur a-t-il un droit à la mort sur ses gosses ?

L'infanticide le fait de tuer ses propres enfants est en passe de devenir un problème de santé publique en Hexagone. La France est -elle malade? Ou y a -t-il une nouvelle loi tacite qui donnerait la vie de ses enfants en gage pour les pères de se venger des mères qui ne voudraient plus rester avec leur mâle dominant ? La rupture quoique douloureuse ou même la trahison éhontée seraient-elles suffisantes pour punir la femme en tuant ce qu'elle a porté pendant 9 mois, pour la plupart des cas ? Le fait d'ôter la vie de ses enfants ne serait il pas devenu une manière lâche et violente de violer sa propre femme de lui déchirer son intimité d'harceler ses hormones d'en planter un sabre rasant et la condamner ainsi à une vie éternelle de misère qui voit son myocarde se dilater, se déchirer pour exploser à compte goûte?

Trois pères de famille française ont ôté la vie de leurs enfants en l'espace record de deux semaines. L'assassinat de sa progéniture serait il la nouvelle panacée en Hexagone pour régler des problèmes sentimentaux ? Le dernier acte a été commis hier, lundi 17 octobre 2011, à Ars-sur-Moselle, un père de famille de 45 ans a tué avec un fusil de chasse ses deux enfants âgés de 12 et 14 ans avant de retourner l'arme contre lui et de se donner la mort. La presse française annonce que ces deux homicides suivis d'un suicide seraient liés à une séparation.

Décompte macabre

C'est le troisième drame familial en deux semaines dans lequel un père de famille tue ses enfants. Le 9 octobre, un homme de 37 ans avait déjà abattu ses deux fillettes. En début de mois, un homme âgé de 33 ans avait, quant à lui, incendié la voiture dans laquelle il se trouvait avec ses enfants dans une station-service de Culoz, dans l'Ain, rappelle Le Monde.

Haro à la lâcheté

La vie de couple n'est pas facile. Aux incompréhensions s'amoncellent parfois des envies de haine qui conduisent au cas échéant si l'on n'est pas fort ou si l'on se place dans une posture hypocondriaquement possessive à vouloir s'approprier l'autre d'en faire son bien exclusivement à soi. Malheureusement la société occidentale ou même la rapide avancée d'un certain modernisme adoubé avec une immense liberté parfois définie à géométrie variable avec leur cortège de repliement sur soi de nucléarisation de nos sociétés d'absence de toute médiation avec l'exclusion quasi normale des familles dans le dialogue du couple sont souvent de nature à détruire le ciment social dont justement la famille est le premier élément fécondant. Se pose dès lors la lancinante question de la protection des enfants ! Comment créer un espace étanche entre l'Amour et la rédhibition d'Amour entre aimés qui ferait que les filles et les garçons issus de cette double relation ou cette relation première ou tout simplement d'un acte sexuel voulu ou isolé puissent survivre aux envies, désirs et desiderata de leurs géniteurs ?

El Hadji Gorgui Wade NDOYE, directeur du magazine panafricain en ligne (ContinentPremier.Com)

Email : g.ndoye@continentpremier.com

 

00:52 Publié dans Débats | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : france, santé publique, ain, culoz, ars-sur-moselle, vie de couple, sexualité, liberté, infanticide | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

17/10/2011

Toni Morrison, prix Nobel de la Littérature, Dr honoris causa de l’université de Genève : ‘J’ai découvert Boris Diop, Césaire, Senghor, Achebe, il y a 7 ans !’

MmeMorrisonToniWalf1.jpgL'Université de Genève a honoré, le vendredi 14 octobre 2011, Toni Morrison et Dick Marty en les élevant au grade de Dr Honoris Causa de l'Université, vieille déjà de 450 ans. L'Alma Mater genevois a voulu, au-delà de ses deux personnalités, célébrer leur engagement constant pour le triomphe des droits humains. Interrogée, Mme Toni Morrison dira toute sa joie empreinte de regret d'avoir été en contact avec la littérature noire et africaine au-delà des Etats unis, un peu par hasard, en entrant il y a 7 ans dans une librairie.

GENEVE - L'Université de Genève a refusé du monde en invitant pour son Dies academicus 2011 des personnalités de haute envergure à prononcer un discours d'ouverture. Du jamais vu dans l'Alma Mater genevois, Dick Marty et Toni Morrison ont eu droit à un standing ovation des universitaires après leurs discours sur les droits humains. 'Il y avait de la réflexion, de la beauté et de l'émotion', lance une dame en voyant votre serviteur assis attentivement aux côtés de Mme Morrison ; ce monument de la lutte pour l'émancipation des Noirs qui a su transformer sa belle plume en une arme de destruction massive contre les préjugés raciaux.

Mme Morrison nous révélera sa découverte heureuse de la littérature africaine. Elle parle de cette littérature comme une découverte salvatrice. Mais c'est avec un pincement au cœur : 'On ne nous montrait pas cette littérature. Pourquoi ce sont toujours les autres qui devaient parler au nom des Africains ?'. 'C'est donc avec un tressaillement que j'ai découvert en entrant dans une libraire un rayon destiné à...'. Elle lance un regard à votre serviteur pour que je lui donne les termes en français : 'Littérature africaine', lui dis-je. Et la grande Dame de 80 ans, aussi solide et aussi belle, de nous annoncer : 'C'est ainsi que j'ai découvert Boubacar Boris Diop, Senghor, le Martiniquais Césaire, et Chinua Achebe... Waouh quelle forte plume ! J'ai pu me rendre compte comment tous ces écrivains parlaient de l'Afrique.' Toni Morrison avait déjà dit du bien de l'écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop qui est une grande fierté pour la diaspora africaine en saluant son livre 'Murambi, le livre des ossements' ; un ouvrage qui parle du génocide au Rwanda, en déclarant, notamment, qu'il était un 'livre important'.

Auparavant lors de son discours après avoir reçu son diplôme des mains du recteur Jean-Dominique Vassalli, la professeure honoraire à l'Université de Princeton et femme engagée pour les droits démocratiques, qui traitait du thème : 'Les droits humains et droits des femmes', a raillé 'ces femmes blanches qui luttaient pour l'émancipation féminine alors qu'elles laissaient derrière elles leurs esclaves femmes et noires'.

Le second récipiendaire du titre de Docteur Honoris Causa décerné par le rectorat Dick Marty, ancien procureur général du Tessin, conseiller aux Etats, membre et ancien président de la Commission des droits de l'homme au Conseil de l'Europe, vice-président de L'Organisation mondiale contre la torture (Omct), a porté sa parole sur la question des droits de l'Homme, 'Entre espoirs et désenchantements : l'éternel retour ? '. Ce Suisse, qui a osé au niveau international ouvrir et conduire des enquêtes audacieuses au nom du Conseil de l'Europe, au sujet, par exemple, des prisons européennes de la Cia ou d'un trafic d'organes au Kosovo, a tenu en haleine le public. On dirait que chaque mot qu'il prononçait sortait de la bouche de tout un chacun. Tant il était dans son élément et avec tant d'injustices qui secouent notre planète son discours sonnait comme un message de délivrance et d'espoir.

Dick Marty, aussi lecteur de Toni Morrison a exprimé sa profonde joie d'être à ses côtés pour recevoir en même temps qu'elle le titre de Docteur Honoris Causa de l'Université de Genève.

Auteur: El Hadji Gorgui Wade NDOYE (ContinentPremier.Com)

Source : Walfadjri- Sénégal

Lien de l'article : http://www.walf.sn/culture/suite.php?rub=5&id_art=76004

 

13/10/2011

L'Université de Genève honore Toni Morrison et Dick Marty: Les droits humains au coeur de l'Alma Mater.

Toni_Morrison_2008-2.jpgDemain, vendredi 14 octobre, dès 10h00, le Dies academicus 2011 verra l'Université de Genève (UNIGE) honorer des personnalités emblématiques du progrès des sciences, de la vigueur des humanités, du pouvoir de la littérature. La cérémonie convoque plusieurs Regards sur les droits humains. Le rectorat décernera ainsi un doctorat honoris causa à Madame Toni Morrison, Prix Nobel de littérature (1993), professeure honoraire à l'Université de Princeton et femme engagée pour les droits démocratiques, qui s'exprimera sur les Droits humains et droits des femmes. Je serai aux premières loges! Toni Morrison a dit du bien de mon aîné et ami l'écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop en saluant son livre  "Murambi, le livre des ossements " qui parle du génocide au Rwanda, en déclarant, notamment, qu'il était un «  livre important ».

Née en 1931 dans l'état de l'Ohio, diplômée de l'Université de Howard, Toni Morrison enseigne à l'Université du Sud Texas, puis à Howard, avant de se lancer dans l'écriture. Son premier roman, The Bluest Eye, paraît en 1970. Suivront Sula en 1973, Song of Solomon en 1977, Tar Baby en 1981, puis Beloved, roman de la consécration, en 1987. Elle compose également des paroles de chansons dès 1993, notamment pour Jessye Norman et un livret d'opéra, Margaret Garner, ainsi que des livres pour le jeune lectorat. Dans un autre domaine que la fiction, elle écrit des essais sur la littérature anglophone américaine, comme The Black Book, en 1974 ou Playing in the Dark : Essays on Whiteness and the Literary Imagination, en 1992 et plus récemment, Remember : The Journey to School Integration.
Prix et distinctions affluent dès la parution de Sula, dont le Pulitzer pour Beloved. Tony Morrison est aussi nommée membre d'honneur ou médaillée d'un nombre impressionnant d'institutions littéraires ou humanistes, comme la Fondation Pearl Buck, l'Ecole Normale Supérieure, Club National des Arts de New-York ou l'Ordre des Arts et Lettres de France. Elle donne régulièrement des lectures et intervient dans divers forums humanitaires, comme les plénières d'Amnesty International ou les conférences du Trinity College de Cambridge.

Le second récipiendaire du titre de docteur honoris causa décerné par le rectorat est Monsieur Dick Marty, ancien procureur général du Tessin, conseiller aux Etats, membre et ancien président de la Commission des droits de l'homme au Conseil de l'Europe, vice-président de L'Organisation mondiale contre la torture (OMCT) ; sa prise de parole portera sur la question des droits de l'Homme, Entre espoirs et désenchantements: l'éternel retour?

Né en 1945, Dick Marty est docteur en droit depuis 1974, avec une thèse intitulée Le rôle et les pouvoirs du juge suisse dans l'application des sanctions pénales, qui obtient le premier prix de l'Association suisse pour la réforme pénitentiaire ; après avoir débuté une carrière académique en dirigeant la section de droit helvétique à l'Institut de droit pénal international et criminologie Max-Planck de Freiburg in Brisgau, il se lance dans une carrière politique, motivé par le souci de s'engager au service de la Cité. Après avoir occupé des postes importants au canton du Tessin et à la Confédération, il supervise la réforme du Ministère public helvétique et préside des Commissions prestigieuses, comme celle des Affaires extérieures, puis celle de l'Economie et des Redevances, qu'il dirige aujourd'hui encore. Au niveau international, il ouvre et conduit des enquêtes audacieuses au nom du Conseil de l'Europe, au sujet, par exemple, des prisons européennes de la CIA ou d'un trafic d'organes au Kosovo.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye (ContinentPremier.Com) avec le Service Presse de l'Université de Genève.

 

 

16:26 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toni morrison, dick marty, genève, suisse, new york, boubacar boris diop, prix pulitzer, prix nobel | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

12/10/2011

Jean Philippe Rapp propose un excellent programme GRATUIT au CICG

Actuellement et plus que 2 jours ! Débats, conférences avec des invités compétents, films gratuits, le Forum Media Nord Sud dirigé par l’ancien animateur de Zig Zag Café vaut le détour ! Pas loin des Nations Unies, au Centre International de Conférences Genève, 17 rue de Varembé, bus 5,8 ou trams 15-13, à hauteur de la poste et de la piscine, vous êtes dans ce lieu spacieux qui offre de découvrir les BRICS et leurs cultures.
AU CICG près des Nations Unies et c'est Gratuit! Le Forum Media Nord Sud présente les BRICS: Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud, nouveaux pôles de l’économie mondiale. Chaque jour l’un de ces pays est au centre des colloques et projections de films. En début de soirée, un film documentaire particulièrement marquant et emblématique est projeté en accès libre. Mercredi, ce sera Pink Saris, de Kim Longinotto, consacré à un gang d’activistes indiennes. Cela vaut le détour!
Plus sur le programme : http://www.nordsud.ch/
El hadji Gorgui Wade NDOYE (ContinentPremier.Com)

11:04 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jean philippe rapp, média nord sud, cicg, brics, évènements à genève | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Le basculement du monde vu par la Présidente de la Confédération!

Micheline Calmy-Rey inaugure une édition 2011 du FIMNS riche en événements

La présidente de la Confédération, Micheline Calmy-Rey a inauguré lundi soir le 27e Forum Médias Nord Sud en évoquant une « communauté mondiale de destin » ouvrant la voie à de nouveaux modes de pensée. Cette édition du Forum sur le thème  le monde bascule-t-il ?, est accessible librement au public jusqu'à vendredi au Centre International de Conférences de Genève.

«  Les défis globaux sont susceptibles de nous affecter tous, riches ou pauvres », a relevé Micheline Calmy-Rey. « Nous vivons aujourd'hui dans un monde polycentrique, où les processus locaux, nationaux, régionaux et globaux sont liés. » Pour la présidente de la Confédération, la gouvernance mondiale doit désormais inclure d'autres acteurs que les Etats, notamment les forums d'affaires, les organisations non gouvernementales et les défenseurs des droits de l'homme.

Une édition dédiée aux pays du BRICS

Le Forum est consacré cette année au basculement du monde, avec l'importance croissante du groupe des puissances émergentes appelé BRICS. Il s'agit du Brésil, de la Russie, de l'Inde, de la Chine et de l'Afrique du Sud, nouveaux pôles de l'économie mondiale.

Chaque jour l'un de ces pays est au centre des colloques et projections de films. En début de soirée, un film documentaire particulièrement marquant et emblématique est projeté en accès libre. Mercredi, ce sera Pink Saris, de Kim Longinotto, consacré à un gang d'activistes indiennes.

Film-événement sur Khodorkovki projeté jeudi

Jeudi, en soirée, un film-événement, portrait de l'oligarque russe Khodorkovki, sera projeté en présence du réalisateur Cyril Tuschi. Pour rappel, le réalisateur, menacé par le KGB, avait été cambriolé à plusieurs reprises, les malfaiteurs ayant notamment emporté un montage de son film juste avant sa projection à Berlin.

Grand talk show pour les 27 ans du Forum vendredi

Une proclamation du palmarès aura lieu vendredi soir, suivie d'une soirée exceptionnelle sous forme de grand talk show pour clôturer cette ultime édition du Forum, en présence d'invités ayant marqué les éditions précédentes.

Mercredi, 19h : Pink Saris, de Kim Longinotto.
Jeudi, 19h : Khodorkovki, de Cyril Tuschi, en présence du réalisateur.
Vendredi, 20h : grand talk show des 27 ans du FIMNS

Programme complet sur : www.nordsud.ch

 

03:10 Publié dans Communiqué | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : medias, nor- sud, forum, cicg, jean philippe rapp, brics, khodorkovki, afrique du sud, brésil, inde | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

09/10/2011

Prix « Vautrin Lud», «Le Nobel» de géographie à un professeur de l’Université de Genève!

baillyPrixVL.JPGLa 22ème édition du Festival international de géographie, 6 au 9 octobre 2011, a honoré le Professeur genevois Antoine Bailly pour ses recherches et son impact sur la géographie moderne. Le festival a enregistré la présence de Frédéric Mitterrant, Ministre de la Culture. L'édition 2011 est consacrée au Continent africain autour du thème " L'Afrique plurielle, paradoxes et ambitions».

SAINT DIE DES VOSGES-(Vosges-Lorraine)- Le lauréat du Prix International Vautrin Lud, le "Nobel" de géographie a été décerné, jeudi, à l'ouverture officielle du Festival international (FIG) de géographie, à Antoine Bailly, Professeur Emérite à l'université de Genève, agrégé de géographie et docteur d'État. Le Festival est également un moment festif qui permet une vraie rencontre entre le public et une discipline académique souffrant d'une image «faussement désuète».

Le FIG permet de parler de géographie par la littérature, la gastronomie et la culture en général. Au-delà de la manifestation populaire soutenue par les plus hautes instances représentatives des géographes, le comité organisateur du Festival international de géographie a fait reconnaître le prix « Vautrin Lud" qui couronne les travaux d'un géographe émérite comme la plus haute distinction en matière de géographie, discipline pour laquelle il n'existe pas de prix Nobel. Le lauréat du Prix International Vautrin Lud, le "Nobel" de géographie a été décerné, hier, au Professeur Emérite à l'université de Genève, agrégé de géographie et docteur d'État, M. Antoine Bailly Docteur Honoris Causa des Universités du Québec, de l'Académie des Sciences de Hongrie et de l'Université de Lisbonne. Professeur Emérite à l'université de Genève, agrégé de géographie et docteur d'État, Antoine Bailly a étudié et enseigné en Amérique du Nord, en France et en Suisse. Il a été professeur invité dans une quarantaine d'universités étrangères sur les cinq continents.

Du fait que Martin Waldseemüller conçut, à Saint Dié-Des- Vosges, la première carte du Nouveau-Monde en 1507, la ville déodatienne accueille désormais chaque année depuis 1990 le Festival international de géographie (FIG).

El Hadji Gorgui Wade Ndoye (ContinentPremier.Com)

08/10/2011

Les géographes dessinent les contours de la renaissance africaine!

220px-Saint-Dié-des-Vosges-Capitale_mondiale_de_la_géographie.jpgDu fait que Martin Waldseemüller y conçut la première carte du Nouveau-Monde en 1507, la ville de Saint-Dié- des-Vosges accueille désormais chaque année depuis 1990 le Festival international de géographie (FIG) dont la 22ème édition, 6 au 9 octobre 2011, est consacrée au Continent africain autour du thème " L'Afrique plurielle, paradoxes et ambitions».

SAINT DIE DES VOSGES-(Vosges-Lorraine)- Au cœur de l'Afrique plurielle. Cerner les paradoxes de ce continent immense, mettre en lumière ses ambitions, voilà un exercice passionnant dont se livre celles et ceux dont le métier est d'écrire la carte du monde.  Un festival de Géographie permet de mieux comprendre le monde, ses problématiques et ses évolutions. Le Festival est également un moment festif qui permet une vraie rencontre entre le public et une discipline académique souffrant d'une image faussement désuète. Le FIG permet de parler de géographie par la littérature, la gastronomie et la culture en général.

Cette année, l'Afrique est à l'Honneur, car " c'est le continent d'avenir par excellence. Depuis dix ans il a considérablement évolué. Les nations africaines regorgent de solutions et d'innovations. Enfin, il était important de montrer la diversité de l'Afrique dans ses paysages, ses situations politiques et économiques.", justifie Freddy Clairembault Directeur du Festival International de Géographie (FIG). Le Président du 22ème FIG est Edem Kodjo, le Grand témoin en est Sophie Bessis et le Président du Salon du Livre, Alain Manbanckou. Youssou Ndour est également un des invités d'Honneur même s'il est absent en Lorraine.

LA RENAISSANCE OU UTOPIE?

Saint-Dié-des-Vosges, a connu aussi sa renaissance! La rive droite de la ville est partiellement incendiée et dynamitée en novembre 1944 par les troupes slaves engagées de force dans la Wermacht. Le 4 novembre 1944, une cinquantaine de Déodatiens (les habitants de Saint-Dié) affamés et sortis de leurs caves prélèvent de la viande sur des chevaux morts. Les soldats d'Adolphe Hitler, sans pitié, les mitraillent à l'aveugle et font six morts et deux blessés. Le 16 novembre de la même année, les lance-flammes de la section du commandant Schwenker brûlent les maisons déodatiennes. Aujourd'hui, la Ville de Jules Ferry, est une ville propre, avec une belle architecture, agréable à vivre, et qui tout en bougeant offre une tranquillité propice à l'épanouissement humain.

" De Lucy à nos jours, du haut du temps africain, plusieurs millions d'années nous contemplent. L'homme africain est sans doute le premier à être entré dans l'histoire de l'Humanité. Diversité dans la géographie humaine : la mosaïque des hommes et des femmes d'Afrique, du Nord au Sud, d'Est en Ouest, n'est pas la moindre des pluralités du continent", rappelle avec courage, Christian Pierret, le Maire de Saint-Dié, Président Fondateur du FIG et ancien ministre français. C'est dire que l'Afrique a son destin entre les mains de ses enfants. Il suffit de le vouloir! Et les ressources sont là!

UN CONTINENT RICHE

L'Afrique a un atout de taille: ses ressources minières. En effet, le Continent premier abrite 60 types de métaux et minerais précieux dans son sous sol; aucun autre continent ne possède une telle richesse! Un expert  chiffre cette richesse globale à  46 200 milliards de dollars! A Noter que 10% de cette valeur suffirait amplement à faire en sorte que l'Afrique se dote d'infrastructures comparables à celles de l'Europe, rappelle le journaliste Xavier Colin dans son émission Geoplitis diffusée par la télévision suisse romande et TV5-Monde. En plus du pétrole (dont la production africaine a triplé en 20 ans) ou du gaz naturel, il y a le diamant (une pierre sur deux commercialisée dans le monde vient d'Afrique) il y a  l'or, le zinc, l'uranium, il y a aussi ces nouvelles richesses qui s'appellent par exemple le coltan, colombo-tantalite, un minerai indispensable pour construire nos téléphones portables. " A  proprement parler,  l'Afrique est un nouvel eldorado, les Chinois, les Indiens et les Coréens le savent, qui se précipitent en Afrique. Comme le disait l'ancien président du Malawi: " l'Afrique n'est pas un continent pauvre, ce sont les peuples d'Afrique qui sont pauvres !" assène le journaliste suisse qui anime le samedi 8 octobre une série de conférences dans le cadre du FIG.

El Hadji Gorgui Wade NDOYE, www.ContinentPremier.Com

06/10/2011

Steve Jobs est mort: Le patron de la pomme rongé par le cancer!

jobs.jpgApple says company co-founder Steve Jobs has died. Il n'avait que 56 ans! Le cancer l'a terrassé mais il a marqué de par sa créativité l'Humanité dans son entièreté. Là haut, il portera une belle tablette et recevra nos messages! Thanks for a job well done Steve!

El hadji Gorgui Wade Ndoye, Directeur de publication www.ContinentPremier.Com


02:05 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : steve jobs, apple, iphone, cancer | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye