21/09/2011

A TOI MON FRERE

troy-davis.jpgA toi mon frère! S'il ne nous reste qu'à prier avec toi, sache cher Troy Davis, que je prie avec toi. Et si Dieu n'existe pas pour que de telles injustices soient jugées, je dirai, comme Mircea Eliade, tout est cendre! Si tu pars ce soir, en cette Journée mondiale de la célébration de la Paix que le souffle de la Paix de l'âme t'accompagne! Comment tes bourreaux eux dormiront ils tranquilles et dire que l'Amérique es dirigée par un Noir!

Je fais miens ces propos de mon collègue, le doyen Jean Noel Cuénod, journaliste correspondant de la Tribune de Genève à Paris. Clairvoyant, humaniste et d'une exquise plume J.N.C a écrit sur son blog en pensant à cet Américain Noir qui va mourir pour rien. Au détriment de toute logique!

"Fais ta prière, Troy Davis. Ta mort est programmée à 23 heures GMT. Programmée. Car aux Etats-Unis, on programme la mort, comme un rendez-vous avec son médecin. Saut que cette fois-ci, le bourreau à blouse d’infirmier va t’inoculer dans tes veines un remède radical qui supprime toutes les souffrances, à titre définitif. Ils voulaient un coupable, là maintenant. Tout de suite. Contre toi, aucune preuve matérielle. Ah si, une seule mais déterminante: ta peau. Noire. Et celle du policier tué, blanche. (Jean Noel Cuenod Tribune de Genève)

 

Et souviens - toi de la sagesse de tes ancêtres d'Afrique

«  Les morts ne sont pas morts
Ecoute plus souvent
Les choses que les êtres,
La voix du feu s'entend
Entends la voix de l'eau
Ecoute dans le vent
Le buisson en sanglot :
C'est le souffle des ancêtres.
Ceux qui sont morts ne sont jamais partis
Ils sont dans l'ombre qui s'éclaire
Et dans l'ombre qui s'épaissit,
Les morts ne sont pas sous la terre
Ils sont dans l'arbre qui frémit,
Ils sont dans le bois qui gémit,
Ils sont dans l'eau qui coule,
Ils sont dans l'eau qui dort,
Ils sont dans la case, ils sont dans la foule
Les morts ne sont pas morts.
Ceux qui sont morts ne sont jamais partis,
Ils sont dans le sein de la femme,
Ils sont dans l'enfant qui vagit,
Et dans le tison qui s'enflamme,
Les morts ne sont jamais sous terre,
Ils sont dans le feu qui s'éteint,
Ils sont dans le rocher qui geint,
Ils sont dans les herbes qui pleurent,
Ils sont dans la forêt, ils sont dans la demeure,.. » (Les morts ne sont pas morts Birago Diop, Sénégal)


El hadji Gorgui Wade NDOYE, directeur de publication et Rédacteur en Chef du magazien panafricain www.ContinentPremier.Com


Commentaires

toi l'homme noir, aurais-tu autant de compassion si ce troy n'était pas noir? Racisme, vous avez dit racisme?

Écrit par : x-man | 21/09/2011

Oui X-Man, dommage que vous vous cachez sous X pour m'interpeller!

Oui, je me serais aussi pris de compassion si cela avait été un coup porté sur un autre homme ou femme de quelque autre couleur que ce fut.

1- Je suis totalement contre la peine de mort

2- Et le cas de Troy est emblématique d'une justice américaine inéquitable. L'Histoire des Noirs notamment dans des États du Sud esclavagistes comme le Texas la Géorgie est bien connue. N'est ce pas?

Ce qui me fait souffrir c'est la souffrance de tout être humain. Et je considère mes sœurs et frères noirs dignes dès lors de ma compassion et mieux de mon indignation et de ma lutte contre toute agression dont ils pourraient être les victimes simplement du fait de leur couleur.

Écrit par : Gorgui Ndoye | 26/09/2011

Les commentaires sont fermés.