27/09/2011

Crimes d’honneur : l’égalité homme femme en jeu !

Une femme est assassinée (40 ans) en Afghanistan ainsi que sa fille de 18 ans pour avoir demandé le divorce à son mari. Le site de la « Julie » du jour nous apprend cette terrible information, en reprenant une dépêche de l’agence télégraphique suisse (ats). Deux jours auparavant on apprenait que le Roi d’Arabie Saoudite avait décidé d’accorder le droit de vote aux femmes du Royaume !

En réalité, les crimes d’honneur ont ceci de particulier, ils concernent à 99% les femmes. Comme si les hommes avaient un droit de vie et de mort sur l’autre moitié de l’Humanité. L’ONU a recensé annuellement près de 5.000 meurtres liés au crime d’honneur. Le Pakistan se placerait dans une portion des Etats où un garçon pouvait tuer pour son honorabilité une fille ! En effet une ONG locale de défense des droits des femmes, annonce que : « près de 1500 Pakistanaises ont été victimes de meurtres l’an dernier et plus de 500 de "crimes d’honneur ».

Dans le Coran le divorce est bien reconnu même s’il n’est pas favorisé pour sauvegarder l’âme de la famille ! Des pratiques odieuses héritées des siècles d’obscurantisme sont perpétuées par des individus qui ne gênent guère à faire appel à leur lecture tronquées des livres révélés notamment du Coran pour assouvir leur sinistre domination sur les femmes.

Il me semble dès lors que les prêcheurs musulmans et autres communicateurs dans les pays où ces pratiques odieuses et barbares sont pratiquées devraient jouer leur partition. Je ne vois pas personnellement dans l’état actuel du monde un seul pays qui se réclame de l’Islam et qui respecte les préceptes de cette religion en matière de défense des droits des femmes. La religion de même que la coutume ont été souvent ou sont utilisées abusivement pour justifier l’injustifiable. Se pose alors la lancinante question de l’égalité homme-femme dans nos sociétés ce qui ne peut être résolue partiellement qu’en recourant à une lecture correcte du Coran. Une lecture qui engagerait les oulémas femmes car les livres saints sont pour la plupart interprétés avec le regard des hommes et leur désir de domination sur leur monde.

Concernant le vote des femmes en Arabie Saoudite, j’écrivais sur ma page Facebook ceci : Quelle révolution? Pour un Royaume qui se " base" sur l'Islam, religion dont le secret le plus puissant a été posé dans le cœur et l'esprit d'une Femme Khadidiatou. Et dire que nous devons beaucoup des hadiths ou propos du Prophète Muhammad (PSL) à son épouse Aicha! Sans compter l'influence de Fatima et de ses enfants sur l'Islam d'aujourd'hui! Bravo quand même Mister le Roi!

Je répète ici : « Sur le droit à la vie et le respect des êtres humains, il ne peut pas y avoir de relativisme culturel. » C’est en ces propos, miens, que le journaliste de la Tribune de Genève, mon collègue Alain Jourdan faisait sa chute dans un article publié le 9 avril 2009 à la suite d’une conférence organisée par l’Etat de Genève sur « les crimes d’Honneur » que j’ai eu à modérer.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com

16:08 Publié dans Débats | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : crime d'honneur, égalité homme femme, afghanistan, arabie saoudite, islam, coutume, genève, facebook | | |  Facebook | | | | Gorgui Ndoye

Commentaires

Entièrement d'accord avec votre article sauf sur un point. Je vous cite " Se pose alors la lancinante question de l’égalité homme-femme dans nos sociétés ce qui ne peut être résolue partiellement qu’en recourant à une lecture correcte du Coran. Une lecture qui engagerait les oulémas femmes car les livres saints sont pour la plupart interprétés avec le regard des hommes et leur désir de domination sur leur monde."

Les oulémas sont certes indispensables pour apporter leurs interprétations en raison de leur grande maitrise de toutes les disciplines requises pour accéder au titre de savant, mais Dieu dans Son immense Bonté et Générosité, a rendu le Coran clair et limpide pour tous ceux qui savent lire parfaitement l'arabe. Les versets difficiles nécessitant une contextualisation sont peu nombreux par rapport à ceux qui sont à la portée de tous. D'où l'obligation pour chaque musulmane et musulman de s'instruire. Pour ceux qui ne maitrisent pas l'arabe, il existe assez de traductions fiables du Coran en plusieurs langues (qu'on peut comparer entre elles) et qui satisferont les plus exigeants, ainsi qu'un nombre non négligeable de différentes exégèses. Il y a aussi un grand nombre de livres qui traitent des hadiths dont la chaine de transmission ne souffre d'aucun doute et en lesquels on peut avoir une totale confiance. Celui qui cherche la connaissance, Dieu lui en facilite l'accès! Il aurait été totalement injuste que Dieu - Gloire et Pureté à Lui! - apporte une Lumière à l'humanité entière et en réserve la compréhension totale qu'à une élite!

Il est vrai que le nombre de femmes savantes est ridicule par rapport à celui des hommes, mais ceci est un problème mondial dans tous les domaines monopolisés par eux. Les femmes doivent se battre pour reprendre la place que Dieu leur a donnée pour garantir un équilibre et une harmonie, sans lesquels aucune société ne peut prospérer. Les musulmanes ont dans Khadija,Fatima et Aïcha (que Dieu les Couvre de Ses Bienfaits) de magnifiques exemples.

Merci pour votre article et que Dieu vous bénisse!

Écrit par : zakia | 27/09/2011

Merci pour votre billet et l'explication donnée concernant le divorce en Islam. D'aillieurs, l'islam est la seule religion qui permet le divorce.

J'aimerais seulement souligner que peut-être au Pakistan, il existe les crimes d'honneur, mais en Occident, nous fumes témoins de plusieurs crimes de ce type, à part que les titres changent en crime de jalousie.

Partout dans le monde, il existe des sadiques qui ne supportent pas d'être rejetés par une femme. Leur fiérté est touchée, donc, ils se vengent en assassinant celle qui a osé se soulever contre eux.

Écrit par : Fatima | 27/09/2011

J’aime découvrir des féministes musulmans. Mais pourquoi devez-vous systématiquement dédouaner vos «textes saints» de la discrimination des sexes? C’est malheureusement cette impossibilité de l’exégèse qui rend vos propos peu convaincants.

Ainsi, si le Coran reconnaît ce que vous appelez le divorce (en réalité «la répudiation»), seuls les hommes en ont la possibilité. Ce n’est pas une «lecture tronquée», mais il est vrai que les hommes ont non seulement usé des droits accordés par le Coran, ils en ont largement abusé.

Certaines parties des textes sont devenu injustifiables. Une lecture «correcte» du Coran, c’est une lecture qui abandonne la lettre, laisse de côté les sanctions, les versets sexistes, les appels à la violence contre les religions

Femmes et Coran:

"Les hommes ont autorité sur les femmes, en vertu de la préférence que Dieu leur a accordé sur elles, et à cause des dépenses qu’ils font pour assurer leur entretien. (…) (sourate IV, verset 34)

"(…) Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance. Mais les hommes ont cependant une prédominance sur elles." (II-228)

" Appelez quatre témoins que vous choisirez contre celle de vos femmes qui ont commis une action infâme (forniqué). S’ils témoignent, enfermez les coupables jusqu’à leur mort dans des maisons, à moins que Dieu ne leur offre un moyen de salut."

" (…) Il est permis d'épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais si vous craignez de n'être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves (…)" IV.3

(Vous sont interdites) parmi les femmes, les dames (qui ont un mari), sauf si elles sont vos esclaves en toute propriété … (IV-24)

N'épousez pas de femmes polythéistes (…) Une esclave croyante vaut mieux qu'une femme libre polythéiste (…) Ne mariez pas vos filles à des polythéistes… (II-221)

Vos femmes sont pour vous un champ de labour; allez à votre champ comme vous le voudrez… (II-223)

Admonestez celles dont vous craignez l'infidélité; reléguez-les dans des chambres à part et frappez-les. Mais ne leur cherchez plus querelle si elles vous obéissent … (IV-34)

Divorce et répudiation(l'un ou l'autre suivant les traductions)

La période d'attente sera de trois mois, même pour celles de vos femmes (…) qui ne sont pas pubères. LXV-1

La répudiation peut être prononcée deux fois. Reprenez donc votre épouse d'une manière convenable, ou bien renvoyez-la décemment. (II-229)

Héritage
Quant à vos enfants, Dieu vous ordonne d'attribuer au garçon une part égale à celle de deux filles… (IV-11) (+IV-176)

Témoignage
… Demandez le témoignage de deux témoins (…) Si vous ne trouvez pas deux hommes, choisissez un homme et deux femmes (…) Si l'une des deux femmes se trompe, l'autre lui rappellera ce qu'elle aura oublié… (II- 182)

Écrit par : Mireille Vallette | 29/09/2011

"Vous ne voulez pas discuter pour comprendre et pour créer des ponts."

Madame Zakia Mougaa a publié sur son blog une "réponse" à Mireille Vallette. En fait elle refuse de répondre, parce que Mireille est une méchante personne. Pour résumer. Ce que je constate c'est que les islamistes ne sont présents sur ces blogs que pour leur propagande. Madame Zakia Mougaa prétend que certains versets cités par Mireille ont été abrogés. C'est bien sûr une bonne blague. Polygamie, un homme vaut deux femmes (témoignages en justice, héritage), battre sa femme si elle refuse la relation sexuelle, l'interdiction pour une femme musulmane d'épouser un partenaire non musulman, etc. sont toujours en application. Plus que jamais.

Les islamistes sont ici en Europe pour mener une guerre idéologiques tant qu'ils seront minoritaires... Heureusement ils ne représentent qu'une petite minorité, mais comme toutes les minorités agissantes elle est capable de faire beaucoup de dégâts.

Pour comprendre l'islam réel, il faut lire l'article du Monde d'hier :

"Une collégienne pakistanaise battue pour "blasphème"
LE MONDE | 27 septembre 2011 | Jacques Follorou | 518 mots
Faryal Bhatti et sa mère ont été bannies de leur ville pour une faute d'orthographe. Une collégienne de 13 ans, chrétienne, accusée de blasphème, a été battue et renvoyée de son école située dans la ville garnison d'Havelian, au nord d'Islamabad."

Dans le même article on apprend ce qui arrive à ceux qui prêchent la tolérance pour les non musulmans : ils sont assassinés.

Voilà pour l'amour du prochain sous l'islam.

Dans le même registre propagandiste, Monsieur Hani Ramadan ne publie que ce qui sert son combat anti-occidental, anti-démocratique, manifestant son horreur du débat contradictoire. Voici la réponse que je lui ai adressée et qu'il n'a pas publié:

""A Johann : le fait que vous me retourniez la question révèle le sophisme de votre raisonnement : « Pourquoi reconnaître un Etat palestinien en bonne juridiction dont nul ne connaît les frontières? » Mais le territoire palestinien était déjà connu avant l’agression sioniste ! Consultez simplement la carte de 1948, puis de 1967, puis de 2011, et vous aurez une idée claire de ce que représente l’abomination sioniste. Dans toute cette affaire, il y a un agresseur et un agressé, un colonisateur et un colonisé."

Aurez-vous l'honnêteté de publier ma réponse?

Mon raisonnement est parfaitement logique. Vous êtes dans le déni de l'histoire. L'Etat d'Israël a été créé par décision de l'ONU et il n'y a pas à y revenir. L'extension des frontières s'est faite à la suite de guerres engagées puis perdues par les pays voisins. Vae victis. Qu'Israël soit un Etat terroriste et colonisateur, c'est un fait. Mais le Hamas est aussi une organisation terroriste. Qui se réclame des Frères musulmans et dont vous soutenez les thèses en tant que petit-fils du fondateur.

Charte du Hamas :

"Le Mouvement de la Résistance Islamique est l'une des ailes des Frères musulmans en Palestine."

"Le Mouvement de la Résistance Islamique considère que la terre de Palestine est une terre islamique waqf [de main-morte] pour toutes les générations de musulmans jusqu'au jour de la résurrection. Il est illicite d'y renoncer en tout ou en partie, de s'en séparer en tout ou en partie [...]"

"Tel est son statut selon la Loi islamique, statut identique à celui de toute terre conquise par les musulmans de vive force. A l'époque des conquêtes, en effet, les musulmans ont constitué ces terres en biens waqf pour toutes les générations de musulmans jusqu'au jour de la résurrection."

"Cette constitution en biens waqf demeurera tant que demeureront les cieux et la terre. Pour ce qui concerne la Palestine, toute pratique contraire à la Loi de l'islam est ainsi frappée de nullité tout en étant imputée à son auteur."

Je répète :

"statut identique à celui de toute terre conquise par les musulmans de vive force."

Avec de tels principes, pas étonnant que l'Etat d'Israël se sente en état de légitime défense et prenne le devants et utilise à son tour la "vive force". Les sionistes veulent le Grand Israël et les islamistes veulent la Grande Palestine. Face à deux logiques qui s'excluent pareillement, pas étonnant non plus que la vérité et la justice n'y trouvent pas leur compte. Et que la paix soit une chimère. Hélas! Les extrémistes se renforcent l'un l'autre. Le sionisme et l'islamisme se renforce l'un l'autre. Le hamas est une bénédiction pour les sionistes. Et réciproquement. Et vous avez recours à l'insulte plutôt qu'au dialogue tellement vous êtes sûr qu'il n'y a que votre "vérité". Si chacun considère l'autre comme un salopard, il n'y a pas de solution autre que la violence et la guerre. Le problème est que vous êtes dans ce cas du côté des perdants. Vae victis.

Il faudrait faire preuve de plus de sagesse."

Réponse suite à ça:

http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2011/09/23/reponse-sur.html#comments

Il n'a donc pas eu l'honnêteté de publier ma réponse. Pourquoi je ne suis pas surpris?

Quand les islamistes nous renvoient à nos propres valeurs (liberté d'expression, tolérance), nous ne devons avoir aucun scrupule à les renvoyer à leurs valeurs et à les leur appliquer: fanatisme, intolérance, discrimination.

Ne soyons pas des anges face à une idéologie obscurantiste, réactionnaire et totalitaire.

Ils ne sont forts que de notre faiblesse.

Écrit par : Johann | 29/09/2011

Fatima, je ne veux pas m'immiscer dans ce débat interminable, mais juste relever une erreur factuelle, lorsque vous dites que l'Islam est la seule religion qui accepte le divorce. C'est faux. Je ne sais pas ce qu'il en est dans toutes les religions, mais j'en connais plusieurs, pratiquée par des peuple premiers, en Océanie par exemple qui l'acceptait. Et parmi les religions du livre (si vous ne reconnaissez pas le titre de religion aux autres) , Jean Calvin, au XVIème siècle déjà, a légitimé le divorce, exigeant en échange fidélité dans le cadre du mariage. Or le calvinisme est bien une religion, non ? Précisons que pour Calvin, hommes et femmes avaiet des droits égaux en la matière. Ce qui ne semble pas tout à fait être le cas dans l'Islam. Ou bien ? Pouvez-vous nous décider comment une femme peut obtenir le divorce selon la charia, et comment un homme peut le faire ? Par quels propos, quels rituels, respectivement ? Et comment cela se passe ensuite pour la garde des enfants. En particulier si l'épouse n'est pas née musulmane ou souhaite vivre hors de la loi islamique ?

Écrit par : Najet Bent Soussi | 01/10/2011

En fait zakia ou takia? Voilà la question.
A lire la donzelle, il est clair que zakia pratique la takia. Quant à savoir si les versets cités par Mireille Vallete ont été abrogés, il suffit de se munir du Coran dans l'ordre chronologique de Sami Aldeeb, ou chercher sur internet pour s'assurer que takia ment!

Écrit par : Divico | 02/10/2011

Je n'ai jamais dis "les" mais "des". Au fait, j'ai lu en diagonale les versets car je les connais très bien. Ce sont les mêmes que vous utilisez Mr. Sami Deeb alias Divico, Najet et tous les autres. Mes yeux se sont posés tout de suite sur celui-ci :

"" Appelez quatre témoins que vous choisirez contre celle de vos femmes qui ont commis une action infâme (forniqué). S’ils témoignent, enfermez les coupables jusqu’à leur mort dans des maisons, à moins que Dieu ne leur offre un moyen de salut."

Il est ABROGE, Monsieur le Sheik SAMI AL DEEB. J'aurai du écrire un mais pas des. Erreur dû au rapide coup d'oeil que j'ai jeté sur ce commentaire. Tous les autres sont justes et toujours d'actualité et le resteront jusqu'à la fin des temps pour toutes les musulmanes et les musulmans, et j'y crois jusqu'à la moindre virgule. Nous n'abandonnerons jamais le moindre iota de notre Livre Saint.

Si j'ai daigné vous répondre, c'est pour clarifier les choses pour mes soeurs et frères. Que Dieu me pardonne si j'ai été inattentive. Dieu sait mieux ce qu'il y a dans les coeurs. Quant à la taquiya, c'est une de vos qualités. Nous, nous invitons les Gens à lire le Coran, en comparant plusieurs versions, afin de se faire leur propre opinion. Mais vous, vous les incitez à n'acheter que le VOTRE car vous êtes un manipulateur machiavélique. Mais patience! Le temps est notre allié et un jour vous serez confondu et humilié pour avoir contribué à semer la haine et la discorde parmi les créatures de Dieu!

Écrit par : zakia | 02/10/2011

Les commentaires sont fermés.